Valid XHTML 1.0 Transitional
ipv6 ready

Fanfictions
 
 
  Overpowered
Écrite par Nelbsia le 29/10/2010 à 21h09
Note : 17,5/20 Catégorie : Action
Lue 20991 fois Quelques mois ont passé depuis l'extinction du Super-calculateur. Les héros espèrent donc profiter d'une année scolaire tranquille à Kadic, mais le danger va les rattraper... Voici une Saison 5 en dix épisodes.
 
 

 
 

Chapitre I :
"Rentrée fracassante"
(épisode #96)


Cette histoire commence par une belle matinée ensoleillée, atmosphère douce et triste de l'été qui s'achève et du départ pour une nouvelle année scolaire. Le collège-lycée Kadic sort peu à peu de sa léthargie estivale, progressivement envahi par des vagues d'élèves. C'est à ce moment précis, devant le portail de Kadic, que nous retrouvons nos héros, marchant tranquillement vers la cour intérieure.
- C'est la rentrée, et deux élèves sur cinq sont contents ! s'exclame Aelita, toujours heureuse de voir les vacances se terminer pour enfin retrouver ses amis.

Jeremy, également satisfait de reprendre les cours, jette un regard à ses camarades pour vérifier les statistiques d'Aelita :
- Seulement deux sur cinq ? C'est pourtant vrai : même Odd fait la tête !
- Ben ouais, répond Odd sans décoller les yeux du sol. J'ai pas réussi à emmener Kiwi avec moi cette année. Je sais pas comment mes parents ont appris que les animaux de compagnie étaient interdits à Kadic, mais en tout cas, pour moi, cette rentrée est déjà une mauvaise rentrée.
- Vraiment ? interroge Ulrich. Pas de Kiwi dans la chambre pour dévorer mes affaires ? Je vais peut-être me mettre à sourire finalement. Enfin, jusqu'au prochain cours de maths... Et toi Yumi, pourquoi t'as pas le moral ?
- Comme chaque année, répond Yumi, vous allez être tous les quatre dans la même classe, et moi je me retrouve toute seule...
- T'es pas toute seule, voyons, il y a William ! renchérit Aelita qui ne peut pas cacher sa bonne humeur.
- Génial... franchement, lui, je préfèrerais justement ne pas l'avoir dans ma classe cette année, conclut Yumi.

Jeremy prend alors un air sérieux. Il aimerait répondre à Yumi que William ne leur a causé du tort que sous l'influence de X.A.N.A., mais leurs aventures passées font désormais partie des sujets qu'ils évitent d'aborder pendant leurs conversations. Il change donc de sujet :
- Remarquez, nous non plus on n'est pas sûrs de rester tous ensembles dans la même classe. Déjà l'autre fois on a bien failli perdre Odd en début d'année. Ça peut très bien se reproduire.
- Ah non ! s'énerve Odd. Pas question ! Déjà que j'ai pas Kiwi alors si en plus je me retrouve tout seul dans une autre classe, c'est décidé je rentre chez moi.

Ulrich aperçoit un attroupement d'élèves devant une rangée de panneaux d'affichage :
- Ça doit être la répartition des élèves dans les différentes classes. Allons voir.

Pressés de savoir s'ils sont séparés ou non, Ulrich, Odd, Aelita et Jeremy accélèrent le pas jusqu'aux panneaux d'affichage.

Yumi les rejoint :
- Alors ? Qui est avec qui ? leur demande-t-elle.
- Aucune mauvaise surprise, lui répond Jeremy soulagé. On est tous les quatre dans la même classe.
- Et toi t'es encore dans la classe de William ! complète Aelita avec un grand sourire.
- Tant pis, répond Yumi d'un air résigné.
- Ne te plains pas Yumi, reprend Odd qui a enfin retrouvé sa bonne humeur habituelle. Nous, on va devoir supporter Sissi une année de plus. Enfin, ça n'a pas l'air de déranger Ulrich !
- Odd, tu peux dire ce que tu veux sur Sissi, elle est toujours moins encombrante que ton chien. Je préfère largement devoir la supporter pendant un an plutôt que de cohabiter avec Kiwi pendant un mois.
- Tu dis n'importe quoi Ulrich ! mon chien n'est pas encombrant, c'est juste qu'il aime explorer son environnement.
- Tu veux dire « exploser » son environnement ?
Jeremy regarde sa montre.
- Il est l'heure d'aller en cours.
Aelita fait un signe de la main à Yumi qui s'éloigne.
- On se voit à midi ?
- Yep.

 

A l'heure du déjeuner, ils se retrouvent comme prévu à la cantine, prennent chacun leur plateau-repas et s'installent à une table à part. Aelita constate le contenu de son assiette :
- Couscous-boulettes dès le premier jour ? C'est Odd qui va être content !
- D'ailleurs où est-ce qu'il est passé celui-là ? s'interroge Ulrich en remarquant William assis seul à une table voisine, avant de voir arriver Odd et son plateau bien rempli.
- Me voila ! J'ai essayé de négocier une assiette supplémentaire, mais ils ont renforcé leur système de sécurité cette année ! Rosa a reçu des consignes très strictes concernant le rationnement de la nourriture.

 

Le repas suit son cours. Comme il est de coutume après une période de vacances, chacun raconte ce qu'il a fait de ses beaux jours.
- Sans blague Jeremy ? T'as réussi à décrocher de ton ordinateur cet été ?
- Absolument. Je suis parti au bord de la mer dans un village reculé sans le moindre accès à Internet. J'aurais même pu revenir bronzé si on n'avait pas eu autant de nuages.
- J'y crois pas ! se lamente Odd. J'ai passé tout l'été enfermé dans le bastion familial de mes grands-parents avec mes sœurs et mes cousines pendant que Monsieur Einstein partait librement à l'aventure ! C'est vraiment le monde à l'envers.
- Elles sont si terribles que ça tes sœurs ? demande Ulrich. Tu nous en parles toujours comme s'il s'agissait de monstres sanguinaires.
- Elles sont bien pires, poursuit Odd tel un vétéran du Viêt-Nam. Sans ma résistance naturelle et mon mental d'acier, j'aurais déjà sombré dans la folie sous leurs coups et leurs tortures. Tu as de la chance d'être fils unique Ulrich.
- Ah bon ? réplique celui-ci d'un air peu convaincu. Le problème, c'est que comme je n'ai ni frère ni sœur, mon père a tendance à s'acharner sur moi. Passer l'été en sa compagnie s'avère rapidement infernal car le mot « vacances » n'a jamais fait partie de son vocabulaire. Et toi, Yumi, t'es partie où cet été ?
- Je ne sais plus, répond Yumi. J'étais trop occupée à surveiller mon petit frère pendant que mes parents se disputaient.
- Eh bien, déclare Aelita avec un sourire timide, à tous vous entendre, je me sens presque privilégiée de ne pas pouvoir partir en vacances !

 

Soudain, le sac de Jeremy se met à biper. Celui-ci hésite un instant, puis se décide à l'ouvrir.
- Sympa la nouvelle sonnerie de ton téléphone Einstein ! plaisante Odd.
- Ça ne vient pas de mon téléphone, mais de mon ordinateur, et c'est justement ce qui m'inquiète...
Jeremy ouvre alors son ordinateur, et un message d'alerte s'affiche aussitôt à l'écran.
- Tour activée ? Qu'est-ce que c'est encore que cette histoire ?
- Il est pas à jour ton programme ou quoi ? demande Odd toujours sur le ton de la plaisanterie mais désormais inquiet à son tour.
- Oui, c'est certainement un bug du logiciel, j'aurais dû le désinstaller, s'empresse d'ajouter Jeremy en pianotant sur son clavier.

Un ange passe, puis Ulrich se décide à rompre le silence :
- Jeremy, tu penses que X.A.N.A. a survécu ?
- Nan, c'est impossible ! s'énerve Yumi. On a vaincu X.A.N.A. ! Pourquoi il réapparaîtrait subitement plusieurs semaines après !? Ça n'a pas de sens !
Jeremy tente de garder son sang froid.
- Calme-toi Yumi. Même si X.A.N.A. avait survécu, il lui faudrait les codes sources de sa programmation initiale pour se restaurer, mais ces codes sont dans la mémoire interne du super-calculateur, et on a bien éteint le super-calculateur.

Ulrich écrase son Yaourt dans son assiette.
- Il faut qu'on aille voir à l'usine.

Nos cinq héros se lèvent donc de table sans dire un mot et se dirigent vers la sortie. Ulrich lance un regard lointain et méfiant en direction de William qui ne semble pas faire attention à eux. En réalité, William les a vus se lever de table, il a même entendu toute leur conversation, mais au moment où Ulrich le fixe, il est occupé à compter trois cent secondes dans sa tête car il a décidé de leur laisser cinq minutes d'avance avant de se lancer à leur poursuite afin de ne pas être repéré.

 

C'est avec une certaine nostalgie mêlée d'inquiétude que nos aventuriers retracent le parcours autrefois si familier entre Kadic et l'usine en passant par les égouts.

En arrivant devant l'usine, Yumi demande à Jeremy :
- Peut-être que des gens sont venus par hasard dans l'usine pendant les vacances ? Ça ne serait pas la première fois...
- Justement, répond Jeremy en actionnant l'ascenseur. Pour éviter que n'importe qui puisse pénétrer dans le secteur secret de l'usine, j'ai pris soin de remplacer le code digital par un système de reconnaissance ADN : seuls ceux dont l'ADN a été altéré par un scanner lors d'une virtualisation peuvent accéder à la salle de contrôle, au cœur du super-calculateur ou à la salle des scanners.

L'ascenseur s'arrête et la porte s'ouvre, dévoilant le cœur du super-calculateur en pleine activité.
- C'est bien ce que je craignais, reprend Jeremy en s'avançant vers l'interrupteur. Quelqu'un a rallumé le super-calculateur. Et la tour activée nous prouve clairement que X.A.N.A. a survécu.
- Et alors ? demande Odd. On n'a qu'à le ré-éteindre et hop, bonne nuit X.A.N.A. !
- Non, pour l'instant, la priorité est de désactiver la tour pour empêcher X.A.N.A. de se restaurer, répond Jeremy en retirant une fiche électronique du super-calculateur. De plus, je dois découvrir qui l'a rallumé et comment, afin de l'empêcher de le faire à nouveau.

En parcourant la fiche électronique pour prendre connaissance des récentes opérations effectuées sur le super-calculateur, les yeux de Jeremy s'écarquillent.
- T'as trouvé quelque chose Einstein ? lui demande Odd.
Jeremy fait non de la tête en replaçant la fiche dans le super-calculateur.

Ulrich se décide :
- Allez, on fonce à la salle des scanners !
La porte de l'ascenseur s'ouvre et William apparaît.
- Cette fois, je viens avec vous !
- William !? Qu'est-ce que tu fais là ? demande Aelita.
- J'ai toujours un compte à régler avec X.A.N.A..

Ulrich s'avance vers lui :
- Et c'est pour ça que tu as osé rallumer le super-calculateur ?
- Quoi !? s'exclame Aelita de plus en plus surprise.
- Mais oui ! poursuit Yumi. A part nous, William est le seul qui peut franchir le système de reconnaissance ADN car il a déjà été virtualisé !

Jeremy tente de calmer la discussion :
- Eh là, doucement. Il est peut-être un peu tôt pour dire qui a rallumé le super-calculateur.
- Merci de prendre ma défense Jeremy. Alors ? Qu'est-ce qu'on attend pour y aller ?
- Pour que tu te fasses encore Xanatifier ? rétorque Odd en croisant les bras. Ne le prends pas mal William, mais sous le contrôle de X.A.N.A., t'es encore plus collant qu'au naturel !

William reste sûr de lui :
- Pour ça ne t'en fais pas, je me suis pas mal entrainé cet été, tant physiquement que mentalement. Donc ça m'étonnerait qu'une méduse parvienne à nouveau à prendre le contrôle de mon cerveau. D'ailleurs, il faudrait déjà qu'elle réussisse à m'attraper.
- Toujours aussi frimeur à ce que je vois, réplique Ulrich. Si je me souviens bien, c'est grâce à ça qu'elle t'a eu.

Jeremy s'interpose :
- Ça suffit ! De toute façon, la dernière fois qu'on a refusé d'envoyer William sur Lyoko, il s'est fait Xanatifier dans l'usine, donc autant le virtualiser. Alors maintenant on arrête de perdre du temps et on va désactiver la tour avant que X.A.N.A. ne soir restauré !

Ulrich lance un regard noir à William.
- OK, on y va.

 

Ils se rendent donc dans la salle des scanners pendant que Jeremy s'installe au poste de commande.
- La tour activée est située dans le Territoire du Désert. Vous êtes prêts à plonger ?
- Quand tu veux Einstein ! répond Odd, enthousiaste malgré les circonstances.
- Transfert Odd. Transfert Ulrich. Transfert William. Scanner Odd. Scanner Ulrich. Scanner William. Virtualisation.

Yumi s'apprête à entrer dans un scanner quand Aelita l'interpelle :
- Tu sais Yumi, je voudrais...
- Vous discuterez plus tard les filles, les interrompt Jeremy. Pour le moment, il faut absolument empêcher X.A.N.A. de se restaurer alors dépêchez-vous d'entrer dans les scanners.
- On est en place Jeremy.
- OK Yumi. Transfert Aelita. Transfert Yumi. Scanner Aelita. Scanner Yumi. Virtualisation.

 

Ulrich observe les alentours et voit Aelita et Yumi apparaître.
- On y est Jeremy.
- Très bien. Je vous envoie vos véhicules. Aelita, tu montes avec Yumi sur l'Overwing et William avec Odd sur l'Overboard.
- Pourquoi c'est moi qui doit transporter William ? Je suis pas d'accord, je veux voter ! Qui est pour ?
Ulrich et Yumi lèvent la main.
- Qui est contre ?
Odd lève la main.
- Deux contre un, reconnais ta défaite, Odd.
- Je demande un recomptage !

Jeremy intervient :
- Arrête de jouer, Odd, on n'a pas le temps. Bon, la tour se trouve au sud-est de votre position.
- C'est parti !

 

Lancés à pleine vitesse sur les polygones orangés du Territoire du Désert, nos héros retrouvent rapidement leurs sensations.

Ulrich demande quand-même :
- Jeremy, tu penses que X.A.N.A. est déjà en mesure de nous envoyer un comité d'accueil ?
- Tant que X.A.N.A. n'a pas achevé son processus de restauration, il est très faible. Il n'a peut-être même pas détecté votre arrivée sur Lyoko. Mais restez quand-même sur vos gardes. Si on ne parvient pas à désactiver la tour, il retrouvera toute sa puissance et ça c'est hors de question. Odd, je te charge donc de protéger Aelita en priorité car c'est la seule qui puisse désactiver la tour.
- Compris Einstein !

 

Soudain, trois Frelions apparaissent dans leur sillage et commencent à leur tirer dessus.
Jeremy les alerte aussitôt :
- Attention ! Trois Frelions derrière vous !

Tandis que Odd et Ulrich décrochent de leur trajectoire pour faire face à leurs agresseurs, Yumi se déporte juste sur le côté pour éviter le laser qui lui était destiné, mais l'Overwing encaisse alors le projectile qui visait Ulrich et disparaît, entrainant la chute de ses deux passagères. Pendant qu'Ulrich détruit l'un des Frelions, Odd fait plonger l'Overboard pour rattraper Aelita qui tardait à déployer ses ailes et pour permettre à William de rattraper Yumi.
- C'est bon Odd, tu peux remonter, s'impatiente William en voyant le sol se rapprocher de plus en plus.
- Euh, j'aimerais bien, répond Odd avec un sourire gêné, mais quatre personnes ça fait trop lourd pour mon Overboard... je ne contrôle plus la trajectoire !

Les quatre passagers ont juste le temps de sauter avant que l'Overboard ne s'écrase.

Odd se relève :
- Bon, on essaye de monter à cinq sur l'Overbike ?
- Odd attention ! crie Aelita en le poussant pour lui éviter de se prendre un tir de l'une des Tarentules qui viennent d'apparaître autour d'eux.
- Ouf ! Merci Aelita ! Mais tu sais, normalement c'est moi qui suis censé te protéger !

 

Ils engagent donc le combat au sol. Ulrich, qui s'est débarrassé des deux derniers Frelions, saute de l'Overbike qui détruit une Tarentule en s'écrasant. Des Kankrelats et des Krabes apparaissent. Yumi se protège avec ses éventails, mes les projectiles sont nombreux.
- Jeremy, c'est toi qui disais que X.A.N.A. était très faible pour le moment ? ... Eh Jeremy tu m'entends ?
- Youhou, Einstein ? Flèche Laser ! Allô ?

Jeremy finit par répondre :
- Oui deux secondes, je regarde un truc important là...
- Donne-nous juste le classement alors ?
- Pour le moment, Ulrich est en tête, suivi de près par William. Odd, tu es troisième.

Jeremy rebascule vers la fenêtre du système de vidéo-surveillance de l'usine. Il démarre la vidéo en pensant « Je m'en doutais ... », puis il repasse sur l'écran radar.
- Attention ! Des blocks arrivent droit sur vous ! Ainsi que deux Méga-tanks !
- Jeremy, on est légèrement débordés ici, elle est encore loin la tour ? demande Yumi en continuant de bloquer les projectiles.
- Mais enfin, elle est juste à l'Est de votre position, vous ne la voyez pas ?
- Einstein, je ne vois ici ni tour, ni Méga-tanks. Change de lunettes.
- Moi non plus, poursuit Yumi. Pourtant il n'y a pas de relief ici.
- Attendez, je passe en vue latérale... Ah ben voila, la tour est sous le sol, cachée par un faux décor.

Aelita active ses ailes.
- Alors il est temps d'en finir, dit-elle en volant au dessus des monstres puis en traversant le faux sol.
- Non Aelita ! Attends ! crie Jeremy.
- Je vois la tour ! Elle est à quelques mètres devant moi ! Qu'est-ce qui ne va pas Jeremy ? demande-t-elle tout en continuant d'avancer vers la tour.

Soudain, les deux Méga-tanks sortent de derrière la tour et chargent simultanément leurs rayons.
- Oh non... murmure Aelita, comprenant qu'elle s'est jetée dans un piège.
Elle esquive le premier rayon, puis s'aperçoit qu'elle est prise en tenaille entre les deux faisceaux qui se rabattent sur elle sans lui laisser le temps de s'échapper. Jeremy assiste sur son radar au terrible spectacle des deux rayons qui se referment sur Aelita.
- Aelita ! AELITA !! NOOOOOON !!

Entendant son cri de désespoir, les autres comprennent qu'il est arrivé quelque chose.
- Jeremy ? Qu'est-ce qu'il s'est passé ?
- Les deux... les deux Méga-tanks que j'avais vus sur l'écran radar... ils étaient cachés derrière la tour, ils attendaient Aelita...
- Quoi !?
- Tu veux dire qu'ils l'ont eue !?
- Oui. Aelita a été dévirtualisée. Plus rien n'empêche X.A.N.A. d'achever sa restauration à présent...

 

Alors qu'ils détruisent les derniers monstres en tentant de réaliser ce qui va se produire, le ciel de Lyoko s'obscurcit et le faux sol qui cachait la tour disparaît, laissant apparaître celle-ci. Un immense tourbillon d'énergie s'échappe de la tour, se rassemble dans les airs en un nuage sombre qui se condense sur lui-même puis disparaît au loin.

Ulrich se tourne vers William :
- T'es content ? Maintenant que X.A.N.A. est restauré, tu vas pouvoir l'affronter. Bien joué.
- Toi, tu commences sérieusement à m'énerver, lui répond William en le menaçant de son épée.
Ulrich sort ses sabres à son tour :
- Ça y est ? T'es à nouveau sous le contrôle de X.A.N.A. ?
- Non, mais je vais quand-même te faire taire !

William charge Ulrich qui l'esquive puis le charge à son tour. S'en suit un combat aussi acharné qu'absurde entre les deux rivaux.

De son côté, Odd, qui n'a plus vraiment envie de plaisanter, tombe à genoux puis frappe ses poings sur le sol.
- C'est de ma faute, je devais protéger Aelita, et j'ai échoué...
Yumi pose sa main sur son épaule.
- Non, Odd. C'est de notre faute à nous tous, tous autant que nous sommes. Nous avions pour mission de désactiver la tour, et si la mission est un échec, nous sommes tous responsables.

Ulrich bloque l'épée de William en croisant ses deux sabres.
- Non Yumi ! C'est de la faute de William ! S'il n'avait pas rallumé le...
- La ferme ! l'interrompt William en abattant une nouvelle fois sa lame.

La voix hésitante d'Aelita se fait entendre depuis la salle des scanners :
- Arrêtez de vous disputer, c'est de ma faute...
Ulrich s'obstine :
- Ne dis pas ça Aelita ! Si William n'avait pas rallumé le super-calculateur, les Méga-tanks ne...
- Mais c'est MOI qui l'ai rallumé !!
Une vague de stupéfaction transperce les Lyoko-guerriers.
- Hein ?
- Quoi ?

Odd relève la tête :
- Mais non, ça peut pas être Aelita ! ... Einstein, dis quelque-chose !

Jeremy hésite, puis se résigne à leur expliquer :
- C'est bien Aelita qui a rallumé le super-calculateur. Quand j'ai consulté les fiches électroniques, j'ai découvert que le super-calculateur avait été remis en marche il y a trois jours, et à part Aelita, nous sommes tous revenus de vacances seulement hier. C'est là que William est arrivé, et lui je ne savais pas s'il s'était absenté ou non pendant l'été. Alors pour déterminer qui l'avait rallumé, j'ai visionné les vidéos des caméras de surveillance qui avaient dû se rallumer en même temps que le super-calculateur. Et j'y ai vu Aelita.

Ulrich, qui avait cessé de se battre avec William, demande :
- Aelita ? C'est la vérité ?
- Oui, et j'en suis désolée. Je ne pensais pas que X.A.N.A. avait survécu et que je lui offrais sans le savoir une opportunité de se restaurer. Maintenant, il est de retour, et c'est entièrement à cause de moi.
- Mais pourquoi !? demande Yumi toujours sous le choc. Pourquoi as-tu rallumé le super-calculateur !? On était tous d'accord pour mettre fin à nos aventures ! Qu'est-ce qui t'a pris de faire une chose pareille !?

Aelita prend une profonde inspiration.
- Parce que le jour de ma première virtualisation sur Lyoko, il y a des années, j'ai promis à mon père de ne jamais l'oublier, de ne jamais l'abandonner, et je sais qu'il est toujours en vie quelque part sur Lyoko, j'en suis sûre !

Jeremy dévirtualise les Lyoko-guerriers pendant qu'Aelita poursuit :
- Nous avons tous une raison pour nous battre. Le devoir, le fun, l'héroïsme ou la vengeance. Eh bien moi, je me bats pour retrouver mon père.

Elle essuie ses yeux perlés de larmes puis voit Yumi, Odd, Ulrich et William autour d'elle.
- Vous devez m'en vouloir, je comprends. Après tout, je vous ai trahis. J'ai agi comme une égoïste...

Jeremy les rejoint.
- Non Aelita. C'est nous qui avons été égoïstes le jour où nous avons éteint le super-calculateur par peur que X.A.N.A. ne revienne, au lieu de continuer à chercher Franz Hopper. Notre mission n'était pas terminée, et il est temps de la reprendre là où nous l'avions laissée.

Jeremy tend sa main.
- Alors je vous demande à tous : êtes-vous prêts à reprendre les armes jusqu'à ce que l'on retrouve Franz Hopper et que l'on anéantisse X.A.N.A. définitivement ?

Aelita tend sa main :
- Merci Jeremy, merci...

Ulrich tend sa main :
- Jusqu'au bout de la mission.

Odd retrouve le sourire et tend sa main :
- Et c'est reparti !

Yumi tend sa main :
- On ne change pas une équipe qui gagne.

Ils se tournent vers William, et Ulrich lui sourit :
- William, acceptes-tu d'être des nôtres ?
William sourit à son tour et tend sa main :
- Plus on est de fous, plus on rit !

 

* * *

 

En sortant de l'usine, Yumi demande à Ulrich si elle peut lui parler en privé.
- Bon tu viens Ulrich ? s'impatiente Odd.
- Euh, nan, je vais raccompagner Yumi. On se voit tout à l'heure.
- Comme tu veux, conclut Odd en refermant la trappe qui mène aux égouts.

Ulrich et Yumi commencent donc à marcher.
- Alors, qu'est-ce que tu voulais me dire ?
- Je voulais te demander pourquoi t'avais changé d'avis sur William après tout ce qu'il nous a fait. Tu es sûr que ça ne t'ennuie pas qu'il rejoigne l'équipe ?
- Si j'étais autant énervé contre lui au début, explique Ulrich, c'est parce que j'étais persuadé qu'il avait rallumé le super-calculateur pour se venger de X.A.N.A., mais j'avais tort. Il m'a donc semblé normal de lui proposer de nous rejoindre à nouveau. De plus, c'est un très bon combattant, et il est déterminé à vaincre X.A.N.A. au moins autant que nous le sommes.

Ulrich marque une pause puis demande :
- Et toi, ça ne t'ennuie pas ?
- Je pense qu'il a droit à une seconde chance.

 

La journée se termine. Ils ne sont plus qu'à quelques maisons de chez Yumi quand, en traversant une avenue, le soleil couchant vient les éblouir. Ils s'arrêtent un instant au milieu de la route. Le vent fait onduler les cheveux de Yumi, quand tout à coup, une voiture arrive derrière eux à vive allure. Ulrich saisit alors Yumi par la main et saute vers le trottoir le plus proche. Entrainée par son élan, Yumi se retrouve corps à corps avec Ulrich, plaqué dos au mur. Quelques secondes s'écoulent, ils restent immobiles l'un contre l'autre, à se fixer, puis Ulrich se décide enfin :
- Tu sais Yumi, j'ai beaucoup réfléchi cet été, et je...

Mais avant qu'il n'ait pu finir sa phrase, Yumi ferme les yeux et l'embrasse.

Elle le libère et sourit :
- Moi aussi, j'ai beaucoup réfléchi cet été.

- ET YES ! s'écrie Odd sur le trottoir opposé en tapant sa main dans celle de William qui lui répond en riant :
- Tu vois ! Je te l'avais bien dit que ce serait pour ce soir !

Ulrich et Yumi les dévisagent, surpris.
- Mais qu'est-ce que vous fichez ici, vous deux !? demande Yumi.
- Ben en fait, répond Odd avec un grand sourire, quand j'ai dit à William que Ulrich te raccompagnait, il m'a assuré que vous en profiteriez pour enfin vous avouer vos sentiments, alors pour pas rater ça on a décidé de vous suivre !
- C'était son idée ! précise William en riant et en désignant Odd.
- Odd, t'es encore pire que mon petit frère, conclut Yumi en le fusillant du regard.

Ulrich, qui a du mal à cacher son sourire, change de sujet :
- Parlons un peu sérieusement. William, je voulais m'excuser de t'avoir accusé pour le super-calculateur. Mais pourquoi ne nous as-tu pas dit clairement dès le début que tu n'y étais pour rien ?
- Ben pour tout vous dire, répond William un peu mal à l'aise, après tout le temps que j'ai passé sous le contrôle de X.A.N.A., je crois que j'ai développé un lien indescriptible avec lui. C'est ce lien qui m'a permis de savoir que X.A.N.A. n'avait pas été totalement anéanti et de m'entraîner ensuite. Il y a trois jours, j'ai ressenti une activité intense, ce qui m'a amené à penser que le super-calculateur avait été rallumé. Mais en y réfléchissant, je ne pouvais pas être sûr que ce n'était pas moi qui l'avais fait, car cet été, il m'est arrivé de me réveiller sans savoir où j'étais...
Ulrich le rassure :
- Ne t'en fais pas. Quand on en aura fini avec X.A.N.A., tu retrouveras une existence tranquille.

Yumi reste sceptique :
- Tu devrais quand-même demander à Jeremy de te passer au scanner pour t'assurer que ta santé n'est pas directement menacée...

Odd lève les yeux vers le ciel.
- Dire que Einstein et Aelita ont manqué votre premier baiser...

 

* * *

 

Aelita frappe à la porte de la chambre de Jeremy.
- Je peux entrer ?
- Bien sûr, répond-il sans hésitation.

Elle referme la porte derrière elle puis vient s'assoir à côté de lui.
- Tu sais Jeremy, je suis vraiment désolée que X.A.N.A. soit de retour par ma faute, et tu n'es pas obligé de faire semblant de ne pas m'en vouloir.

Jeremy lui sourit :
- Comment pourrais-je t'en vouloir, alors que de nous deux, c'est moi le plus responsable ?

Aelita le dévisage, incrédule :
- Qu'est-ce que tu veux dire ?
- Tout simplement que je savais non seulement que X.A.N.A. avait survécu, mais aussi comment il a survécu. Pour le vaincre, j'avais créé un programme multi-agent chargé d'en détruire toute trace, et Franz Hopper m'avait envoyé des données pour achever mon programme, mais ses données contenaient aussi une contrainte supplémentaire sur mon programme. Plus tard, j'ai déchiffré ces données, et j'ai découvert que la contrainte ajoutée par Franz Hopper empêchait mon programme d'agir dans le cœur du super-calculateur. D'après toi, pourquoi ton père voulait-il à tout prix éviter que mon programme n'atteigne le super-calculateur ?

Aelita, de plus en plus perplexe, réfléchit brièvement et la réponse lui apparait :
- Pour se rematérialiser !
- Exactement, poursuit Jeremy. Le super-calculateur est le seul moyen pour Franz Hopper de revenir un jour parmi nous, il devait donc s'assurer que mon programme ne risquerait pas de l'endommager.

Les yeux d'Aelita s'illuminent :
- Alors j'avais raison ! Mon père est en vie !
- Ça, je ne peux rien t'affirmer avec certitude pour le moment. Par contre, X.A.N.A. s'est montré très intelligent : lorsque j'ai lancé mon programme, X.A.N.A. savait que Franz Hopper aurait tenté quelque chose pour protéger le super-calculateur, et il en a déduit que c'était le seul endroit où il ne serait pas menacé par mon programme. Il s'y est donc réfugié, très affaibli mais toujours en vie. Lorsque j'ai décrypté les données de ton père, j'ai rapidement compris que X.A.N.A. avait très certainement survécu. Mais malgré cela, je n'ai rien dit aux autres, je me suis contenté d'éteindre le super-calculateur comme prévu, alors que je savais que nous étions toujours en danger de voir ressurgir X.A.N.A. car il a le sommeil plutôt léger. Toi par contre, lorsque tu as rallumé le super-calculateur, tu ignorais que X.A.N.A. avait survécu, donc tu es moins responsable que moi de ce qui est arrivé.

 

Aelita se sent alors soulagée.
- Merci Jeremy, murmure-t-elle en lui caressant la joue.

Commençant à rougir, il s'empresse d'ajouter :
- Pour ton père, je pense qu'on va devoir fouiller du côté du Cinquième Territoire.
- Tu veux que je t'aide à préparer la mission ? demande-t-elle en souriant.
Il lui rend son sourire :
- Comme au bon vieux temps.

 

 

Chapitre II :
"Grande nouvelle"
(épisode #97)


« En retard dès la première semaine de cours, c'est Madame Hertz qui va être contente ! » pense Odd en traversant la cour du lycée à toute vitesse. « J'ai intérêt à trouver une bonne excuse... »

Mais en arrivant au tournant du bâtiment des sciences, il se cogne contre quelqu'un et tombe en arrière.
- Eh, regarde où tu vas ! s'exclame-t-il en se relevant avant d'essuyer la poussière sur ses vêtements. Tu aurais au moins pu prendre la peine de me causer une vraie blessure pour que je n'aille pas en cours !
- Ça peut très vite s'arranger, lui répond la personne en face de lui.

Odd lève la tête et sursaute en découvrant la personne qu'il a heurtée : une jeune fille très grande, aux cheveux bleus et dont le visage est marqué par une fine cicatrice en travers de son œil gauche.
- Tiens ? Salut ! Tu es nouvelle ? demande Odd avec un sourire gêné.

Yolande les aperçoit et les rejoint :
- Naxxya, je vois que tu as fait la connaissance de Odd ! Mais le moment est peut-être mal choisi pour bavarder, vous allez être en retard en cours.
- Justement, répond la géante en sortant son emploi du temps de sa poche. J'ai cours d'histoire avec Monsieur Fumet, mais je n'arrive pas à trouver la salle 102.
- Odd, tu sais où c'est ? demande Yolande.
- Bien sûr, Yumi et William ont cours dans cette salle.
- Dans ce cas peux-tu accompagner Naxxya ?
- Avec plaisir ! répond Odd qui tient enfin une excuse pour arriver en retard.
- Bon, je compte sur toi, conclut Yolande en s'éloignant.

 

Les deux élèves se dirigent donc vers le bâtiment des salles de classe.
- C'est Naxxya ton prénom ? demande Odd pour engager la conversation.
- Oui, répond-elle simplement.
- Enchanté Naxxya ! Moi c'est Odd, mais tu peux déjà m'appeler « Odd le Magnifique » ! Enfin si ça peut te rassurer, les autres élèves sont à peu près normaux comparés à moi. Tu n'es pas dans un lycée de fous.
- Alors j'ai eu de la chance de tomber sur toi, répond-elle en souriant.
- Bonne réponse ! Quoique techniquement, c'est plutôt moi qui suis tombé...

 

Ils arrivent à la salle 102.
- C'est ici que nos chemins se séparent, jeune demoiselle. J'espère cependant que nous aurons l'occasion de faire plus ample connaissance dans un avenir proche, et attention à ne pas te cogner la tête en passant la porte !
- Et toi, attention à ne pas te cogner contre les gens quand tu cours.

Elle le regarde s'éloigner puis frappe à la porte. Monsieur Fumet la fait entrer et la présente aux autres élèves, un peu surpris par sa grande taille.
- Jeunes gens, voici Naxxya Warven, votre nouvelle camarade de classe. J'espère que vous lui réserverez un accueil convenable, sans y voir une occasion pour bavarder pendant mon cours. Tu peux aller t'assoir.

Naxxya va donc s'installer à la dernière table libre au fond de la salle derrière Yumi et William puis remarque que celui-ci la regarde bizarrement.
- Tu veux ma photo ?
- Pourquoi ? Ça t'ennuie qu'on te regarde ? lui demande William en la fixant.
- William qu'est-ce qui te prend ? intervient Yumi.
- Je la trouve pas nette, c'est tout, conclut-il en arrêtant de la regarder.

Yumi se tourne vers Naxxya :
- Excuse-le, il est un peu sur les nerfs ces derniers temps, ne fais pas attention à ses remarques.
- C'est rien, j'ai l'habitude.
- Moi c'est Yumi.
- Mademoiselle Ishiyama ! l'interpelle Monsieur Fumet. Vous avez l'air de bien vous entendre avec votre nouvelle camarade ! Je vous charge donc de lui faire la visite de l'établissement, ça vous donnera aussi du temps pour bavarder sans perturber mon cours.

 

En sortant de la salle, Yumi et Naxxya sont rejointes par Odd.
- Salut Yumi ! s'exclame-t-il avec un grand sourire. Je vois que tu t'es fait une nouvelle amie ! Tu me la présentes ?
Yumi lève les yeux au ciel :
- Naxxya, voici Odd. Il est...
- ...Enchanté ! l'interrompt Odd en s'inclinant devant Naxxya.
- Mais... on s'est déjà rencontrés tout à l'heure, pourquoi tu fais comme si c'était la première fois qu'on se voyait ? demande Naxxya.
- Je n'étais pas très satisfait de mon entrée en matière de tout à l'heure, répond Odd, alors j'en fais une deuxième pour tenter de m'améliorer !
Yumi lève à nouveau les yeux au ciel tandis que Naxxya étouffe un fou rire.

- Vous l'appelez vraiment « Odd le Magnifique » ? interroge Naxxya.
- J'imagine que c'est lui qui t'a raconté ça, répond Yumi. Bon, assez perdu de temps. Il faut que je te fasse visiter Kadic.
- Je peux venir avec vous !? demande Odd. Je connais tous les passages secrets !
Yumi se tourne vers Naxxya pour lui demander son avis.
- Pas de problème pour moi, répond Naxxya en haussant les épaules.
- Bien. Commençons par les salles de cours, conclut Yumi.

 

La matinée se termine et l'heure du déjeuner arrive.
- Et maintenant le plus important : la visite de la cantine ! s'exclame Odd en remplissant son plateau.
- La nourriture est correcte, précise Yumi, et si tu n'aimes pas quelque chose, tu peux le donner à Odd, il mange tout.
- C'est noté, répond Naxxya.

Puis Yumi aperçoit Ulrich, Aelita et Jeremy en train de manger, mais il ne reste qu'une seule place à leur table. Elle repère donc une table libre et fait signe à Odd et Naxxya de la suivre.

A peine sont-ils installés que Odd commence déjà à se goinfrer.
- Je n'avais jamais vu un appétit aussi féroce, déclare Naxxya assez étonnée.
Yumi sourit :
- Le plus étonnant, c'est que malgré ça, il arrive à rester aussi maigrichon !
- Je ne suis pas maigrichon, je suis svelte ! s'énerve Odd avant de se tourner vers Naxxya. Ben... tu ne finis pas ton assiette ?
- A mon avis, lui répond Yumi, c'est ta façon de manger qui lui coupe l'appétit.
- Non, non, pas du tout, répond Naxxya. C'est juste que si je mange trop, je grandis vite, alors je m'habitue à manger très peu.
- Tu grandis encore ? interroge Yumi en écarquillant les yeux.
- Oui, enfin, j'essaye de freiner ma croissance.
- Tu mesures combien là ? demande Odd en fixant le contenu du plateau de Naxxya.
- 1 mètre 93, lui répond-elle.

Odd prend un air sérieux et la regarde droit dans les yeux.
- Permets-moi donc de te venir en aide. Ce serait pour moi un honneur de faire disparaître ces aliments qui trainent dans ton assiette. Je peux ...?
- Bien sûr, répond Naxxya qui ne se lasse pas des pitreries de Odd.

Yumi regarde sa montre :
- Désolée Odd, mais on a encore quelques bâtiments à visiter.
Ils se lèvent de table et croisent William qui lance un regard noir à Naxxya.

 

William s'assoit à la table de Ulrich, Jeremy et Aelita.
- Salut William, déclare Ulrich.
- Salut, répond-il froidement.
- C'était qui la fille qui mangeait avec Odd et Yumi ? demande Aelita.
- C'est une nouvelle, Yumi lui fait visiter. Elle s'appelle « Naxxya », ça ne vous fait penser à rien ?
- Tu es sûr que ça va William ? s'inquiète Jeremy.
- Pas vraiment, non. Je ressens une activité assez forte depuis ce matin. T'es sûr qu'il n'y a pas de tour activée sur Lyoko ?
- Aucune alerte pour le moment, répond Jeremy.

Ulrich précise quand-même :
- X.A.N.A. a déjà réussi à activer une tour sans qu'on le sache par le passé, on devrait peut-être aller vérifier directement à l'usine.
- Ça ne coute rien de vérifier, conclut Aelita. On y va Jeremy ?
- D'accord, répond celui-ci. De toute façon, on n'a pas cours cet après-midi.

Ils se lèvent de table et Jeremy se tourne vers William :
- On t'appelle si on trouve quelque chose là-bas.
William le remercie en hochant la tête, puis il regarde par la fenêtre et aperçoit Yumi, Odd et Naxxya qui se dirigent vers le bâtiment des chambres.

 

En arrivant à hauteur de la salle de douche à l'étage des chambres des filles, Odd propose à voix basse :
- Echange de bons procédés, mesdemoiselles ! Je vous fais visiter les douches des garçons, et en contrepartie vous me faites visiter les douches des filles ! C'est le seul endroit de Kadic que je n'ai pas encore visité !
Naxxya se retient une fois de plus d'éclater de rire tandis que Yumi jette un regard méprisant à Odd qui s'empresse d'ajouter :
- Je plaisantais ! Bien sûr que je les ai déjà visitées.

Yumi préfère ignorer cette rectification et se tourne vers Naxxya :
- Au fait, tu es externe ou interne ?
- Interne, mais je ne sais pas encore où est ma chambre. Je suis arrivée ce matin, j'ai laissé mes valises dans le hall d'entrée.

Elle sort une feuille sur laquelle est indiqué l'emplacement de sa chambre.
Yumi regarde la feuille et s'exclame :
- Mais c'est la chambre d'Aelita !
- Ça tombe bien, on est juste à côté ! complète Odd en montrant la porte de la chambre d'Aelita.

Il ouvre la porte et trouve Jim en train d'installer un deuxième lit.
- Monsieur Moralès ? Qu'est-ce que vous faites ici ?
- Ça se voit, non ? J'installe un deuxième lit ! ...Mais dis-donc, Della Robbia, qu'est-ce que TOI tu fais ici ?
- Ben... euh... justement ! J'étais en train d'aider la nouvelle pensionnaire à trouver sa chambre !

Yumi et Naxxya entrent à leur tour.
- Alors c'est vrai ? demande Yumi. Aelita va devoir partager sa chambre ?
- Eh oui, répond Jim. C'est la dernière place disponible. Ne vous en faites pas pour Aelita Stones, elle savait très bien en arrivant ici qu'elle pourrait être amenée un jour à partager sa chambre.

Yumi reste perplexe.
- Tu sais Yumi, poursuit Odd, moi j'ai toujours partagé ma chambre avec Ulrich, et ça se passe très bien !

Jim se relève :
- Bon ben voilà. Bienvenue à Kadic, mademoiselle Warven.
Puis il s'en va.

Naxxya remercie Yumi et Odd pour la visite.
- Je vais chercher mes valises et commencer à m'installer.
Yumi reçoit un SMS de Jeremy.
- Tu veux de l'aide pour porter tes valises ? demande Odd.
Mais Yumi intervient :
- Odd, Jeremy a besoin de nous.
- Oh zut... Désolé Naxxya, il faut qu'on aille sauver le monde. A plus tard !

 

Alors qu'ils sortent de Kadic pour se rendre à l'usine, Yumi se confie à Odd :
- Une géante débarque de nulle part, s'installe dans la chambre d'Aelita, et Jeremy détecte une tour activée... Je commence à croire que William avait raison...
- Qu'est-ce que tu veux dire ?
- Naxxya est peut-être une créature de X.A.N.A...

 

Pendant ce temps, sur le Territoire Banquise, Ulrich et Aelita cherchent la tour activée. Jeremy leur envoie l'Overbike et leur dit que les autres les rejoindront en cours de route. Aelita monte derrière Ulrich, puis ils s'élancent sur la banquise et empruntent un canyon de glace.
- Je détecte un ennemi sur mon radar, signale Jeremy.
- Un seul ennemi ? demande Ulrich.
- Oui, droit devant vous.

Ils tombent nez à nez avec une étrange créature et Ulrich arrête l'Overbike.
- Qu'est-ce que c'est que ça ?
Aelita descend et s'approche lentement de la créature qui semble un peu perdue. Son corps allongé est soutenu par deux petites pattes à l'avant, et deux grosses pattes à l'arrière, donnant à ce monstre une allure de batracien. Sa peau blanche s'accorde avec les décors du Territoire Banquise, et le symbole dessiné sur sa tête indique qu'il fut créé par X.A.N.A..
- Sois prudente Aelita, conseille Ulrich en la voyant s'approcher de la créature.
- Il n'a pas l'air agressif, observe-t-elle en posant sa main sur le monstre qui reste étonnamment calme.

Elle commence à reculer et l'étrange créature se dresse alors sur ses pattes avant, dévoilant les canons situés sous ses pattes arrière qui s'apprêtent à tirer.

Ulrich accélère aussitôt et sauve Aelita avant qu'elle ne se fasse tirer dessus, puis il contourne le monstre pour continuer sa route.
Celui-ci se lance à leur poursuite, bientôt rejoint par un deuxième monstre identique. Aelita leur lance des champs de force et parvient à en détruire un mais deux autres arrivent devant eux.

Ulrich freine et demande :
- Les autres arrivent bientôt ?
- Flèche-laser ! s'exclame Odd qui vient d'apparaître à côté d'eux.
L'un des deux monstres de devant est détruit par le tir de Odd, puis un éventail détruit le second et revient dans la main de Yumi qui vient d'apparaître elle aussi.
- Faut pas s'attarder ici, déclare Aelita en voyant quatre autres monstres arriver derrière eux.

Jeremy leur envoie donc leurs véhicules, puis ils foncent tout droit en suivant le canyon de glace. Odd reste un peu en arrière pour tuer quelques uns des monstres qui les poursuivent. Devant, Yumi et Ulrich empruntent un virage qui débouche sur un précipice. Ils s'arrêtent juste à temps pour ne pas tomber de la falaise et voient une armée de monstres blancs dans la plaine en bas, avec la tour activée de l'autre côté.

- Qu'est-ce qu'on fait ? demande Aelita.
- On pourrait rejoindre la tour en volant, propose Ulrich, mais vu le nombre de monstres, on a de fortes chances d'être abattus en plein vol.

Derrière eux, Odd arrive à fond :
- Hé ! J'ai trouvé un nom pour les monstres : les Krapauds ! ...Ah mince !
Il freine trop tard et percute ses amis, puis ils tombent tous les quatre de la falaise.

 

Jeremy voit les véhicules disparaître de son écran et demande ce qui se passe, mais n'obtient pas de réponse.

Soudain, la voix de William derrière lui le fait sursauter :
- On peut savoir ce que tu cherches ?

Jeremy se retourne et voit Naxxya, surprise par William.
- Ah William ? Te voila enfin ? Mais... c'est la nouvelle de votre classe ? Qu'est-ce qu'elle fait ici ?
- Je vous retourne la question, lui répond-elle.

William ne la quitte pas des yeux :
- Je l'observe depuis ce midi. Dès que Yumi et Odd ont décidé de se rendre à l'usine, elle s'est mise à les suivre. Et là, elle était en train de t'espionner, Jeremy.
- Attends William, tu penses qu'elle est ...?
- ...envoyée par X.A.N.A., complète William. J'ai ressenti la tour activée ce matin, et elle est arrivée presque en même temps.

Naxxya se défend :
- Eh, j'ai rien à voir avec vos histoires, moi. J'étais juste venue voir ce que vous faisiez ici, mais finalement je n'ai plus vraiment envie de le savoir...

Elle commence à partir, mais William s'interpose :
- Tu n'iras nulle part tant qu'on n'aura pas désactivé la tour.
- Attends, je rêve ou tu essayes de m'empêcher de partir ? demande Naxxya qui commence à s'énerver.

Jeremy tente de les calmer :
- Tu sais William, ce n'est peut-être qu'une coïncidence...
- Franchement Jeremy, répond William sur un ton railleur, t'as vu la taille de la « coïncidence » ? A mon avis, X.A.N.A. nous a tout simplement pondu le spectre le plus grotesque de sa réserve !

Naxxya lui envoie un coup de poing qu'il esquive en se baissant puis il riposte avec un balayage rotatif pour la faire tomber, mais son coup ne parvient même pas à la faire bouger. Profitant de sa stupéfaction, elle lui envoie un revers dans la mâchoire avant que Jeremy ne sorte son Taser pour la clouer au sol.

William se relève en s'essuyant la lèvre :
- C'est nouveau ce Taser ?
- Oui, répond Jeremy en rengainant son arme. Ça fait partie de mon nouveau dispositif pour contrer les attaques de X.A.N.A. à l'intérieur de l'usine. J'ai aussi installé une cellule de sécurité pour enfermer les intrus.

Ils soulèvent chacun Naxxya par un bras, la mettent dans la cellule puis des barreaux se déploient pour en fermer l'ouverture.

Ulrich remonte derrière eux :
- Mais qu'est-ce que vous fabriquez ? On se fait massacrer, sur Lyoko !
- C'est bon, j'y vais, répond William en descendant à la salle des scanners.

Jeremy se rassoit au poste de commande et remet son casque-micro.
- Aelita ? Tu m'entends ?
- Oui Jeremy, mais on a quelques problèmes ici, répond-elle en faisant apparaître du décor pour bloquer les tirs ennemis.
- Tenez bon, reprend Jeremy. Je vous envoie William.
- Einstein, je crois que tu n'as pas bien saisi la situation, répond Odd en se protégeant à l'aide de son bouclier.

William apparaît à côté d'eux et bloque des tirs avec son épée.
- Pourquoi y a-t-il autant de points sur le radar ? s'inquiète Jeremy.
- On est tombés sur une véritable armée de Krapauds, répond Ulrich à côté de lui. Ils sont vraiment très nombreux. On a dû se réfugier dans un renfoncement au pied de la falaise mais ils ont continué de nous tirer dessus, et je me suis fait dévirtualiser.

Yumi continue de se protéger avec ses éventails et fait part de ses observations :
- Jeremy, les Krapauds semblent provenir de la tour elle-même. Je crois que...
Mais un des tirs la touche et la dévirtualise. Ulrich descend aussitôt à la salle des scanners pour récupérer Yumi.

- On est coincés ! s'écrie William. Si jamais on baisse notre garde, c'est fini !
- Ils se rapprochent de plus en plus ! constate Odd avec angoisse. Einstein, trouve une idée et vite !
- Et qu'est-ce que tu veux que je fasse !? lui répond Jeremy désemparé.

Ulrich revient de la salle des scanners en soutenant Yumi qui voit alors Naxxya dans sa cellule.
- Naxxya ? Qu'est-ce que tu fais ici ?
- Elle vous a suivis, répond Jeremy. On pense qu'elle est envoyée par X.A.N.A., c'est pour ça qu'il a activé une tour.
- Non, non, vous faites fausse route, rétorque Yumi en secouant la tête. Moi aussi j'y ai cru pendant un moment, mais quand on est allés sur Lyoko, j'ai compris que la tour activée sert en fait à créer les nouveaux monstres !

Jeremy réfléchit à voix haute :
- Maintenant que tu le dis, ça explique certaines choses... Mon programme de repérage des tours activées se base avant tout sur la détection d'un transfert de données depuis Lyoko vers le monde réel. Si X.A.N.A. a activé la tour seulement pour créer des monstres sur Lyoko, je comprends mieux pourquoi on n'a pas été alertés lorsque la tour a été activée...
- Exactement, poursuit Yumi. Cependant, une telle activité sur Lyoko ne pouvait pas échapper à William, et X.A.N.A. le savait. C'est pour ça qu'il a attendu qu'il se passe quelque chose d'inhabituel au lycée pour activer la tour et ainsi faire diversion. En l'occurrence : l'arrivée de Naxxya.

Toujours dans sa cellule, Naxxya tente de comprendre :
- Est-ce que ça veut dire que je peux m'en aller ?

Yumi fait un signe de la tête à Jeremy qui déverrouille les barreaux de la cellule pour permettre à Naxxya de sortir.
Yumi s'incline légèrement devant elle en signe d'excuse.
- Nous sommes navrés pour cette petite incarcération, il y a eu un malentendu.
- C'est rien, j'ai l'habitude, répond Naxxya en se dirigeant vers l'ascenseur.

Mais elle s'arrête subitement en entendant la voix de Odd :
- Allô Einstein ? Je suis en train d'établir un record sur les Krapauds ! J'espère que le compteur fonctionne !
- Odd, écoute-moi bien ! répond Jeremy. Les Krapauds sont créés par la tour activée, donc ils continueront d'apparaître tant que vous ne l'aurez pas désactivée !
- On ne peut pas atteindre la tour, rétorque Aelita. Ils sont déjà beaucoup trop nombreux. Même en volant je me ferais dévirtualiser immédiatement.

Naxxya revient vers Jeremy, Ulrich et Yumi et leur demande :
- Sérieusement, c'est quoi votre jeu vidéo, là ?
- Ce serait un peu long à expliquer, répond Jeremy.

Ulrich réfléchit puis sourit à Naxxya :
- Si tu veux, pour nous faire pardonner de t'avoir enfermée tout à l'heure, nous t'offrons une partie gratuite ! Ça te tenterait d'essayer ?
- Pourquoi pas, répond Naxxya en haussant les épaules.

Jeremy se tourne vers Ulrich :
- Je vois très bien où tu veux en venir, et c'est non. On a déjà eu suffisamment d'ennuis quand on a décidé d'intégrer William.
- On n'a pas d'autre solution, lui répond Ulrich. Naxxya, si tu veux bien me suivre.

Il la conduit à la salle des scanners et lui explique rapidement :
- Pour résumer, c'est un jeu de rôle en équipe qui utilise un système de réalité virtuelle. Tout ce que tu as à faire pour rejoindre la partie, c'est d'entrer là-dedans.

Naxxya pose sa main sur la paroi du scanner, reste immobile pendant un court instant puis s'introduit à l'intérieur sans dire un mot.

Ulrich remonte de la salle des scanners :
- Quand tu veux, Jeremy.
- J'espère vraiment que William avait tort, conclut Jeremy. Transfert Naxxya. Scanner Naxxya. Virtualisation.

Naxxya arrive sur Lyoko dans une tenue métallisée teintée de bleu.
- Tiens donc ! s'exclame Odd en la voyant. Nous nous croisons à nouveau ! Si j'étais superstitieux, je jurerais que le destin cherche à nous réunir !
- Jeremy, tu peux m'expliquer ce qu'elle fait ici ? demande William déconcerté.
- Pas le temps, désolé, répond Jeremy.

Odd attire l'attention d'Aelita qui s'applique à créer du décor pour empêcher les tirs de les atteindre.
- Aelita, je te présente Naxxya, ta nouvelle camarade de chambre !
- Salut à toi, et bienvenue sur Lyoko ! répond Aelita sans se retourner pour ne pas se déconcentrer.

Jeremy passe en revue la fiche technique de leur nouvelle combattante qui apparait sur son écran :
- Naxxya, mon ordinateur m'indique que tu possèdes beaucoup de points de vie, et une grande force physique. Voyons maintenant tes pouvoirs. Essaye « Plasma-lame ».
- Euh... comment je dois faire ? demande-t-elle, un peu désorientée par son environnement.
- Tends ton bras et dis-le, tout simplement ! lui répond Odd, impatient de voir ce qu'elle peut faire.

Naxxya tend son bras droit :
- Plasma-lame !
Une lame d'énergie sort de son bras.
- Mortel ! s'exclame Odd.

Jeremy trouve un autre pouvoir :
- Ah ! Quelque chose qui devrait nous servir : « Plasma-bouclier ».
- Je dois le dire aussi ? interroge Naxxya, soucieuse des détails.
- Au début oui, lui explique Odd, puis quand tu auras bien mémorisé la sensation, tu pourras utiliser tes pouvoirs sans dire leurs noms. Plus cool, parait-il, mais moins fun je trouve.

Elle tend son bras gauche :
- Plasma-bouclier !
Un bouclier d'énergie sort de son bras.
- La classe ! Observe Odd. Tu peux attaquer et te protéger en même temps !

- Apparemment, précise Jeremy, tu peux même choisir l'assortiment : deux lames, un bouclier et une lame, ou encore deux boucliers. Par contre, tu n'as pas la moindre attaque à distance.
- Bah, répond Odd en haussant les épaules. Ulrich n'en a pas non plus, et il s'en sort très bien.
- Pour être exact, réplique Ulrich, je peux quand-même lancer mes sabres pour atteindre une cible éloignée, ce que Naxxya ne peut pas faire car ses armes sont incorporées dans ses bras.

- Précisément, conclut Jeremy. Ensuite, au niveau des déplacements, tu es relativement lente mais tu possèdes « Impulsion », une légère détonation d'énergie sous tes pieds qui devrait te permettre de sauter plus haut, voire d'accélérer brièvement ta course. Attention toutefois, Impulsion ne te permet pas de contrôler ta trajectoire, donc veille à avoir le champ libre devant toi quand tu l'actives.

Naxxya regarde autour d'elle :
- Je testerai ça plus tard car pour le moment, on est un peu à l'étroit...
- On y va Einstein ? S'impatiente Odd.

Jeremy donne ses dernières recommandations :
- Naxxya, lorsqu'on lancera l'assaut, ta mission sera d'aider Odd à protéger Aelita pendant que William vous frayera un chemin à travers les monstres. Je te préviens : ils sont très nombreux et font pleuvoir les projectiles, donc sers-toi de ton bouclier, et n'hésite pas à remplacer ta lame par un deuxième bouclier si besoin. Surtout, garde à l'esprit qu'Aelita doit à tout prix atteindre la tour pour la désactiver. Des questions ?
- Oui : quand on aura fini ce niveau, vous pourrez m'expliquer tout ça plus en détails ?
- Justement, répond William, il faudrait déjà qu'on « finisse ce niveau »...

 

Jeremy donne le feu vert à Aelita qui arrête donc de créer du décor, et rapidement, une faille s'ouvre dans la barrière qui les protégeait. Odd s'élance le premier à travers la faille, suivi par William.

Aelita fait un signe de la tête à Naxxya :
- Après toi.
La nouvelle Lyoko-guerrière lève alors son bouclier et sort à son tour.

Dehors, elle voit Odd et William qui luttent contre des dizaines de Krapauds. L'un d'entre eux l'a repérée et commence à lui tirer dessus, mais elle bloque les projectiles avec son bouclier. Aelita en profite pour sortir et se cacher derrière Naxxya. Le Krapaud s'en aperçoit et se met à charger dans leur direction.

Voyant le monstre courir vers elles, Aelita dit à Naxxya :
- Tu vois le symbole sur sa tête ? C'est son point faible, c'est là que tu dois frapper.

Le Krapaud arrive et leur saute dessus, mais Naxxya l'intercepte avec sa lame qui lui transperce la tête, le faisant disparaître.
- Bien joué ! Allez, on avance.

Elles courent vers Odd et William, toujours aux prises avec les Krapauds, quand Jeremy les met en garde :
- Attention ! Les Krapauds vont vous encercler !
- C'était pas déjà le cas ? demande Odd ironiquement.

Aelita voit alors des Krapauds faire le tour par les côtés pour arriver derrière leur groupe.
- On ne va pas pouvoir tous les contenir, il faut avancer !
- Ils n'ont pas l'intention de nous laisser atteindre la tour, rétorque William.

Les Krapauds autour de Aelita et Naxxya se dressent sur leurs pattes avant et s'apprêtent à tirer.
Jeremy les assiste :
- Naxxya ! Passe en double bouclier et essaye « Dôme céleste » en levant tes deux bras vers le ciel !

Elle s'empresse de troquer sa lame contre un deuxième bouclier puis lève ses deux bras :
- Dôme céleste !
Un rempart d'énergie émane alors de ses boucliers pour englober Naxxya et Aelita, bloquant ainsi les tirs qui leur étaient adressés.

Jeremy pousse un soupir de soulagement puis demande :
- Est-ce que tu arrives à te déplacer tout en maintenant le Dôme ?
Naxxya s'efforce d'avancer sans abaisser sa protection et finit par répondre :
- C'est... difficile...
- OK, c'est normal, la rassure Jeremy. Continue d'avancer à ton rythme pendant que Odd et William dégagent le passage vers la tour.
- Je voudrais bien t'y voir, Einstein ! réplique Odd. On passe plus de temps à esquiver les tirs qu'à essayer de détruire les Krapauds !

- C'est bizarre, remarque William. Ils n'ont pas l'air de nous viser...
Il se met derrière un Krapaud, mais celui-ci semble l'ignorer.
- Regarde, Odd, il ne réagit pas.
- Ben moi, ils me tirent dessus quand-même ! répond Odd qui continue de sauter dans tous les sens pour éviter les projectiles.
- Non, je crois que c'est parce que tu es devant eux, insiste William. Viens te mettre de mon côté, pour voir ?

Odd saute derrière un Krapaud et se baisse, mais le Krapaud reste indifférent.
- Ah ouais, t'avais raison ! reconnait Odd. Ils sont stupides ou quoi ?

William aperçoit Naxxya et Aelita qui arrivent lentement, toujours protégées par le Dôme, et il comprend alors ce que font les Krapauds :
- Ils se focalisent sur Naxxya pour venir à bout de son champ de protection et abattre Aelita ensuite ! s'exclame-t-il en détruisant le Krapaud situé devant lui.

Odd et William se remettent alors à éliminer les Krapauds aussi vite que possible.
- Le chemin vers la tour est dégagé, annonce Jeremy avant de s'apercevoir que Naxxya est presque à court d'énergie.
- Je n'en... peux... plus...

Elle s'effondre et son Dôme disparait, laissant Aelita à découvert, mais celle-ci s'empresse de faire apparaître du décor pour bloquer les tirs que les Krapauds continuent de lui envoyer.

Odd et William reviennent vers elle en courant :
- Aelita ! Fonce ! On te couvre !

Elle active ses ailes et vole vers la tour tandis que ses coéquipiers s'occupent de détruire les Krapauds qui tentent de l'abattre en vol.

Naxxya finit par se relever, sort ses lames et les aide à exterminer les derniers monstres, mais un ultime Krapaud apparaît devant la tour.
Aelita lui envoie aussitôt un Champ de force puis entre dans la tour et la désactive.

- Mission accomplie ! annonce fièrement Jeremy. Bravo à tous, je vous ramène à l'usine.
- Attends, Jeremy, l'interrompt Aelita. Pendant qu'on est là, on pourrait en profiter pour aller sur le Cinquième Territoire, non ?
- Pour quoi faire ? demande Ulrich.
- Aelita espère y découvrir ce qu'il est advenu de son père, lui répond Yumi.

- Je ne sais pas trop, hésite Jeremy. Les autres, vous en pensez quoi ?
- Pas de problème pour moi ! Répond Odd, toujours disponible pour une mission supplémentaire. Par contre, je ne sais pas si Naxxya...
- Je suis partante, l'interrompt celle-ci.
- Vraiment ? demande William. Il y a cinq minutes, tu étais à court d'énergie, et maintenant ça va mieux ?
- Merci de t'inquiéter pour moi, mais je t'assure que je vais bien, lui répond-elle.
- Alors Jeremy ? s'impatiente Aelita.
- Bon, c'est d'accord, mais restez prudents et ne prenez pas de risques inutiles.

Ils se dirigent vers l'extrémité du Territoire Banquise, puis Jeremy leur envoie la sphère qui les conduit au Cinquième Territoire.

 

Une fois arrivés à destination, Jeremy leur explique le but de leur mission :
- Vous allez essayer d'atteindre le terminal des archives situé de l'autre côté du territoire. Avec vos véhicules, vous auriez pu faire le tour pour vous y rendre directement, mais là, je crois que vous allez devoir traverser le territoire à pied. Bonne chance.

Aelita, Odd, William et Naxxya empruntent donc le couloir devant eux et commencent à courir.

Entendant une série de bruits sourds derrière elle, Naxxya demande :
- Qu'est-ce qui fait ce bruit derrière nous ? On dirait que ça se rapproche...
- C'est trois fois rien, lui répond Odd, juste les murs qui se referment sur notre passage. Tu comprends pourquoi on aurait préféré faire le tour ?

Aelita aperçoit une large ouverture au bout du couloir.
- Jeremy, je crois qu'on se dirige vers une grande salle, on est sur le bon chemin ?
- Oui, répond Jeremy. Pour accéder au terminal des archives par ce côté, vous devrez actionner l'interrupteur situé au bout de cette salle. Restez sur vos gardes, X.A.N.A. ne s'est pas encore manifesté, mais si le terminal contient bien les informations que nous sommes venus chercher, X.A.N.A. va forcément tenter quelque chose pour nous empêcher d'y accéder.

- On y est, reprend Aelita. Je vois plein de plateformes, mais aucun monstre à priori.
- L'interrupteur est là-bas, en hauteur, indique William.

Jeremy les prévient :
- Quand vous aurez posé le pied sur la première plateforme, un compte à rebours va se déclencher. Vous aurez alors une minute pour appuyer sur l'interrupteur. Passé ce délai, l'interrupteur se désactivera.
- Une minute ? demande Odd. Je peux le faire en moins de trente secondes !

Il s'élance sur la première plateforme. Un signal sonore leur annonce le début du compte à rebours, et des Rampants apparaissent alors sur les autres plateformes pour empêcher Odd de passer.
- Disons plutôt... quarante-cinq secondes ?

Voyant les murs se refermer sur eux, William, Aelita et Naxxya sautent à leur tour pour rejoindre Odd qui tire sur les Rampants afin d'ouvrir un passage. Les monstres ripostent mais Naxxya utilise ses boucliers pour bloquer leurs rayons.
- Dépêchons-nous d'avancer vers l'interrupteur, s'impatiente Aelita en lançant quelques Champs de force.

William saute sur la plateforme suivante, détruit les Rampants qui s'y trouvaient puis se protège des tirs avec son épée et fait signe à ses coéquipiers de le rejoindre, mais un tir aérien le touche.
- Des Mantas viennent d'arriver ! les informe Jeremy.

Odd tire à répétition mais les manque.
- Einstein, je vais avoir besoin de munitions.

C'est alors que deux Rampants sautent sur leur plateforme. William transperce le premier, puis Naxxya saisit le second par la queue et le lance contre une Manta, détruisant les deux monstres d'un coup.
Odd proteste :
- Hé ! Je croyais que tu n'avais pas d'attaque à distance !

Jeremy regarde le compte à rebours :
- Dépêchez-vous ! Il ne reste plus que quelques secondes !
- On n'y arrivera pas ! se décourage Aelita en voyant tous les Rampants autour d'eux.

Odd regarde le mur du fond, puis une idée lui vient :
- Naxxya ! Lance-moi sur l'interrupteur !
- Quoi ?
- Allez ! Pas de temps à perdre ! insiste-t-il.
Elle saisit donc Odd par la taille et le lance vers le mur du fond.
- YAAAAAAAAA...
Mais au moment où il arrive sur l'interrupteur, un tir de Manta le touche et il tombe.

Aelita crée un décor pour le rattraper.
- C'est raté, conclut Jeremy. Le compte à rebours est terminé.
Les monstres disparaissent.

Odd se relève, furieux d'avoir échoué si près du but :
- Revenez bande de lâches ! Je vais vous atomiser !
- Ça ne sert à rien Odd, les monstres se sont tous enfuis, lui fait remarquer Aelita, également déçue par leur échec.
- Non, pas tous, corrige Naxxya en montrant une Manta noire qui reste statique dans un coin de la salle.

Odd s'apprête à lui tirer dessus :
- Tu transmettras ça de ma part à ta copine qui a osé interrompre mon magnifique vol plané !
- Attends Odd ! intervient William.
- Quoi encore ? demande Odd agacé de devoir se retenir.

William saute de plateforme en plateforme et arrive vers la Manta. Il lui caresse doucement le dos, et elle se met à onduler gracieusement pour montrer sa joie.
William se tourne vers ses coéquipiers incrédules et leur sourit :
- Elle se souvient de moi.

- Tu en es sûr ? demande Aelita avec méfiance.
Il monte sur la Manta.
- Je crois même qu'elle peut nous emmener au terminal des archives.

Jeremy observe l'écran radar :
- Il y a effectivement un chemin en hauteur sur votre gauche pour rejoindre l'extérieur et faire le tour, mais sans les véhicules, ça va être difficile...
- Justement, répond William. J'ai retrouvé mon véhicule.
Il se dirige vers Aelita et Naxxya :
- Vous montez, mesdemoiselles ?

Debout à côté de Jeremy, Ulrich est étonné par le comportement de la Manta :
- J'ai du mal à réaliser que l'un des monstres de X.A.N.A. est de notre côté...
- Ça me rappelle la fois où on a combattu la Marabounta, poursuit Yumi.
- A mon avis, explique Jeremy, lorsque X.A.N.A. crée des monstres, il leur affecte une fonction principale comme « défendre une tour activée », « détruire les intrus » ou encore « tirer sur Aelita en priorité ». Cette Manta a dû naître avec la fonction d'obéir aux ordres de William, à l'époque où il était encore le général de l'armée de X.A.N.A..

William se dirige vers Odd :
- Ne t'inquiète pas, ma Manta peut largement supporter quatre personnes, contrairement à ton Overboard.
- Bah, réplique Odd en montant avec eux. Contrôler des Mantas, n'importe qui peut le faire. Moi-même, quand je plante mes griffes...

 

La Manta les emmène donc à l'extérieur et commence à faire le tour, mais Jeremy détecte soudain des monstres sur son radar.
- Attention ! D'autres Mantas sont à votre poursuite !
- Il y en a aussi droit devant, observe William.

Odd et Aelita tirent sur les Mantas qui arrivent en face tandis que Naxxya bloque les tirs de celles qui les poursuivent.
- On est encore loin Jeremy ? demande Aelita en continuant de tirer sur leurs adversaires.
- Normalement, vous allez bientôt apercevoir une corniche qui mène à un couloir sur votre droite. C'est le deuxième accès au terminal des archives.
- Oui, je la vois, répond William. Elle est juste en bas. Accrochez-vous.

Il fait descendre sa Manta et arrive à la corniche. Aelita et Odd sautent, mais Naxxya se fait toucher par un tir de Manta et tombe dans le vide avant de se rattraper à un morceau de décor qui dépasse du mur un peu plus bas.

William descend vers elle avec sa Manta mais reste immobile.
- Qu'est-ce que tu attends pour la remonter !? demande Odd.
William sort son épée et pose sa lame contre l'épaule de Naxxya :
- J'ai une dernière question à te poser avant de t'accorder ma confiance.

Yumi saisit le micro de Jeremy :
- Mais bon sang William ! La tour activée ne servait qu'à créer des Krapauds ! Quand est-ce que tu vas arrêter de soupçonner Naxxya !?
- C'est vrai, confirme Aelita. Avant d'entrer dans la tour tout à l'heure, j'ai vu un Krapaud se créer juste devant moi.
- Ça ne prouve rien, rétorque William. X.A.N.A. peut faire plusieurs choses avec une seule tour.

Ulrich prend le micro à son tour :
- Si Naxxya était sous le contrôle de X.A.N.A., pourquoi nous aurait-elle aidés à combattre les monstres et à désactiver la tour ?
- Pour mieux gagner notre confiance, répond William. Tout simplement.

Jeremy récupère son micro :
- William, si jamais Naxxya tombe dans les abysses du Cinquième Territoire, elle sera virtualisée définitivement, comme dans la Mer numérique.
William reste sûr de lui :
- Ne t'inquiète pas Jeremy, j'ai juste une question à lui poser.

Il maintient sa lame sur l'épaule de Naxxya, la regarde droit dans les yeux et pose sa question :
- Naxxya, comment as-tu fait pour passer le système de reconnaissance ADN ?
- Le quoi ? demande-t-elle, complètement dépassée.
- Je t'explique : l'ascenseur qui descend au secteur secret de l'usine ne s'actionne que s'il détecte l'ADN de quelqu'un qui a déjà été sur Lyoko auparavant. Dis-nous donc comment tu as fait pour aller espionner Jeremy dans la salle de contrôle ?

Les autres restent sans voix, désormais envahis par le doute.
Naxxya tente de se défendre :
- Mais j'en sais rien, moi ! J'ai appuyé sur le bouton, l'ascenseur est descendu, c'est tout !

- Jeremy, ton système de reconnaissance ADN est fiable ? demande Aelita.
Jeremy se racle la gorge :
- Bah je pense qu'il y a moyen de le contourner en volant de l'ADN, par exemple lors d'un contact rapproché qui laisserait des cheveux ou encore par une poignée de mains assez forte...

- AH ! s'écrie Odd avant de se faire dévirtualiser par un tir de Manta.
Aelita envoie un Champ de force sur la Manta pour la détruire.
Jeremy lui conseille de foncer au terminal des archives pendant qu'il en est encore temps, elle s'engouffre donc dans le couloir tandis que des Mantas se lancent à sa poursuite.

- William ! poursuit Jeremy. Tu dois couvrir Aelita !
- Je règle un dernier détail, répond froidement William. Alors Naxxya ? Toujours pas d'explication ?

Ulrich se tourne vers Yumi :
- Quand Naxxya est arrivée ce matin, est-ce que vous avez eu un contact physique ?
- Non, répond Yumi. J'ai beau chercher, je ne vois pas. Personne ne lui a serré la main ou autre...

William sourit, triomphant :
- Bien essayé, X.A.N.A. !
Il donne un coup de pied à Naxxya pour l'éjecter, puis elle tombe dans le vide.

Odd remonte de la salle des scanners en criant :
- J'ai l'explication ! Ce matin, je courais car j'étais en retard et je me suis cogné contre elle ! Elle a sûrement gardé quelques uns de mes cheveux sur ses vêtements !

En entendant cela, William plonge aussitôt :
- Pourquoi tu ne l'as pas dit plus tôt !?

Il parvient à rattraper Naxxya avant qu'elle ne termine sa chute.
- Excuse-moi Naxxya, je t'ai mal jugée.
Elle lui sourit et répond simplement :
- C'est rien, j'ai l'habitude.
- Tu remercieras Odd de t'avoir sauvé la vie, ajoute William.
- Je n'y manquerai pas, conclut Naxxya.

Jeremy voit les trois Mantas sur son radar qui se rapprochent d'Aelita.
- Dépêchez-vous de rattraper les Mantas pour les neutraliser ! Aelita, t'en es où ?
- Je suis au terminal ! répond-elle avec enthousiasme. Je commence les recherches !
- Très bien ! poursuit Jeremy. William et Naxxya, faites attention : deux des trois Mantas ont fait demi-tour pour vous affronter !

Lancés dans le couloir vers le terminal des archives, ils ne tardent pas à croiser les deux Mantas qui viennent les arrêter. William demande à sa Manta de tirer et détruit ainsi l'une de leurs adversaires, mais la seconde tire sur la Manta de William et fait tomber ses deux passagers. Naxxya n'a pas le temps de se relever que d'autres tirs l'atteignent et la dévirtualisent. William lance son arme vers la Manta qui lui tire dessus, et ils disparaissent simultanément.

Jeremy prévient Aelita :
- La dernière Manta vient vers toi !
- J'ai trouvé ce que je cherchais ! lui répond-elle. Mais il y a autre chose, et c'est assez inquiétant...
La dernière Manta arrive derrière Aelita et la dévirtualise.

De retour à la salle des scanners, Aelita est accueillie par William et Naxxya.
- Désolé Aelita, s'excuse William. Si je n'avais pas continué de soupçonner Naxxya, tu aurais sans doute eu plus de temps pour consulter les archives.
- Ça ne fait rien, répond Aelita. J'ai eu le temps de trouver ce que j'étais venue chercher. Venez, allons rejoindre les autres.

 

Après s'être tous réunis dans la salle de contrôle, ils décident de faire un résumé à Naxxya pour lui expliquer leur situation afin qu'elle prenne réellement conscience de l'enjeu de leur mission. Elle les écoute attentivement, pose quelques questions, et a parfois du mal à saisir les explications techniques de Jeremy.

- Donc si j'ai bien compris, leur demande-t-elle, l'excursion sur le Cinquième Territoire pour accéder au terminal des archives avait pour but de déterminer si le père d'Aelita est toujours en vie ou non, c'est bien ça ?
Jeremy confirme en hochant la tête.

Ulrich se tourne vers Aelita :
- Alors, qu'est-ce que t'as trouvé ?
Aelita leur explique ses découvertes :
- Mon père se servait en fait d'un avatar contrôlé à distance pour agir à sa place, mais aussi pour empêcher X.A.N.A. de le localiser. C'est cet avatar que nous avons vu mourir, mais mon père, lui, est bel et bien vivant, comme je l'espérais.
- C'est une bonne nouvelle, ça ! déclare Odd avec un grand sourire.
- Oui, répond Aelita, mais maintenant que son avatar est mort, mon père est vulnérable.
- Nous devons donc retrouver Franz Hopper avant que X.A.N.A. ne le trouve, conclut Yumi.

Jeremy approuve puis demande à Aelita :
- Avant de te faire dévirtualiser, tu semblais préoccupée par une autre découverte. Qu'est-ce que c'était ?
- Je ne sais pas précisément de quoi il s'agit, répond Aelita, mais les archives ont révélé une création de matière numérique considérable, récemment.
- C'est probablement l'apparition des Krapauds, suggère William.
- Non, c'est beaucoup plus gros, insiste Aelita. Mais j'ai été dévirtualisée avant de pouvoir en apprendre plus.
- Il faudra qu'on retourne là-bas pour savoir ce que c'est, conclut Ulrich.

 

Ils se tournent alors vers Naxxya, et Jeremy lui demande :
- Souhaiterais-tu faire partie de notre équipe ?
Elle réfléchit brièvement et finit par répondre :
- Pour tout vous dire, ça faisait longtemps que je ne m'étais pas sentie aussi vivante, donc si vous prévoyez de retourner dans ce monde virtuel, j'aimerais beaucoup pouvoir vous accompagner à nouveau.
- Bien, laisse-nous deux minutes de délibérations.

Naxxya se met donc à l'écart.
- Alors, vous en pensez quoi ? Demande Jeremy.
- Je vote POUR !!
- Chut, moins fort Odd, murmure Ulrich.
- Je trouve qu'elle apprend vite et qu'elle est volontaire, déclare Aelita. Elle ne devrait donc pas représenter un fardeau pour nous lors des missions. Et puis, c'est ma nouvelle camarade de chambre !
- Elle est disciplinée et assez calme, c'est positif, complète Yumi.
- « Calme » ? demande William. On voit que ce n'est pas sur toi qu'elle s'est énervée tout à l'heure ! Mais bon, je ne suis pas un ange non plus de ce côté-là...
- Pour l'aspect humain, reprend Jeremy, je passe mon tour. Par contre, ses capacités défensives sur Lyoko nous sont très utiles, c'est pour ça qu'il serait profitable de l'intégrer dans l'équipe.
- Donc tout le monde est OK ? demande Odd.
- Yep, répond Ulrich.

Ils rejoignent donc Naxxya en souriant.
- Bienvenue parmi nous !

 

 

Chapitre III :
"L'étrange Halloween de Miss Aelita"
(épisode #98 )


Depuis quelques semaines, les Lyoko-guerriers doivent concilier leur vie de lycéens et leur mission sur Lyoko. Franz Hopper reste introuvable, mais ils pensent que celui-ci se cache volontairement pour éviter d'être repéré par X.A.N.A.. Malgré la présence de William qui rivalise en puissance avec Ulrich, et de Naxxya qui progresse rapidement, à chaque fois que X.A.N.A. lance une attaque ils sont mis en difficulté et parviennent de justesse à désactiver la tour, se retrouvant donc trop peu nombreux sur Lyoko pour s'aventurer sur le Cinquième Territoire car ils doivent simultanément désactiver la tour et gérer ses effets dans le monde réel, ce qui divise leurs forces.

 

Mais aujourd'hui, nos héros ont la tête ailleurs. En effet, ce soir à Kadic aura lieu le concours de costumes d'Halloween. Ils font donc la queue pour s'inscrire.

- C'était l'idée de qui ? demande Jeremy.
- Pas de moi, répond William, mais j'approuve quand-même.
- C'était mon idée, déclare Odd, et surtout ne me remerciez pas ! Pour information, le gagnant repart avec des places VIP pour le prochain concert des Subdigitals !

- Euh, Odd, tu sais que je peux avoir ces places si je leur demande gentiment ? lui rappelle Aelita.
- Vraiment ? demande Naxxya, intéressée.
- Oui, Aelita est le « jeune talent » découvert par les Subdigitals donc elle a quelques accès, explique Jeremy.
- J'aimerais bien rencontrer leur batteur pour lui demander des conseils, reprend Naxxya.
- Demande plutôt à Jim, répond Ulrich. C'est son oncle.
- Jim... Monsieur Moralès ?
- Nous aussi ça nous a surpris quand on l'a su, conclut Yumi.

 

Sissi passe près d'eux, accompagnée par Hervé et Nicolas.
Odd en profite pour leur lancer :
- En voila trois qui n'auront pas besoin de déguisement pour le concours !
Sissi s'arrête brièvement, Hervé lui conseille de les ignorer, puis ils reprennent leur chemin.

Naxxya se tourne vers Odd :
- Pourquoi tu les agresses verbalement dès que tu les vois ?
- Bah d'habitude, répond Odd, c'est plutôt Sissi qui commence et on se renvoie la balle, mais depuis quelques temps elle ne nous regarde même plus. C'est inquiétant.

- A mon avis, poursuit Aelita, elle encaisse mal de voir Ulrich et Yumi officiellement ensemble.
- Ça fait presque deux mois déjà, remarque Odd. Il serait temps qu'elle s'y habitue.
- Odd, tu n'as aucune idée de ce qu'elle peut ressentir, lui répond Yumi.

- Ah moi j'ai bien une petite idée, poursuit William, mais mon entrainement cet été m'a permis d'apprendre à dominer mes sentiments.
Odd éclate de rire :
- Ha ! Ha ! Ecoutez-le, avec son cœur de pierre ! Alors comme ça, William, t'es devenu insensible à l'amour ?
- Je t'assure, insiste William, mes heures de méditation focalisée me permettent de me concentrer sur des objectifs plus importants que l'attirance envers autrui.
- Ben voyons ! réplique Odd. Je parie que même moi, je pourrais te séduire !
Derrière eux, le préposé chargé de valider les inscriptions s'impatiente :
- Hum, hum.

Odd se retourne :
- ...oui bonjour, on vient s'inscrire pour le concours !
Ses amis étouffent un fou rire.
- Ecrivez vos noms ici, leur explique le préposé. Et dans la case de droite, notez le « titre » de votre déguisement. Tenez, voici vos bracelets de participants.

Il leur donne un bracelet chacun.
- On est obligés de les porter ? demande Jeremy.
- Ça permet au jury de reconnaître les participants, lui répond le préposé. Oh ! Mademoiselle Stones ! Je ne vous avais pas reconnue ! Inutile pour vous de porter un bracelet, le jury sait qui vous êtes !

Naxxya appuie sur un bouton situé sur le côté de son bracelet et oriente celui-ci vers le mur, faisant apparaître un mini-fantôme :
- Tiens ? Ils font de la lumière vos bracelets ? demande-t-elle.
- Absolument, confirme le préposé. Vous pouvez d'ailleurs tourner le cadran pour choisir la forme qui apparaît : citrouille, fantôme, chauve-souris, ...
- Trop cools ces bracelets ! s'exclame Odd en essayant toutes les formes.
- Evitez juste de vous baigner avec, conclut le préposé.

 

En sortant de la salle, ils voient que la plupart des élèves ont un bracelet et se dirigent soit vers le portail de Kadic, soit vers les chambres.
- On dirait bien que le concours a du succès, observe Jeremy. Regardez : ils rentrent tous chez eux pour préparer leurs déguisements.
- Le foyer des élèves doit être libre, en déduit Ulrich. Ça vous dit un baby-foot ?
- T'as pas peur de prendre une deuxième raclée ? lui demande Yumi en souriant.
- Ah mais c'est vrai qu'on doit jouer la revanche ! réalise William.

Aelita se tourne vers Jeremy :
- Quel était le score au match aller ?
- 10 pour Yumi et Naxxya, 6 pour Ulrich et William.

Ils entrent dans le foyer des élèves.
Odd constate qu'il n'y a personne devant la télévision :
- A moi les dessins animés ! s'exclame-t-il en sautant sur le canapé.

Ulrich, William, Yumi et Naxxya se placent de chaque côté du baby-foot.
- Vous êtes prêts ? demande Jeremy avant de lancer la balle. Bon, j'attends beaucoup de fair-play de la part des deux équipes. Que le match commence !
- ...Et que les meilleures gagnent ! complète Aelita.

Pendant que le match se déroule, Odd regarde tranquillement sa série télévisée. Quand soudain, une idée lui vient à l'esprit. Il observe successivement son bracelet du concours d'Halloween, puis la télévision, et appelle alors Jeremy.
- Einstein, tu peux venir une seconde ?
- Vas-y Jeremy, déclare Aelita. J'arbitre pendant ton absence.

Jeremy vient vers Odd :
- Qu'est-ce qu'il y a ?
- Je crois que j'ai trouvé la solution à nos problèmes, affirme Odd. Regarde bien...

Jeremy regarde la télévision :
- Encore cette série ?
- Tu vois les héros là ? demande Odd. En apparence, de simples mortels comme toi et moi.
- Certes, répond Jeremy.
- Un monstre va bientôt apparaître devant eux (j'ai déjà vu cet épisode).
- Effectivement, il est très laid, approuve Jeremy. Oh dis-donc, qu'est-ce qu'il leur a mis à tes héros...
- Tout juste ! souligne Odd. Et maintenant, observe-les attentivement ! Attention...

Les personnages brandissent alors des bracelets étranges, pressent quelques boutons en agitant les bras et obtiennent des armures colorées leur conférant des super pouvoirs.
- Tu as vu ça !? demande Odd tout excité.
- Malheureusement, oui, déplore Jeremy en retournant vers le baby-foot.

Odd le rattrape :
- Non mais réfléchis ! Si nous aussi on pouvait se défendre avec nos pouvoirs lorsque X.A.N.A. nous attaque sur Terre, tu ne crois pas que ça nous simplifierait la vie ?
Jeremy comprend alors l'idée de Odd et se met à réfléchir.
- J'avoue que je n'y avais pas pensé...

Odd poursuit :
- Et si tu nous fabriquais des bracelets qui nous permettaient d'activer nos pouvoirs de Lyoko sur Terre ?
Ulrich lève la tête :
- Tu regardes trop la télé, Odd.
- Raaaaah ! s'énerve William. Mais bon sang, Ulrich ! Concentre-toi sur le match !

Aelita vient vers Jeremy et lui demande :
- Tu penses que l'idée de Odd est réalisable ?
Jeremy se gratte la tête :
- Ben... en utilisant le même principe que la Translation, ça devrait marcher. Tu veux qu'on aille faire des essais à l'usine ?
- D'accord, approuve Aelita. Et on en profitera pour finir nos déguisements à l'abri des regards indiscrets.

Tandis que Jeremy et Aelita quittent le foyer pour se rendre à l'usine, Naxxya demande :
- La « Translation » ?
Yumi lui explique rapidement tout en contrôlant la balle :
- C'est une sorte de virtualisation inversée qui nous permettait de passer du monde virtuel au monde réel en conservant nos pouvoirs... Et yes ! 9 à 8 ! Balle de match !

Odd s'étonne :
- C'est pas vrai ? Les mecs ? Vous vous faites encore dominer !?
Ulrich accuse son coéquipier :
- C'est William, il n'est pas assez agressif en attaque.
- Cherche pas, lui répond Yumi. Naxxya en défense, c'est un véritable mur.
- J'admets que Naxxya se débrouille pas trop mal, reconnait William, mais le vrai problème se situe plutôt dans notre défense : Ulrich, tu es inefficace car tu es en face de Yumi.
- N'importe quoi, rétorque Ulrich.
William poursuit :
- On va donc échanger nos places et je compte sur toi pour nous montrer ce que tu vaux vraiment.
Yumi s'impatiente :
- Jouez donc, au lieu de bavarder.

Cinq minutes plus tard :
- On est les champions ...! On est les champions ...! chantent William et Ulrich qui ont finalement remporté le match 10 à 9.
- Désolée Yumi, s'excuse Naxxya. Je me suis déconcentrée vers la fin.
- Ça ne fait rien, répond Yumi. On gagnera la finale.

Odd se dirige vers la sortie :
- Je vais préparer mon déguisement, tu viens, Ulrich ?
Ulrich le suit, ils quittent le foyer.
- Je vais y aller aussi, déclare Yumi. Naxxya, tu veux que je te prête un déguisement ?
- Merci, mais ça ira, répond Naxxya. J'ai ce qu'il faut dans ma chambre.
- A ce soir alors ! conclut Yumi.

William lui demande :
- Tu veux que je te raccompagne, Yumi ? Se promener seule le jour d'Halloween, c'est pas très prudent !
- T'en fais pas William, lui répond-elle avant d'ajouter ironiquement : Si on croise des araignées, je te protègerai !

 

Plus tard, à l'usine, Jeremy et Aelita terminent l'assemblage des nouveaux bracelets.
- Il ne reste plus qu'à y intégrer les programmes de translation, et fin du travail pour aujourd'hui, conclut Jeremy.
- Tu veux bien t'en occuper pendant que j'enfile mon déguisement pour ce soir ? demande Aelita.
- Pas de problème, lui répond Jeremy en regardant sa montre. De toute façon, on a encore du temps devant nous.

Aelita descend donc à la salle des scanners pour s'habiller tandis que Jeremy transfère les programmes dans les bracelets.
- Allez hop, terminé, se dit-il. Je vais les ranger dans cette mallette, on les essayera demain. En attendant, il est temps pour moi aussi de mettre mon déguisement.

Il enlève donc son pull, dévoilant son T-shirt blanc parsemé de fausses taches de sang, puis il enfile son masque d'Hannibal Lecter. Mais soudain, l'écran de l'ordinateur se met en alerte pour signaler une tour activée. Jeremy n'a pas le temps de réagir qu'un éclair surgit d'un circuit électrique et s'introduit dans le bracelet d'Halloween de Jeremy pour le Xanatifier.

Aelita, dans son costume de sorcière qu'elle a personnalisé au moyen de quelques détails roses, remonte de la salle des scanners :
- Alors Jeremy, comment tu me trouves ? Demande-t-elle en souriant.
Jeremy se retourne vers elle :
- Appétissante !

Aelita voit alors le symbole de X.A.N.A. dans les yeux de Jeremy et pousse un cri avant de s'enfuir dans l'ascenseur dont la porte se referme juste à temps. Elle se dépêche de sortir de l'usine, mais Jeremy est déjà à sa poursuite. Dans les égouts, elle récupère un skateboard pour tenter de semer Jeremy mais la Xanatification augmente considérablement sa vitesse de course. Il est sur le point de la rattraper mais elle saute par-dessus le cours d'eau et Jeremy tombe dedans.

 

En sortant des égouts dans la forêt, Aelita entend quelque chose derrière elle et se retourne brusquement.
- Qui est là ? Montrez-vous !
Elle aperçoit alors William qui l'observe derrière un arbre.
- William ? C'est toi ? Ecoute, pas le temps de faire des blagues d'Halloween, je crois que Jeremy a été Xanatifié !

Mais elle distingue soudain le symbole de X.A.N.A. dans les yeux de William.
- Oh non... murmure-t-elle en reculant.
William, en loup-garou, sort de derrière l'arbre et commence à lui courir après. Aelita rejoint le chemin vers Kadic mais William se rapproche de plus en plus, avant de marcher sur un râteau qui l'étourdit. Aelita profite de la confusion de William pour se cacher derrière un arbre, mais il commence à reprendre ses esprits.

- Pst ! Aelita ! Par ici ! chuchote une voix derrière elle.
Aelita aperçoit Yumi déguisée en vampire qui lui fait signe de la rejoindre dans la cabane du jardinier. Elle s'empresse donc d'aller s'y abriter et lui expose la situation :
- Jeremy et William ont été Xanatifiés ! Il y en a peut-être d'autres, mais je ne sais pas comment X.A.N.A. s'y prend cette fois-ci...
- On va devoir rester ici en attendant que William s'en aille, répond Yumi.

Aelita regarde autour d'elle :
- Il y a peut-être un autre passage pour sortir de cette cabane...
Mais elle voit soudain un miroir et réalise avec terreur qu'à côté de son propre reflet, le reflet de Yumi est absent.

Aelita se tourne lentement vers Yumi qui lui fait un grand sourire avec ses crocs de vampire :
- Ton sssang m'intéressse !
Aelita fait un bond en arrière et s'échappe de justesse puis fonce vers Kadic.

Elle traverse un bâtiment et arrive dans la chambre de Odd et Ulrich, plongée dans l'obscurité. Odd est assis sur une chaise devant son bureau, dos à la porte.
- Odd ! s'écrie Aelita en entrant dans la chambre. J'ai besoin de ton aide ! Les autres ont été Xanatifiés !

Odd se retourne lentement en faisant pivoter sa chaise, révélant son costume et son masque de Jigsaw.
- Bonsoir, Aelita. On va jouer à un jeu. Ça s'appelle : « Ulrikstein veut t'attraper » !

Aelita, terrorisée, recule doucement vers la porte mais Ulrich était caché derrière. Elle se retourne et le découvre en déguisement de Frankenstein.
Il lève les bras vers elle et déclare d'une voix monstrueuse :
- Ulrikstein... veut... jouer !

Elle parvient à l'esquiver, s'enfuit dans le couloir et commence à désespérer de trouver quelqu'un qui ne soit pas Xanatifié.
« Si Naxxya est Xanatifiée aussi, c'est la fin... » pense-t-elle en montant vers sa chambre.

Elle entre avec prudence.
- Naxxya ? Tu es là ?
Elle regarde derrière la porte, et vérifie même dans l'armoire.

- Personne ? Bon, au moins je suis en sécurité ici...
- Pas vraiment, non, répond une voix derrière elle qui la fait sursauter.
Aelita se retourne et voit Naxxya sur le rebord de la fenêtre, déguisée en déesse de la mort, tenant un livre noir qu'elle ouvre puis commence à écrire à l'intérieur.
- Au fond, poursuit Naxxya tout en écrivant, tu n'es plus en sécurité nulle part, car ton nom est écrit dans le cahier de la mort.
Naxxya brandit le cahier, ouvert à la page où elle vient d'écrire « Aelita Schaeffer, tuée par ses amis. ».

Aelita sort de la chambre et s'enfuit à nouveau mais Odd et Ulrich arrivent en face. Elle fait demi-tour mais William et Yumi arrivent par l'autre côté du couloir. N'ayant plus d'issue, Aelita se réfugie dans les douches, mais ses poursuivants arrivent et entrent à leur tour.
- Le jeu est terminé, déclare Odd.
- Laisssez-la moi ! réplique Yumi.
- Elimination ! conclut Naxxya.
Ulrich grogne, William rugit.

Les cinq abominations se rapprochent d'Aelita terrorisée qui perd espoir.
- Je ne m'en sortirai pas seule...

La porte de l'une des cabines de douche s'ouvre et Jeremy en sort :
- Rassure-toi Aelita, tu n'es plus seule !
- Jeremy !? Mais comment... ?
- Oh c'est très simple, explique-t-il en reculant aux côtés d'Aelita. X.A.N.A. s'est servi des bracelets du concours d'Halloween pour nous contrôler, c'est pour ça que tu es la seule à ne pas avoir été Xanatifiée.
- Et toi ? Comment tu t'es libéré ? lui demande Aelita en repoussant Ulrich qui tente de les attraper.
Jeremy se protège avec sa mallette :
- Quand je suis tombé dans l'eau des égouts tout à l'heure, ça a neutralisé mon bracelet, car ils ne sont pas étanches.

Jeremy saisit alors un pommeau de douche, ouvre le robinet au maximum et arrose ses amis pour neutraliser leurs bracelets et les libérer de l'emprise de X.A.N.A..

 

- Qu'est-ce qui s'est passé ? demande Naxxya.
- Et on est où là ? interroge William.
- Dans les douches des filles, il me semble, répond Ulrich.
- Dis donc, comment tu sais ça toi ? le questionne Yumi.
- Oh non ! Mon beau costume est fichu ! se lamente Odd.

Jeremy finit par leur expliquer qu'ils ont été Xanatifiés par l'intermédiaire de leurs bracelets du concours d'Halloween, et qu'ils doivent donc aller désactiver la tour.

Un doute s'empare soudain d'Aelita :
- Mais j'y pense, Jeremy, X.A.N.A. va certainement prendre le contrôle de tous les élèves qui ont reçu un bracelet ! Comment on va faire pour rejoindre l'usine ?
- J'y ai pensé aussi, répond Jeremy en ouvrant sa mallette. J'ai donc apporté de nouveaux bracelets qui font bien plus que de la lumière sur les murs.
- Yeah ! Bien joué Einstein ! s'exclame Odd en prenant son bracelet et la clé qui va avec.
- Et ça marche comment ? demande Ulrich.
- Très simple, répond Jeremy. Tu insères la Lyoko-clé dans le Lyoko-morpher, puis tu tournes.

Yumi essaye, mais sans succès :
- Ça n'a pas l'air de fonctionner...
- Le mien non plus, ajoute Naxxya.
- Peut-être qu'ils ont pris l'eau, suggère William.
- Impossible, rétorque Jeremy. Ils sont totalement étanches jusqu'à cent mètres de profondeur.
- Tous en ligne ! s'exclame Odd en agitant les bras.
Aelita proteste :
- Odd, on n'a pas le temps de jouer...
- Tous en ligne j'ai dit !! insiste Odd.

Ils se mettent donc en ligne derrière lui.
- Et maintenant, faites exactement comme moi !
Ils regardent donc Odd et s'efforcent de suivre ses gestes.
- Lyoko-clé vers le ciel ! Lyoko-morpher à gauche ! On regroupe... et on tourne la clé !

Leurs corps se remplissent alors d'énergie qui rayonne de toute part, puis leurs tenues de Lyoko-guerriers apparaissent sur eux, ainsi que leurs armes.

 

Dehors, la cour commence à être envahie d'élèves déguisés en fantômes, zombies et autres revenants, tous contrôlés par X.A.N.A.. Jim Moralès, déguisé en Yéti, prend le commandement de cette armée de morts-vivants :
- Suivez-moi, ils sont à l'intérieur !

Les horreurs Xanatifiées arrivent devant la porte du bâtiment et s'apprêtent à entrer, mais la porte vole soudain en éclats et les Lyoko-guerriers déboulent dans la cour puis commencent à repousser les élèves.

- N'oubliez pas que ce sont des élèves, rappelle Jeremy. Donc allez-y doucement.
- Compris, répond William. Je frappe avec le plat de ma lame.
- Flèche-laser ! s'exclame Odd.
- Odd, qu'est-ce qu'on vient de dire ? le réprimande Ulrich.
- Bah ouais mais j'ai pas d'autre attaque moi ! se plaint Odd.
- De toute façon, poursuit Yumi en esquivant ses ennemis, la priorité n'est pas de les combattre mais de rejoindre l'usine.

Naxxya, assez lente dans ses déplacements, se fait accrocher par des élèves qui s'agglutinent sur elle pour tenter de l'immobiliser, mais elle utilise Impulsion et parvient à se dégager pour continuer d'avancer.

Comme Jeremy n'a pas de pouvoirs, Aelita lui conseille de rester près d'elle.
- Ne t'en fais pas pour moi, répond Jeremy. J'ai mon Taser !
Ils se dépêchent donc de rejoindre les égouts pour semer les zombies.

 

Ils arrivent à l'usine et entrent dans l'ascenseur.
- Reconnaissez que j'ai été génial pour le coup des bracelets qui permettent de se transformer ! déclare Odd.
- Oui, enfin, c'est Jeremy et Aelita qui les ont fabriqués, répond Yumi.
- Mais c'était mon idée ! rétorque Odd.

Jeremy s'installe au poste de commande :
- Je vous rappelle qu'on a toujours une tour à désactiver, donc dépêchez-vous d'aller aux scanners.
- On est en place Jeremy, répond Ulrich.
- Bien. La tour est située dans le territoire forêt, précise Jeremy en les virtualisant. Si ça ne vous ennuie pas, je vais garder vos véhicules en réserve, et je vais vous demander de préserver aussi vos points de vie.
- Tu as l'intention de nous envoyer sur le Cinquième Territoire après, n'est-ce-pas ? demande William.
- C'est une occasion en or, explique Jeremy. Vous êtes au complet, et sur Terre rien ne presse pour désactiver la tour, donc on accomplit la mission proprement et on verra ce qu'on peut faire ensuite. Naxxya, tu gardes toujours un œil sur Aelita.
- Entendu, répond Naxxya en déployant ses boucliers.
- La tour se situe vers le nord, conclut Jeremy.
Ils se mettent donc en route.

 

- Ça y est Jeremy, on aperçoit la tour, déclare Ulrich. Aucun monstre en vue.
Jeremy regarde l'écran-radar :
- Je détecte deux Kankrelats droit devant. Oh, attendez, il y en a aussi un sur votre gauche. ...Mais !? Il y en a de plus en plus ! Tout autour de vous !
- Je n'en vois aucun Jeremy, répond Aelita.
- Einstein, c'est pas une blague d'Halloween par hasard ? demande Odd.
- Non, je suis sérieux ! insiste Jeremy. Le radar indique qu'il y a des dizaines de Kankrelats de chaque côté de la route !
William sort son épée :
- Chut, ne faites plus un bruit...

Ils s'immobilisent, le silence s'installe et ils tendent l'oreille.
Yumi capte alors un léger bruit puis lance son éventail qui fait le tour d'un arbre et détruit trois Kankrelats d'un coup.
- Ils sont sur la face cachée des arbres ! s'exclame William.

Tous les Kankrelats se montrent et se mettent à tirer sur les Lyoko-guerriers.
- Regroupement ! ordonne Ulrich.

Naxxya se rapproche d'Aelita et déploie le Dôme céleste au-dessus d'elles tandis que les autres repoussent les projectiles tout en reculant vers le Dôme pour se mettre à l'abri. Les Kankrelats descendent donc des arbres et se rapprochent.

- Contre-attaque ! Maintenant ! s'exclame Ulrich.
Odd, Yumi, Ulrich et William passent à l'offensive et chargent leurs adversaires désormais exposés à leurs coups.

Aelita se tourne vers Naxxya :
- Prête ?
- Quand tu veux.
- Go ! s'exclame Aelita en courant vers la tour.
Naxxya désactive le Dôme et couvre Aelita avec ses boucliers mais encaisse quelques tirs.

- Attention Aelita, la prévient Jeremy. Il y a des Kankrelats derrière la tour.
Ulrich utilise son Supersprint pour aller s'en occuper tandis qu'Aelita entre dans la tour et valide le code Lyoko.
- Tour désactivée, déclare-t-elle.

- Y'a pas à dire, quand on est tous ensemble, on déchire tout ! observe Odd.
- C'est bon Aelita, tu peux sortir de la tour, conclut Ulrich après avoir éliminé les derniers Kankrelats.
- Parfait, poursuit Jeremy. Dirigez-vous vers la bordure Est, je vous envoie le transporteur.

 

Ils arrivent sur le Cinquième Territoire.
- On prend le « périphérique » ? demande Yumi.
- C'est bien pour ça que j'ai gardé vos véhicules, répond Jeremy en leur envoyant l'Overbike, l'Overboard et l'Overwing tandis que William invoque sa Blackmanta. Aelita, tu montes avec Yumi. Naxxya, tu montes avec William.

- Pourquoi Naxxya ne monterait-elle pas plutôt avec moi ? demande Odd.
- Et c'est reparti, soupire Ulrich.
- Odd, la dernière fois que tu l'as transportée, répond Jeremy, vous avez failli finir tous les deux dans la Mer numérique.
- Justement ! réplique Odd. Il est très important que je m'entraine à gérer notre différence de poids afin d'être plus efficace lorsque je transporte un passager sur l'Overboard !
- Ça ne me pose pas de problème Jeremy, déclare Naxxya.
- Bon, c'est d'accord, conclut Jeremy. Mais soyez prudents pendant le vol. Et pas trop d'acrobaties !
Odd se tourne vers Naxxya :
- Tu peux me répéter ce qu'il vient de dire ? J'ai pas entendu la fin de sa phrase...

Ulrich passe devant :
- En route. Jeremy, tu nous préviens quand on s'approche de l'accès au terminal ou si tu détectes des Mantas.
- Compte sur moi, répond Jeremy.

 

Ils commencent donc à contourner le Cinquième Territoire.
Odd effectue quelques loopings pour se mettre à l'aise :
- Yaaahouuu !
- Ça va Naxxya ? demande Yumi. Pas trop mal au cœur ?
- Je tiens le coup, répond Naxxya un peu crispée.
- Ça, pour tenir mon cou, elle le tient bien ! Poursuit Odd.
- Oups, désolée, s'excuse Naxxya en relâchant le cou de Odd avant de remettre ses mains sur ses épaules.

Jeremy leur donne quelques consignes :
- J'en profite pour vous rappeler que si vous voyez l'un d'entre vous tomber et qu'il n'est pas récupérable, il faut le dévirtualiser impérativement. Sinon, il sera... oh attendez ! Un escadron de Mantas vient d'apparaître sur mon radar ! Elles vous poursuivent !
- C'est noté, répond Ulrich en jetant un bref coup d'œil en arrière.

De toute façon, reprend Aelita, on sera au terminal des archives dans peu de temps.
- L'accès n'est plus très loin, confirme Jeremy, mais les Mantas vous auront rattrapés avant.
- Il va falloir combattre, conclut William en sortant son épée.
- Essayez de maintenir votre vitesse, recommande Ulrich. Si on traine trop, on risque de devoir affronter aussi leurs renforts.
- Accroche-toi bien Aelita, lui conseille Yumi en accélérant légèrement.
- D'autres Mantas arrivent en sens inverse pour vous couper la route ! prévient Jeremy. Préparez-vous !
- William, en première ligne avec moi ! ordonne Ulrich. Odd, tu fermes la marche pour permettre à Naxxya de bloquer les tirs qui arrivent par derrière !

Ils se mettent donc en formation selon les instructions d'Ulrich.
- Elles nous rattrapent ! signale Naxxya en bloquant des tirs.
- Mantas droit devant ! ajoute William en se protégeant avec son épée.
- Parés à plonger ! s'exclame Ulrich tandis que les Mantas devant et derrière eux commencent à charger leurs rayons. Maintenant !!
Ils décrochent de leur trajectoire et plongent pour éviter le déluge de tirs que s'échangent les Mantas.

- Bien joué ! observe Jeremy. Les Mantas ont abattu une dizaine d'entre elles !
- Parfait, conclut Ulrich. On passe sous les Mantas, puis on remonte. Replacez-vous.
- Plus aucune Manta devant nous, constate William.
- Elles sont toutes derrière nous maintenant, précise Odd.
- William, reste devant, déclare Ulrich en ralentissant. Je vais aider à l'arrière.

- Vous devriez apercevoir l'accès au terminal des archives sur votre droite, annonce Jeremy.
- Je le vois, confirme Yumi, mais le passage semble fermé par un mur...
- Comment ça ? demande Jeremy.
Ils s'approchent donc pour en avoir le cœur net.
- Je confirme, déclare Aelita. Il y a un nouveau mur qui bloque le passage. A mon avis, X.A.N.A. ne veut pas qu'on entre.
- Mais X.A.N.A. ne crée pas de murs, que je sache, rétorque Jeremy. Ça doit être une illusion, essayez de forcer le passage.
- Yumi et Aelita, allez-y, conclut Ulrich avant de reprendre de l'altitude. Nous autres, on va retenir les Mantas.

 

Pendant que William, Ulrich, Odd et Naxxya font demi-tour pour faire face aux Mantas qui arrivent, Yumi et Aelita descendent de l'Overwing puis Aelita pose sa main contre le mur qui bloque le passage, mais elle ne passe pas à travers.
- Ce n'est pas un faux décor...

Jeremy réfléchit pour trouver une explication.
- X.A.N.A. peut créer des monstres, tirez donc sur ce « mur » pour voir s'il réagit...
Aelita s'écarte et Yumi lance un éventail contre le mur qui ne bouge pas d'un millimètre.
- Aucune réaction, répond Yumi. Jeremy, il faut te se rendre à l'évidence, X.A.N.A. a créé un mur.
- Ce n'est pas normal, répond Jeremy de plus en plus inquiet. Il faut stopper la mission !

- Mais on commençait à peine à s'amuser ! proteste Odd en détruisant une Manta.
- X.A.N.A. a quelque chose derrière la tête, insiste Jeremy. Et de toute manière, on ne peut plus accéder au terminal des archives.
- Il y a trop de Mantas, constate William qui continue de se battre. On ne peut plus les contenir !
- Laissez-les vous tirer dessus ! ordonne Jeremy.
- Bon d'accord, répond Odd en écartant les bras. Profitez-en bien, aujourd'hui c'est gratuit.

Ulrich et William alignent leurs véhicules à côté de Odd et Naxxya, tandis que les Mantas chargent leurs rayons.
- C'est sympa : elles visent nos jambes pour que ce soit moins douloureux, observe Naxxya.

Jeremy comprend alors les intentions des Mantas :
- Non ! Elles visent vos véhicules !
Les Mantas tirent sur les véhicules qui disparaissent, entraînant la chute de William, Ulrich, Odd et Naxxya.

- Dévirtualisez-vous ! Vite ! s'exclame Jeremy.
Naxxya remplace l'un de ses boucliers par une lame puis transperce Odd qui lui tire une Flèche-laser en plein cœur.
Ulrich et William se rapprochent et se transpercent simultanément, tandis que les Mantas se dirigent vers Yumi et Aelita.

Yumi déploie ses éventails :
- Quand tu veux, Aelita.
Celle-ci envoie donc un Champ de force sur Yumi qui la scinde avec ses éventails.

 

De retour sur Terre, les Lyoko-guerriers rejoignent Jeremy à la salle des commandes.
- Einstein, tu nous as vraiment fait abandonner cette mission juste à cause d'un mur !? s'étonne Odd.
- Et d'après toi Odd, que signifie ce mur ? lui demande Jeremy.
- Bah que X.A.N.A. n'aime pas qu'on fouille dans ses affaires. Je sais ce que c'est, j'ai cinq sœurs.
- Effectivement, poursuit Jeremy, X.A.N.A. essaye de nous empêcher d'accéder au terminal des archives car il ne veut pas qu'on connaisse ses faits et gestes, et encore moins ses plans. Cependant, X.A.N.A. ne peut pas créer de murs ou de décors solides, c'est un fait.

- Aelita peut très bien créer des fragments de décor, non ? demande Naxxya.
- Oui, confirme Jeremy, mais ils ne sont pas permanents et sont relativement fragiles comparés aux décors normaux.
- Alors qui ? s'interroge Ulrich.

Aelita comprend soudain où Jeremy veut en venir :
- Mon... mon père !?
- Bonne réponse Aelita, répond Jeremy.
- Franz Hopper ? Mais pourquoi voudrait-il nous empêcher d'accéder aux archives ? demande Yumi.
- Il ne le veut pas, explique Jeremy. Le seul qui ait un intérêt à bloquer l'accès aux archives, c'est X.A.N.A.. Mais c'est pourtant Franz Hopper qui a ajouté le mur qui nous empêche d'atteindre le terminal. En fait, je pense que X.A.N.A. a trouvé Franz Hopper depuis longtemps, c'est pour ça que nous n'avons pas eu de nouvelles de lui. X.A.N.A. le retient prisonnier quelque part.

- Pourquoi le garde-t-il en vie ? demande William.
- Probablement comme un otage, propose Ulrich. X.A.N.A. doit penser que s'il tue Franz Hopper, plus rien ne nous empêchera d'éteindre le super-calculateur, voire de le détruire.
- C'est possible, poursuit Jeremy, mais il pourrait tout aussi bien le tuer et nous laisser chercher en vain. Heureusement, le mur nous prouve que Franz Hopper est toujours en vie, et je crois que X.A.N.A. veut se servir des pouvoirs de Franz Hopper, mais son véritable objectif m'échappe encore.

Naxxya est stupéfaite par les explications de Jeremy :
- T'as déduit tout ça rien qu'en constatant qu'il y avait un mur de trop ?
- Si X.A.N.A. nous empêche de découvrir ce qu'il prépare, il faut pouvoir le deviner, répond Jeremy.

- Oh ! Le concours d'Halloween ! s'exclame Odd. J'avais complètement oublié !
- Laisse tomber, lui répond Ulrich, nos déguisements sont trempés.
- On se fait un retour vers le passé ? propose William.
- Juste pour sécher vos déguisements ? demande Jeremy.
- Ça ne vaut pas la peine, répond Yumi en secouant la tête.
Odd regarde son Lyoko-morpher et sourit :
- Je crois que j'ai une idée... tous en ligne !

 

Nos héros reviennent donc à Kadic juste à temps pour le concours et entrent dans la salle avec leurs tenues de Lyoko-guerriers.
- Vous êtes sûrs que c'était une bonne idée ? demande Yumi peu convaincue.
- T'inquiète pas Yumi, la rassure Odd. Tu es terrifiante !
- Oui mais par contre, poursuit William, ça n'a plus rien à voir avec le titre du déguisement qu'on a écrit lors de l'inscription...
- Tu avais mis quoi ? lui demande Ulrich.
- « Loup-garou ».
- Effectivement...

Naxxya les prévient :
- Attention, le jury nous regarde.
Jeremy sourit :
- Vous avez vu qui compose le jury ?
Aelita énumère les membres du jury :
- Il y a notre cher proviseur monsieur Delmas, Chris le batteur des Subdigitals, et la femme avec les lunettes bizarres je le connais mais j'ai oublié son nom...
- C'est une styliste qui travaille dans la haute couture il parait, répond Jeremy. Je crois d'ailleurs qu'elle apprécie l'uniforme de Odd !
- Inutile d'être jaloux Einstein ! réplique Odd.
- Chut, elle vient vers nous, chuchote Yumi.

La styliste s'approche de Odd et pose sa main sur son épaule :
- Jeune homme, permets-moi de te féliciter pour ton sens artistique !
- Enfin quelqu'un qui sait reconnaître le talent ! déclare Odd avec un grand sourire.
La styliste lui passe la main dans les cheveux :
- Mais les oreilles et la queue, c'est peut-être un peu « too much » tu ne crois pas ? Enfin, bonne chance quand-même !
Odd la regarde s'éloigner :
- « Too much » gna gna gna ! Non mais pour qui elle se prend ? Elle a vu ses lunettes ?

 

Chris monte alors sur la scène et prend un micro :
- Votre attention s'il vous plait ! Le jury a délibéré et il est temps pour nous de vous révéler le podium de ce concours de déguisement d'Halloween !
Une vague d'excitation agite les élèves, et Odd fait signe à ses amis de le suivre pour se rapprocher de la scène.

Chris commence le classement :
- En troisième position : Jim Moralès pour son déguisement d'abominable homme des neiges ! Bravo tonton !
Jim monte fièrement sur la troisième marche du podium :
- Je savais que ce stage de sherpa dans l'Himalaya me servirait un jour !

Chris poursuit :
- La deuxième place est attribuée à ...Elisabeth Delmas pour son costume de plante carnivore ! On l'applaudit !
Jeremy se penche vers Ulrich et remarque ironiquement :
- C'est une coïncidence ou les gagnants ont tous un membre de leur famille dans le jury ?

- Et enfin, termine Chris, la gagnante du concours de déguisements d'Halloween est ...Aelita Stones, la sorcière rose !
- Moi !? demande Aelita toute étonnée tandis que les autres élèves l'acclament chaleureusement.
La styliste lui remet le trophée et lui fait la bise :
- Joyeux Halloween, miss Aelita !

 

 

Chapitre IV :
"Yumi en folie"
(épisode #99)


Isolées sur une plateforme à l'extrémité du Territoire Montagnes, Aelita et Naxxya attendent leurs instructions.
- Alors Jeremy ? demande Aelita. Des nouvelles des autres ?
- Je n'arrive toujours pas à les contacter, répond-il. On ne peut plus les attendre, allez désactiver la tour mais soyez prudentes.

La fenêtre téléphonique apparaît sur l'écran de Jeremy.
- Allô Einstein ? Tu me reçois ?
- Oui Odd ! Qu'est-ce que vous fabriquez ? Ça fait dix minutes que j'essaye de vous appeler !
- On est un peu occupés, répond Odd. Kadic est envahi par des Kankrelats.
- Des Kankrelats ? Sur terre ? s'étonne Jeremy.

- Oui mais ne t'en fais pas, le rassure Odd. Maintenant qu'on peut utiliser nos pouvoirs dans le monde réel, on a de quoi les repousser. Par contre, tu nous feras un petit retour vers le passé car les gens ne sont pas habitués à nous voir utiliser nos pouvoirs... Et puis comme tu t'en doutes, il y a des dégâts matériels !
- Il faudrait quand-même que deux d'entre vous viennent aider sur Lyoko, insiste Jeremy.
- Euh, il n'y a que William et moi ici, répond Odd.
- Ah ? Et tu ne saurais pas où sont passés Ulrich et Yumi par hasard ?
- Aucune idée, désolé. Bon, il faut que je raccroche. On extermine les Kankrelats et on arrive.

« Encore une journée qui commence bien » pense Jeremy en refermant la fenêtre du téléphone.
- Les filles, comment ça se passe de votre côté ?
- Seulement quelques Frelions pour le moment, répond Aelita.

Elles arrivent alors à un passage où le chemin est fragmenté en petites plateformes au dessus du vide. Aelita active ses ailes et commence à traverser. Naxxya utilise Impulsion pour sauter plus loin, mais un tir de Frelion l'atteint et elle tombe dans le vide. Aelita plonge pour la rattraper et commence à la remonter lentement. Les Frelions se rapprochent pour leur tirer dessus, Naxxya utilise donc ses boucliers pour bloquer les tirs.

Jeremy finit par déclarer :
- Aelita, Naxxya est trop lourde. Dévirtualise-la et fonce, sinon vous allez vous faire abattre toutes les deux.
- Il a raison, confirme Naxxya qui peine à intercepter tous les tirs.

Aelita la lâche donc avant de lui envoyer un Champ de force, puis elle remonte vers le chemin, toujours poursuivie par des Frelions.
- Jeremy, ils sont de plus en plus nombreux ! dit-elle en esquivant les tirs.

Yumi et Ulrich arrivent derrière Jeremy.
- Ah enfin vous voila ! Laissez-moi deviner : vous étiez occupés à combattre des Kankrelats, c'est ça ?
Ulrich répond, un peu gêné :
- Ben en fait on était...
- Exactement, des Kankrelats ! l'interrompt Yumi.

Naxxya remonte de la salle des scanners :
- Salut vous deux.
- Salut Naxxya, répond Yumi. N'oublie pas : rendez-vous chez moi avec William en début d'après-midi pour le devoir maison de chimie !
- Je serai là, confirme Naxxya en hochant la tête.

- Bon, vous prenez le thé ou vous descendez aux scanners ? S'impatiente Jeremy. Pendant que vous papotez, Aelita est toute seule sur Lyoko et des Frelions lui tirent dessus !

En descendant aux scanners, Yumi propose à Ulrich :
- Quand j'en aurai fini avec la chimie, on pourrait aller au cinéma...
- Aucun problème, répond Ulrich en souriant. Rendez-vous à quelle heure ?
Yumi réfléchit :
- La séance est à 3h15. Disons 3h ?
- Ça marche, conclut Ulrich en entrant dans le scanner.

 

- Ça y est Jeremy, je vois la tour ! s'exclame Aelita.
Mais un tir de Frelion la touche à la jambe et elle tombe au sol. Lorsqu'elle se relève, tous les Frelions arrivent autour d'elle et commencent à charger leurs rayons pour l'achever. Ulrich, qui vient d'apparaître, utilise Supersprint et sauve Aelita juste à temps pendant que Yumi envoie ses éventails pour décimer les Frelions.

Jeremy observe son radar :
- D'autres Frelions continuent d'arriver, vous devez avancer !

Ils courent donc tous les trois vers la tour, Yumi et Ulrich de chaque côté d'Aelita afin de la protéger des tirs.
- On y est Jeremy, déclare Ulrich pendant qu'Aelita entre dans la tour. Tiens ? Qu'est-ce que...
Mais un tir de Frelion dans son dos le dévirtualise avant qu'il n'ait pu faire part de ce qui a attiré son attention.
Aelita désactive la tour, et les Frelions s'enfuient.

Odd et William arrivent derrière Jeremy et Naxxya :
- Nous voila ! s'exclame Odd prêt à en découdre.
- On descend aux scanners ? demande William.
- Non, ce n'est plus la peine, répond Jeremy. Aelita vient de désactiver la tour.

Ulrich remonte soudain de la salle des scanners en les alertant :
- Yumi est en danger !
Jeremy regarde aussitôt sur son radar et comprend avec terreur ce qu'avait vu Ulrich avant d'être dévirtualisé.
- Yumi ! crie Jeremy. Attention ! Derrière toi !

Yumi se retourne et sursaute en voyant la Méduse qui l'attrape.
- Yumi !? YUMI !! s'écrie Ulrich impuissant.
- Pourquoi Yumi ne se défend-elle pas !? demande Naxxya.
- Quand la Méduse te capture avec ses tentacules, explique William, tu ne peux plus bouger.

Voyant que la Méduse commence à prendre le contrôle de l'esprit de Yumi, Jeremy finit par réagir :
- Attendez ! Depuis la fois où William s'est fait capturer, j'ai conçu un programme anti-Méduse pour éviter ce genre de problème. Aelita, je t'envoie des lignes de code, dépêche-toi de les valider dans la tour !
Aelita s'exécute :
- C'est fait, Jeremy !
Jeremy appuie sur quelques touches de son clavier.
- J'espère que ça va marcher...

La tour confère alors une aura protectrice à Yumi, et la Méduse finit par relâcher sa proie avant de s'en aller, puis Jeremy dévirtualise Aelita et Yumi.

 

Ils s'empressent de descendre à la salle des scanners pour les accueillir.
- Comment tu te sens Yumi ? s'inquiète Aelita.
- Je vais bien, ne vous en faites pas, répond Yumi en souriant.
- Si tu veux, propose Jeremy, je peux te faire un examen complet pour être sûr...
- Non, ça ira, je vous assure.
- On se voit toujours chez toi cet après-midi ? demande William.
- Bien sûr, répond Yumi. Mais avant, je propose qu'on aille manger !
- Voilà qui est bien parlé ! approuve Odd. Einstein, tu peux nous reconstruire la cantine s'il te plait ?

Jeremy retourne donc à la salle des commandes et lance le retour vers le passé.

 

* * *

 

Plus tard, dans la chambre de Yumi, les trois élèves de première scientifique tentent de remplir leur devoir maison de chimie.

William lit l'énoncé :
- Question numéro 1 : « A 20°C, le chlorure de sodium est-il solide ou liquide ? » ...Comment on peut savoir ça ?
Naxxya réfléchit :
- Chlorure de sodium... NaCl... 20°C... Non, je ne vois pas le rapport.
- Il faut voir le problème différemment, leur explique Yumi. Les premières questions sont souvent faciles, donc ici il n'y a aucun calcul à faire, il faut juste faire preuve de bon sens.
- De « bon sens » ? demande Naxxya.
- Absolument, poursuit Yumi. Connaissez-vous l'autre nom du chlorure de sodium ?
- Le sel, répond Naxxya.
- Ah d'accord ! s'exclame William. Du coup, à 20°C, on sait que le sel est solide !
- Première question : résolue ! conclut Yumi.

 

Hiroki débarque dans la chambre :
- Yumi ! Soit tu fais mes devoirs pendant une semaine, soit je vais dire à Ulrich que tu as embrassé William !
La porte se referme derrière lui, il se retourne et pousse un cri tandis que Naxxya l'attrape et le soulève du sol en le maintenant suspendu au bout de son bras.
- Là t'es mal Hiroki ! déclare William pendant que Yumi éclate de rire.

Naxxya sourit en fixant Hiroki :
- Qu'est-ce qu'on va bien pouvoir te faire pour te punir ?
- On l'enferme dans un placard pour l'après-midi ? propose William.
- Bonne idée ! Approuve Naxxya.

Yumi saisit un sabre accroché au mur :
- Ou alors on le suspend au plafond avec une corde et on le frappe de toutes nos forces à coup de sabre jusqu'à ce qu'il ait perdu trop de sang pour pouvoir continuer à crier !
William et Naxxya se tournent vers Yumi et la dévisagent.
- Ben quoi ? s'étonne Yumi.

Naxxya repose Hiroki et lui conseille d'aller jouer ailleurs.
- Euh... t'es sûre que ça va ? demande William.
- Hey ! Ne me regardez pas comme ça, je plaisantais ! répond-elle en remettant le sabre à sa place. Bon, faut qu'on se dépêche de finir le devoir de chimie, j'ai rendez-vous avec Ulrich dans moins de deux heures.

 

* * *

 

Yumi rejoint Ulrich devant le cinéma :
- Hey !
- Ah te voila enfin, répond Ulrich.
- Tu ne vas pas me faire une scène pour cinq minutes de retard !
- « Cinq minutes » ? Pour rappel, on s'était donné rendez-vous à 3 heures, et il est 4 heures, donc tu as une heure de retard...
- Mais non, rétorque Yumi. Je t'avais dit 4 heures, j'en suis sûre !
- Et comment tu comptes assister à la séance de 3h15 dans ce cas ?
- Mais qui a parlé d'aller au cinéma !?
- Ben c'est toi ! Tu perds la mémoire, ou bien ?

Yumi soupire :
- Avec ton sale caractère, y'a vraiment rien à faire. Tu m'appelleras quand tu te seras calmé !
- J'ai essayé de t'appeler, répond Ulrich, mais ton portable est éteint. Eh Yumi ? Tu m'écoutes ?
Elle l'ignore et s'en va.
- Génial...

 

* * *

 

Yumi arrive chez William, surpris de la voir devant sa porte.
- Yumi ? Tu ne devais pas aller au cinéma avec Ulrich ?
- Je me suis encore disputée avec lui, répond Yumi. On peut aller dans ta chambre ?
- Oui, bien sûr.

Il la fait rentrer, puis ils montent dans sa chambre. William fait de la guitare, assis sur son lit, tandis que Yumi s'adosse au mur en face de lui.
- Alors ? demande William. Vous vous êtes disputés pour quoi ?
- Toujours pareil, répond Yumi. Ulrich et son sale caractère. Toi, au moins, tu sais rester cool...
- Ah bon ? Tu trouves ? s'étonne William. D'habitude, mon me dit plutôt le contraire.

Yumi s'avance vers William et se penche sur lui en murmurant :
- Ne fais pas de fausse modestie...
- Et toi, qu'est-ce que tu fais ?? s'inquiète William en réalisant que Yumi essaye de l'embrasser, une lueur ardente dans ses yeux.

Il parvient à l'en empêcher en la maintenant à distance avec ses bras.
- Ben qu'est-ce qui te prend !? s'énerve Yumi vexée. Tu refuses de m'embrasser !?
- Si on sortait ensemble, répond William, j'adorerais t'embrasser. Mais je serais également très contrarié qu'un autre mec t'embrasse. Or, c'est avec Ulrich que tu sors. Je ne veux pas lui faire ce coup-là.
- Pff, les garçons, vous êtes vraiment tous les mêmes ! conclut Yumi avant de l'en aller.

William sort son portable :
- Jeremy ? Je crois qu'on a un problème...

 

* * *

 

De retour à Kadic, Yumi emprunte les escaliers pour se rendre à l'étage des chambres des filles puis frappe à la porte d'Aelita et Naxxya.
La porte s'ouvre.
- Yumi ? Tu n'es pas au cinéma avec Ulrich ? s'étonne Naxxya.

Yumi entre et referme la porte.
- Aelita n'est pas ici ? demande Yumi.
- Non, elle est à l'usine avec Jeremy.
- Alors tant pis pour elle, ce sera juste entre toi et moi, conclut Yumi en poussant Naxxya sur son lit.
- Qu'est-ce qui t'arrive ? interroge Naxxya, stupéfaite.
- Epargne-moi tes questions s'il te plait, répond Yumi avant de l'embrasser. Et ne prend pas cet air étonnée, je suis certaine que ce n'est pas ta première fois.
Naxxya se laisse faire, terrassée par le regard brûlant de Yumi.

 

* * *

 

Pendant ce temps, à l'usine, Jeremy, Aelita et William analysent les données sauvegardées par les scanners lors de la dernière rematérialisation de Yumi.

- Je suis désolé William, déclare Jeremy, mais le super-calculateur est formel : il s'agit bien de la vraie Yumi, et elle n'est pas sous le contrôle de X.A.N.A..
- Tu es bien certain que la Méduse ne lui a rien fait ? demande William.
- Mon programme anti-Méduse a fonctionné, répond Jeremy. X.A.N.A. n'a pas pu s'emparer de l'esprit de Yumi. Et puis après tout, elle n'a rien fait de vraiment inhabituel pour qu'on s'en préoccupe.
- Rien d'inhabituel !? s'exclame William. Cet après-midi, elle a essayé de m'embrasser, elle a complètement zappé son rendez-vous avec Ulrich et elle nous a proposé de massacrer son petit frère à coup de sabre !
- Je reconnais que ce n'est pas son genre de faire ça, admet Jeremy, mais ça ne prouve rien. Yumi a peut-être tout simplement des problèmes dans sa vie privée qui font qu'en ce moment, elle aurait tendance à agir de façon spontanée...

Aelita finit par demander à Jeremy :
- Tu es sûr que ton programme anti-Méduse est fiable ?
- Ben, c'est la première fois que j'ai dû l'utiliser, répond Jeremy. Si tu veux, on peut vérifier les lignes de code ensemble...

Il ouvre donc le programme sur l'ordinateur, et ils commencent à le relire, à la recherche d'une éventuelle erreur.
- Alors ? demande William.
- A priori, tout est en ordre, constate Aelita. Les procédures sont respectées, le programme empêche la Méduse d'infiltrer le corps et l'esprit du Lyoko-guerrier sans mettre en danger son intégrité cellulaire...
- Vous voyez bien, conclut Jeremy avant de froncer les sourcils en repérant une séquence qui lui semble suspecte. Attendez une seconde...

Il isole la séquence en question et applique quelques tests pour déterminer ses effets.
- Ça y est , j'ai tout compris ! s'exclame Jeremy.
- Qu'est-ce que t'as trouvé ? interroge William.
- Ben en gros, explique Jeremy, mon programme marche un peu comme un médicament : il protège le corps contre les attaques extérieures sans s'attaquer au corps à protéger, mais il peut néanmoins avoir des effets secondaires assez inattendus... En l'occurrence, la protection anti-Méduse a un effet euphorisant, provoqué par un dérèglement du secteur émotionnel du cerveau par l'intermédiaire du système hormonal.
Aelita réfléchit :
- Symptômes probables : sautes d'humeur imprévisibles, troubles du comportement, et même troubles de la mémoire, entre autres.
- J'en étais sûr ! répond William. Il faut absolument arrêter Yumi avant qu'elle ne fasse une bêtise !

L'écran de l'ordinateur se met soudain à clignoter.
- Tour activée ? Déjà !? s'étonne Jeremy. X.A.N.A. travaille à plein temps en ce moment ! J'appelle les autres.
- Et pour Yumi, qu'est-ce qu'on fait ? demande William.
- Il faut qu'elle passe par le scanner pour corriger l'anomalie, répond Jeremy. Je vais envoyer Ulrich la chercher. Vous deux, vous plongez maintenant.
- Compris, conclut Aelita en descendant à la salle des scanners avec William.

 

Après les avoir virtualisés, Jeremy ouvre la fenêtre téléphonique et appelle Yumi, mais son portable est éteint. Il appelle ensuite Naxxya, mais elle ne répond pas non plus.
« Pourquoi éteignent-ils tous leurs portables ? » se demande Jeremy en appelant Ulrich.
- Oui Jeremy ?
- Ah ! Ulrich ! Yumi est avec toi ?
- Non, là je joue à Street Fighter avec Odd.
- OK, écoute-moi bien : X.A.N.A. est passé à l'attaque, dis à Odd de rappliquer à l'usine. Toi, tu dois retrouver Yumi. Attention : elle n'a pas toute sa tête : son cerveau a été affecté par mon programme anti-Méduse. Il faut donc que tu la ramènes à l'usine pour qu'on la soigne. J'allais oublier : demande à Odd de passer prendre Naxxya dans sa chambre avant de venir à l'usine, son portable ne répond pas.
- Compris, répond froidement Ulrich avant de raccrocher.

- Il se passe quoi ? demande Odd à côté de lui.
- Faut que tu ailles à l'usine.
- Quoi !? C'est tout ce que tu as trouvé comme excuse pour échapper à ta défaite !?
- Va donc t'entrainer sur Lyoko, répond Ulrich en sortant. Moi, je vais m'entrainer à maitriser mon « sale caractère »...

 

Ulrich arrive devant la porte de la chambre d'Aelita et Naxxya. Il hésite un instant puis frappe à la porte, mais n'obtient pas de réponse.
« Quand faut y aller... »
Il couvre donc ses yeux avec sa main puis entre et referme la porte derrière lui.

Il écarte légèrement ses doigts et entrevoit Yumi et Naxxya, endormies dans le lit de celle-ci.
« Je m'en doutais » se dit-il en tentant de garder son sang froid.
- Hem, debout les filles, X.A.N.A. attaque !

Elles se réveillent et Yumi sursaute :
- Que... ? Qu'est-ce que je fais ici ?...
- Calme-toi Yumi. Tu n'es pas vraiment dans ton état normal, mais je n'ai pas le temps de vous expliquer tout ça maintenant. On doit aller aider les autres sur Lyoko, alors habillez-vous en vitesse.

Ulrich ressort de la chambre en les attendant, et se met à frapper le mur avec ses poings.

 

* * *

 

Odd arrive tout essoufflé à l'usine et rejoint Jeremy à la salle des commandes.
- Me voila ! J'ai fait aussi vite que j'ai pu, ils n'ont pas déjà désactivé la tour j'espère ?
- Non, rassure-toi, répond Jeremy, on t'en a gardé une part. Prépare-toi à plonger, direction le Territoire du Désert.
- Ça roule ! conclut Odd en se dirigeant vers la salle des scanners.
- Au fait, tu sais si Ulrich arrive bientôt ? demande Jeremy.
- Ben, j'ai vu pas mal de Tarentules et de Krabes en venant ici. Je ne me suis pas arrêté pour les compter, mais je pense qu'ils sont assez nombreux pour empêcher les retardataires d'arriver. C'est pour ça que je me suis dépêché.
- Des Krabes et des Tarentules sur Terre ? s'inquiète Jeremy.

 

* * *

 

Ulrich sort de Kadic avec Yumi et Naxxya, mais ils s'aperçoivent que la cour est envahie par des monstres. Ils utilisent donc leurs Lyoko-morphers pour se transformer.

Ulrich sort ses sabres :
- Allez, on fonce jusqu'au passage secret dans les bois ! Je me charge de dégager le chemin. Naxxya, tu couvres Yumi !
- Compris, répond Naxxya en sortant ses boucliers.
- Je n'ai pas besoin qu'on me protège ! rétorque Yumi en envoyant un éventail pour détruire deux Tarentules, mais elle encaisse ensuite un tir de Krabe.

Ulrich saute de Krabe en Krabe en plantant ses sabres dans leur carapace :
- Naxxya, si les points de vie de Yumi tombent à zéro, elle disparait, donc applique-toi s'il te plait...
- Je sais bien, répond Naxxya, mais elle court partout, j'ai du mal à la suivre !

Ulrich se retourne et voit Naxxya qui poursuit Yumi pour bloquer les tirs qui arrivent sur celle-ci, mais Yumi est entrée dans une frénésie destructrice et ne se préoccupe que d'anéantir le plus de monstres possible.

Ils continuent d'avancer dans les bois et Ulrich aperçoit la trappe qui mène aux égouts :
- Allez, on y est presque !
- Prends ça ! s'exclame Yumi en lançant un éventail vers Ulrich qui lui tourne le dos.
- Ulrich attention ! crie Naxxya, permettant à Ulrich de se baisser à temps pour éviter l'éventail.
- Silence, disciple ! s'énerve Yumi en envoyant un deuxième éventail vers Naxxya qui le bloque à l'aide de ses boucliers.

- Naxxya ! Va stopper les monstres qui arrivent ! Ordonne Ulrich. Je m'occupe de Yumi.
Naxxya remplace son bouclier droit par une Plasma-lame et commence à affronter les Tarentules.

Ulrich se tourne vers Yumi :
- Je sais que tu n'es pas dans ton état normal, mais tu dois te ressaisir maintenant ! Jeremy a besoin de nous sur Lyoko !
Yumi lui sourit :
- Chercherais-tu à fuir le duel qui nous attend ?

Ils se tournent autour sans se quitter des yeux.
- Je ne te ferai jamais de mal Yumi et tu le sais, déclare Ulrich.
- Alors comment comptes-tu gagner ? demande Yumi tandis que ses yeux semblent s'enflammer.

Elle lui envoie soudain un éventail qu'il évite en sautant sur la branche d'un arbre, puis elle lance son deuxième éventail pour couper la branche et il l'esquive en sautant sur une autre branche, mais le premier éventail revient pour couper celle-ci, entrainant la chute d'Ulrich. Il tombe au sol et s'empresse de se relever pour s'écarter de la trajectoire du deuxième éventail.
- Tu ne peux pas m'échapper... murmure Yumi.
Ulrich se retourne et sort ses sabres, mais elle a disparu.

Pourtant, la voix de Yumi parvient encore à ses oreilles :
- Tu es faible...
Ulrich ferme les yeux pour se concentrer. Il ressent soudain les deux éventails qui arrivent vers lui et lance alors ses deux sabres pour clouer les éventails contre les arbres.
- Pas mal du tout... observe Yumi.
Ulrich utilise aussitôt son Supersprint et saute à travers le feuillage d'un arbre, faisant tomber Yumi qui s'y cachait.

Elle roule en arrière pour se relever :
- Tu acceptes enfin de te battre ?
- Tout ce que je veux répond Ulrich, c'est t'emmener à l'usine pour que tu retrouves ton état normal.
- Ulrich ! Ils sont trop nombreux ! s'exclame Naxxya. Je ne peux plus les contenir !

Yumi regarde les monstres qui forcent désormais Naxxya à reculer.
- Yumi, écoute-moi ! l'implore Ulrich. Tu dois nous suivre à l'usine ! Tu dois me faire confiance !
Elle se tourne lentement vers lui :
- Ulrich... ?
Elle s'effondre sur place, inanimée.
- Yumi !? S'écrie Ulrich qui se précipite vers elle.

Il la porte dans ses bras et se tourne vers Naxxya :
- Viens vite !
Naxxya les rejoint et ouvre la trappe des égouts en bloquant les tirs pour permettre à Ulrich de descendre avec Yumi sur son dos. Ils commencent donc à traverser les égouts, et Yumi finit par ouvrir les yeux.
- Tiens bon, on arrive bientôt à l'usine, la rassure Ulrich.

 

Pendant ce temps, sur Lyoko, Odd, Aelita et William parcourent le Territoire du Désert.
- Tour droit devant ! annonce Odd qui transporte Aelita sur l'Overboard.
- Et toujours aucun monstre ? demande Jeremy.
- Non, aucun, confirme William sur sa Blackmanta.

- Jeremy, des nouvelles de Yumi et Ulrich ? s'inquiète Aelita.
- Pas pour le moment, répond Jeremy, mais ils ont certainement été retenus par des monstres. Dès que vous aurez désactivé la tour, ils pourront nous rejoindre sans problème.
- Et Naxxya, elle est avec eux ? demande Odd.
- Attention ! les prévient Jeremy. Je détecte une rangée... non, deux rangées de Blocks sur votre route !
- Et ils nous tirent dessus ! ajoute William en ordonnant à sa Manta d'esquiver puis de riposter.

L'Overboard finit par se faire détruire, faisant tomber Odd et Aelita. William fait écran avec sa Manta et saute avant de la sacrifier pour les protéger des tirs.
- Derrière les rochers, vite !
Odd, Aelita et William se cachent derrière les reliefs du décor puis commencent à riposter avec des Flèches-laser, des Champs de force et quelques Ondes de choc tandis que les deux lignes de Blocks continuent d'avancer vers eux.

 

Ulrich, Yumi et Naxxya arrivent à l'usine.
- Ah, vous voila, constate Jeremy. Yumi, il faut que tu entres dans un scanner pour qu'on corrige le dérèglement de ton système émotionnel.

Yumi semble alors terrifiée :
- Dans un scanner !? Ce n'est pas dangereux au moins ?
Ulrich l'aide à descendre et la rassure :
- Tout va bien se passer, n'aie pas peur.

Il la fait entrer dans un scanner et s'apprête à entrer dans un scanner à son tour quand Naxxya l'interpelle :
- Ulrich ?...
- Oui ?
- Je suis désolée pour ce qui s'est passé dans la chambre tout à l'heure, j'aurais dû l'empêcher, c'est de ma faute...

Ulrich prend une profonde inspiration :
- Ecoute Naxxya. Bien sûr que cette histoire m'énerve, mais bon, à ta place, je pense que je n'aurais pas su réagir non plus, donc je ne peux pas vraiment t'en vouloir. Et puis telle que je connais Yumi, quand elle prendra conscience de ce qu'elle a fait, elle voudra se faire pardonner...
Ulrich et Naxxya entrent donc chacun dans un scanner et Jeremy les virtualise.

Odd les voit apparaître :
- Vous en avez mis du temps !
Mais un tir le touche et il disparait.
- Odd ! s'exclame Aelita qui ne voit pas qu'un Block s'apprête à lui tirer dessus.
Naxxya utilise Impulsion et sauve Aelita de justesse tandis qu'Ulrich détruit le Block.
- Tout va bien ? demande Naxxya en commettant l'erreur de baisser sa garde.
Les Blocks en profitent pour lui envoyer une série de tirs dans le dos et la dévirtualisent.
William et Ulrich se regroupent vers Aelita pour la protéger des tirs incessants envoyés par les Blocks.

Naxxya sort du scanner, honteuse d'être déjà de retour :
- Quelle nulle, mais quelle nulle...
- Bienvenue au club ! lui répond Odd avec un grand sourire.

 

Ulrich, William et Aelita commencent à se faire submerger par les Blocks qui les encerclent, et William se fait dévirtualiser.
Ulrich utilise alors Triplicata ainsi que toute sa vitesse et sa dextérité pour stopper tous les tirs afin de protéger Aelita, mais la défaite leur semble désormais inévitable.

 

Soudain, deux éventails fauchent les rangs des Blocks.
- Yumi ! se réjouit Aelita.
Debout sur les rochers, Yumi rattrape ses éventails et sourit à ses amis :
- Je vous ai manqué ?
Elle saute par-dessus les Blocks pour rejoindre Ulrich et l'aide à protéger Aelita.

- Comment tu te sens ? demande Ulrich et bloquant les tirs avec ses sabres.
- Ça peut aller, répond Yumi en se défendant avec ses éventails.
Les Blocks se rapprochent de plus en plus, puis Ulrich et Yumi en profitent pour passer à l'offensive et se mettent à les détruire jusqu'au dernier.

Aelita se dirige vers la tour, mais Jeremy la met en garde :
- Il y a quelque chose qui vient vers vous ! Quelque chose d'assez gros !
Ulrich, Yumi et Aelita se regroupent et voient alors une sphère sombre et volumineuse arriver lentement vers eux en flottant dans les airs.
- Je t'envoie un visuel Jeremy, déclare Aelita.

L'image de la sphère apparait sur l'écran de Jeremy.
La coque de l'étrange objet se scinde et s'ouvre pour laisser apparaitre le symbole de X.A.N.A..
- Qu'est-ce que c'est ? demande Naxxya à côté de Jeremy.
- Aucune idée, répond celui-ci.
- Odd, tu appellerais ça comment ? demande William.
- On dirait un œil de X.A.N.A. géant, observe Odd. Un « Xan-Eye »...

Le symbole de X.A.N.A. sur le devant de la sphère s'oriente vers les trois Lyoko-guerriers puis se met à briller de plus en plus.
- Ne restez pas là ! leur crie Jeremy.
Le Xan-Eye libère alors un large rayon d'énergie sur leur zone, dévirtualisent Ulrich et touchant partiellement Yumi et Aelita ce qui leur enlève bon nombre de leurs points de vie.
Elles ripostent en lançant un éventail et un Champ de force vers le Xan-Eye, mais celui-ci ne semble pas affecté par les dégâts et charge à nouveau son rayon.

 

Pendant qu'Ulrich remonte de la salle des scanners, Aelita et Yumi courent pour échapper au rayon du Xan-Eye. Celui-ci se déplace lentement vers elles, et Aelita crée donc un gros rocher pour se cacher derrière.
- Viens te mettre à l'abri Yumi !
- J'ai une meilleure idée, répond Yumi en fermant les yeux.

Le Xan-Eye s'apprête à libérer une fois de plus son rayon d'énergie, mais Yumi soulève le rocher d'Aelita par télékinésie et le projette en plein dans le Xan-Eye qui explose.
- Joli tir ! les félicite Jeremy tandis qu'Aelita entre enfin dans la tour.

Mais à l'extérieur, Yumi ne voit pas la Méduse qui arrive derrière elle et la capture à nouveau.
- Oh non ! s'exclame Jeremy. Je n'ai pas encore corrigé mon programme anti-Méduse !

Ulrich pose sa main sur l'épaule de Jeremy :
- Laisse. Si Yumi a retrouvé ses repères, elle saura s'en sortir seule.

Après quelques secondes d'angoisse, les éventails de Yumi se déploient et tranchent les tentacules de la Méduse qui relâche Yumi.
- La télékinésie ! Bien joué Yumi ! Observe William avant que Jeremy ne dévirtualise Yumi et Aelita.

 

De retour dans le monde réel, elles remontent vers la salle de commande.
Yumi s'incline devant ses amis :
- Je vous présente mes excuses pour tout ce que j'ai pu faire cet après-midi.
- C'est pas grave ! la rassure Aelita.
- C'est du passé ! renchérit William.
- C'est plutôt moi qui devrais m'excuser, ajoute Naxxya.
- C'était de ma faute, j'avais mal rédigé mon programme, explique Jeremy.
- J'ai rien compris, mais je te pardonne ! poursuit Odd.

Ils se tournent alors vers Ulrich qui finit par répondre en souriant :
- C'est bon pour cette fois.
Yumi lui saute au cou et l'embrasse longuement.

Aelita se tourne vers William :
- Tu as l'air songeur, William, qu'est-ce qui te préoccupe ?
- Je me demandais pourquoi X.A.N.A. nous a envoyé cette Méduse à deux reprises. Vous pensez que ça fait partie de son plan ?
- Moi, ce qui m'inquiète, reprend Odd, c'est qu'il a lancé deux attaques en une journée. Il cherche à nous épuiser...

- A mon avis, tout ça reste secondaire, déclare Jeremy. X.A.N.A. veut nous mettre la pression et détourner notre attention, car l'essentiel est ailleurs : lors de ses deux dernières attaques, il a envoyé des monstres sur Terre.
- Et alors ? demande Ulrich. Il l'avait déjà fait auparavant.
- Oui, mais ce type d'attaque lui demande énormément d'énergie, explique Jeremy. Or, ce matin, il nous a envoyé des Kankrelats sur Terre, et cet après-midi des Tarentules et des Krabes. Pour moi, il est clair que X.A.N.A. expérimente la puissance que lui confèrent les pouvoirs de Franz Hopper. Et les choses ne vont faire qu'empirer. J'ignore dans quel but il fait tout ça, mais nous devons découvrir où il retient Franz Hopper prisonnier avant qu'il ne soit trop tard...

 

Avant que Jeremy ne lance le retour vers le passé, Ulrich propose à Yumi de le rejoindre le soir même au cinéma.
- Cette fois-ci, je serai à l'heure, répond Yumi en souriant.
- Je n'en doute pas ! conclut Ulrich en souriant lui aussi.
Yumi l'embrasse à nouveau puis voit Aelita, un peu en retrait, qui tente de retenir ses larmes.

Yumi se rapproche d'elle, pose sa main sur son épaule et lui murmure pour la rassurer :
- Ne t'inquiète pas, on le retrouvera.

 

 


Chapitre V :
"Question de Points de Vie"
(épisode #100)


Le Territoire Banquise. Si calme en apparence, tant la douceur de son design et la blancheur de ses reliefs laissent croire à une certaine sérénité.

Mais ce jour-là, l'air est déchiré par d'innombrables bourdonnements numériques : une nuée de Frelions converge vers une cavité dans la glace, concentrant ses tirs sur l'entrée de la crevasse.

A l'intérieur, Ulrich, Odd et Aelita se collent aux parois pour éviter les rayons.
- C'est vraiment rageant ! déclare Odd. La tour était à quelques mètres, et il a fallu que ces dizaines de Frelions nous tombent dessus.
- Restez à l'abri, leur conseille Jeremy. Je regarde si l'endroit comporte une autre sortie.

Yumi, William et Naxxya remontent de la salle des scanners.
- Ils ont réussi ? demande William.
- Non, répond Jeremy. Après que vous ayez été dévirtualisés, ils se sont repliés dans une caverne sous la banquise.
- Je suis désolée, s'excuse Naxxya. J'ai essayé de bloquer les projectiles mais il en venait de partout, je n'ai même pas eu le temps d'activer mon Dôme.
Yumi la rassure :
- On s'est fait surprendre, ça arrive. L'essentiel, c'est qu'Aelita n'a pas été dévirtualisée.
- C'est vrai, confirme Jeremy, mais elle a encaissé quelques tirs. Encore un ou deux et c'est fini pour elle.

- Bon qu'est-ce qu'on fait alors ? demande Odd. On tente une sortie ?
Jeremy leur lit les données sur son écran :
- Odd : 20 points de vie restants, et Ulrich : 10. Vous tiendrez à peine quelques secondes si vous sortez.
- Ça reste à voir, rétorque Ulrich.
- Jeremy, le temps presse ! s'impatiente Aelita. Kadic est envahi par des Blocks !
- Je le sais bien, répond Jeremy. Bon, je vous ai trouvé une sortie : le fond de la crevasse mène à une deuxième ouverture sur le côté. L'ennui, c'est que vu le nombre de Frelions dans le secteur, vous allez sûrement être repérés dès que vous aurez posé le pied dehors.

Odd se tourne vers Ulrich :
- Et si on essayait la technique de la star et des gardes du corps ?
- Oui, je crois que le moment est bien choisi, répond Ulrich.
- La technique de quoi ? demande Yumi.
- « Technique de la star et des gardes du corps », répète Naxxya. Ne me demande pas ce que c'est, j'en ai aucune idée.
- Moi je sais, reprend William en souriant. Une technique pour le moins ...audacieuse. Je n'en dirai pas plus.
- T'es prêt Odd ? lui demande Ulrich.

- Oh là, oh là, stop ! intervient Jeremy. Qu'est-ce que vous préparez, là ? C'est quoi cette technique ?
Aelita le rassure :
- J'ai confiance, Jeremy. Ça va marcher.
- Admire le spectacle Einstein ! S'exclame Odd, prêt à y aller.
Ulrich donne le signal de départ :
- Go !!

Ils s'engouffrent alors dans la crevasse puis ressortent de l'autre côté et se mettent à courir. Surpris par cette sortie, les Frelions, précédemment focalisés sur l'entrée principale, se lancent à la poursuite de leurs proies qui finissent rapidement par succomber sous les tirs multiples.

Les Frelions frémissent brièvement pour manifester leur satisfaction, avant de s'apercevoir que derrière eux, Aelita court tranquillement vers la tour. Ils lui adressent quelques tirs, mais en vain : elle est désormais à l'intérieur de la tour.

Odd et Ulrich remontent de la salle des scanners :
- Aelita est passée ? demande Ulrich.
- Oui, confirme William. A l'aise, même.
- Alors Einstein ? demande Odd. Comment as-tu trouvé notre diversion ?
Jeremy reste silencieux et immobile sur son siège, dos à ses camarades.

- Youhou ? Einstein ? s'inquiète Odd.
Jeremy finit par se retourner, le visage blême :
- Sérieusement, la prochaine fois que vous faites un truc pareil, prévenez à l'avance !
- Si on t'avait dit ce qu'ils comptaient faire, tu aurais refusé ! répond William en souriant.
- Evidemment que j'aurais refusé ! poursuit Jeremy. Sortir par derrière en laissant Aelita seule de l'autre côté, c'était du suicide !

- Bah c'est la technique de la star et des gardes du corps, explique Odd. Pour sortir de chez elle quand les paparazzis sont à sa porte, la star fait sortir ses gardes du corps par derrière pour faire diversion, puis elle sort par la grande porte ! C'est tout bête, et ça marche !

- Ça reste extrêmement risqué, insiste Jeremy. Imaginez que seule une partie des Frelions vous ait poursuivi, Aelita se serait fait dévirtualiser dès sa sortie.

Ulrich hausse les épaules :
- On n'avait pas d'autre solution, surtout avec le peu de points de vie qu'il nous restait.
- C'est vrai que c'est un problème récurrent, confirme Yumi. On se retrouve souvent en situation critique juste parce qu'on a encaissé quelques tirs et qu'on n'a presque plus de points de vie.
- Il faudrait trouver un moyen d'augmenter notre total de points de vie, suggère William.
- Ou bien de pouvoir récupérer ceux qu'on a perdus en cours de mission, complète Naxxya.

Jeremy réfléchit :
- Ben j'ai justement un prototype de programme qui permettrait de vous rendre des points de vie en puisant dans votre réserve d'énergie, mais je ne suis vraiment pas sûr de sa fiabilité. Et quand je repense aux effets néfastes que la première version de mon programme anti-Méduse engendrait, je me dis que parfois il vaut mieux éviter de jouer aux apprenti-sorciers.

- Je suis assez d'accord avec toi Jeremy, poursuit Yumi. On s'en est toujours sortis sans pouvoir remonter nos points de vie au milieu d'une mission jusqu'à présent, on ne va donc pas prendre le risque de tester un nouveau programme.

Aelita remonte de la salle des scanners :
- L'ennui, c'est que maintenant, nous sommes amenés régulièrement à nous battre contre des monstres sur Terre, et ce serait dommage que l'un d'entre nous finisse par mourir en perdant tous ses points de vie contre des Krabes à Kadic...
- Il faut donc nous préparer à devoir utiliser ce programme en cas d'urgence, déclare William.

Yumi lève les yeux au ciel puis demande :
- Bien, dans ce cas, qui se porte volontaire pour le tester, ce fameux programme ?
- Arrêtez de me regarder comme ça ! s'énerve Odd qui ne veut pas servir de cobaye.

- Non, ça reste trop risqué, poursuit Jeremy. Par contre, il existe un autre moyen pour remonter les points de vie : avoir dans l'équipe quelqu'un qui possède ce pouvoir.
- Tu veux dire que tu devrais créer ce pouvoir pour l'un d'entre nous ? demande Aelita.
- Ouh là ! Surtout pas ! rétorque Jeremy. La dernière fois que j'ai voulu créer un programme aussi complexe, on a eu Odd en trois exemplaires, alors qu'il devait simplement se téléporter. Tenter de créer le pouvoir de guérison serait aussi dangereux que de faire un programme pour soigner directement.

- Odd en trois exemplaires !? demande Naxxya stupéfaite.
- Ça fait un choc, hein ? confirme Yumi en souriant.

William reprend :
- Mais si on ne peut pas créer ce pouvoir, ça signifie qu'on doit trouver quelqu'un...
- ... quelqu'un qui aurait déjà ce pouvoir parmi ses pouvoirs de base, complète Jeremy.
- Et comment on va le trouver ? demande Ulrich.
- Le super-calculateur peut déterminer les pouvoirs de base qu'une personne aurait sur Lyoko simplement en analysant l'ADN de cette personne, explique Jeremy.

Odd se gratte la tête :
- En gros, on va devoir t'amener une mèche de cheveux de chaque élève de la classe ?
- Même un seul cheveu par personne devrait suffire, conclut Jeremy avant de lancer le retour vers le passé.

 

* * *

 

Plus tard, à la cantine, Odd rejoint ses amis et s'assoit à côté d'Ulrich qui remarque :
- Odd qui arrive en retard pour manger, c'est pas tous les jours qu'on voit ça.
- M'en parle pas, je meurs de faim ! répond Odd. Naxxya, je peux piocher dans ton assiette ?
- Bien sûr.

- T'étais où ? lui demande Yumi.
- Probablement en train de réviser le contrôle de Physique de cet après-midi, répond Aelita en souriant.
- Ah zut, je l'avais complètement oublié ce contrôle, reprend Odd. Non, moi j'étais parti cueillir des cheveux.

Il tend un sachet à Jeremy en précisant :
- Ça contient l'ADN de toute notre classe, avec les noms sur des étiquettes. J'espère que tu y trouveras un futur « médecin » !
Jeremy range le sachet dans son sac :
- J'irai analyser tout ça ce soir, après le contrôle de Physique.
- A propos de ce contrôle, poursuit Odd, inutile de préciser que je t'ai donné les cheveux en échange de quelques réponses, hein ?
- D'ailleurs, comment as-tu obtenu tous ces cheveux ? demande William.

Odd n'a pas le temps de répondre car une vitre de la cantine vole en éclat tandis que l'ordinateur de Jeremy se met à vibrer pour leur indiquer qu'une tour vient d'être activée sur Lyoko.
D'autres tirs frappent les murs et les vitres de la cantine.
Les élèves, paniqués, crient et se cachent sous les tables.

William jette un regard à l'extérieur :
- Des Krapauds et un Mégatank...
- Il y a trop de monde ici, constate Yumi. Il faut attirer les monstres ailleurs.
- Je vais rester ici avec William pour protéger les élèves, déclare Ulrich. Vous autres, foncez à l'usine pour désactiver la tour.

Odd se relève et s'exclame :
- Pouvoir Lyoko !
Aelita, Odd, Naxxya et Yumi utilisent leurs Lyoko-morphers pour se transformer, sous le regard stupéfait des élèves toujours terrifiés.

Aelita longe le mur vers la porte de sortie :
- A mon avis, les monstres s'attendent à ce qu'on sorte.
Odd propose :
- Et si on essayait la technique de...
- N'y pense même pas ! le coupe Jeremy.
Naxxya active ses deux boucliers :
- Je passe devant.
- Bonne chance, conclut William.

Odd, Aelita, Jeremy, Naxxya et Yumi sortent donc et se mettent à courir tout en bloquant les tirs. Odd envoie des Flèches-laser en arrière pour détruire quelques uns des Krapauds qui les poursuivent.
Jeremy l'interpelle :
- Tu t'amuseras plus tard, Odd. On a une tour à désactiver.
Odd n'en fait qu'à sa tête :
- Ils ont osé m'interrompre en plein repas, et je tiens à les dissuader de recommencer, c'est tout !

 

Dans la cantine toujours sous les tirs des Krapauds, Ulrich, William et les autres élèves attendent, cachés sous les tables.

Au bout de quelques minutes, Ulrich s'inquiète :
- Avec tous ces tirs, la cantine finira par s'écrouler. Il faut qu'on essaye d'évacuer les élèves.

William approuve, puis ils aident les élèves à ramper vers les cuisines, mais en ouvrant la porte qui mène à l'extérieur, ils tombent nez à nez avec d'autres Krapauds.
William esquive un tir de justesse et referme la porte :
- X.A.N.A. a dû leur donner l'ordre d'encercler le bâtiment pour nous empêcher de fuir.
Ulrich hoche la tête avant d'ajouter :
- J'espère qu'ils s'en sortent, sur Lyoko...

Soudain, un bruit sourd à l'opposé de la cantine fait trembler les tables, répandant la terreur parmi les élèves.
- Qu'est-ce que c'était !? demande William.
Le bruit sourd se fait entendre une seconde fois.

Ulrich s'avance prudemment vers la grande salle pour voir d'où provient le bruit, en prenant soit de ne pas s'exposer aux tirs des Krapauds.
Le bruit résonne à nouveau, faisant apparaître une fissure sur le mur du fond.
- Alors ? interroge William.
Ulrich finit par répondre :
- Je crois que le Mégatank a l'intention d'entrer...

Tandis que le bruit se répète, de plus en plus menaçant, le portable d'Ulrich sonne.

Ulrich décroche :
- Jeremy, dis-moi que tu as une bonne nouvelle...
- J'ai une bonne nouvelle, Ulrich !
- Vous êtes sur le point de désactiver la tour ?
- Pas vraiment, répond Jeremy, des Blocks et des Tarentules en grand nombre nous empêchent d'accéder à la tour. On cherche un moyen de les contourner, mais on a déjà perdu les véhicules.

- Et la bonne nouvelle ?
- J'ai effectué les analyses ADN, et nous avons un Lyoko-guerrier doté du pouvoir de guérison dans la classe !
- Ah ? C'est qui ?
- Cheveu numéro 8 : Elisabeth Delmas !
- Quoi !? C'est Sissi !?
- J'étais sûr que ça te ferait plaisir ! répond Jeremy. Elle est dans le secteur ?
- Sous une table, comme tous les autres j'imagine.

- Très bien ! Donc vous... C'est quoi les gros « BOUM » qu'on entend là ?
- C'est le Mégatank qui essaye de défoncer un mur pour entrer et nous aplatir. Tu disais ?
- Il faut que vous sortiez ! Laissez les élèves à l'abri sous les tables et venez à l'usine avec Sissi, les monstres vous suivront certainement !
- OK, je vais voir ce que je peux faire, conclut Ulrich avant de raccrocher le téléphone.

- Qu'est-ce qu'il t'a dit ? demande William.
- Premièrement : si on sort, les monstres nous suivront donc les élèves seront sauvés. Deuxièmement : Sissi possède le pouvoir de guérison sur Lyoko, nous devons donc la convaincre de nous suivre à l'usine avant que la cantine ne s'écroule.
- Elle est cachée sous la table ronde, là-bas, sur la droite.
- Bon ben quand faut y aller...

Ulrich et William se transforment puis traversent le réfectoire en tentant de rassurer quelques élèves au passage, avant d'arriver à la table sous laquelle Sissi est assise, dos au mur.
- Salut Sissi, déclare Ulrich.
- Salut, répond-elle simplement.

Ils s'assoient à ses côtés, et Ulrich lui explique la situation :
- Bon, je vais être assez direct : les monstres, là dehors, on sait comment les faire disparaître, mais on a besoin de toi, donc on aimerait que tu viennes avec nous.
- Ben voyons, répond Sissi. Tu me prends vraiment pour une idiote.
- Je sais que c'est difficile à croire, insiste Ulrich, mais c'est la vérité. Si tu en doutes, on peut te montrer de quoi on est capables, mais le temps presse car le toit risque de s'écrouler, sans parler du mur. Alors je te le demande encore une fois : viens avec nous s'il te plait.
Sissi reste indifférente :
- C'est bien d'essayer de m'impressionner, mais c'est non.

Ulrich perd patience :
- Sissi, pour une fois dans ta vie, tu ne voudrais pas penser aux autres plutôt qu'à toi-même ?
Sissi le foudroie du regard :
- C'est toi qui oses me dire ça, Ulrich ?
- Comment ça ?
- Tu m'as toujours traitée comme une débile même quand j'essayais d'être sympa avec tes amis, tu m'as toujours faussement laissé croire que j'avais une chance mais finalement tu sors avec Yumi, et maintenant que tu as besoin de moi, tu viens tranquillement me demander de te suivre en me traitant d'égoïste !?
Ulrich ne sait plus quoi répondre.
- Navrée mon cher Ulrich, mais tu vas devoir te trouver quelqu'un d'autre, conclut-elle sèchement.

- Et toi alors ? reprend William. Tu crois pas qu'il serait temps pour toi aussi de te trouver quelqu'un d'autre ?
- Quoi ?? demande Sissi tandis que le Mégatank percute le mur.
William poursuit :
- Tu continues de t'accrocher à Ulrich comme si tu avais encore une chance, mais ça fait des mois qu'il sort avec Yumi et c'est le grand amour entre eux !
(BOOM)
William enchaine :
- Je sais très bien ce que tu ressens, j'étais amoureux de Yumi. Mais moi, contrairement à toi, j'ai su me rendre à l'évidence et tourner la page avant même qu'ils ne sortent « officiellement » ensemble !
(BOOM)
- Si je n'arrive pas à oublier Ulrich, réplique Sissi, c'est parce que mon amour pour lui est trop fort !
- Non ! Rétorque William. Si tu t'acharnes, c'est parce que tu refuses de faire face à un échec amoureux car ce serait mauvais pour ton image, et tu le sais !
(BOOM)
Tu accordes plus d'importance à ce que les autres peuvent penser de toi qu'à ce que tu fais réellement ! Tu vois, je te connais mieux que toi-même !
(BOOM)
Mais ce que je sais aussi sur toi, c'est que malgré ces grands airs que tu te donnes et ton attitude parfois déplorable, tu es une fille très intelligente et tu as surtout un cœur immense.
(BOOM)
Si tu passais moins de temps à te regarder, tu verrais qu'Ulrich n'est pas le seul homme sur Terre et que certains donneraient cher pour avoir une place dans ton cœur, Sissi.
(BOOM!!!)

Le Mégatank explose le mur et les élèves se mettent à hurler.
Ulrich saisit son sabre puis le lance dans l'œil du Mégatank au moment où celui-ci s'ouvre, ce qui le détruit.

Sissi se tourne vers William :
- C'est bon, je viens avec vous...

 

Pendant ce temps, sur Lyoko, Yumi, Odd, Naxxya et Aelita courent pour échapper aux hordes de Tarentules et de Blocks qui les pourchassent.

Odd cherche vainement un endroit pour se mettre à l'abri :
- Le Territoire du Désert, c'est sympa pour bronzer, par contre ça manque de reliefs pour se cacher !
- Les monstres sont plus nombreux que je ne le pensais, constate Jeremy. Même en continuant de courir, vous n'arriverez pas à les contourner pour atteindre la tour.
- On va devoir percer leurs lignes, conclut Naxxya.

- Essayez de gagner du temps, conseille Jeremy. Ulrich et William devraient arriver bientôt.
- Bon, j'ai encore tous mes points de vie, déclare Odd. Je vais essayer de ralentir les monstres pour vous laisser de l'avance !
Il fait demi-tour et envoie des Flèches-laser sur ses poursuivants tout en esquivant leurs tirs.

Yumi jette un coup d'œil en arrière :
- A mon avis, Odd voulait surtout marquer un maximum de points avant qu'Ulrich et William n'arrivent. Je me demande combien de monstres il va détruire avant d'être dévirtualisé.
- Jeremy, on aperçoit la tour ! Signale Aelita. Mais elle a l'air bien gardée...
- Tenez bon, les renforts viennent d'arriver, conclut Jeremy avant de se tourner vers eux. Salut Sissi !

- C'est quoi cet endroit ? demande-t-elle.
- C'est un super-ordinateur qui abrite le monde virtuel d'où les monstres que tu as vus se sont échappés, lui explique Ulrich.

Odd remonte de la salle des scanners :
- J'en ai détruit au moins vingt ! ... Oh ? Salit Sissi ! Tu t'es égarée ?
- Odd, tu as devant toi notre « Lyoko-guérisseuse », répond William.
- Quoi ? s'étonne Odd. C'est elle qui a le pouvoir de guérison ?
- Assez perdu de temps, intervient Jeremy. Descendez aux scanners, les autres ont besoin de vous.

Ils descendent à la salle des scanners et William se tourne vers Sissi :
- Entre dans le scanner et mets tes bras le long du corps.
Sissi hésite :
- Euh... je ne suis plus très sûre de vouloir le faire, en fait...
William la rassure :
- Ne t'inquiète pas, moi aussi j'angoissais un peu la première fois, mais ça s'est très bien passé. Fais-moi confiance.
- Je vais passer en premier, propose Ulrich en entrant dans un scanner.

Jeremy le virtualise, et Sissi est un peu surprise quand la porte s'ouvre et que le scanner est vide.
William lui sourit :
- A ton tour, maintenant.
Sissi prend son courage à deux mains et entre dans le scanner.
William entre dans celui d'à côté :
- On est prêts, Jeremy.
- Transfert William. Transfert Sissi. Scanner William. Scanner Sissi. Virtualisation.

 

Ulrich voit William apparaître à côté de lui, suivi par Sissi vêtue d'une fine combinaison verte ornée d'or.

William se rapproche d'elle :
- Tu vois, tout s'est bien passé.
Sissi observe les alentours, subjuguée :
- C'est donc ça le monde virtuel ?
- Regardez, les autres sont là-bas ! s'exclame Ulrich.
- Je t'envoie l'Overbike, déclare Jeremy.
William appelle sa Blackmanta et monte dessus avec Sissi, puis ils s'élancent en direction de leurs camarades toujours poursuivis par des monstres.

Jeremy consulte la fiche technique de Sissi :
- Alors Sissi, parmi tes pouvoirs de base, tu as « Régéné-rayon » pour remonter tes points de vie ou ceux de tes coéquipiers, « Ascension » qui te permet de t'élever verticalement dans les airs, et « Cristallise » qui t'enveloppe dans un cristal pour te protéger mais t'empêche d'agir et de te déplacer tant que tu es dans le cristal. Attention : Cristallise consomme beaucoup d'énergie donc utilise-le en dernier recours.
- J'ai pas tout compris, répond Sissi.

Odd éclate de rire à côté de Jeremy.
Ulrich l'a entendu :
- Franchement Odd, t'es pas sympa de te moquer d'elle alors qu'elle débarque sur Lyoko pour la première fois. C'est normal qu'elle soit un peu dépassée par les évènements.

William explique à Sissi :
- Pour faire simple, tu as trois pouvoirs à retenir : Régéné-rayon, Ascension et Cristallise. Pour les utiliser, énonce simplement leurs noms.
- Attention, on approche, déclare Ulrich.

Ils traversent les rangs des Tarentules par l'arrière, en fauchent quelques unes au passage à coups d'épée et de sabres, puis arrivent à hauteur de leurs amis, surpris de voir Sissi.
Aelita et Naxxya montent avec William et Sissi sur la Blackmanta, Yumi monte avec Ulrich sur l'Overbike.

- Profitons-en pour tester la guérison, propose Jeremy. Sissi, essaye « Régéné-rayon » sur Naxxya.
- Tends ta main vers elle et dis le nom de ton pouvoir, précise Aelita.
Sissi tend timidement le bras vers Naxxya :
- Euh... Régé...
Mais une rafale de tirs de Blocks touche la Blackmanta qui disparait, faisant tomber ses quatre passagers.
- C'est pas vrai ! s'énerve William en se relevant.

Yumi tape sur l'épaule d'Ulrich qui réalise la chute de ses coéquipiers et fait donc demi-tour pour leur venir en aide.

Naxxya se relève et commence à bloquer les tirs des monstres qui viennent vers eux.
Aelita se rapproche d'elle et riposte avec des Champs de force.

William aide Sissi à se relever :
- Tout va bien ?
- C'est... C'est de la folie ce qui se passe ici ! répond Sissi, terrorisée.
- Regroupez-vous ! leur conseille Jeremy. Les monstres arrivent !

Ulrich, toujours sur l'Overbike avec Yumi, contourne ses amis et longe la rangée de monstres en tendant son sabre pour les faucher tandis que Yumi bloque les tirs adverses avec ses éventails.

- Ils sont en train de vous encercler ! prévient Jeremy.
Les Lyoko-guerriers commencent à encaisser quelques tirs et l'Overbike disparait, alors ils se rassemblent autour de Naxxya qui active le Dôme céleste.

- La tour es proche, déclare Aelita, mais il y a beaucoup de monstres et on a déjà perdu beaucoup de points de vie, on ne pourra pas passer !
- Sissi, il faut que tu soignes tout le groupe ! s'exclame Jeremy. Vas-y !
Sissi est paralysée par la terreur.
- Allez Sissi ! l'encourage Ulrich.

Totalement paniquée, elle se trompe de pouvoir :
- ...Ascension !
Elle commence à s'élever dans les airs et sort du Dôme de protection.
- Mais qu'est-ce qu'elle fait !? s'écrie Yumi.

Comprenant qu'elle est désormais exposée aux tirs ennemis, Sissi s'empresse d'utiliser Cristallise.
Un cristal l'entoure et la stabilise en l'air, au dessus du Dôme.
- Sissi ! Il faut que tu redescendes dans le Dôme ! lui crie William.
- Inutile de l'appeler, répond Jeremy. Elle seule peut désactiver son cristal, et je ne sais même pas si elle nous entend...

- Je ne pourrai pas maintenir le Dôme indéfiniment, déclare Naxxya. Jeremy, envoie ton programme de guérison sur moi, on n'a plus d'autre solution.
- Oh là là... s'inquiète Odd.
Jeremy pianote sur son clavier :
- Bon, si tout va bien tu devrais regagner 20 points de vie. Je lance mon programme.

Les monstres se rapprochent, faisant pleuvoir les tirs sur le Dôme.
- Apparemment ça fonctionne, constate Jeremy. Tes points de vie remontent progressivement, Naxxya. Par contre, ton énergie baisse anormalement vite, et ça m'inquiète. Si jamais tu arrives à court d'énergie, ton Dôme va...
Naxxya tombe soudain inanimée, et le Dôme disparait.
- Oh non... murmure Jeremy avec effroi.

- Bloquez les tirs ! ordonne Ulrich.
William, Yumi et Ulrich se placent donc en triangle autour d'Aelita pour la protéger des rayons.
Naxxya commence à se relever mais se fait aussitôt dévirtualiser.

- Einstein, tes programmes sont clairement moins efficaces que mes techniques ! observe Odd avant de descendre à la salle des scanners pour accueillir Naxxya.

Ulrich cherche une idée :
- Il faudrait qu'on se déplace vers la tour en maintenant la formation pour bloquer les tirs !
Yumi lui répond :
- C'est déjà pas facile de tout bloquer en restant sur place, alors en mouvement... AH !
Un tir de Tarentule la dévirtualise.

William s'accroche à leur dernière chance :
- Sissi, si tu m'entends, c'est maintenant ou jamais !
- Quoi ? demande Ulrich. Tu comptes encore sur elle pour n...
Mais il se fait dévirtualiser à son tour.

William se démène pour protéger Aelita tandis que les monstres s'approchent de plus en plus.
- Jeremy, ça va mal ! s'exclame Aelita contrainte de se protéger avec son champ de force entre ses mains.

Un peu à court d'idées, Jeremy tente de corriger son programme précipitamment quand soudain un faisceau d'énergie verdoyant enveloppe William puis Aelita, leurs rendant tous leurs points de vie.
- Jeremy ? C'est ton programme qui a fait ça ? Demande Aelita étonnée.
- Non, je n'ai encore rien fait, répond Jeremy.
William sourit :
- C'est Sissi !

En effet, au dessus d'eux, Sissi, sortie de son cristal, lévite et soigne consciencieusement ses coéquipiers.
- Les Tarentules n'ont même pas remarqué qu'elle a désactivé son cristal ! observe William. Profitons-en pour avancer vers la tour !
Aelita lève la tête :
- Sissi ! Continue de nous soigner le temps qu'on atteigne la tour !
- Je vais essayer ! répond Sissi.

William et Aelita progressent donc à travers les rangées de Tarentules.
- Attention William ! le prévient Jeremy. Tu en caisses beaucoup de dégâts, continue de bloquer un maximum de tirs sinon Sissi ne pourra pas te tenir en vie !
- Il faut bien que je nous fraye un chemin, répond William en frappant les monstres.
- On n'est plus qu'à quelques mètres de la tour ! s'exclame Aelita.
Mais Sissi les avertit :
- J'ai du mal à vous soigner, vous êtes trop loin !

Odd, Naxxya, Yumi et Ulrich remontent de la salle des scanners.
- Ben alors ? demande Odd. Ils sont tombés dans la Mer numérique ou quoi ? Ça fait cinq minutes qu'on les attend !
- Non Odd, le rassure Jeremy. Ils tiennent le coup.
- Mais ? Comment ? demande Ulrich.
- William arrive à bloquer tous les tirs ? interroge Naxxya.
Yumi sourit :
- Je pense plutôt que Sissi a fini par se réveiller.
- Bonne réponse, Yumi ! déclare Jeremy. William et Aelita ont presque atteint la tour, et Sissi les soigne depuis les airs. Petit problème : son Régéné-rayon a une distance de fonctionnement limitée, et Ascension ne lui permet pas de se déplacer latéralement dans les airs.

- Je commence à fatiguer, annonce Sissi qui s'efforce de continuer à soigner William et Aelita.
- C'est normal, répond Jeremy. Tu as utilisé Cristallise et tu utilises ton pouvoir de guérison en continu depuis tout à l'heure, tu vas bientôt tomber à court d'énergie.

William se tourne vers Aelita :
- Déploie tes ailes et prépare-toi à foncer vers la tour.
Aelita active ses ailes :
- Prête !
- Sissi est épuisée ! s'exclame Jeremy.
William voit Sissi qui perd connaissance et commence à tomber vers le sol.
- Maintenant !!

D'une puissante Onde de choc délivrée par son épée, William balaye la rangée de monstres qui les séparait de la tour puis disparait dans le sol en laissant un nuage noir derrière lui pour faire diversion, permettant à Aelita de rejoindre la tour.
Les monstres, un peu confus, poursuivent la trainée de fumée noire laissée par William qui se déplace sous le sol pour traverser ses adversaires en toute sécurité et qui ressort juste à temps pour rattraper Sissi.

Elle entrouvre les yeux :
- William ...? On a réussi ...?
Il lui sourit :
- Mission accomplie, ma belle, on te ramène sur Terre.
Sissi lui sourit à son tour puis il la serre contre lui et lui murmure de fermer les yeux, tandis que les Tarentules finissent par les rejoindre pour enfin les dévirtualiser.

Dans la tour, Aelita valide le code Lyoko, puis Jeremy la dévirtualise.

 

De retour sur Terre, Sissi est félicitée par ses camarades pour sa prestation sur Lyoko.
Bien qu'encore émue par l'expérience qu'elle vient de vivre, Sissi leur pose mille question sur le monde virtuel, sur leurs aventures passées, sur leur double vie, et les réponses qu'elle obtient sont pour elle à la fois d'incroyables surprises et des pièces complémentaires du puzzle qu'elle avait dressé au fil de ses enquêtes menées pour découvrir ce qu'ils lui cachaient depuis si longtemps, retrouvant même des éléments effacés de sa mémoire lors des multiples retours vers le passé.

 

Jeremy sort une petite boite métallique :
- Je pense qu'on est tous d'accord ici pour te proposer ceci :
Il ouvre la boite, lassant apparaitre un Lyoko-morpher et une Lyoko-clé.
Sissi observe le contenu de la boite :
- C'est le même bracelet que celui que vous portez tous ? A quoi sert-il ?
- Principalement à utiliser nos pouvoirs sur Terre lorsque X.A.N.A. attaque, répond Ulrich.

Jeremy poursuit :
- Prends-le, et tu seras une Lyoko-guerrière à part entière. A toi de voir.
- Acceptes-tu d'être des nôtres ? demande Aelita.
- ...avec les devoirs et les responsabilités que cela implique ? précise Yumi.
- ...et tu pourras passer plus de temps avec William ? complète Odd.
- Méfie-toi, Odd essaye d'influencer ta décision, termine Naxxya.

Sissi hésite brièvement et se tourne vers William qui lui sourit en hochant la tête.
Elle saisit le bracelet :
- J'accepte.

- Bienvenue parmi nous ! s'exclame Odd.
- Merci d'avoir accepté, Sissi, conclut Jeremy avec soulagement.
Sissi finit par demander :
- Juste une petite remarque : le bracelet, là, il n'est pas très esthétique. On est obligés de le porter en permanence ?

Ulrich étouffe un fou rire :
- En tout cas, pas de doute : c'est bien la vraie Sissi et pas un spectre qu'on a devant nous !
- Tu devrais au moins l'essayer, insiste William. Je suis persuadé qu'il t'ira très bien.
Sissi enfile donc le bracelet, et le cadran digital, incolore d'origine, prend alors une teinte vert-émeraude.
- Ça devrait aller, conclut Sissi.

Jeremy reprend un ton plus sérieux :
- Grâce à ton Lyoko-morpher, tu vas pouvoir t'entrainer sur Terre pour maîtriser tes pouvoirs plus rapidement. Et je crois que malheureusement, ça va devenir indispensable...
- Qu'est-ce que tu veux dire ? interroge Yumi.
Jeremy soupire :
- Je parle de ce qu'on a reçu sur Terre : Les Kankrelats, les Tarentules, les Krabes, les Blocks, et aujourd'hui les Krapauds et le Mégatank. Il est clair que X.A.N.A. passe à la vitesse supérieure.

- Oui mais dans quel but ? demande Aelita.
- Peut-être qu'il prépare une énorme invasion de monstres sur Terre ? propose Odd.
- Je suis assez de cet avis, approuve Jeremy. Et je crois même que X.A.N.A. est déjà en mesure de le faire. Mais envoyer une immense armée sur Terre ne lui sert à rien s'il manque de contrôle : mon programme multi-agent empêche toujours X.A.N.A. de se promener librement dans le réseau, et il ne peut pas diriger autant de monstres simultanément en restant sur Lyoko.

- Il va probablement utiliser Franz Hopper pour neutraliser ton programme et retourner dans le réseau, suggère William.
Jeremy secoue la tête :
- Je ne crois pas qu'il puisse le faire. Je suis le seul à pouvoir modifier mon programme, Franz Hopper ne lui sera d'aucune aide pour ça.
- Alors comment X.A.N.A. compte-t-il s'y prendre pour diriger l'armée de monstres qu'il s'apprête à nous envoyer ? demande Naxxya.

Un silence de réflexion s'installe dans la pièce.
Jeremy s'apprête à lancer le retour vers le passé, quand Ulrich relève soudain la tête :
- Et si X.A.N.A. cherchait en fait à se matérialiser lui-même ?

 

 

Chapitre VI :
"Jour 333"
(épisode #101)


- Journal vidéo de Hervé Pichon, jour 333.
Cela fait maintenant un an que nous luttons contre X.A.N.A., et cette vidéo pourrait bien être la dernière. D'après les écrans radar, X.A.N.A. s'apprête à lancer une attaque massive contre l'usine, et les défenses restantes ne tiendront pas.
Nous nous lançons donc à l'assaut du Cinquième Territoire pour récupérer les codes sources du programme de retour vers le passé.

- A qui tu parles ? l'interrompt Hiroki.
- Personne, répond Hervé. Descendez aux scanners, vous plongez immédiatement.
- On y va, conclut Nicolas en empruntant l'échelle.

Milly serre une dernière fois son ours en peluche avant d'entrer dans un scanner.
- On est en place Hervé, déclare Hiroki.
- Transfert Hiroki. Transfert Milly. Transfert Tamiya. Scanner Hiroki. Scanner Milly. Scanner Tamiya. Virtualisation.
- Deuxième vague en place, annonce Nicolas en entrant dans un scanner à son tour.
- Transfert Nicolas. Transfert Johnny. Scanner Nicolas. Scanner Johnny. Virtualisation.

 

Comme à leur habitude, les Lyoko-guerriers sont accueillis sur Lyoko par une horde de Kankrelats qui pullulent désormais sur les quatre principaux territoires de Lyoko.
- Ne perdez aucun point de vie ici, leur recommande Hervé. Vous en aurez besoin sur le Cinquième Territoire.
- T'inquiète pas, le rassure Tamiya.

D'un revers de la main, elle enveloppe d'énergie chacun de ses camarades, leur permettant d'absorber les quelques dégâts que leur infligent les rares tirs qu'ils encaissent.

Pressés de passer à la partie importante de la mission, les Lyoko-guerriers déchainent leurs pouvoirs destructeurs sur les Kankrelats pour ne leur laisser aucune chance.

Hiroki les pourfend à l'aide de sa Tri-lame, Johnny leur envoie des rayons oculaires, Nicolas les lacère avec son Grappin-laser, Tamiya paralyse ceux qui s'approchent trop et Milly les repousse avec des anneaux d'énergie.

Malgré leur nombre, les Kankrelats sont rapidement exterminés.

Un Mégatank arrive en renfort mais Johnny ouvre une faille dans le sol et le Mégatank tombe dedans.

- Bon travail, observe Hervé. Dirigez-vous vers l'ouest pour rejoindre le bord du territoire, je vous envoie le transporteur.

 

En arrivant à destination, chacun d'entre eux frissonne en se remémorant la seule fois où ils ont tenté une excursion sur le Cinquième Territoire, triste aventure qui s'était achevée par la disparition d'un membre de leur équipe.

Hervé donne ses dernières recommandations :
- Mes amis, les choses sérieuses commencent ici. Préparez-vous à courir, vous devez à tout prix atteindre le terminal des archives pour y récupérer les codes sources du programme du retour vers le passé. J'ignore tout des défenses que X.A.N.A. a pu établir pour empêcher les intrus d'accéder au terminal, mais attendez-vous au pire. Si l'un d'entre vous devait disparaître en cours de route, ne vous arrêtez pas. Est-ce que c'est bien compris ?

- Affirmatif, répond Nicolas en utilisant son pouvoir pour augmenter le nombre total de points de vie de ses alliés.
- Empruntez le couloir devant vous pour rejoindre le centre du territoire, conclut Hervé.
Hiroki passe devant :
- C'est parti !

 

Hiroki, Johnny, Nicolas, Milly et Tamiya s'élancent donc dans le couloir, tous les sens en alerte.
- Continuez tout droit pour le moment, leur indique Hervé. Je vous préviendrai lorsqu'il faudra changer de direction.

Johnny remarque de larges cavités dans les parois du couloir :
- On n'est venus ici qu'une seule fois, pourtant je suis certain que l'endroit a été modifié.
- Moi tout ce dont je me souviens, répond Milly, c'est des murs qui...
Mais un grondement saccadé l'interrompt.
- Ça y est, ça commence, déclare Nicolas.
- Oui, les murs se referment sur notre passage, confirme Hiroki. Continuez à courir !

Il se concentre pour augmenter la vitesse de course de tout son groupe.
Hervé les prévient :
- Mon écran radar indique également l'apparition de Rampants de part et d'autre du couloir. A mon avis, X.A.N.A. va tenter de vous ralentir pour que vous soyez écrasés par les murs, quitte à ce que ses monstres soient écrasés avec vous.
- Si X.A.N.A. est prêt à sacrifier ses monstres, reprend Johnny, ça veut dire qu'il a quelque chose à protéger. Probablement ce que nous sommes venus chercher.

- Ça veut dire aussi qu'on va rapidement devoir se battre, précise Nicolas en sortant son arme.
- Avec les murs qui se referment, poursuit Tamiya, il vaudrait mieux atteindre la sortie du couloir avant de... AH !
Un Rampant derrière elle l'a attrapée par la jambe avec sa langue et commence à la trainer vers l'arrière.
Milly se retourne :
- Tamiya !!

Ils font demi-tour et commencent à tirer sur les Rampants.
- Qu'est-ce qui se passe !? interroge Hervé. Pourquoi vous vous arrêtez !?
- Un Rampant a capturé Tamiya ! répond Hiroki en lançant sa Tri-lame pour tenter de lui couper la langue.

Tamiya utilise son pouvoir pour paralyser son agresseur, mais un deuxième Rampant l'attrape à son tour, puis un troisième.
Ses amis continuent de tirer sur les Rampants de plus en plus nombreux tandis que le bruit des murs se rapproche.

Hervé intervient :
- Vous ne pouvez plus rien pour elle ! Foncez avant que les murs ne vous rattrapent !
- Quoi !? s'exclame Milly.
Nicolas la prend par le bras :
- Hervé a raison, on ne peut pas rester ici plus longtemps.
Hiroki et Johnny approuvent à contrecœur.

Tamiya, submergée par les Rampants, voit ses amis lui tourner le dos et les implore :
- Ne me laissez pas seule...

Johnny s'arrête brusquement, serre le poing puis fait à nouveau demi-tour et se jette sur les Rampants.
- Johnny ! Non ! lui crie Hiroki.
Hervé les alerte :
- Les murs arrivent ! Courez !!
Hiroki, Milly et Nicolas se remettent donc à courir.

Johnny parvient à libérer Tamiya et à repousser les Rampants, puis Tamiya les paralyse.
Sentant que la fermeture des murs ne peut plus être évitée, Johnny serre Tamiya contre lui :
- Désolé, j'aurais voulu intervenir plus tôt...
Les murs se referment sur eux, leurs cartes disparaissent de l'écran de Hervé.

Les larmes aux yeux, Milly demande :
- Vous croyez que Tamiya et Johnny sont... ?
- Prenez la prochaine sortie à droite, déclare Hervé. Vous arriverez bientôt dans une grande salle où il vous faudra activer un interrupteur afin d'accéder au terminal des archives.
- Il y aura quoi d'autre dans cette salle ? demande Hiroki.
- On va très vite le savoir, répond Nicolas en apercevant le bout du couloir.

Milly jette un coup d'œil par-dessus son épaule :
- Les murs nous rattrapent !
- Sautez ! s'exclame Hiroki.
Ils bondissent hors du couloir avant que les murs ne se referment, puis ils atterrissent sur une plateforme.

- Ne restez pas sur cette plateforme ! leur crie Hervé pour les prévenir du danger.
Ils sautent donc sur la deuxième plateforme et voient la première plateforme s'écraser contre le plafond de la salle.
La deuxième plateforme s'élève à son tour, ils sautent donc sur la suivante.
Hervé détecte de nombreux points sur son radar :
- Des Rampants arrivent de partout !

Les trois Lyoko-guerriers sautent sur la plateforme d'après, mais des Rampants les y rejoignent. Ils les repoussent tant bien que mal puis sautent sur la plateforme suivante, et celle-ci commence elle aussi à s'élever vers le plafond.

Hervé les presse :
- Allez ! Avancez !
- Impossible ! répond Milly. Toutes les autres plateformes sont recouvertes de Rampants !
Hiroki lève la tête et voit le plafond qui se rapproche :
- Si on reste ici, on va être écrasés !

Nicolas lance le crochet de sa canne-laser et le plante dans le plafond devant lui, formant ainsi un grappin :
- Accrochez-vous à moi !
Hiroki et Milly s'agrippent aux épaules de Nicolas qui saute avant que leur plateforme ne s'écrase contre le plafond.

Ils traversent ainsi la salle, suspendus au grappin de Nicolas en survolant les dizaines de Rampants qui leur tirent dessus.

Tandis que Milly bloque les tirs des Rampants avec ses anneaux d'énergie, Hiroki saisit sa Tri-lame puis saute en direction de l'interrupteur.
Il plante sa Tri-lame dans le mur pour stopper sa chute et actionne l'interrupteur qui ouvre alors un large passage vers un autre couloir.

- Bien joué ! les félicite Hervé. Foncez dans ce couloir !
Nicolas et Milly sautent à leur tour pour rejoindre Hiroki, puis ils s'engouffrent tous les trois dans le couloir.

- Est-ce que les murs vont se refermer ? s'inquiète Milly.
- Je ne crois pas, répond Hervé. L'interrupteur a mis fin au processus de fermeture des murs. Par contre, les Rampants vous poursuivent.
- Dis-nous plutôt ce qui nous attend au bout de ce couloir, reprend Hiroki.

Hervé consulte son radar :
- Le terminal n'est plus très loin, mais y a une dernière salle à traverser et ça m'étonnerait qu'elle soit vide.
- Nous y sommes, annonce Nicolas.
- Cette salle est très grande, observe Milly.
- Restez sur vos gardes, conseille Hervé.
Hiroki aperçoit la sortie vers le fond de la salle :
- Pas de temps à perdre, allons-y !

Ils se remettent à courir et arrivent au milieu de la salle mais des Rampants apparaissent et des Mantas arrivent par les cavités en hauteur.
Les trois Lyoko-guerriers reculent en évitant les tirs, mais les Rampants de la salle précédente arrivent derrière eux pour leur couper toute retraite.

- Le terminal des archives est juste au bout du couloir après cette salle ! Leur indique Hervé.
- Milly, fonce vers la sortie ! lui ordonne Hiroki. Nous, on s'occupe des monstres !

Milly hésite en voyant tous les monstres autour d'eux.
Hiroki bloque les tirs avec sa Tri-lame pour protéger Milly.
- Vas-y ! On te couvre !
Nicolas lance le crochet de sa canne-laser et le plante dans une Manta puis rabat celle-ci sur les Rampants situés devant lui, dégageant ainsi le passage vers la sortie.
Milly saisit l'occasion et court dans le couloir.

Elle arrive bientôt à une passerelle qu'elle traverse pour rejoindre le terminal des archives.
- J'y suis, Hervé ! annonce-t-elle.
- Fais vite, lui répond Hervé. Les autres ne tiendront pas longtemps.

Milly pose sa main sur l'écran mais un message d'erreur apparait :
- « Accès refusé » !?
- C'est normal, explique Hervé. C'est le même système que pour entrer dans les tours. Prends l'apparence de Taelia, ça devrait débloquer la situation.

Milly utilise donc son pouvoir de métamorphose pour prendre la forme de Taelia puis pose à nouveau sa main sur l'écran qui finit par lui autoriser l'accès.
- Ça marche ! observe-t-elle en reprenant sa forme normale. J'ai accès aux données !
- Parfait ! conclut Hervé. Essaye de récolter toutes les données que tu trouves concernant le retour vers le passé puis envoie-les moi !

 

Pendant ce temps, dans la grande salle, Hiroki et Nicolas luttent pour empêcher les monstres d'emprunter le couloir de sortie qui leur permettait de rejoindre Milly.
Mais à chaque fois qu'un monstre est détruit, d'autres monstres arrivent en renfort.

 

Soudain, une explosion secoue l'usine.
Hervé informe ses camarades :
- Le bouclier de protection de l'usine vient de céder, il ne reste plus que les tourelles de défense secondaires. Le temps nous est compté.

Milly, toujours occupée à récolter des données, est interrompue par un rayon laser.
Elle relève la tête et s'aperçoit que quatre Mantas arrivent par les airs.
- J'ai besoin d'aide ! signale Milly en bloquant les tirs avec ses anneaux d'énergie.

Nicolas fait signe à Hiroki d'y aller, celui-ci augmente donc sa vitesse de course pour atteindre la sortie et porter secours à Milly, laissant Nicolas seul face à tous les monstres dans la grande salle.

Rapidement, Nicolas se fait désarmer et détruit encore quelques monstres à mains nues avant de se faire inévitablement submerger par leur nombre.

Hervé observe tristement la carte de Nicolas qui disparait, puis une nouvelle explosion frappe l'usine.
- Milly, on n'a plus le temps, envoie-moi les données que tu as déjà récoltées, et prions pour que ce que nous cherchons s'y trouve !

Milly relâche ses anneaux d'énergie malgré les Mantas de plus en plus nombreuses autour d'elle et s'empresse d'envoyer les données à Hervé, mais les tirs la dévirtualisent avant qu'elle n'ait pu valider l'envoi.

- Non !! C'est pas vrai !! s'écrie Hervé en voyant la carte de Milly disparaître.
- J'arrive ! reprend Hiroki, poursuivi par des Rampants dans le couloir.
- Hiroki ! s'exclame Hervé qui voit en lui leur dernière chance. Tu dois appuyer sur l'écran pour valider l'envoi ! Tu n'as pas le droit d'échouer !
- T'inquiète, répond Hiroki déterminé.

Il arrive à la passerelle, les Mantas font pleuvoir les tirs sur lui, il parvient à tous les esquiver en sautant puis atteint le terminal pour enfin appuyer sur l'écran et valider l'envoi des données.
- Mission accomplie, déclare Hiroki avant d'encaisser un ultime tir de Manta qui lui retire ses derniers points de vie.

Hervé lui murmure :
- Ta sœur serait fière de toi, Hiroki...
Hiroki sourit, verse une larme, puis disparait.

 

Hervé s'aperçoit qu'il est complètement seul désormais, ce qui lui donne brusquement le vertige mais de nouvelles explosions lui font retrouver ses esprits.

Il lance une procédure d'analyse sur les données recueillies par Milly et y trouve les codes sources du programme de retour vers le passé.

Il s'empresse donc de compléter son nouveau programme puis lance un compte à rebours de ce programme couplé à l'autodestruction de l'usine.

Il grave ensuite rapidement son journal vidéo sur un DVD qu'il range dans la boite spéciale qu'il a conçue, met celle-ci dans sa poche puis descend à la salle des scanners et entre dans un scanner avant que la porte ne se referme.

 

Soudain, il entend des pas qui se rapprochent. Des pas lourds et terrifiants qui lui font comprendre qu'un deuxième individu vient d'entrer dans la salle des scanners.

Voyant les trois scanners fermés, l'intrus en choisit un au hasard, tend son bras et le détruit.
Il se dirige vers un deuxième scanner.
Hervé retient son souffle.
L'intrus tend à nouveau son bras et détruit ce deuxième scanner.

Hervé regarde sa montre et constate que le compte à rebours qu'il a programmé touche à sa fin.
L'intrus tend finalement son bras vers le dernier scanner, et Hervé déclare froidement :
- Adieu, X.A.N.A..

Puis Hervé est emporté par son programme, tandis que X.A.N.A. détruit le scanner avant qu'une déflagration gigantesque n'anéantisse l'usine, comme Hervé l'avait prévu.

 

Hervé traverse les couloirs de l'espace-temps grâce à son programme et atterrit environs un an en arrière, dans la chambre de Jeremy.
Il y dépose le boitier spécial qui contient son DVD, puis regarde par la fenêtre et entend même quelques chants d'oiseaux avant de se désintégrer.

 

* * *

 

Le soir venu, Jeremy regagne sa chambre et découvre la mystérieuse boite, posée en évidence sur son bureau.
Curieux de savoir de quoi il s'agit, Jeremy ouvre la boite, extrait le DVD qu'elle contenait et insère celui-ci dans son ordinateur.
Hervé apparait alors à l'écran...

 

"Mon nom est Hervé Pichon. Ceci sera mon journal de bord vidéo.

Il y a quelques semaines, un virus informatique appelé X.A.N.A. a pris le contrôle de la Terre et a presque entièrement détruit tout ce qui se trouvait à sa surface.

Mes amis et moi sommes les seuls survivants à des kilomètres à la ronde : Milly Solovieff, Tamiya Diop, Taelia Leconte, Hiroki Ishiyama, Johnny Bartley, Nicolas Poliakoff, et moi-même : Hervé Pichon.

Nous nous sommes réfugiés dans une usine désaffectée car nous avons découvert qu'elle possède non seulement un système de défense autonome, mais aussi un compartiment de survie avec des réserves d'eau et de nourriture, semblable à un abri antiatomique.

J'ai d'abord cru qu'il s'agissait d'une base secrète de l'armée, mais en analysant la technologie déployée ici, j'ai rapidement compris que la ou les personnes qui ont conçu le système de défense de cette usine l'ont fait dans le but de survivre à une potentielle attaque de X.A.N.A. comme celle qui nous a frappés le mois dernier.

En explorant un peu plus le secteur souterrain de l'usine, nous avons découvert un super-ordinateur et d'étranges modules, ainsi qu'un mode d'emploi expliquant en détail comment envoyer des humains dans un monde virtuel appelé Lyoko.

Là-bas, nous avons rencontré les mêmes monstres que ceux qui ont envahi la Terre, ce qui nous porte à croire que X.A.N.A. proviendrait lui-même de Lyoko.

Dans ce monde virtuel, nous disposons d'armes et de pouvoirs pour nous battre contre les monstres de X.A.N.A. :
Hiroki combat avec une Tri-lame et peut augmenter temporairement sa vitesse de course ainsi que celle de ses alliés,
Johnny tire des rayons avec ses yeux et peut ouvrir une faille dans le décor,
Nicolas se bat à l'aide d'une sorte de canne à pêche laser et peut accroître le nombre de points de vie des membres du groupe,
Taelia lance des Champs de force et peut créer du décor pour se protéger,
Tamiya peut paralyser ses ennemis et poser une enveloppe protectrice sur ses alliés pour absorber une partie des dégâts qu'ils reçoivent,
Milly crée des anneaux d'énergie et peut prendre temporairement l'apparence d'un autre Lyoko-guerrier pour utiliser ses pouvoirs.

En nous aventurant sur Lyoko, nous avons trouvé des tours de contrôle qui permettent à X.A.N.A. de lancer des attaques sur Terre pour percer les défenses de l'usine.

J'ignore pourquoi, mais il se trouve que Taelia est la seule à pouvoir entrer dans ces tours pour les désactiver (ça explique le fait que les monstres s'attaquent à elle en priorité).

Depuis lors, nous nous battons dans l'espoir de vaincre X.A.N.A. et de libérer la Terre.

Nous trouverons bien un moyen."

 

"Journal vidéo de Hervé Pichon, jour 58.

J'ai enfin localisé un satellite épargné par X.A.N.A..

Une lueur d'espoir suspendue dans le ciel.

J'espère qu'il me permettra d'entrer en contact avec d'autres humains avant que X.A.N.A. ne le découvre à son tour."

 

"Journal vidéo de Hervé Pichon, jour 61.

Le satellite a finalement été détruit.

X.A.N.A. a dû intercepter le message que j'émettais.

Si par chance il y avait d'autres survivants quelque part dans le monde,
nous ne pourrions même pas le savoir."

 

"Journal vidéo de Hervé Pichon, jour 109.

En fouillant dans l'ordinateur, j'ai découvert que d'autres personnes ont combattu X.A.N.A. avant qu'il ne s'échappe du monde virtuel :
Jeremy Belpois, Ulrich Stern, Odd Della Robbia, William Dunbar, Naxxya Warven, Elisabeth Delmas et Yumi Ishiyama, la sœur d'Hiroki.

J'espère en apprendre plus sur la façon dont ils ont combattu X.A.N.A. et comment celui-ci s'est échappé."

 

"Journal vidéo de Hervé Pichon, jour 129.

J'ignore toujours comment X.A.N.A. s'est échappé de Lyoko mais vu la vitesse à laquelle les évènements se sont précipités, il a dû tendre un piège à nos prédécesseurs dans le but de se débarrasser d'eux avant de venir sur Terre.

A part ça, j'ai trouvé les traces d'un programme appelé « Retour vers le passé », mais X.A.N.A. l'a rendu inutilisable, à moins de trouver les codes sources du programme..."

 

"Journal vidéo de Hervé Pichon, jour 160.

Après tout le temps qu'on a passé à désactiver les tours sur les quatre territoires de Lyoko, j'ai du mal à croire qu'on vient seulement de découvrir l'existence d'un cinquième territoire.

La fiche descriptive de ce lieu semble incomplète, mais on sait au moins comment s'y rendre, quels monstres on risque d'y rencontrer, et surtout : on connait l'emplacement d'un terminal d'accès aux archives.

C'est très certainement là-bas que nous trouverons les codes sources du programme de retour vers le passé, et c'est pourquoi nous comptons y faire un tour dès demain."

 

"Journal vidéo de Hervé Pichon, jour 161.

Cette excursion sur le Cinquième Territoire fut un désastre.

Nous n'étions pas assez préparés, la découverte de l'existence du terminal nous a rendus trop impatients.

Nous avons parcouru le premier couloir sans problèmes, mais X.A.N.A. a lancé une attaque contre l'usine.

Il fallait donc faire demi-tour pour aller désactiver la tour, et c'est à ce moment là que les murs se sont refermés.

Nous avons fini par trouver un autre chemin pour retourner à l'entrée du Cinquième Territoire, mais Taelia y est restée...

Par chance, le pouvoir de métamorphose de Milly lui a permis d'entrer dans la tour en prenant l'apparence de Taelia, et nous avons donc pu la désactiver.

Mais sur Terre, X.A.N.A. a réussi à détruire une des tourelles de défense de l'usine car nous avons perdu beaucoup de temps pour désactiver la tour.

Au final, nous avons surtout perdu une amie..."

 

"Journal vidéo de Hervé Pichon, jour 207.

J'ai étudié les scripts partiels du programme de retour vers le passé.

Apparemment, il permettait de faire reculer le temps, mais seulement de quelques heures, quelques jours tout au plus.

Pour nous, c'est donc inutile.

Il faudrait faire reculer le temps de plusieurs mois pour empêcher X.A.N.A. de s'échapper, mais même avec les codes sources, nous n'aurions pas assez d'énergie pour accomplir un tel exploit."

 

"Journal vidéo de Hervé Pichon, jour 251.

Aujourd'hui, nous avons fêté une sorte d'anniversaire.

En effet, ça fait déjà un mois que Milly et Hiroki sortent ensemble.

Il est clair que l'aventure que nous vivons nous a beaucoup rapprochés les uns des autres, mais je pense vraiment que Milly et Hiroki étaient faits l'un pour l'autre.

C'est dommage qu'il faille attendre de se trouver dans une situation aussi critique que la nôtre pour s'avouer ses sentiments.

D'ailleurs, Johnny et Tamiya ne l'ont toujours pas fait, et j'avoue que leur timidité l'un envers l'autre est amusante à observer.

Nicolas, lui, souffre toujours depuis la disparition de Taelia.

J'imagine aisément les remords qui le tourmentent de ne pas avoir osé parler à Taelia quand il en était encore temps.

Moi-même, j'étais assez intéressé par une fille de ma classe, et personne n'a jamais rien su des sentiments que j'avais pour elle.

Enfin, j'avais fini par oser lui demander de m'accompagner à la fête de fin d'année, mais malheureusement, X.A.N.A. avait choisi ce jour pour envahir la Terre.

J'aurais aimé qu'elle fasse partie de notre groupe de survivants."

 

"Journal vidéo de Hervé Pichon, jour 295.

J'ai modifié les anciens scripts du programme de retour vers le passé.

En théorie, il ne permettrait plus de faire remonter le temps, mais d'envoyer une personne dans le passé, ce qui nécessite beaucoup moins d'énergie.

Ceci dit, il nous faut toujours les codes sources du programme."

 

"Journal vidéo de Hervé Pichon, jour 323.

Je me suis aperçu que le programme de « voyage vers le passé » que j'ai mis au point ne garantit pas la conservation de l'ensemble des structures moléculaires.

En clair, si on envoie une personne dans le passé à l'aide de ce programme, elle se désintègrera après quelques secondes.

J'ai donc fabriqué une boite spéciale dont le contenu devrait tenir plus longtemps avant de se désintégrer.

Juste assez de place pour un CD ou un DVD."

 

"Journal vidéo de Hervé Pichon, jour 329.

Aujourd'hui, nous avons mis trop de temps à désactiver la tour de Lyoko, ce qui a permis à X.A.N.A. de détruire la dernière tourelle de défense de l'usine.

Seuls le bouclier magnétique et les tourelles secondaires nous protègent à présent, mais plus pour très longtemps...

Quand je dors, il m'arrive parfois de revoir ce jour où tout a basculé...

Des créatures de cauchemars se matérialisaient par dizaines, détruisant tout sur leur passage...

Les gens hurlaient et couraient partout...

En voyant cette usine épargnée par les dégâts, j'ai décidé de m'y réfugier.

Nous sommes sept à l'avoir fait, et ce jour-là, nous avons survécu.

Mais nous allons probablement mourir ici.

J'espérais ne pas pleurer devant ma caméra, mais il y a des soirs où sincèrement, c'est difficile..."

 

"Journal vidéo de Hervé Pichon, jour 333.

Cela fait maintenant un an que nous luttons contre X.A.N.A., et cette vidéo pourrait bien être la dernière.

D'après les écrans radar, X.A.N.A. s'apprête à lancer une attaque massive contre l'usine, et les défenses restantes ne tiendront pas.

Nous nous lançons donc à l'assaut du Cinquième Territoire pour récupérer les codes sources du programme de retour vers le passé."

- A qui tu parles ? demande Hiroki en arrière-plan.
- Personne, répond Hervé. Descendez aux scanners, vous plongez immédiatement.

Hervé s'apprête à éteindre sa caméra, et déclare finalement :
- Jeremy, si tu vois cette vidéo, ça veut dire qu'on a réussi.

 

 

Chapitre VII :
"Pom-Pom Girl Power"
(épisode #102)


Encore une matinée plutôt tranquille pour le collège-lycée Kadic.
Pourtant, dans cet établissement étonnamment calme, un homme abat d'une main de fer sa plume à encre noire pour inscrire le chiffre 7.
Jean-Pierre Delmas, proviseur de Kadic, rengaine sa plume dans son bouchon en constatant avec satisfaction qu'il vient de terminer sa grille de Sudoku et déclare fièrement :
- Voila une matinée bien remplie.

C'est alors que sa fille, Elisabeth Delmas, fait irruption dans son bureau :
- Salut Papa ! Tu te souviens que c'est bientôt le concours inter-lycées de pom-pom girls ?
- Comment pourrais-je l'oublier, ça fait des semaines que tu ne me parles que de ce concours...
- Je me disais que ce serait bien si tu pouvais faire venir les Subdigitals pour s'occuper de l'animation musicale de l'évènement !
- Encore les Subdigitals ? Je sais bien que leur musique plait aux élèves de ton âge, mais c'est déjà la troisième fois qu'on les reçoit cette année...
- Allez Papa, s'il te plait ! Tu sais à quel point ce concours compte pour moi !
- Bon, c'est d'accord...

- Merci Papa ! T'es le meilleur papa du monde ! s'exclame Sissi en le serrant dans ses bras avant de se diriger vers la porte.
- Au fait, Madame Hertz m'a dit que tu...
Mais il s'interrompt en constatant que Sissi est déjà partie, puis il soupire :
- Un jour, il faudra vraiment que j'apprenne à dire non à ma fille...

 

Quatorze heures. Les cours reprennent. En ouvrant sa trousse, Yumi y découvre un petit papier enroulé.
- Qu'est-ce que c'est ? demande William.

Yumi déroule le papier et trouve un message calligraphié :
« Rendez-vous au gymnase ce soir après les cours. »
Yumi sourit :
- Certainement un message d'Ulrich.

- Je ne pense pas, répond Naxxya en leur montrant un papier similaire qu'elle vient de trouver dans sa propre trousse.
- Ça ressemble fortement à une blague de Odd, déclare William.

Yumi observe les autres élèves et voit Caroline qui découvre à son tour le même message dans sa trousse.
- Si c'est Odd qui est derrière tout ça, il n'a pas fait les choses à moitié, conclut Yumi.

 

A la fin des cours, Yumi et Naxxya se dirigent vers Caroline.
- Salut Caroline, déclare Yumi. Dis, tu n'aurais pas trouvé un petit message dans ta trousse par hasard ?
- Si, pourquoi ?

Yumi et Naxxya montrent les leurs, et Yumi poursuit :
- On a reçu le même, et on pense qu'il s'agit d'un coup monté par Odd. Nous comptons donc aller à ce rendez-vous pour tirer ça au clair et lui donner une petite leçon. Ça te dirait de venir avec nous ?
Caroline sourit :
- Avec plaisir.

 

En entrant dans le gymnase, elles trouvent Aelita.
Yumi lui sourit :
- Qu'est-ce que tu fais là ?
Aelita sourit timidement en serrant quelque chose dans sa main.
- J'attends Jeremy.
Yumi tend son message :
- Tu risques d'être déçue.

Naxxya et Caroline montrent leurs messages à leur tour, et Aelita écarquille les yeux :
- Mais ?? Qui ...?
- A ton avis répond Yumi, qui pourrait bien donner rendez-vous à quatre filles en même temps ?
Aelita finit par comprendre et serre les dents :
- Odd...
- Je crois même que nous serons six, ajoute Caroline en voyant Heidi et Taelia qui entrent dans le gymnase, avec chacune le même papier à la main.

Sissi apparait enfin :
- Bien, maintenant que nous sommes au complet, il est temps pour moi de vous expliquer pourquoi vous êtes ici.
- Sissi ? Tu veux dire que c'est toi qui nous as envoyé ces messages ? demande Yumi.
- Félicitations mesdemoiselles, répond Sissi. Vous avez été choisies pour représenter Kadic lors du concours inter-lycées de pom-pom girls.
- Le concours de pom-pom girls !? s'exclame Caroline stupéfaite.
- Mais pourquoi nous ? interroge Taelia.

Sissi tente de les calmer :
- Je me doute bien que vous vous posez mille questions, mais rassurez-vous, j'ai tout préparé dans les moindres détails pour que notre équipe et notre présentation soient parfaites. Chacune d'entre vous dispose d'une bonne condition physique, d'une mémoire suffisante pour retenir une chorégraphie de plusieurs minutes, et bien sûr, d'une silhouette avantageuse. Afin de dissiper votre éventuel scepticisme, je précise que selon le règlement scolaire, la participation à la compétition augmentera votre moyenne trimestrielle d'E.P.S. et qu'en cas de victoire, une mention figurera dans votre dossier. Ainsi, chacune y trouve son intérêt, pas seulement celles d'entre nous qui ont ça dans le sang.

Elles commencent à réfléchir.
Aelita, toujours partante pour de nouvelles expériences, se lance la première :
- Ça a l'air cool !
- On peut déjà voir la chorégraphie ? demande Heidi, assez enthousiaste elle aussi.
- J'attendais que vous me le demandiez, répond Sissi en sortant un tableau à feuilles mobiles.

Elle commence donc à leur présenter étape par étape la chorégraphie qu'elle a minutieusement préparée.
Les autres l'écoutent attentivement, posent quelques questions mais sont surtout fascinées par les plans et les explications de Sissi.
Même Yumi est impressionnée par la précision avec laquelle Sissi a explicité les mouvements.
Chaque pas est bien pensé, chaque enchainement est harmonieux, chaque figure vise un critère de difficulté différent.

Sissi insiste sur l'importance du rôle de chacune des filles, aussi bien dans les diverses figures que dans la composition globale de l'équipe :
- Vous noterez les déplacements symétriques de Taelia et Aelita, qui devront implicitement passer pour des sœurs jumelles aux yeux du Jury. Heidi, tu seras le plus souvent « voltigeuse » car tu es légère, et première ligne car étant la seule blonde du groupe, ta chevelure doit ressortir. Passons maintenant à la pyramide finale...

Sissi tourne la dernière feuille du tableau, et son audience est surprise en découvrant le schéma.
- Une pyramide à quatre étages ? s'inquiète Yumi.
- Je sais que cette figure peut vous paraitre difficile voire dangereuse, reconnait Sissi, mais elle sera indéniablement la clé de notre succès.
- Tu es sûre qu'elle est réalisable ? demande Taelia.
- Oui, mais j'espère vraiment que les équipes adverses penseront le contraire, répond Sissi.

Caroline analyse le schéma :
- Trois filles en bas, puis deux filles, puis une fille, et encore une fille tout en haut... J'ai un doute concernant la répartition du poids.
- Ne vous en faites pas, les rassure Sissi, c'est moi qui serai tout en haut. Je ne compte pas faire prendre à une autre que moi-même le risque de faire une chute de 4 mètres 50. En ce qui concerne la répartition du poids dans cette pyramide, d'après mes calculs, vous devrez chacune porter l'équivalent du poids d'une fille sur vos épaules, à l'exception de la « porteuse centrale » qui devra porter le poids de deux filles.

Heidi ouvre des yeux ronds :
- Porter deux filles !? Mais qui pourrait...?
Elle comprend alors que « la porteuse centrale » désigne en fait Naxxya qui, restée silencieuse jusqu'à présent mais sentant les regards se tourner vers elle, finit par déclarer :
- Je sais pas si c'est une bonne idée, peut-être que vous devriez trouv...
- Ouh là ! Il est tard ! L'interrompt volontairement Sissi en regardant l'horloge du gymnase. Je ne vais pas vous retenir plus longtemps. Je vous laisse jusqu'à demain pour me donner votre réponse. Profitez bien de la nuit pour réfléchir, on dit qu'elle porte conseil.

 

Elles repartent donc, la tête pleine de schémas et d'explications.
Tandis que Taelia et Heidi retournent à leur chambre, Aelita et Naxxya raccompagnent Yumi et Caroline à l'entrée de Kadic.

- Alors, vous en pensez quoi ? demande Aelita. Moi ça me semble être une bonne idée de participer à ce concours !
- Sissi a l'air d'avoir bien préparé son projet, répond Yumi. Je pense que je vais accepter.
- Je suis du même avis, poursuit Caroline. Et toi, Naxxya ? Tu penses pouvoir porter le poids de deux filles sur tes épaules ?
- Porter une lourde charge ne me pose pas de problème, répond Naxxya. C'est tout le reste qui me dérange...
- Comment ça ? demande Aelita.
- Ben... Faire une chorégraphie en tenue légère devant un public et un jury, c'est pas trop mon truc, explique Naxxya un peu gênée.
- Moi non plus, renchérit Yumi. Mais maintenant que Sissi fait partie de notre « cercle d'amis », ça me semble normal de lui rendre ce service.
- Et puis ça va être amusant ! Ajoute Aelita en souriant.
Naxxya reste dubitative :
- Non, ce sera sans moi, désolée.
Caroline réfléchit :
- J'ai peut-être quelque chose qui te fera changer d'avis. Suivez-moi.

Elles arrivent dans le hall d'entrée de Kadic et se dirigent vers l'étagère où sont exposés les trophées remportés par l'établissement.
- Alors ? Qu'est-ce que tu voulais nous montrer ? demande Aelita en admirant les nombreuses récompenses exposées devant elle.

Caroline désigne du doigt un coin de l'étagère :
- Cette photo accrochée au mur, derrière la médaille de bronze, là.
- C'est une ancienne équipe de pom-pom girls de Kadic ? interroge Naxxya.
- Exactement, répond Caroline. Ce sont les Etoiles de Kadic. Cette année-là, elles ont fini troisièmes de la compétition, ce qui était un exploit pour un lycée mixte comme Kadic face à des lycées réservés aux filles.
- Leur uniforme était magnifique ! observe Aelita. J'espère qu'on aura les mêmes !

Yumi examine la photo :
- Je crois que je commence à comprendre ce que Sissi voulait dire par « celles d'entre nous qui ont ça dans le sang ».
- Bien vu, Yumi, confirme Caroline.
- Qu'est-ce qu'il faut voir ? demande Naxxya.
- La deuxième fille en partant de la gauche, c'est ma mère, répond Caroline. Et la voltigeuse au milieu, c'est la mère de Sissi. Maintenant, vous comprenez pourquoi cette compétition compte autant pour Sissi. Bon, il faut que j'y aille. A demain.
Naxxya reste perplexe devant la photo, tandis que Caroline s'éloigne.

Aelita demande à voix basse :
- Qu'est-ce qu'elle est devenue, la mère de Sissi ?
- Elle n'est plus de ce monde, répond Yumi.
Naxxya soupire :
- C'est d'accord, je vais le faire.

 

* * *

 

Depuis quelques jours, les Lyoko-guerriers voient de moins en moins les Lyoko-guerrières, et commencent à s'inquiéter à l'heure du déjeuner.

Ulrich pose son plateau :
- Les filles sont encore en retard ?
- On dirait, oui, répond Jeremy.
- Et Odd, il est où ? demande William.
- Il négocie de la nourriture, explique Ulrich avant de s'assoir.

 

- Voyons, Rosa ! s'exclame Odd qui fait une scène devant les cuisines. Je suis votre plus fidèle client ! Que dis-je ? Votre plus grand fan culinaire depuis des années ! J'ai savouré le moindre de vos plats jusqu'à la dernière goutte de sauce, et aujourd'hui vous me refusez une ration supplémentaire de votre succulent hachis parmentier !? Vous me fendez le cœur et l'estomac !

- Hé oui, répond Rosa, moi aussi ça me fait de la peine de te voir partir toujours affamé mon pauvre Odd, mais les consignes sont les consignes. Enfin rassure-toi, je ne dirai rien pour le deuxième yaourt que tu caches sous ton plateau.

La mort dans l'âme, Odd se décide à quitter les cuisines pour aller s'assoir avec ses amis.
- Ben dis donc, Odd, t'en fais une tête ! observe Jeremy. Qu'est-ce qui ne va pas ?
Odd décrit le contenu de son plateau :
- Une minuscule salade de tomates, deux tout petits yaourts, et une seule ration de hachis parmentier. Si Naxxya ne vient pas à mon secours pour me donner sa part, je vais certainement faire un malaise dans le courant de l'après-midi...

- C'est justement ce qu'on se demandait, reprend Ulrich. Où sont les filles ? Pourquoi on ne les voit presque plus ?
- Ah oui, tiens, je me suis posé la même question ! poursuit Odd. Avant, il suffisait que je claque des doigts pour qu'elles...
- Attention, elles arrivent, l'interrompt William.

Aelita, Naxxya, Sissi et Yumi posent leurs plateaux.
- Ah ben vous voila ! s'exclame Ulrich. On peut savoir où vous étiez ?
Yumi l'embrasse :
- On révisait.
- Exactement, confirme Sissi.

William fronce les sourcils :
- Vous révisiez quoi ?
- Le bac de Français, répond Yumi.
- Vraiment, Yumi ? interroge Jeremy. Naxxya et toi, c'est vrai que vous passez le bac de Français à la fin de l'année, mais Sissi et Aelita ?

En voulant attraper sa fourchette, Naxxya attrape involontairement la main de Odd qui tentait de lui dérober de la nourriture.
Ils se regardent et commencent à rougir.
- Mais qu'est-ce que tu fabriques ? demande Naxxya.
- Euh... C'est-à-dire que... Je voulais te débarrasser de cet énorme yaourt qui encombre ton plateau... je peux ?
- Il suffit de me demander, répond Naxxya. Prends-le.
- Merci !! s'exclame Odd. ...Par contre, tu peux me rendre ma main s'il te plait ?
Naxxya s'aperçoit qu'elle avait gardé sa main et s'empresse donc de la lâcher. Les autres se regardent, puis étouffent un fou rire.

 

Le repas se poursuit, puis Sissi se lève de table :
- Bon, il faut qu'on retourne travailler.
- Déjà ? s'étonne Ulrich. Mais vous êtes arrivées il y a à peine dix minutes...
- Eh oui, mais il faut vraiment qu'on révise, répond Yumi en se levant à son tour.
- A plus tard ! conclut Aelita.
Les quatre filles quittent la cantine.

- Cette fois c'est sûr, elles nous cachent quelque chose, déclare Jeremy.
- Oui, et il faut qu'on découvre ce que c'est ! confirme Ulrich.
- Il suffit d'aller les espionner à la bibliothèque, répond Odd.

Jeremy secoue la tête :
- J'ai déjà vérifié là-bas, elles n'y étaient pas. Pas non plus dans la chambre d'Aelita et Naxxya.
- Peut-être dans la chambre de Sissi, propose Ulrich.

William réfléchit :
- Je pense savoir où elles sont. La semaine dernière, Yumi et Naxxya ont reçu un message leur demandant de se rendre au gymnase. C'est depuis ce jour qu'elles ont commencé à s'absenter régulièrement le midi et le soir. Il faudrait qu'on aille voir au gymnase.
- Là, maintenant ? demande Odd.
- Disons plutôt : ce soir après les cours, répond Jeremy.
- Ça roule, conclut Ulrich.

 

Le soir venu, William rejoint Jeremy, Ulrich et Odd, puis ils se rendent tous les quatre au gymnase.

Jeremy les prévient :
- Que les choses soient bien claires : on y va juste pour savoir ce qu'elles font. On n'intervient pas, et si possible on ne se fait pas repérer.
- T'inquiète Einstein ! répond Odd. La discrétion est l'une de mes nombreuses bottes secrètes !
- Alors ça c'est nouveau, conclut Ulrich.

Ils arrivent devant la porte du gymnase.
- A partir de maintenant, plus aucun bruit ! ordonne Jeremy avant d'entrouvrir la porte.
- On va enfin savoir, murmure William en se mettant sur la pointe des pieds pour voir à l'intérieur en regardant par-dessus ses camarades.
- Je veux voir ! s'exclame Odd en s'accroupissant entre les jambes d'Ulrich.
- Hé ! Fais attention !
- Silence ! s'énerve Jeremy.

Ils découvrent alors les sept filles en train de travailler leur chorégraphie en répétant les enchainements.
- C'était donc ça ? murmure William.
- En tout cas, c'est joli ce qu'elles font, observe Ulrich.
- Il faut qu'on se rapproche ! chuchote Odd.
- Non, Odd ! Non ! s'affole Jeremy.

Odd pousse légèrement la porte et se jette à plat-ventre à l'intérieur puis roule sur le côté :
- Couvrez-moi les mecs !

Le bruit finit par attirer l'attention de Taelia :
- Les filles, je crois qu'on nous observe...
- Odd ! Qu'est-ce que tu fiches ici !? s'énerve Yumi.
- Ça, c'est à vous de nous le dire ! réplique Odd en se relevant.
William ouvre la porte en grand et approuve :
- Ouais !

Sissi est furieuse :
- Dégagez d'ici ! C'est un ordre !
- Vous comptez nous mettre dehors ? demande Ulrich avec un sourire provocateur.
- Absolument, répond Aelita, et nous sommes prêtes à faire usage de la force s'il le faut, pas vrai les filles ?
- Oh que oui, confirme Naxxya en serrant les poings.
- Reste derrière nous, Heidi, lui conseille Caroline.

Jeremy s'avance :
- Non mais du calme voyons, c'est ridicule ! On ne va pas...
- CHAAARGEZ !! s'exclame Odd en courant vers les filles.
- En formation ! réplique Sissi.

Aelita et Taelia interceptent Odd simultanément et le plaquent au sol.
- Deux contre un, c'est pas fair-play ! conclut Odd dégouté.

- Tiens bon, Odd ! reprend Ulrich en courant vers lui pour le libérer.
Mais Yumi et Caroline s'interposent, le forçant à s'arrêter.
- Approche un peu pour voir ? le défie Yumi.

Ulrich se remet à courir vers elles et saute pour éviter leur fauchage, mais Yumi accroche sa jambe en vol et le fait tomber quand-même.

Jeremy intervient :
- Mais enfin arrêtez ! Ça n'a pas de sens !
Sissi s'avance :
- Vous abandonnez ?

William s'avance à son tour :
- Certainement pas.
- Ouais vas-y William ! l'encourage Odd, toujours maintenu au sol.

Sissi se tourne vers Naxxya :
- Tu veux bien t'occuper de lui ?
Naxxya s'avance :
- En un contre un alors.
William se met en garde :
- Amène-toi !

Naxxya commence à lui porter des coups, mais il les esquive sans difficulté.
Ulrich, également maintenu au sol, donne un conseil à William :
- Ne la laisse pas te toucher, sinon...
- Je sais bien ! répond William en continuant d'esquiver les coups car il connait la puissance et la lenteur de Naxxya.

- Allez Naxxya ! l'encourage Aelita.
Naxxya charge alors William qui l'esquive de justesse et profite de son déséquilibre pour la frapper au dos et la faire tomber en avant.
- Héhé ! s'esclaffe-t-il.

Naxxya se relève :
- Traitre !
- Eh, on n'a pas dit qu'il était interdit de frapper dans le dos ! se justifie William.

Sissi arrive donc derrière lui et le met à terre d'un balayage du pied puis lui tord le bras dans le dos.
- Bien joué Sissi, reconnait William en souriant. Mais tu penses vraiment pouvoir me maintenir immobile ?

Sissi fait signe à Naxxya de s'en charger à sa place puis se relève :
- Bien. Jeremy, tu veux tenter ta chance aussi ?
- Non, non, moi je venais juste pour regarder ! répond Jeremy qui se sent menacé.
- Tu es sûr ? insiste Sissi. Si tu veux, je te fais combattre contre Heidi, ça me parait équitable.
- Si on pouvait éviter d'en arriver là, répond Heidi un peu mal à l'aise.

Jeremy commence à reculer vers la porte :
- Je crois qu'on va plutôt vous laisser « réviser », pas vrai messieurs ?
- Ouais, répond Ulrich.
- Pareil, confirme William.
- Bande de lâches ! s'indigne Odd. Vous mériteriez que mffpff !
Mais Aelita lui couvre la bouche avec sa main pour l'empêcher de terminer sa phrase.

- C'est bon, relâchez-les, déclare Sissi. Mais vous n'avez pas intérêt à revenir trainer par ici pendant qu'on travaille.
- Compris, répond Jeremy.
- Et maintenant, disparaissez ! ordonne Sissi.
Yumi leur ouvre la porte, et les quatre garçons sortent du gymnase en silence, honteux de leur défaite.

En passant, Ulrich demande à Yumi :
- On se voit toujours ce soir après manger ?
Yumi lui sourit :
- Evidemment !
- Ulrich espèce de collabo ! s'exclame Odd en revenant vers lui.
- DEHORS !! Hurle Sissi.
Yumi referme la porte du gymnase.

- On leur a donné une bonne leçon ! conclut Taelia en riant.
Caroline sourit à son tour puis se replace :
- Allez les filles, on se remet au travail.

 

Les jours passent, et les filles continuent de s'entrainer.
Sissi ne laisse rien au hasard, tout doit être parfait.

Lorsqu'elles maitrisent enfin la chorégraphie dans son intégralité, Sissi décide qu'il est temps de leur remettre leurs uniformes : de superbes tenues d'un bleu de nuit, décorées d'étoiles aux reflets de platine.

- Elles sont vraiment sublimes ! déclare Aelita, émerveillée.
- On peut les essayer ? demande Heidi.
- Bien sûr ! Rrépond Sissi en leur donnant chacune la leur.

- Pour le maquillage, questionne Caroline, c'est toujours poudre dorée pour les yeux et rouge à lèvres cerise ?
- Oui, toujours, confirme Sissi en sortant sa trousse.

- Au niveau des cheveux, il y a une règle précise ? interroge Yumi.
- Non, on va chacune garder notre coiffure, explique Yumi. C'est ce qui permet au public et au jury de nous distinguer les unes des autres et de se choisir une favorite. Juste, Aelita et Taelia, si vous pouviez accorder vos coiffures pour accentuer votre ressemblance...
- Pas de problème, accepte Taelia. Je vais essayer de me coiffer comme Aelita.
- Je vais t'aider, renchérit celle-ci.

Sissi se tourne vers Naxxya :
- La tenue est à ta taille ?
- Oui, confirme Naxxya, mais par contre, le rouge à lèvres cerise m'écœure un peu...

- Il faut savoir souffrir pour être belle ! conclut Sissi en souriant. Bon, maintenant qu'on est toutes en tenue, on va pouvoir commencer les répétitions finales. Vous allez devoir apprendre à bouger dans vos nouveaux uniformes, et pompons à la main. Je continuerai de vous guider encore un peu pendant la chorégraphie, mais bientôt vous devrez vous passer de ma voix dès que la musique commence. De plus, il vous faudra imaginer que vous êtes face à un jury impitoyable et... Odd ! Qu'est-ce que tu fais là !?

- C'est à cause de William, explique Odd qui vient d'entrer dans le vestiaire des filles. Il a tiré le ballon super fort, je pense qu'il a dû atterrir par ici. Vous n'auriez pas vu passer un ballon par hasard ?
- Mais on s'en fiche de votre ballon ! S'énerve Sissi. Tu dégages d'ici immédiatement ou je te garantis que tu vas regretter d'être entré !
- C'est bon, je m'en vais...

Il referme la porte du vestiaire puis sort du gymnase.
- Alors ? Quelle couleur ? demande Jeremy.
- Bleu, répond Odd. C'est Ulrich qui avait raison.
- Héhé, je vous l'avais bien dit ! déclare Ulrich. Vous me devez un dessert chacun !
- Tu parles ! réplique William. A mon avis, c'est surtout Yumi qui te l'a dit !
- J'aurais jamais dû parier mon dessert, se lamente Odd.

 

* * *

 

Le grand jour arrive enfin. Le gymnase de Kadic, aménagé pour l'évènement, est plein à craquer.
Ulrich, Odd, Jeremy et William tentent de se frayer un chemin à travers la foule déjà bien chauffée par le son des Subdigitals.

Ils atteignent enfin l'entrée des vestiaires, mais Jim les arrête :
- Hé là ! Vous quatre ! Les vestiaires sont réservés aux danseuses ! Circulez !

Odd tente de négocier :
- Allez soyez sympa m'sieur Moralès ! On vient juste souhaiter bonne chance à nos amies et après on s'en va !

Jim reste impassible :
- Négatif, Della Robbia ! Monsieur Delmas a été très clair : personne ne doit venir déranger les concurrentes dans les vestiaires !

Yumi les aperçoit, ouvre la porte et vient vers eux :
- C'est gentil d'être venus nous encourager !
- Alors ? Comment vous vous sentez ? s'inquiète Ulrich.
- On a un peu le trac, confie Yumi. Surtout en voyant le nombre de personnes venues assister à l'évènement.
- Vous avez vu les autres équipes ? interroge Jeremy.
- Oui, et elles ont l'air sérieuses, répond Yumi.

Milly et Tamiya se faufilent pour tenter une interview :
- Yumi, une déclaration pour les Echos de Kadic ? demande Milly en tendant son micro.
Jim s'interpose :
- Avez-vous un document officiel certifiant que vous représentez la presse locale ?
Milly et Tamiya se regardent :
- Un quoi ?

Odd se tourne vers Yumi :
- Au fait, vous passez quand ?
- En dernières, répond Yumi. Bon, il faut que j'aille finir de me préparer. A tout à l'heure !
- Bonne chance ! conclut Ulrich.

Yumi retourne vers les vestiaires mais s'arrête soudain en entendant Odd demander s'il va bien à William qui lui répond :
- J'ai un mauvais pressentiment...

 

La compétition commence, et les Sirènes du lycée Bellevue, tenantes du titre, ouvrent le bal avec une chorégraphie à la fois classique et spectaculaire, ce qui ravit le public.

Odd bouscule des spectateurs pour rejoindre ses amis assis dans les tribunes.
- T'étais où ? lui demande Ulrich.
Odd s'assoit :
- J'étais parti chercher du popcorn. Vous en voulez ?
- Non merci, répond Jeremy.

Quelques secondes passent, puis William déclare :
- Il va se passer quelque chose...

 

Dans les vestiaires, l'équipe de Kadic observe attentivement les prestations de ses adversaires qui se succèdent. Le trac de Yumi s'est changé en peur depuis qu'elle a intercepté les paroles d'inquiétude de William.
- Ça va bientôt être à nous, déclare Caroline.

Sissi se tourne vers ses coéquipières :
- Bon, les filles, comme vous avez pu le voir, le niveau de la compétition est assez élevé. Nos adversaires ont fixé la barre très haut et n'ont presque pas commis d'erreurs. Mais je tiens à vous assurer que notre programme est à la hauteur, donc si nous ne faisons aucune faute lors de la chorégraphie, nous avons toutes nos chances pour remporter la victoire !

Le chanteur des Subdigitals allume son micro :
- Et maintenant, voici la dernière équipe, je vous demande d'applaudir les Etoiles de Kadic !
- Ça y est, les voila ! observe Ulrich.
- Ouaaaaaais !! s'exclame Odd en levant les bras.

William se penche vers Jeremy :
- Vérifie ton ordinateur s'il te plait...

Jeremy ouvre alors son ordinateur et découvre avec terreur qu'il y a une tour activée :
- Oh non ! Avec tout ce bruit, je n'ai pas entendu l'alerte !
William se lève :
- Il faut faire évacuer la salle !

 

Sur scène, les sept filles se mettent en place et attendent le début de la musique.

Mais un grondement inquiétant provenant de l'extérieur jette un froid sur la foule.

Sissi ferme les yeux :
- Non... Pas ça... Pas maintenant...

Dans un craquement effroyable, le toit du gymnase est arraché, provoquant la panique dans le public.

Une ombre gigantesque se penche alors au dessus des spectateurs, et en levant les yeux, Ulrich, Odd, Aelita, Yumi et William reconnaissent la silhouette monstrueuse du Kolosse.

- Il y a beaucoup trop de monde ici ! s'exclame Ulrich. Il faut l'attirer loin de la salle !

Ulrich, Odd et William se transforment puis commencent à abattre les murs pour permettre aux gens d'évacuer le gymnase rapidement.

Jeremy descend des tribunes et rejoint les filles :
- Il faut qu'on aille désactiver la tour au plus vite !

Yumi se tourne vers Caroline :
- Prends Heidi et Taelia avec toi et mettez-vous à l'abri !

- Il faut qu'on passe par les vestiaires pour récupérer nos bracelets ! Précise Aelita.
- Alors ne trainons pas ! conclut Sissi.

Jeremy les accompagne aux vestiaires, elles récupèrent leurs Lyoko-morphers puis se transforment. Elles percent ensuite l'un des murs pour permettre aux autres pom-pom girls de s'échapper du vestiaire, puis se mettent en route vers l'usine.

 

Tandis que le Kolosse semble chercher ses cibles prioritaires dans la foule en panique, Ulrich donne ses instructions :
- William, veille à ce que les gens évacuent le lycée ! Odd, tu vas courir pour faire diversion pendant que j'escaladerai le Kolosse !

Odd envoie donc quelques Flèches-laser sur le Kolosse pour attirer son attention, lui adresse une jolie grimace pour le provoquer puis commence à courir.

Voyant que le Kolosse se met à poursuivre Odd, Ulrich utilise son Supersprint pour prendre de la hauteur en courant contre un mur puis saute sur le bras droit du Kolosse.

Pendant qu'Ulrich escalade le monstre pour atteindre sa tête, Odd s'efforce de courir à travers le lycée tout en évitant les bâtiments.

William le rejoint et court à côté de lui :
- C'est bon, tout le lycée est évacué !
- C'est quoi les sirènes qu'on entend ? demande Odd.

Des voitures de police investissent la cour et tentent d'encercler le Kolosse.
- Mais qu'est-ce qu'ils font ici !? s'exclame William stupéfait.

Les véhicules s'immobilisent, des policiers en sortent et commencent à tirer sur le Kolosse, mais les balles ricochent et le monstre fonce désormais sur eux.

Juste avant qu'il ne les atteigne, Ulrich s'empresse de planter son sabre dans la tête du Kolosse qui s'arrête net.

Les policiers reculent, surpris.
- Ne restez pas là ! leur crie Odd. Eloignez-vous !

Le Kolosse, confus, piétine quelques voitures ce qui force les policiers à battre en retraite.

Ulrich se dépêche de descendre sur le bras gauche pour y planter un deuxième sabre, mais le Kolosse agite brusquement son bras et envoie Ulrich s'écraser contre un bâtiment, puis le premier sabre planté dans la tête finit par disparaitre.

 

* * *

 

Pendant ce temps, sur le Territoire Montagne, Aelita, Yumi, Sissi et Naxxya parcourent un chemin étroit au dessus du vide pour rejoindre la tour, malgré les Krabes qui leur tirent dessus.

- Dépêchez-vous, leur recommande Jeremy, mon écran m'indique qu'Ulrich a perdu beaucoup de points de vie sur Terre.
- Ne t'en fais pas Jeremy, répond Aelita, on y est presque !

Malheureusement, trop préoccupées par les tirs des Krabes, elles ne voient pas le Xan-Eye qui arrive lentement au dessus d'elles.

Jeremy finit par le détecter sur son radar et les prévient :
- Attention !! Xan-Eye droit sur vous !!

L'énorme monstre sphérique libère son large rayon d'énergie sur leur passage, détruisant le chemin devant elles.

Touchée par le rayon, Yumi tombe dans le vide.
Aelita active donc ses ailes et plonge pour la rattraper.

Sissi se tourne vers Naxxya :
- Lance-moi vers le Xan-Eye !
Naxxya approuve en hochant la tête et attrape Sissi par la taille.
- Qu'est-ce que tu comptes faire Sissi ? s'inquiète Jeremy, sachant qu'elle n'a pas de pouvoirs offensifs.

Alors que le Xan-Eye charge à nouveau son rayon, Naxxya propulse Sissi directement dans l'œil du monstre. Avant d'atteindre sa cible, Sissi tourbillonne sur elle-même puis Cristallise et transperce ainsi le Xan-Eye qui explose.

Naxxya se penche au dessus du vide pour voir Aelita en train de remonter avec Yumi, mais un Krabe en profite pour tirer sur Naxxya qui tombe à son tour.

Yumi lance un éventail vers Naxxya pour la dévirtualiser, puis un seconde vers le Krabe pour le détruire.

 

* * *

 

Sur Terre, Ulrich, blessé, observe William agrippé au Kolosse qui poursuit Odd.
- Non Odd... Pas par là...

Mais les coups du Kolosse couvrent la voix d'Ulrich, et Odd se dirige vers une cour du lycée sans issue avant de s'apercevoir qu'il ne peut plus s'échapper.

Ulrich s'efforce de les suivre et voit Odd qui escalade la façade du bâtiment à l'aide de ses griffes tandis que derrière lui, le Kolosse s'apprête à frapper.
- Odd ! Attention ! lui crie Ulrich.

Odd lâche le mur juste à temps pour éviter le bras-lame du Kolosse qui défonce le bâtiment.

Un nuage de poussière émane de la brèche dans le mur, et Ulrich aperçoit son ami, inconscient et à moitié enseveli sous les décombres.
- Odd !!

Ulrich se traine jusqu'au corps de Odd pour tenter de le dégager mais la poussière finit par se dissiper et le Kolosse repère Ulrich au milieu des gravats.

Il s'apprête à abattre une nouvelle fois son bras-lame, mais William en profite pour sauter dessus et plante son épée dans l'œil qui s'y trouve.

Le Kolosse agite alors violemment son bras et éjecte William qui tombe à côté d'Ulrich et Odd.

- William ! Tout va bien !? s'inquiète Ulrich.
William reste au sol :
- Finis... Finis-le...

Ulrich peine à se redresser, saisit son deuxième sabre et l'envoie vers la tête du Kolosse, mais ses blessures lui font rater son lancer et le sabre n'atteint pas sa cible.

Ulrich se laisse tomber sur le dos, entre William et Odd.
- Désolé, je l'ai manqué, conclut-il en voyant le Kolosse qui s'apprête à frapper à nouveau.

Odd retrouve ses esprits, tend difficilement le bras et tire une Flèche-laser dans la tête du Kolosse.
- Haha, bien joué Odd, le félicite William toujours au sol.

Touché à ses deux points faibles le Kolosse s'immobilise et commence à tomber vers l'avant.

Voyant l'énorme masse qui leur tombe dessus, les trois blessés, incapables de se déplacer, ferment les yeux...

 

- Tour désactivée, déclare Aelita.
- Il était temps, répond Jeremy. Odd, William et Ulrich n'ont presque plus de points de vie.

Il s'apprête à dévirtualiser les filles, mais soudain, quelque chose accroche la jambe de Yumi et la tire vers le vide.

Yumi pousse un cri de surprise, et Sissi se jette vers elle pour la rattraper par la main in extremis.
- Qu'est-ce que c'est !? demande Sissi qui tente de retenir Yumi, suspendue au dessus du vide.
- C'est la Méduse ! s'exclame Jeremy en observant l'écran radar.

Traversée par un étrange flux d'énergie, Sissi lâche soudain Yumi qui tombe et se raccroche de justesse à une excroissance du décor en contrebas avant d'appeler à l'aide.

- J'arrive ! répond Aelita qui s'apprête à sortir de la tour.
- Non Aelita ! lui interdit Jeremy. La Méduse vient probablement pour toi, donc reste à l'abri dans la tour !

Yumi s'efforce de remonter sur le chemin :
- Non, elle vient pour Sissi !

En effet, la Méduse a attrapé Sissi dans ses tentacules et commence à infecter son esprit.

Jeremy s'empresse de pianoter sur son clavier :
- Il faut que je lance mon programme anti-Méduse !
- Attends Jeremy, l'interrompt Naxxya à côté de lui. On dirait que Sissi arrive à se défendre...

Jeremy regarde son écran de contrôle et voit que Sissi se soigne en continu dans le but de préserver sa santé mentale.

- Je n'y comprends rien, déclare Jeremy perplexe. Pourquoi X.A.N.A. porterait-il soudain toute son attention sur Sissi ? Ça ne colle pas avec ses plans...
- Peut-être qu'il nous observait depuis le début et qu'il a profité du concours, suggère Aelita.
- Peut-être qu'il considère Sissi comme une arme qu'il pourrait retourner contre nous, ajoute Naxxya.
- Peut-être même qu'il veut faire d'elle la pièce maitresse de son armée comme il l'avait déjà fait avec William, poursuit Yumi.
- Je vois, conclut Jeremy. X.A.N.A. saute sur l'occasion de posséder une nouvelle recrue...

Sissi continue de se soigner et fixe la méduse :
- Ça n'arrivera pas... J'ai travaillé trop dur pour ça !

Yumi remonte enfin puis lance ses éventails pour trancher les tentacules de la Méduse et libérer Sissi.
- Il faut en profiter ! s'exclame Jeremy. Immobilisez la Méduse !

Yumi utilise sa télékinésie pour paralyser la Méduse qui tentait de s'enfuir.
- J'active la tour, poursuit Jeremy. Aelita, à toi de jouer !

Aelita prend le contrôle de la tour puis tisse un lien entre celle-ci et la Méduse.
- Ça marche Jeremy ! s'exclame Aelita. Je suis en train de lui voler des données !

Brusquement, la Méduse explose et le téléchargement s'arrête.
- Qu'est-ce qui se passe ? demande Aelita. Je ne reçois plus rien...
- La Méduse a éclaté, répond Sissi.
- Je n'y suis pour rien, assure Yumi.
- X.A.N.A. a quelque chose à cacher, explique Jeremy. Il a donc sacrifié sa méduse pour nous empêcher de découvrir ce que c'est.
- Peut-être... l'endroit où il retient mon père ? propose Aelita.

Naxxya intervient :
- Dites, les points de vie des garçons sont pratiquement à zéro, il serait peut-être temps de terminer la mission...
- Ouh là, oui, effectivement, confirme Jeremy.

Il dévirtualise donc Sissi, Yumi et Aelita puis sauvegarde les données volées à la Méduse avant de lancer le retour vers le passé.

 

* * *

 

- Et maintenant, voici la dernière équipe, je vous demande d'applaudir les Etoiles de Kadic !
- Ça y est, les voilà ! observe Ulrich.
- Ouaaaaaais ! s'exclame Odd en levant les bras.
- Ah, on va enfin voir le résultat de leur entrainement ! conclut William.
- Et sans être dérangés, précise Jeremy en jetant un bref coup d'œil à son ordinateur.

 

La musique commence, et les sept filles se lancent, dans l'espoir de faire un parcours sans faute devant un public déjà impressionné par les prestations des autres équipes mais également réceptif aux effets orchestrés par Sissi.

La difficulté des figures augmente, accentuée par la musique qui va crescendo.

Emportées par une atmosphère de maîtrise totale au cœur du chaos, les sept Kadiciennes enchainent leur chorégraphie sans commettre la moindre erreur et arrivent à la pyramide finale.

Caroline, Naxxya et Heidi s'alignent, Taelia et Aelita montent sur leurs épaules, Yumi monte sur les épaules des deux « jumelles », puis Naxxya fait la courte échelle à Sissi qui effectue un saut périlleux vertical et atterrit debout sur les épaules de Yumi.

Le public euphorique les acclame, imité par le jury qui ne s'attendait pas à voir Sissi s'élever aussi haut.

Les filles puisent chacune dans leurs ressources pour tenir les trois secondes règlementaires, puis la musique s'arrête enfin.

Le chanteur des Subdigitals reprend son micro :
- Je crois qu'on peut les applaudir à nouveau !
Ce que le public fait volontiers.

Epuisées, elles s'allongent dans un coin de la scène tandis que les autres équipes les rejoignent en attendant le verdict du jury.

- Elles vont gagner ! s'exclame Odd.
- T'en es sûr ? demande Ulrich.
- A mon avis, ça va être serré, répond Jeremy.

William sourit :
- Non, elles vont gagner haut la main ! Leur présentation globale vaut celles des autres équipes, mais leur pyramide finale est de loin la meilleure de la soirée. Sissi a décidément bien calculé son coup !

Après quelques minutes de délibérations, le président du jury prend la parole pour donner le nom de l'équipe gagnante :

- Mesdemoiselles, avant tout, sachez que vous avez toutes été magnifiques ce soir, et que chaque équipe nous a offert un très beau programme. N'ai-je pas raison ?

Le public approuve bruyamment, puis le président du jury reprend :
- Mais comme il est de coutume dans un concours, il nous a fallu désigner une équipe gagnante...

Toute la salle retient son souffle.

- Et cette année, la victoire revient... aux Etoiles de Kadic qui ce soir nous ont véritablement fait toucher le ciel ! Félicitations mesdemoiselles !

Sous une tempête d'acclamations et d'applaudissements, les sept Kadiciennes explosent de joie et le jury leur remet leurs médailles d'or.

- On a gagné ! On l'a fait ! s'écrie Taelia qui n'en revient pas.
Sissi verse des larmes dorées en remerciant ses partenaires :
- Merci de m'avoir suivie jusqu'au bout, les filles ! Merci infiniment !
- Tu sais, répond Yumi en souriant, c'est surtout grâce à toute ta préparation qu'on a gagné.
- Oui, merci pour tout, Sissi, approuve Caroline avant de rejoindre sa mère dans le public et de la serrer dans ses bras.

Heidi fond en larmes à son tour, Aelita et Naxxya la consolent amicalement :
- Je vais bien, ne vous en faites pas, les rassure Heidi. C'est juste l'émotion...
- N'empêche, reprend Aelita, je vous l'avais bien dit que ce concours était une bonne idée !
Naxxya sourit :
- Dire qu'au début, on a cru qu'il s'agissait d'une blague de Odd...

Les garçons descendent des tribunes pour les rejoindre :
- On parle de moi ? demande Odd.
- Franchement les filles, vous nous avez bluffés ! Les félicite Jeremy.
- Merci ! Répond Aelita avant d'embrasser Jeremy par surprise, comme à son habitude.

Ulrich se rapproche de Yumi :
- Juré, je n'ai regardé que toi !
- Y'a intérêt ! lui répond Yumi avant de l'embrasser.

Sissi, qui semble perplexe, se tourne vers William et lui demande :
- Dis William, quand tu veux remercier une fille, tu fais quoi en général ?
William lui caresse la joue en souriant :
- Eh bien c'est très simple... Si la fille en question m'a rendu un immense service et qu'en plus, elle est assez jolie, je l'embrasse.
Sissi se noie dans le regard de William et commence à rougir.

Il se penche vers elle et lui murmure à l'oreille :
- Dans dix minutes, sous les arcades...

 

Dans les vestiaires, Sissi retrouve Naxxya qui peine à se démaquiller devant le miroir au dessus du lavabo.
Sissi sourit :
- Ça va ? Tu t'en sors ?
- Hé, ne te moque pas, répond Naxxya. Tout le monde n'a pas l'habitude de se démaquiller tous les soirs !
- ...Et tout le monde n'a pas la capacité de porter le poids de deux personnes sur ses épaules, poursuit Sissi.
- Bof, c'était pas grand-chose, conclut Naxxya.

- Pour moi en tout cas, ça comptait énormément, explique Sissi. Le jour où je vous ai recrutées, j'ai bien cru que tu allais refuser d'intégrer l'équipe, mais tu as fini par accepter. C'est pour ça que je viens te demander comment te remercier.
- Dis-moi juste comment faire partir cette saleté de rouge à lèvres cerise, répond Naxxya toujours en difficulté devant le miroir.

Sissi se souvient alors du conseil de William.
- Eh bien c'est très simple...
Elle saisit le visage de Naxxya entre ses mains et l'embrasse.
- ...Et voila ! Disparu, le rouge à lèvres ! Bon, il faut que je te laisse, j'ai rendez-vous sous les arcades.

 

Le cœur léger, Sissi sort du gymnase et rejoint William qui l'invite à marcher un peu pour discuter, ce qu'elle accepte sans hésiter.
- Tu as vraiment été sublime, ce soir, la complimente William.
- Merci, répond Sissi en rougissant.
- Je suis sincère, poursuit-il. Tu as vraiment surpris tout le monde.

- C'est grâce à toi, William. C'est toi qui m'as redonné confiance en moi, c'est toi qui m'as ouvert les yeux. Il y a quelques semaines, j'étais au fond du gouffre du désespoir, mais tu m'as tendu la main, et aujourd'hui, je me retrouve au sommet de mon existence, sur un nuage de bonheur et de réussite, grâce à toi.

- Je t'ai peut-être un peu aidée dans un moment difficile, mais ce que tu as accompli ces derniers jour, tout ce travail que tu as fourni pour obtenir ce résultat et remporter le concours, tout ça tu ne le dois qu'à toi.

Ils arrivent dans le parc de Kadic, et la douceur de la nuit les décide à s'allonger dans l'herbe.

- En fait, poursuit Sissi en regardant les étoiles, j'ai hérité ce talent de ma mère. Elle est décédée quand j'étais très jeune, mais on m'a toujours dit qu'elle était autrefois une excellente pom-pom girl. Pour te dire la vérité, quand je me suis fixé l'objectif de monter une équipe pour gagner le concours, j'espérais que quelque part, ma mère serait fière de moi...

William tourne sa tête vers Sissi :
- Dans ce cas, tu as atteint ton but. Mais si tu veux mon avis, elle était sans doute déjà fière de toi.

Sissi tourne à son tour sa tête vers William, et leurs regards se croisent à nouveau.

Tandis qu'une légère brise nocturne dessine des vagues dans l'herbe autour d'eux, ils s'enlacent et unissent leurs lèvres en fermant les yeux, espérant ainsi figer à jamais ce moment si merveilleux.

 

 

Chapitre VIII :
"Rempart et meurtrière"
(épisode #103)


Premier mercredi du mois. Comme prévu, la sirène d'alarme interrompt les cours, les élèves en profitent donc pour s'éclipser et aller manger plus tôt.

Naxxya, elle, saisit cette occasion pour fausser compagnie à ses amis car elle doit voir l'infirmière.

Yolande lui ouvre la porte :
- Entre, Naxxya. Installe-toi.

Naxxya enlève donc sa veste et s'allonge sur la table d'observation.
- Alors, comment ça se passe les cours ? demande l'infirmière en préparant ses instruments.
- Ça peut aller.

Yolande l'ausculte et l'examine puis note toutes ses observations dans un carnet, tout en poursuivant la conversation :
- Je t'ai vue, le soir où vous avez gagné le concours de pom-pom girls, tu as été très surprenante, encore bravo.
- Merci.
- Est-ce que tu ressens des douleurs au dos ou aux articulations ?
- Non.

- Bon, physiquement ça a l'air d'aller, conclut Yolande en prenant une chaise pour s'assoir à côté de sa patiente, toujours allongée. Maintenant parle-moi un peu de tes amis. Qu'est-ce que vous faites quand vous êtes entre vous ?
- Ben... On sort, on va au cinéma, on va manger en ville, on discute, répond Naxxya en prenant soin de ne pas mentionner leurs activités secrètes concernant Lyoko.
- Et de quoi discutez-vous ? interroge Yolande en prenant des notes.
- De tout et de rien.

- Ma question t'a paru indiscrète, n'est-ce pas ?
- Pas du tout, je sais que ça fait partie de votre rôle de m'interroger sur ma vie privée. Ça ne me dérange pas.

- Je suis contente de te l'entendre dire, mais quand je t'ai demandé de quoi vous parliez, je faisais plutôt allusion à l'incident. Est-ce qu'il t'arrive d'en discuter avec tes amis ?
- Non, je n'en ai parlé à personne.
- Et tu n'as jamais eu envie de leur dire ?
- Je ne vois pas pourquoi je le ferais. Cette histoire stupide appartient au passé. De plus, je tiens beaucoup à eux et je ne prendrai pas le risque de les perdre.

- Tu penses donc qu'ils risqueraient de mal le prendre ?
- Ce n'est pas tant l'histoire elle-même qui les froisserait mais plutôt le fait que je ne leur en ai jamais parlé.
- Alors pourquoi ne pas le faire et ainsi te soulager du poids de ce lourd secret ?
- Je n'en vois pas l'intérêt.

- Tu sais Naxxya, si je te demande tout ça, c'est dans l'intention de t'aider à bien te réintégrer. Crois-moi, il faudra bien que tu finisses par en parler avec tes amis si tu ne veux pas être en permanence sous le couperet de ce secret. Certaines amitiés se brisent à cause de ce qu'on a dit, d'autres à cause de ce qu'on n'a pas dit...

- Alors disons que j'ai tendance à trop vouloir que les choses restent telles qu'elles sont, conclut Naxxya. Quoi qu'il en soit, sachez que j'apprécie votre aide, et je vous remercie pour la patience dont vous faites preuve à mon égard.
- Mais je t'en prie. Allez, rendez-vous le mois prochain. Enfin, tu sais que l'infirmerie est toujours ouverte si tu souhaites venir plus souvent.
- Je ne l'ai pas oublié, répond Naxxya en se relevant. A dans un mois.

En sortant de l'infirmerie, elle croise Yumi qui l'interpelle :
- Ah, Naxxya, je te cherchais. Jeremy veut tous nous voir à l'usine, il faut qu'on y aille.

 

* * *

 

Dans l'ascenseur de l'usine, Yumi demande à Naxxya :
- Au fait, pourquoi t'étais à l'infirmerie ?
- J'avais un peu mal au dos, répond Naxxya.

La porte de l'ascenseur s'ouvre sur la salle de commande où Jeremy, Ulrich, Odd, Aelita, William et Sissi les attendaient.
- Ah, enfin vous voila, déclare Jeremy en voyant Yumi et Naxxya qui arrivent.
- Alors ? Pourquoi tu nous as demandé de venir ? interroge Ulrich.
- J'espère que ça valait la peine de nous interrompre en plein repas ! ajoute Odd.

Jeremy leur explique :
- L'autre jour, quand X.A.N.A. a attaqué pendant le concours de pom-pom girls, nous avons volé des données à la Méduse avant que X.A.N.A. ne la fasse disparaître.
- Oui mais ces données sont cryptées et probablement incomplètes, rétorque William.
- Justement, reprend Jeremy, j'ai enfin réussi à les décrypter, et elles semblent indiquer que X.A.N.A. s'est construit une base secrète quelque part sur Lyoko. Une sorte de sixième territoire, si vous préférez.

- C'était donc ça l'immense création numérique que j'avais trouvé dans les archives ! s'exclame Aelita. Un sixième territoire !
- Sans compter l'immense armée de monstres qui doit s'y cacher, ajoute Naxxya.
- X.A.N.A. doit y cacher bien plus qu'une armée, poursuit Jeremy. Je pense que c'est là-bas qu'on trouvera Franz Hopper.

- Et on sait comment s'y rendre, sur ce « Sixième Territoire » ? interroge Yumi.
Jeremy secoue la tête :
- Pour le moment, je ne sais même pas où il se trouve. Mais les monstres que X.A.N.A. envoie sur Terre viennent probablement de sa base secrète, donc il me suffira de tracer les prochains monstres qu'il enverra pour localiser le Sixième Territoire.

- Ça veut dire qu'il nous suffit d'attendre la prochaine de X.A.N.A. pour trouver son repaire, c'est bien ça ? demande Sissi.
- Oui, confirme Jeremy, mais il est difficile de prédire quand elle aura lieu.

Ulrich remarque :
- X.A.N.A. a quand-même l'habitude d'attendre des évènements comme le concours de pom-pom girls pour nous attaquer au moment où ça nous arrange le moins. Il y a donc de fortes chances pour qu'il décide de lancer une attaque pendant la finale du tournoi de foot dimanche prochain.
- ...Ou pire encore, complète Odd, il va attaquer vendredi car il y a couscous-boulettes à la cantine !

- Bon, il faut qu'on vous laisse, déclare William. On a cours de sport cet après-midi.
William, Yumi et Naxxya prennent donc l'ascenseur pour sortir de l'usine avant de retourner à Kadic.

 

* * *

 

En ce mercredi après-midi ensoleillé, les classes de première suivent donc leur cours d'E.P.S. à l'extérieur. Les garçons font du football sur le terrain pendant que les filles font de la course de fond sur la piste autour.

Jim prend son mégaphone :
- Allez les gars ! On arrête de regarder les filles qui courent et on tape dans le ballon ! Vous êtes sûrs que vous êtes en première !? J'ai l'impression de regarder jouer les sixièmes !

Christophe centre en retrait pour William qui tire mais sa frappe passe à côté du cadre.

Alors qu'elles passaient derrière les cages, Naxxya et Yumi voient le ballon arriver et Naxxya saute pour le rattraper.

Jim l'interpelle :
- Warven ! Qu'est-ce qui t'a pris de rattraper ce ballon !?
- Ben... j'ai vu un ballon arriver, j'ai sauté pour le rattraper, explique Naxxya.
- Et en plus tu fais la maline !? Viens un peu par ici ! Maillard, tu peux aller te reposer sur le banc !

Fou de joie, Emmanuel Maillard donne ses gants de gardien de but à Naxxya en lui souhaitant bonne chance, puis il quitte le terrain, heureux de ne plus se faire tirer dessus.

- Euh... je dois faire quoi ? demande Naxxya en enfilant les gants.
William arrive en courant avec le ballon mais s'arrête soudain en voyant Naxxya devant les cages :
- Qu'est-ce que tu fais sur le terrain ?

Matthias en profite pour prendre le ballon à William mais Christophe l'intercepte aussitôt et tire vers le but.
Naxxya bondit par réflexe et capte le ballon.
- Voilà ! s'exclame Jim satisfait. C'est ça que je veux voir !

Naxxya ne comprend toujours pas ce qu'elle fait là :
- Mais enfin ...?
Yumi vient vers elle en riant :
- Je crois que tu viens de t'embarquer dans une drôle d'aventure !

 

* * *

 

En fin d'après-midi, Jim réunit l'équipe de football du Lycée Kadic, composée d'élèves de seconde et de première.

- Messieurs, comme vous le savez, la finale du tournoi approche. Jusqu'ici, nous avons eu la chance de tomber sur des équipes assez faibles, ce qui nous a permis d'encaisser peu de buts malgré notre défense bancale.

- C'est à cause de notre gardien de but ! s'exclame Odd en désignant Nicolas. Il est incompétent !
- Eh ! Je joue défenseur normalement ! s'énerve Nicolas. Là, je suis gardien uniquement parce que personne d'autre ne veut le faire !
- ...Eh bien réjouis-toi Poliakoff, reprend Jim. Tu vas pouvoir jouer défenseur car je vous ai trouvé un nouveau gardien !

William se penche vers Ulrich et Odd :
- Vous n'allez pas le croire...
Naxxya arrive, accompagnée par Yumi qui l'encourage.

- Une fille dans l'équipe ? demande Théo. On a le droit ?
- Parfaitement ! répond Jim.
- La question est plutôt de savoir si elle est efficace ou non, poursuit Ulrich qui reste perplexe.

- Bah elle peut pas être pire que Nicolas ! répond Odd en riant.
- La ferme ! réplique Nicolas, agacé par les remarques de Odd.
- Della Robbia et Poliakoff ! intervient Jim. Merci d'être volontaires ! Vous allez faire le mur. Les autres, prenez chacun un ballon et mettez-vous en ligne, vous allez faire quelques coups francs.

Ils commencent donc la séance de tirs, et Naxxya arrête la plupart des ballons.
William tire à son tour, mais sa frappe échoue sur le poteau.
Alexandre enroule sa frappe pour tromper Naxxya et parvient à marquer.

Yumi prévient Naxxya :
- Ulrich tire souvent à gauche...
Ulrich tire, Naxxya saute du bon côté et arrête le ballon, puis fait un signe de la tête à Yumi pour la remercier.

- Ça ira pour aujourd'hui, conclut Jim en regardant sa montre. On est un peu pris de court, mais il va falloir faire avec. Samedi prochain : dernier entrainement avant la finale contre le lycée Matheson.

Naxxya est soudain inquiète en entendant ce nom.

- Ils ont écrasé facilement chacun de leurs adversaires, poursuit Jim, mais je compte sur vous pour leur montrer que vous valez mieux qu'eux. Rompez ! Della Robbia, tu ramasses les ballons.

- C'est toujours moi, c'est pas normal, marmonne Odd.
Jim se retourne :
- Comment ?
- Je disais : « A vos ordres mon général ! » répond Odd qui s'empresse de ramasser les ballons.

Naxxya, toujours troublée, ramasse le dernier ballon et le tend à Odd.
- Merci ! dit-il en le rangeant dans le sac. Tu sais, je trouve ça cool que tu sois dans l'équipe !
- Vraiment ? demande Naxxya, étonnée.

Odd tente de s'expliquer :
- Oui parce que... on avait besoin d'un bon gardien de but ! ...Enfin, d'une bonne « gardienne de but », je sais pas comment il faut dire... Quand j'ai dit « bonne », je voulais dire « douée », hein ? ...Et puis, on est amis donc c'est cool et euh... enfin c'est sympa quoi...

Voyant Odd et Naxxya immobiles sur le terrain, Yumi et Ulrich les rejoignent en souriant :
- Ça va, vous deux ? demande Ulrich.
- Euh oui, on discutait, répond Naxxya.
- Exactement, confirme Odd. On discutait. C'est normal de discuter entre amis, non ?

Yumi leur demande à nouveau :
- Vous êtes sûrs que tout va bien ?
- Je crois que je vais faire un tour à l'infirmerie pour m'en assurer, répond Naxxya avant de s'éloigner.

Ulrich se tourne vers Odd :
- C'est bon, Odd, elle est partie, tu peux arrêter de rougir.
- Tu racontes n'importe quoi, répond Odd. Si je rougis, c'est parce que je viens d'effectuer un entrainement sportif.
- Je te rappelle que tu faisais juste le mur avec Nicolas, précise Yumi.
- Je sais, poursuit Odd, mais ramasser les ballons c'est fatigant je trouve.

 

Naxxya arrive à l'infirmerie.
- Naxxya ? demande Yolande un peu surprise. Je ne m'attendais pas à te revoir avant le mois prochain.
- Je peux vous parler ?
- Bien sûr, entre et installe-toi.
- C'est juste pour parler une minute ou deux, précise Naxxya.
- Justement, on est plus à l'aise pour parler lorsqu'on est allongé. Vas-y, je t'écoute.

- Voila : il se trouve que j'ai été recrutée dans l'équipe de foot du lycée.
- Félicitations ! répond Yolande en sortant son carnet pour prendre des notes.
- Merci... L'ennui, c'est que dimanche prochain, on va jouer contre l'équipe du lycée Matheson.
Yolande écarquille les yeux et referme son carnet.
- Effectivement, il risque d'y avoir un problème...

- Est-ce que légalement parlant, je suis autorisée à jouer contre eux ? demande Naxxya.
- La rencontre aura lieu à Kadic ou à Matheson ? interroge Yolande.
- Kadic.
- Aucune infraction dans ce cas.
- Merci, c'est tout ce que je voulais savoir, conclut Naxxya en se relevant.

- Quoi ? Tu as l'intention de participer à cette rencontre ? s'inquiète Yolande.
- Oui.
- Tu es consciente qu'ils vont te reconnaître et que certains d'entre eux ont sûrement encore de la rancune envers toi ?

- Je n'ai pas peur d'eux, répond Naxxya en haussant les épaules. De toute façon, je suis dans les cages, ils ne pourront pas faire grand-chose contre moi. La seule crainte que j'avais était de ne pas avoir le droit de participer à la rencontre, auquel cas j'aurais dû abandonner mes amis au dernier moment, et ça c'est hors de question.
- ...Et il ne t'est pas venu à l'idée que si tes adversaires ne peuvent pas s'en prendre à toi, ils risquent de s'en prendre à tes coéquipiers ?

Naxxya hésite un instant avant de répondre :
- Ils n'oseront pas faire ça devant l'arbitre.
- Ça, tu n'en sais rien, poursuit Yolande. Ils vont peut-être même te provoquer pour te pousser à leur répondre, et tu sais que tu ne peux pas te le permettre.

Naxxya hésite de plus en plus mais s'accroche :
- Je n'abandonnerai pas mes amis. D'autant plus que si je refuse de jouer, ils voudront savoir pourquoi.
- Alors il te reste une possibilité, conclut Yolande. Dis-leur d'abord ce qui s'est passé pour les prévenir du danger, et joue le match ensuite...

 

* * *

 

Pendant ce temps, à l'usine, Aelita et Jeremy travaillent activement pour terminer un projet qui leur a pris des heures de programmation.

- Il est exactement comme avant ! déclare Aelita, émerveillée par le résultat.
- Je ne pensais pas que le reprogrammer serait si rapide, poursuit Jeremy. Quand je pense au temps que ça nous a pris la première fois...

- Il faut croire qu'on a fait des progrès ! répond Aelita. J'ai hâte de l'annoncer aux autres !
- Tu sais, on n'aura peut-être même pas l'occasion de s'en servir. J'ai décidé de le reconstruire uniquement parce que j'ignore comme aller sur le Sixième Territoire, mais nous devrons être en mesure de nous y rendre dès que nous l'aurons localisé.

- Par contre, remarque Aelita, s'il n'y a que cinq places, on risque d'être un peu à l'étroit...
- Pour ça ne t'en fais pas, la rassure Jeremy. J'ai prévu d'ajouter deux compartiments munis de canons défensifs de chaque côté.

Aelita demande enfin :
- Sur le bloc principal, tu pourras écrire « Skidbladnir II » ?

 

* * *

 

Le samedi suivant, l'équipe de football de Kadic se réunit au stade pour l'entrainement. Jeremy, Aelita, Yumi et Sissi sont également venus pour encourager leurs amis.

Yumi remarque que Naxxya n'est pas sur le terrain :
- Naxxya n'est pas encore arrivée ?
- Il lui faut du temps pour se préparer, répond Sissi.

En réalité, Naxxya est déjà prête et elle les observe à distance, dévorée par le doute.
Contrairement à ce qu'elle a dit à Yolande, elle aimerait partager ce qu'elle a sur la conscience, mais redoute la réaction de ses amis.
Elle doit les prévenir, mais le courage lui manque.
Soudain, le destin lui envoie un cadeau.

- Sam ! s'exclame Odd en reconnaissant son amie qui vient d'arriver au bord du terrain.
- Salut Odd, ça va ? lui répond-elle en souriant.
- Qu'est-ce que tu fais ici ? demande Odd, heureux de la revoir.
- Je suis en week-end chez mes grands-parents. Et toi, qu'est-ce que tu deviens ?

- Tu me connais : toujours au top ! Là, je m'entraine avec mon équipe car demain après-midi, on dispute la finale du tournoi de football inter-lycées ! ...D'ailleurs, on joue contre ton ancien établissement... T'es pas venue pour nous espionner, par hasard ?
- Non, rassure-toi, je déteste Matheson. J'étais contente de quitter cette école, et je n'ai pas l'intention de supporter leur équipe demain.

- Si tu cherches une équipe à supporter, tu l'as devant toi ! reprend Odd avant de présenter ses coéquipiers en les montrant du doigt. Ulrich, que tu connais déjà, et William, nos deux attaquants. Alexandre, Christophe, Théo et moi-même, en milieu de terrain. Romain, Matthias, Nicolas et Julien en défense.

Ulrich et William viennent saluer Sam, bientôt rejoints par Aelita, Jeremy, Yumi et Sissi.
- Alors ? demande Odd. Ça fait quel effet d'admirer de près les futurs champions ?
- Méfiez-vous quand-même, les prévient Sam. Les joueurs de Matheson sont assez violents...

Ulrich ajoute :
- Il parait qu'ils ont recruté Matt, l'ancien avant-centre de Diderot qui s'est fait virer de son lycée.
- Ça ne m'étonne pas qu'ils misent tout sur l'attaque, conclut Sam.

Odd ne se laisse pas démonter :
- Oui mais nous, on a une arme secrète : notre nouvelle gardienne géante, Naxxya !

- Qui ? Naxxya ? Naxxya Warven ? Elle est ici ? interroge Sam, stupéfaite.
- Oui pourquoi ? Tu la connais ? demande Odd.
- On était dans la même classe à Matheson, explique Sam. C'était ma meilleur amie avant que je déménage...

Ulrich se tourne vers Yumi :
- Pourquoi Naxxya ne nous a pas dit qu'elle était à Matheson ?
Yumi hausse les épaules :
- Il faut dire qu'on ne l'a jamais vraiment questionnée sur son passé.

La surprise de Sam se change soudain en frayeur :
- Attendez, vous êtes en train de me dire que Naxxya va jouer demain après-midi contre l'équipe de Matheson !?
- C'est notre seule gardienne, bien sûr qu'elle va jouer, répond William. Pourquoi ça poserait un problème ?

- ...Est-ce qu'elle vous a dit pourquoi elle a dû changer de lycée ? demande Sam.
- Pas vraiment, répond Jeremy. On sait juste qu'elle a été renvoyée à la suite d'un « incident » avec un autre élève, mais on ne sait pas de quoi il s'agit précisément.
- Et toi, tu sais ce qui lui est arrivé ? interroge Sissi en se tournant vers Sam.

Celle-ci hésite un instant, puis se décide à leur raconter ce qui s'est passé.

 

* * *

 

Un an plus tôt, au collège-lycée Matheson, la sonnerie annonce la pause de 16 heures, et les élèves sortent en récréation. Comme à leur habitude, Sam et Naxxya vont s'adosser à un arbre au fond de la cour pour écouter leurs lecteurs MP3 en espérant être tranquilles.

Sam s'absente pour se rendre aux WC.
Lorsqu'elle revient, un groupe d'élèves a encerclé Naxxya.
Derek, le chef de la bande, semble lui avoir dérobé son lecteur MP3.

Naxxya le regarde droit dans les yeux :
- Rends-le moi.
Derek agite le MP3 devant elle pour la narguer.
- Tu le veux !? Tu le veux !?
Ses amis rigolent bruyamment.
- RENDS-LE MOI !! hurle Naxxya, imposant le silence autour d'elle.

Derek lui tend son MP3 :
- C'est bon, t'énerve pas...
Mais juste avant qu'elle ne reprenne son appareil, il s'écrase dans sa main.
- Oups ! Je l'ai pas fait exprès ! Ajoute-t-il pour faire rire ses amis.

Naxxya, furieuse, lui envoie une droite dans la mâchoire, ce qui le fait tomber à la renverse.
D'autres élèves arrivent pour assister à l'altercation.

Tandis que Naxxya ramasse ce qu'il reste de son MP3, Derek se relève et sort discrètement un couteau de sa poche.

Il interpelle Naxxya puis commence à abattre sa lame sur elle quand Sam crie pour la prévenir et Naxxya se recule de justesse, mais la lame lui écorche la paupière, manquant de lui crever un œil.
Naxxya s'essuie le visage et voit le sang qui dégouline sur sa main.

Derek la charge à nouveau en brandissant son couteau :
- J'vais t'buter !!
Dans un éclair de frénésie, Naxxya intercepte la main de son agresseur, lui tord le bras dans le dos pour le déposséder de son arme et lui tranche la gorge sous les yeux horrifiés des élèves autour d'eux.

 

* * *

 

- Oui, je m'en souviens maintenant, reprend Jeremy. Ils en avaient vaguement parlé dans les journaux...
Aelita se tourne vers Sam :
- Qu'est-il arrivé à Naxxya après ça ?
- Ça je n'en sais rien, répond Sam. J'ai déménagé à la suite de cet incident.
- J'y crois pas ! On a une meurtrière parmi nous ! s'exclame Odd, épouvanté par le récit qu'il vient d'entendre.

William s'avance vers Sam à son tour :
- Et qu'est-ce qui nous prouve que tu n'inventes pas cette histoire dans le but de perturber notre équipe avant le match ?
- Hein ? demande Sam surprise par cette accusation.
- William a raison, poursuit Sissi. Mon père ne laisserait jamais une tueuse intégrer Kadic ! ...Ou alors il me l'aurait dit...
- Et si Naxxya avant vraiment fait ça, ajoute Yumi, elle nous en aurait parlé.
La voix de Naxxya derrière eux les fait sursauter :
- C'est vrai, j'aurais dû vous le dire, je suis désolée.

Ils se retournent vers Naxxya qui s'avance pour saluer Sam.
- Ça faisait longtemps, déclare Naxxya.
Elles se font la bise, et Sam lui sourit :
- Je vois que tu as encore grandi.

Odd n'en revient toujours pas :
- Alors t'as vraiment tué ce « Derek » !?
- Disons que j'essaye de vivre avec ça sur la conscience, répond Naxxya en baissant les yeux.
- Désolé de te demander ça, mais pourquoi ne t'ont-ils pas emprisonnée ? l'interroge Jeremy.

Naxxya soupire :
- Tu n'as pas à t'excuser, Jeremy. J'aurais dû tout vous raconter, et il est temps de le faire. Après l'incident, j'ai été enfermée plusieurs semaines en attendant d'être jugée. Mon avocat a donc eu tout le temps nécessaire pour me préparer, me dire quelle attitude je devrais adopter. Et le jour de l'audience, j'ai joué mon rôle à la perfection : celui de la victime. Car cette cicatrice sur mon visage le prouve : j'ai agi en état de légitime défense. Après, il a suffi à mon avocat d'agrémenter le tout avec des circonstances atténuantes : mineure au moment des faits, orpheline de naissance, scolarité exemplaire... Je m'en suis donc sortie avec quelques mois de Travail d'Intérêt Général, ainsi que l'obligation de changer d'établissement à la rentrée suivante et de consulter un psy une fois par mois. Voila, maintenant vous savez tout.

Ils restent perplexes quelques secondes, puis Odd se jette dans les bras de Naxxya :
- J'ai toujours su que tu étais innocente ! Les autres ne voulaient pas me croire mais au fond de mon cœur je le savais !
Ulrich intervient :
- Euh, Odd... techniquement, elle a quand-même tué un mec, hein ?
Odd lâche Naxxya et se tourne vers Ulrich :
- Dis-moi Ulrich, quand tu es dans les bras de Yumi, est-ce que moi, je viens te casser l'ambiance ?

William s'approche de Naxxya :
- Tu sais, si tu préférais ne pas jouer ce match, on comprendrait.
- Non, ne vous en faites pas, ça va aller, répond Naxxya.
- Tu en es sûre ? insiste Sam.

Naxxya se tourne vers elle et lui sourit :
- Tu te souviens, tu me répétais souvent que tu ne serais pas toujours là pour me protéger. Je crois que c'est l'occasion pour moi de te prouver que je peux me défendre seule désormais.

Sam lui sourit à son tour, puis Ulrich s'exclame :
- Allez, en place tout le monde ! On reprend l'entrainement !

 

* * *

 

Le soir, Aelita regagne sa chambre et se jette sur son lit.
Allongée dans le lit à côté, Naxxya lit une bande-dessinée.

Aelita finit par lui demander :
- Pourquoi tu ne nous en as pas parlé plus tôt ?
Naxxya referme sa BD.

- J'avais peur de votre réaction. Peur que vous me rejetiez. Je sais que c'est facile de dire ça après coup, mais j'avais peur de vous perdre. Quand j'ai appris que Sam avait déménagé, j'ai vraiment souffert. C'était ma meilleure amie, on partageait tout, et je pensais ne jamais retrouver quelqu'un comme elle. Puis je vous ai rencontrés. J'ai réussi à me sentir bien à nouveau, à retrouver un peu de cette harmonie que je partageais autrefois avec Sam, et c'est pour ça qu'aujourd'hui, j'essaye de faire ce qu'il faut pour ne pas vous décevoir. Vous m'avez fait confiance, vous m'avez laissé découvrir Lyoko. Alors quand vous m'avez demandé d'être pom-pom girl avec vous, j'ai accepté. Quand vous m'avez demandé de jouer dans l'équipe de foot avec vous, j'ai accepté. Et si demain vous me proposez de partir faire le tour du monde avec vous, j'accepterai. Je reconnais que j'ai eu tort de vous dissimuler ce que j'avais fait, mais c'est promis : à partir de maintenant, je ne vous cacherai plus rien. Tu peux me poser n'importe quelle question.

Aelita sourit :
- Vraiment ? N'importe quelle question ?
- N'hésite pas.
- Même embarrassante ?
- Si tu veux.
- Alors... t'as vraiment couché avec Yumi ?

Naxxya réfléchit un instant avant de répondre :
- Oui et non.
- C'est pas une réponse ça !
- ...On a effectivement eu une relation sexuelle, mais Yumi n'était pas du tout dans son état normal, donc ça ne compte pas vraiment.

- D'accord... à toi maintenant !
- De ...?
- De me poser une question !
- Ah ! Alors euh... comment t'as su que t'étais amoureuse de Jeremy ?

Aelita lève les yeux en souriant :
- Ben, la première fois que je l'ai vu en vrai, je l'ai trouvé « mignon », mais ce qui compte, ce sont surtout nos soirées passées à discuter. Même si Jeremy est assez timide, j'aime quand il me parle, je me sens bien avec lui. Depuis qu'on s'est rencontrés, il a toujours été là pour moi, et c'est pour ça que j'aime tellement passer du temps à ses côtés. A force, je me suis mise à éprouver une irrésistible envie de l'embrasser, et c'est là que j'ai compris que j'étais amoureuse de lui. Je sais que sa timidité l'empêche de me prendre plus souvent dans ses bras, mais je sais aussi qu'il... Attends une seconde, pourquoi tu poses cette question ?

- Juste pour savoir, répond Naxxya d‘un air innocent.
- Mon œil ! reprend Aelita en riant. « Comment on sait quand on est amoureuse ? », c'est typiquement le genre de question qu'on pose quand on pense être soi-même amoureuse !
- Comment ça ?

- Laisse-moi deviner : dans le lycée, il y a quelqu'un qui fait battre ton cœur tellement vite que tes mains tremblent légèrement et tu as du mal à parler quand il est près de toi ou quand tu penses à lui. Corrige-moi si je me trompe, tu es irrésistiblement attirée par lui et tu ne sais pas vraiment pourquoi.

- ...Ouais, répond Naxxya en s'asseyant sur le bord de son lit.
- Félicitation Naxxya, tu es amoureuse ! conclut Aelita en riant.
- Cool...

- T'as envie d'être avec ce quelqu'un ? reprend Aelita en s'asseyant à son tour sur le bord de son lit en face de Naxxya.
- Euh... ouais...
- Tu penses que tu l'intéresses ?
- Comment je peux savoir ça ?
- Ben par exemple, est-ce qu'il te tourne autour sans arrêt ?
- Si on veut, oui...

- OK, donc tu lui plais. Mais peut-être que tu l'intimides, c'est pour ça qu'il n'a pas encore osé faire le premier pas.
- Qu'est-ce que je peux faire alors ?
- Eh bien, soit tu attends patiemment qu'il se décide à t'aborder, soit tu le surprends.
- Je le « surprends » ?
- C'est facile, regarde...
Aelita saisit le visage de Naxxya et l'embrasse par surprise.

- Je vois... c'est pas un peu trop direct comme technique ?
- Peut-être, mais ça marche ! assure Aelita. Demande donc à Jeremy.
- Ah c'est comme ça que tu l'as...

- A mon tour de te poser une question ! l'interrompt Aelita. De qui es-tu amoureuse ?
- Nan mais « amoureuse », tout de suite les grands mots...
- N'essaye pas de te défiler ! Tu as dit que je pouvais te poser n'importe quelle question ! Alors ? C'est qui ?
Naxxya baisse les yeux :
- C'est Odd...

- Haha !
- Ben quoi ?
- Ça fait un moment que Ulrich m'a fait par de cette théorie, et j'avoue que j'ai eu du mal à le prendre au sérieux ! explique Aelita en riant. Bon allez, il faut qu'on dorme. Demain, t'as un match. Bonne nuit !
- Bonne nuit. ...Et merci pour tes conseils.

 

* * *

 

Le lendemain, dans les vestiaires, Jim donne ses derniers conseils à ses joueurs avant le match :
- Je ne vais pas vous mentir, vos adversaires ne vous feront pas de cadeaux. On va donc resserrer le bloc défensif pour jouer les contres et tenter de les surprendre. Stern et Dunbar, je compte sur vous pour vous démarquer dès que l'occasion se présente. Bon, il est temps d'y aller.

Les joueurs arrivent sur le terrain, et les deux équipes s'observent.

Dans les tribunes, Yumi, Sissi, Aelita, Jeremy et Sam sont venus assister à la rencontre.
- Je crois que les joueurs de Matheson ont reconnu Naxxya, déclare Yumi en observant leur comportement.
- C'était couru d'avance, répond Sam.
- Regardez un peu leurs trois défenseurs qui complotent, remarque Sissi.

Jeremy se penche vers Aelita pour lui chuchoter :
- N'oublie pas que la menace prioritaire reste X.A.N.A.. S'il profite du match pour attaquer, nous devons être prêts à foncer à l'usine.
- Et on en profitera pour tracer les monstres et localiser le Sixième Territoire, complète Aelita.

 

Le match débute. Christophe passe à Odd qui évite un joueur adverse puis passe à Ulrich, mais ce dernier se fait tacler violemment par un défenseur.
- Ça commence, soupire Sam.

A la surprise générale, l'arbitre ne siffle pas et l'équipe de Matheson en profite pour remonter le ballon vers Matt, leur nouvel avant-centre.

Celui-ci efface Matthias et tire au but mais Naxxya arrête sa frappe.

Elle relance le ballon vers Nicolas qui se fait aussitôt tacler par Stéphane, l'attaquant de Matheson.

L'arbitre refusant toujours de siffler, Matthias revient sur Stéphane et le tacle à son tour.
Celui-ci se laisse tomber, puis l'arbitre siffle un penalty.

- On nage en plein délire ! s'exclame Odd.

Matt pose le ballon et recule de quelques pas.
Naxxya tente de se concentrer sur le ballon, mais ses adversaires la regardent d'un air menaçant, tout en se caressant la gorge du bout du pouce.
Matt tire et ouvre le score.

- L'arbitre a clairement choisi son camp, constate Yumi.
- Ce n'est que le début du match, lui répond Sissi. Ils peuvent encore remonter.

Mais le match se déroule, et le même schéma se reproduit inlassablement : dès que les joueurs de Kadic ont le ballon, les défenseurs de Matheson le récupèrent avec brutalité puis l'envoient vers leurs attaquants pour provoquer des fautes.

Malgré les arrêts de Naxxya, le score s'aggrave : deux à zéro, puis trois à zéro sur un nouveau penalty.
Les joueurs de Kadic sont totalement frustrés.

Juste avant la mi-temps, ils tentent une dernière action.

Christophe remet le ballon en jeu pour Odd qui, d'une talonnade bien placée, prolonge à droite pour Théo, et celui-ci s'apprête à passer à Ulrich.

Comme prévu, les défenseurs commencent à courir vers Ulrich, Théo renverse donc le jeu à gauche en direction d'Alexandre qui centre pour William, mais ce dernier se fait tacler par un défenseur avant même d'avoir reçu le ballon.

William, hors de lui, se relève et empoigne son agresseur :
- Je vais te défoncer !

Christophe et Ulrich retiennent William avant que d'autres joueurs ne prennent part au conflit, puis l'arbitre sort le carton rouge pour exclure William et siffle la mi-temps.

- C'est de pire en pire, conclut Sissi en fermant les yeux.
- Tu ne crois pas si bien dire, Sissi, reprend Jeremy en tournant l'écran de son PC vers Aelita pour lui montrer que X.A.N.A. vient d'activer une tour.
- On va à l'usine alors ? chuchote Aelita.
- Pas tout de suite, répond Jeremy à voix basse. Il faut d'abord prévenir les autres.
- Je m'en charge, murmure Yumi avant de descendre des tribunes pour se rapprocher du terrain en attendant que le match reprenne.

 

Dans le vestiaire, Jim est furieux contre ses joueurs :
- Mais qu'est-ce que vous fichez !? Vous essayez de perdre ou vous refusez de gagner !? Vos adversaires cherchent à obtenir des fautes et vous, vous entrez complètement dans leur manège !

- Qu'est-ce qu'on peut faire d'autre ? demande Ulrich. Ils cassent toutes nos actions...
- Je vous l'ai dit en début de match ! répond Jim. Jouez les contres !
- Facile à dire, rétorque William. Dès qu'on a la balle, ils nous fauchent et après ce sont eux qui partent en contre-attaque...

Jim se tourne vers William :
- A ta place Dunbar, je ferais pas mon petit malin parce qu'à cause de toi on se retrouve à dix contre onze, comme si le match n'était pas déjà suffisamment compliqué !

- J'ai une idée ! s'exclame Odd. On remet Nicolas dans les cages et on fait jouer Naxxya en milieu de terrain pour qu'elle les balaye tous !
- Della Robbia ! Si tu continues, c'est toi qui vas finir en cage !

- Bon ben on peut dire adieu à la victoire, se lamente Théo.
- Si vous jouez la deuxième mi-temps comme la première, ça ne fait aucun doute ! reprend Jim. En revanche, si vous arrêtez de commettre des fautes et si vous tentez des frappes lointaines pour obliger leurs défenseurs à se bouger, vous parviendrez peut-être à sauver l'honneur !

- OK donc en gros, résume Odd, on passe le ballon à Alexandre, il marque un but de 40 mètres, et on peut rentrer chez nous. Ça me plait !

 

En sortant du vestiaire, Ulrich sent que Naxxya est un peu tendue :
- Il ne faut pas t'en vouloir pour les trois buts encaissés, déclare-t-il pour la rassurer.
- C'est pas ça, répond Naxxya. Le problème, c'est que dès que vous avez le dos tourné, les joueurs de Matheson me narguent et me menacent...
- Tu en es sûre ?
- Chaque fois que je les vois faire exprès de tomber pour obtenir un penalty, j'ai envie d'aller les piétiner... Et quand ils se relèvent après que l'arbitre ait sifflé, ils me narguent à nouveau... Je vais avoir du mal à tenir une deuxième mi-temps à ce rythme...
- Il faut que tu te calmes, Naxxya. Si jamais tu les touches, on finit le match à neuf contre onze. Et d'après ce que tu nous as dit, tu risques beaucoup plus qu'une simple exclusion si tu agresses un autre joueur. Donc évite de faire une bêtise.

 

William rejoint Yumi sur le bord du terrain, puis celle-ci fait signe à Odd de les rejoindre.
- X.A.N.A. a activé une tour, déclare Yumi. Préparez-vous à vous transformer dès que les monstres arrivent, il faudra qu'on aille immédiatement à l'usine.
- Compris, répond Odd.

Il transmet donc le message à Ulrich et Naxxya, puis se replace en milieu de terrain.

Ulrich, désormais seul en attaque, s'aperçoit que ses adversaires le regardent bizarrement.

 

Le match reprend, Christophe passe à Ulrich qui voit soudain toute l'équipe adverse lui foncer dessus.
Il les esquive et se débarrasse du ballon mais ils continuent d'essayer de le tacler.

- Ils ont le droit de faire ça ? s'inquiète Sissi.
- Je ne crois pas, répond Aelita en regardant Ulrich qui continue d'esquiver les coups de ses adversaires.

- Monsieur l'arbitre ! s'exclame Odd. Faites quelque chose !
L'arbitre se tourne vers Odd et lui envoie un éclair, surprenant les joueurs de Kadic ainsi que le public.

- Ils sont Xanatifiés ! comprend Yumi.

Tandis qu'Ulrich continue d'éviter les attaques de ses poursuivants, Odd, William et Yumi se transforment pour lui venir en aide.
Le public, effrayé, commence à évacuer le stade.

- Qu'est-ce qu'on fait Jeremy ? demande Aelita. On attend encore ?
- Il est temps d'aller à l'usine, se résigne Jeremy presque déçu que X.A.N.A. n'ait pas envoyé de monstres.
- « L'usine » ? interroge Sam.
- Trop long à expliquer, répond Sissi. Va te mettre à l'abri, on s'occupe du reste.
Sissi et Aelita se transforment.

Malgré sa surprise, Sam leur demande :
- Vous comptez les détruire ?
- Détruire qui ? Les élèves de Matheson ? Pas du tout, explique Aelita, on va juste faire en sorte qu'ils retrouvent leurs esprits. On est des héros tout de même !
- Dans ce cas, conclut Sam, vous devriez peut-être calmer Naxxya. Je l'ai déjà vue avec ce regard, ce n'est pas bon signe...

Naxxya, restée à l'écart de ses ennemis, se transforme à son tour alors que l'un d'entre eux fonce droit sur elle.

Aelita active ses ailes et voit le joueur Xanatifié sauter sur Naxxya mais celle-ci l'attrape à la gorge puis sort une plasma-lame sans quitter son adversaire des yeux et s'apprête à le frapper.

Aelita arrive en volant et retient son bras :
- Ne fais pas ça ! Il est Xanatifié !

Naxxya finit par rétracter sa plasma-lame puis jette son adversaire sur le côté et se tourne vers Aelita :
- Excuse-moi.

Jeremy et Sissi les rejoignent.
- Inutile de s'attarder ici, déclare Jeremy. Il faut qu'on aille désactiver la tour, c'est le seul moyen de libérer les joueurs de Matheson de l'emprise de X.A.N.A. vu qu'on ne sait pas comment ils ont été Xanatifiés.

Ulrich, Odd, William et Yumi les rejoignent après avoir repoussé leurs ennemis.
- Ne trainons pas, conclut Ulrich. Ils vont sûrement nous poursuivre.

Ils courent donc à l'usine en évitant les éclairs lancés par les onze joueurs et l'arbitre Xanatifiés.

 

* * *

 

Arrivés sur le territoire forêt, Jeremy leur envoie leurs véhicules, puis ils s'élancent en direction de la tour.

- A mon avis, déclare Jeremy, vous ne rencontrerez pas beaucoup de monstres aujourd'hui.
- Pourquoi ça ? demande Yumi.
Mais un tir la surprend et touche l'Overwing.

- T'as encore parlé trop vite Einstein ! s'exclame Odd qui commence à slalomer avec son Overboard. Accroche-toi Naxxya !
- Yumi et Aelita, foncez à la tour ! ordonne Ulrich. William et Sissi, vous les escortez. Je vais rester avec Odd et Naxxya pour ralentir les monstres.
Jeremy regarde son radar :
- Quelques troupes de Kankrelats et une dizaine de Tarentules, rien de bien méchant.

 

Cinq minutes plus tard, les monstres sont détruits et Aelita a désactivé la tour.
- C'est déjà fini ? s'étonne Sissi.
- On dirait bien que oui, confirme William.

Ulrich, Odd et Naxxya les rejoignent à la tour.
- X.A.N.A. se moque de nous ! s'énerve Odd. Interrompre le match de foot pour si peu, c'est vraiment lamentable !
- Jeremy ? demande Yumi. Comment tu as su qu'il n'y aurait pas beaucoup de monstres ?

- Je pense que X.A.N.A. a compris qu'on essaye de localiser sa base, explique Jeremy. C'est pour ça qu'il n'a pas envoyé de renforts pour aider les monstres locaux à défendre la tour, et c'est aussi pour ça qu'il a Xanatifié des humains au lieu de nous envoyer des monstres sur Terre. Il ne veut pas qu'on trace les monstres de sa base pour remonter jusqu'à lui.

- Qu'est-ce qu'on fait alors ? interroge Naxxya.
- Fin de la mission et retour vers le passé, j'imagine, répond Ulrich.

Aelita sort de la tour et propose en souriant :
- Et si on en profitait pour inaugurer le nouveau Skid ?
- Le nouveau quoi ? demande Sissi.
- Vous l'avez reconstruit ? s'étonne Yumi.
- Reconstruit, et amélioré ! répond fièrement Jeremy.

 

Ils se rendent donc sur le Cinquième Territoire et rejoignent le Garage Skid.

- Placez-vous sur les différentes plateformes pour rejoindre les postes de pilotage, indique Jeremy.
- Je veux un Navskid ! exige Odd.
- T'inquiète pas, lui répond Jeremy. Maintenant, j'ai la possibilité de vous transférer entre les différents cockpits. Aelita, tu vas piloter le Skid. Ulrich, Odd, Yumi et William, vous prenez chacun un Navskid. Sissi et Naxxya, vous montez dans les tourelles défensives.

- Tout le monde est en place, déclare Aelita. On fait comme prévu Jeremy ? On va chercher une tour pour faire le plein d'énergie ?
- Oui, direction le Territoire Banquise, conclut Jeremy.

 

Ils quittent donc le Cinquième Territoire à bord du Skid et se dirigent vers le Territoire Banquise.

- C'est nul, il n'y a aucun ennemi, constate Odd. On ne pourrait pas plutôt aller dans le réseau pour s'amuser un peu ?

- Ça y est, on est à la tour, annonce Aelita. J'arrime le Skid.
- Bien. J'active la tour et on commence l'approvisionnement en énergie, répond Jeremy.

- On peut aller faire un tour avec les Navskids en attendant ? demande Odd qui ne tient plus en place.
Jeremy finit par accepter :
- Ne vous éloignez pas trop.
Odd, Ulrich, William et Yumi détachent leurs Navskids puis font quelques manœuvres pour bien assimiler les commandes.

- Et nous alors ? demande Sissi. On peut pas bouger ?
- Non, répond Jeremy. Les deux tourelles sont fixées au Skid et servent à le protéger car un Navskid détruit, ça se reconstruit comme un véhicule classique, alors que si c'est le Skid lui-même qui est détruit, c'est plus compliqué. Par contre, les tourelles ont une puissance de tir supérieure à celle des...
- Je crois que quelque chose vient vers nous, l'interrompt Naxxya en ressentant des tremblements inquiétants.

Jeremy vérifie son écran radar et découvre une multitude de points qui viennent d'apparaître.
- Ulrich ! Revenez immédiatement ! Un Kolosse et une nuée de Frelions arrivent pour attaquer le Skid !
- Enfin un peu d'action ! se réjouit Odd en suivant les autres Navskids pour porter secours au vaisseau-mère.

- Jeremy, j'interromps l'approvisionnement en énergie ? demande Aelita.
- Surtout pas, répond Jeremy. Ça risquerait d'endommager le Skid. De plus, les monstres que X.A.N.A. vient d'envoyer proviennent peut-être du Sixième Territoire, et si c'est le cas, je dois pouvoir le localiser. Essayez de gagner du temps.
- J'active le bouclier, conclut Aelita.

Les Frelions arrivent et commencent à tirer sur le Skid.
Sissi et Naxxya ripostent avec leurs tourelles, mais les Frelions sont nombreux et parviennent à endommager le bouclier.

- Tenez bon, la cavalerie arrive ! s'exclame Ulrich.
Les quatre Navskids reviennent enfin et commencent à décimer les Frelions, mais le bouclier du Skid finit par disparaître.

Les Frelions restants se tournent alors vers le Skid et commencent à charger leurs rayons simultanément.
William s'interpose avec son Navskid qui encaisse les tirs avant d'exploser.

Jeremy voit William qui remonte de la salle des scanners :
- Il faut me prévenir quand vous comptez vous sacrifier ! Je peux vous transférer dans une autre cabine de pilotage juste avant, ça vous évite d'être dévirtualisé quand votre Navskid explose.

- Jeremy, on n'a plus de bouclier ! s'inquiète Aelita.
- T'en fais pas, la rassure Ulrich. On vient d'abattre les derniers Frelions.

- Le Kolosse se rapproche ! s'écrie Yumi en voyant l'énorme monstre qui s'avance vers la tour.
- Vous devez l'empêcher de toucher le Skid ! s'exclame Jeremy.
- Nos tirs n'ont pas l'air de le blesser, observe Naxxya.
- Il faut frapper ses deux points faibles à peu près en même temps, explique Ulrich.
- Einstein, prépare-toi à me transférer ! prévient Odd.
- Attention ! Il va frapper !! s'écrie Sissi terrorisée.

Le Kolosse lève son bras-lame et s‘apprête à l'abattre sur le Skid, mais Odd fonce dans l'œil situé sur ce bras pour y faire exploser son Navskid, surprenant le Kolosse.

- C'est maintenant ou jamais ! s'exclame Ulrich.
Ils concentrent donc tous leurs tirs sur la tête du Kolosse, et celui-ci finit par s'effondrer.
- Bien joué ! se réjouit Aelita.

- Odd, le transfert a fonctionné ? interroge Jeremy.
- Impeccable Einstein ! répond Odd depuis la tourelle de Naxxya qui sursaute en le voyant apparaitre à côté d'elle.
- Désolé, je t'ai surprise ? poursuit Odd. Pourtant, j'ai frappé avant d'entrer !

- J'ai bientôt terminé l'approvisionnement en énergie, déclare Aelita. On va pouvoir partir.
Ulrich et Yumi rattachent leurs vaisseaux au Skid.
- Au fait Jeremy, demande Yumi, tu as pu analyser les monstres comme tu le voulais ?
- Les Frelions étaient déjà sur le Territoire Banquise, répond Jeremy. Mais le Kolosse, lui, provenait du Sixième Territoire.

- Tu veux dire que tu as localisé la base de X.A.N.A. ? interroge William.
- Oui, confirme Jeremy. Et je crois qu'on a bien fait de reconstruire le Skid, car le Sixième Territoire se trouve au fond de la Mer numérique.
- Cool ! On y va ? propose Odd.

Jeremy désapprouve :
- Hors de question que vous y alliez sans William. Et puis, il faut attendre que les deux Navskids détruits soient à nouveau opérationnels car à mon avis, la Mer Numérique doit encore abriter pas mal de monstres...

Tandis que le Skid rejoint son garage dans le Cinquième Territoire, Odd demande :
- Einstein, pour le retour vers le passé, tu pourrais nous ramener avant le match ?
- N'y pense même pas, Odd, lui répond Ulrich. Revenir avant le match pour connaitre tous les coups de nos adversaires et effacer leurs trois buts, c'est de la triche, et on n'est pas des tricheurs.

- Bon alors on pourrait revenir juste avant mon exclusion, propose William. Comme ça, on joue la deuxième période à onze contre onze.
- Désolé William, répond Ulrich, mais c'est de la triche aussi. On ne va pas commencer à se servir du retour vers le passé pour nos intérêts personnels.

- Mais les joueurs de Matheson trichent en permanence, insiste Naxxya. Ils passent leur temps à simuler des fautes pour obtenir des penaltys...
- Je sais, c'est lamentable, reconnait Ulrich. Mais l'arbitre a le droit de se tromper, ça fait partie du jeu.

- Il a peut-être le droit de se tromper, reprend Sissi, mais il n'a pas le droit de se vendre à l'une des deux équipes !
- Et tu as une preuve pour dire que l'arbitre est un vendu ? demande Ulrich.
- Ben c'est évident ! s'exclame Sissi. Il siffle quand les joueurs de Matheson tombent, mais jamais quand ils vous taclent !
- C'est injuste, mais ce n'est pas une preuve, répond Ulrich.

- Je me trompe peut-être, poursuit Naxxya, mais il me semble que l'arbitre a été Xanatifié avec les joueurs de Matheson pendant la mi-temps. Question : pourquoi se trouvait-il dans leur vestiaire à ce moment-là ?
- Là, je crois qu'on tient une preuve, déclare Yumi en souriant.
- Alors Ulrich ? demande Jeremy.

Ulrich finit par céder :
- Bon, c'est d'accord, on annule l'exclusion de William. Mais par contre, on leur laisse leurs trois buts d'avance.
- Comme tu voudras, conclut Jeremy. Retour vers le passé.

 

Nos héros reviennent donc vers la fin de la première période.
Alexandre centre pour William qui évite le tacle du défenseur, puis l'arbitre siffle la mi-temps.


En retournant sur le terrain après la pause, ils aperçoivent en effet l'arbitre qui sort discrètement du vestiaire de l'équipe de Matheson.

Les deux équipes se replacent, puis le match reprend.

Suivant les conseils de Jim, Odd envoie le ballon à gauche et Christophe le laisse filer pour Alexandre.

Sans se poser de question, Alexandre tire du milieu du terrain et surprend le gardien de Matheson.

- BUUUUUUT !! s'exclame Jim en sautant de joie. 3 à 1 !
- J'y crois pas ! Ça marche ! observe Odd, stupéfait.

Les joueurs de Kadic félicitent Alexandre puis se replacent.

 

La deuxième mi-temps se déroule, totalement différente de la première puisque les joueurs de Kadic ont retrouvé confiance en eux, tandis que les défenseurs de Matheson doivent désormais surveiller les milieux de terrain en plus des attaquants.

Odd, persuadé que la technique est miraculeuse, ne cesse d'envoyer le ballon vers Alexandre, mais celui-ci est désormais marqué de très près et finit par perdre le ballon, offrant une occasion en contre pour les joueurs de Matheson qui font rapidement parvenir le ballon jusqu'à Matt.

Ce dernier efface Romain et Matthias, mais Nicolas arrive à lui reprendre le ballon sans faire de faute et passe à nouveau à Alexandre qui prend son élan comme pour tirer.

Deux des défenseurs de Matheson lui foncent dessus mais il les lobe et Christophe redirige le ballon en direction de William.

Celui-ci effectue un une-deux avec Ulrich pour se débarrasser du dernier défenseur et inscrit un deuxième but.

- But de William ! s'exclame Sissi. 3 à 2 !
- S'ils arrivent à égaliser avant la fin du temps réglementaire, poursuit Sam, ils joueront les prolongations !

Les joueurs de Matheson sont désormais tous repliés en défense pour empêcher à tout prix leurs adversaires de marquer.

Les minutes passent, les joueurs de Kadic prennent donc de plus en plus de risque mais se heurtent au bloc défensif de Matheson.

A quelques secondes de la fin du match, Ulrich reçoit le ballon mais se retrouve une fois de plus encerclé par les joueurs adverses.

Il regarde brièvement le chronomètre, puis commence à enchainer les dribbles et les feintes de frappes.

Les joueurs de Matheson comprennent qu'Ulrich compte aller droit au but et ils lui foncent tous dessus, mais il esquive habilement chacun de leurs tacles et continue sa progression.

En dernier recours, le gardien de Matheson sort de ses cages et décide de sauter sur Ulrich, mais celui-ci en profite pour tirer à ras de terre et glisser le ballon au fond des filets, faisant exulter ses coéquipiers et leurs supporters.

- Egalisation d'Ulrich !! s'exclame Yumi.
- 3 à 3, à quelques secondes de la fin ! complète Aelita.
- Au fait, ce sera prolongation classique ou but en en or ? interroge Sam.
- But en or il me semble, répond Jeremy.
- Ça veut dire que l'équipe qui marque le prochain but remportera le match, c'est bien ça ? demande Sissi.
- Exactement, confirme Jeremy.

 

Après une courte pause, les joueurs reviennent sur le terrain et les prolongations commencent.

Les deux équipes sont déterminées, la tension est presque palpable.

Les joueurs de Kadic s'efforcent d'éviter les tacles adverses et de se créer des occasions, mais la pression du jeu violent de Matheson les oblige à reculer.

Matt bouscule Matthias pour intercepter une passe de Nicolas, et se retrouve seul face à Naxxya.

Celle-ci sort de ses cages et s'empresse de lui prendre le ballon, mais Matt en profite pour se laisser tomber et obtient un penalty.

- Ah là là, quel comédien ce Matt ! s'exclame ironiquement Odd tandis qu'Ulrich s'efforce de calmer Naxxya.

Matt place son ballon pour tirer le penalty et commence à prendre de l'élan.


Naxxya remarque alors que les onze joueurs adverses la foudroient du regard pour la déstabiliser.

Mais elle voit aussi ses dix coéquipiers et son entraineur qui comptent sur elle.

Elle voit le public, qui retient son souffle.

Elle voit ses amis, Ulrich, William, Odd, Jeremy, Yumi, Aelita, Sissi, et Sam, qui la soutiennent.

Elle voit enfin Odd, qui lui sourit et rougit légèrement en croisant son regard.

Elle se sent pousser des ailes.

Matt tire, et Naxxya s'envole pour capter le ballon avant qu'il n'atteigne la lucarne.


Les joueurs de Kadic sont soulagés et se replacent, à l'exception d'Ulrich qui rejoint Naxxya pour la féliciter de son arrêt et lui demande :
- Tu penses pouvoir centrer jusqu'au but adverse, d'ici ?
- Aucun problème, répond Naxxya.

Ulrich court donc se placer devant le but adverse et fait signe à ses coéquipiers de le suivre.

Comprenant la manœuvre, les joueurs de Matheson reculent tous pour défendre leur but.

Naxxya pose le ballon et regarde ses coéquipiers à l'autre bout du terrain qui tentent de se démarquer devant les cages adverses.

- Elle va centrer sur Odd, déclare Sam.
- Tu crois ? Demande Sissi.
Yumi approuve :
- Odd est vif, et il saute assez haut, approuve Yumi.
- C'est vrai, confirme Sam, mais moi je disais ça par rapport au fait qu'elle craque pour lui.
- Quoi ? s'étonne Jeremy.
- Comment tu le sais ? interroge Aelita.
Sam sourit :
- Ça se voit dans son regard. Telle que je la connais, elle va essayer de lui offrir le but de la victoire.

Naxxya tire, le ballon décolle et commence à partir vers la droite, ce qui pousse les joueurs à le suivre de ce côté.

Mais l'effet d'enroulement le fait revenir à gauche, trompant les deux équipes sauf Odd qui, resté seul à gauche, se jette sur le ballon tête première et marque le but en or.

Les joueurs de Kadic laissent éclater leur joie, acclamés par leurs supporters en délire.

 

L'arbitre n'a d'autre choix que de remettre la coupe à Ulrich qui rassemble son équipe pour permettre à Milly et Tamiya de prendre une photo des champions.

Yumi, Sissi, Aelita, Sam et Jeremy descendent des tribunes pour les rejoindre.
- Quel match ! s'exclame Jeremy.
- Quel but, surtout ! complète Odd.
- « Odd le magnifique » a encore frappé, observe Sam en souriant.
- C'est plutôt « Odd l'opportuniste » ! rétorque William.

 

Pendant qu'ils se félicitent, Naxxya s'éclipse et retourne aux vestiaires.
Elle se passe de l'eau sur le visage, puis en relevant les yeux vers le miroir, elle voit Sam qui lui sourit.

- Je venais te dire au revoir car je m'en vais ce soir, déclare Sam en lui faisant la bise.
Naxxya soupire :
- Tu m'as beaucoup manqué, si tu savais...
- Toi aussi tu m'as manqué, répond Sam en souriant, mais maintenant je ne suis plus inquiète parce que je sais qu'avec eux, tu es entre de bonnes mains. Et puis, je t'ai laissé mon adresse mail pour qu'on reste en contact.
Naxxya sourit à son tour, puis elles se serrent dans leurs bras.

 

En sortant du vestiaire, Sam croise Odd et en profite pour lui dire au revoir.
- Tu t'en vas déjà ? demande Odd.
- Oui, mais ne t'en fais pas, j'ai laissé mon adresse mail à Naxxya, tu n'auras qu'à lui demander.

- Justement je la cherche ! poursuit Odd. Je voulais la remercier pour la passe décisive de tout à l'heure mais elle a disparu !
- Elle est dans les vestiaires, répond Sam en souriant. Bon, il faut que je file. A la prochaine !

Il la regarde partir, puis entre précipitamment dans les vestiaires mais se cogne contre Naxxya et tombe en arrière :
- Ah Naxxya ! Je te cherchais !

Elle l'aide à se relever puis demande :
- C'est encore un prétexte pour t'introduire dans le vestiaire des filles ?
- Pas du tout ! Je venais te remercier pour... euh... et aussi il fallait que je te dise que...

Naxxya fixe Odd du regard, espérant qu'il finisse sa phrase, mais celui-ci se perd dans ses yeux :
- Je... Je t'...

Naxxya se souvient alors des conseils d'Aelita.
Elle saisit donc le visage de Odd entre ses mains, se penche sur lui et l'embrasse longuement.


Elle finit par le relâcher en souriant.

Odd retrouve peu à peu ses esprits et sourit à son tour :
- Ouais voila, c'est ça que je voulais dire !

 

Un peu plus tard, à l'usine, Aelita et Jeremy recoupent les données qu'ils possèdent concernant le Sixième Territoire.

- C'est quand-même incroyable que X.A.N.A. se soit construit une telle structure à notre insu, déclare Aelita.
- Avec les pouvoirs de Franz Hopper, X.A.N.A. est capable de beaucoup de choses, répond Jeremy.

- Raison de plus pour aller libérer mon père au plus vite, poursuit Aelita. On sait comment entrer dans la « Xanabase » ?
- Je n'ai pas de plan détaillé du site, explique Jeremy, mais il y a certainement des accès directs par la Mer numérique.

- Tu penses qu'on pourra s'y rendre bientôt ? demande Aelita.
- Le temps de préparer la mission et de réparer les Navskids, on devrait pouvoir tenter une première excursion vendredi soir, conclut Jeremy. En espérant que X.A.N.A. n'attaque pas entre temps...

 

 

Chapitre IX :
"Dernière Nuit"
(épisode #104)


Après une semaine d'attente, d'angoisse et de préparation, le vendredi soir arrive enfin.

Impatients de se lancer à la découverte du Sixième Territoire, les Lyoko-Guerriers s'empressent de monter à bord du Skid.
- On est en place, déclare Aelita.

- Très bien, répond Jeremy. Avant tout, rappelez-vous que nous ne savons pratiquement rien de ce Sixième Territoire, à part qu'il abrite certainement de très nombreux monstres. Gardez à l'esprit que si X.A.N.A. nous a caché l'existence de sa base, c'est certainement parce que c'est là-bas qu'il retient Franz Hopper captif, et l'endroit doit donc être bien défendu. Pour aujourd'hui, le but de la mission est d'entrer dans cette base afin de repérer le terrain. Mais si ça tourne mal, vous devez être prêts à vous replier immédiatement. C'est bien compris ?

Ils approuvent d'une seule voix, puis Aelita fait plonger le Skid.

 

Tandis qu'ils s'enfoncent dans les profondeurs de la Mer numérique, de nombreux points commencent à apparaître sur leurs écrans radar.

- Des Kongres et des Rekins, annonce Yumi.
- Ça veut dire qu'on est dans la bonne direction, conclut William.
- Ils sont très laids, observe Sissi.
- Ils n'ont pas encore détecté notre présence, remarque Aelita. On essaye de les contourner ?
- On va plutôt les traverser, répond Ulrich. Navskid, on se détache et on ouvre le passage ! Go !
- Lance les compteurs Einstein ! s'exclame Odd.

Ulrich, Yumi, Odd et William détachent leurs Navskids et ouvrent le feu sur les monstres.

- Restez quand-même prudents, leur conseille Jeremy. Même si je peux vous transférer en cas de destruction d'un vaisseau, il y a toujours le risque de rester virtualisé dans la Mer numérique.

Aelita continue de faire descendre le Skid.
Comme les Navskids anéantissent la plupart des Rekins et des Kongres, Sissi et Naxxya n'ont plus qu'à détruire les quelques monstres restants à l'aide de leurs tourelles.

- On dirait bien qu'ils ne s'attendaient pas à nous voir ici, déclare Aelita.

Soudain, le Skid est violemment secoué par l'arrivée sournoise d'un Kalamar qui s'accroche à la tourelle de Sissi et tente d'en percer le blindage, mais Naxxya fait pivoter sa propre tourelle et abat le Kalamar.

Yumi finit par apercevoir une immense structure sombre tout au fond :
- Je crois qu'on arrive...
- Oui ! C'est là ! confirme Jeremy en analysant son radar. C'est le Sixième Territoire !
- Il y a une sorte de cavité sur le côté, observe Ulrich. On doit pouvoir entrer par là...

Ils détruisent les derniers Rekins à proximité puis les quatre Navskids se rattachent au Skid qui pénètre l'édifice et débouche sur une première salle à l'air libre.

Aelita immobilise le Skid, active le bouclier puis débarque ses passagers.

 

Une fois au sol, nos héros observent les alentours, intrigués par ce nouvel environnement.

Les murs sont constitués de blocs massifs d'un noir métallique qui émettent pourtant une certaine lumière, notamment grâce à des interstices desquelles s'échappe une inquiétante lumière rouge.

- Alors c'est ça le Sixième Territoire ? Demande Odd. X.A.N.A. a vraiment des goûts discutables en matière de décoration !

La luminosité des fissures rouges s'intensifie et une voix aussi atroce que synthétique résonne :
- Qu'y a-t-il, Odd ? Tu n'aimes pas la couleur de votre future tombe ?

- Qu'est-ce que c'était ? s'inquiète Odd. Qui a parlé ?

Les Lyoko-guerriers sortent leurs armes et se regroupent.

Jeremy finit par répondre :
- C'est X.A.N.A...

- Quoi !? s'exclame Yumi stupéfaite.
- Qu'est-ce qui te surprend, Yumi ? demande la voix. Le fait que je puisse parler comme un humain ? Sache qu'à l'heure actuelle, je peux faire beaucoup de choses comme les humains.

- Je le savais, reprend Ulrich. X.A.N.A. cherche à prendre une forme humaine pour se matérialiser !
- Pour ta gouverne Ulrich, précise la voix, la matérialisation est désormais la prochaine étape pour moi, puisque j'ai déjà acquis mon enveloppe corporelle humanoïde.

- On ne te laissera pas faire, X.A.N.A. ! réplique William.
- Comment ? interroge la voix. C'est toi ? Toi, William, mon ancien pion, c'est vraiment toi qui me menaces ? Je vois que ton retour parmi les humains t'a restitué ton sens de la plaisanterie.

Sissi pose sa main sur l'épaule de William pour tenter de le calmer, tandis que la voix s'adresse désormais à elle :
- Ah, Sissi, j'allais t'oublier. Si tu savais comme je regrette de ne pas avoir réussi à te prendre à mes côtés. Tu avais toutes les qualités requises pour devenir la reine sur mon échiquier, pour réussir là où William avait échoué. J'ai pris des risques pour te capturer, et voila le résultat : ma Méduse vous a révélé l'existence de mon repaire, et maintenant je vais devoir te tuer, comme les autres. Quel gâchis.

- Tu parles beaucoup pour un programme informatique, remarque Naxxya.
- Rassure-toi, lui répond la voix, même si je pourrais en dire long sur ton compte aussi, Naxxya, je peux finalement te résumer à ceci : une géante parmi les insectes.

Jeremy intervient :
- Arrêtez de lui parler ! Ne l'écoutez plus ! X.A.N.A. cherche à vous déstabiliser ! Ne le laissez pas vous...
- Tu crois peut-être que je ne t'entends pas, Jeremy ? l'interrompt la voix. Tu te crois à l'abri, bien installé dans ton fauteuil derrière ton écran, à donner des ordres pendant que tes amis risquent leur vie ? Mais X.A.N.A. entend tout, X.A.N.A. voit tout. Et X.A.N.A. sait tout.

- Si tu sais tout, alors dis-moi où est mon père ! s'exclame Aelita. Il est ici, n'est-ce pas !?
- Waldo Schaeffer alias Franz Hopper ? Bien sûr qu'il est ici, répond la voix. Il m'a été extrêmement utile, si vous saviez...
- Monstre... murmure Aelita en fermant les yeux.

- Je vois que tu tiens beaucoup à ton père, Aelita, poursuit la voix. Dans ce cas, tu devrais peut-être le secourir, car il souffre beaucoup en ce moment.
- Où est-il !? Qu'est-ce que tu lui as fait !!? s'écrie Aelita, les larmes aux yeux.

- Il n'est pas très loin de votre position, répond la voix. Je dirais même que vous pouvez le rejoindre en moins de cinq minutes en courant. D'ailleurs, dépêchez-vous, car passé ce délai, il mourra.
- Quoi !? s'exclame Aelita horrifiée.
- Et je précise que vous devez être sept sur la ligne d'arrivée, ajoute la voix, alors attention à ne pas vous faire dévirtualiser en chemin.

- Ne l'écoutez pas ! ordonne Jeremy. C'est un piège, je suis sûr qu'il ment !

La voix prend alors un ton sarcastique :
- Tiens Jeremy, je t'envoie une vidéo ! N'oublie pas de laisser tes commentaires !

Une fenêtre de vidéo s'ouvre alors sur l'écran de Jeremy, montrant explicitement Franz Hopper enfermé dans un champ d'énergie qui se resserre lentement sur lui, tout en lui envoyant périodiquement de douloureuses décharges d'énergie.

- Qu'est-ce que tu vois Jeremy ? demande Yumi.
Jeremy hésite, puis se résigne :
- Courez, mais soyez prudents...

 

Ils s'engouffrent donc dans le premier couloir devant eux et se mettent à courir, mais déjà, plusieurs directions se présentent.

- Qu'est-ce qu'on fait ? On se sépare ? propose Odd.
- Non, surtout pas, répond Ulrich.
- Jeremy, tu n'as rien sur ton écran-radar ? demande Sissi.

- Je n'ai pas accès au plan global de ce territoire, je peux juste visualiser un périmètre restreint autour de vous, explique Jeremy. D'ailleurs, je crois que je détecte des monstres qui viennent vers vous.

Les deux couloirs à leur gauche commencent à être investis par des Tarentules, ce qui force les Lyoko-guerriers à prendre le couloir de droite.

- Pourquoi on ne les affronte pas ? demande Odd.
- Parce que le temps nous est compté, répond Jeremy. Tournez à gauche, je détecte d'autres monstres venant de droite.

Nos héros passent leur temps à courir et à changer de direction pour éviter les monstres qui arrivent de toute part, mais finissent par être encerclés.

Ils commencent donc à se battre, quand Aelita capte soudain une faible pulsation et se concentre pour parvenir à en localiser la source.

- Ils sont de plus en plus nombreux ! observe William. Faut pas qu'on reste ici !
- Et on va où dans ce cas ? demande Naxxya.

Aelita parvient enfin à repérer la provenance du signal :
- Par là !

Ils détruisent les monstres qui leur barraient la route puis suivent Aelita, mais d'autres monstres arrivent en face.

- Tu es sûre de toi ? s'inquiète Sissi.
- Non, mais c'est tout ce que j'ai, répond Aelita.
- Si ! C'est bien ici ! reprend Jeremy en repérant une importante source d'énergie sur son radar. Avancez encore un peu dans cette direction, il y a une salle sur la droite...

Ils entrent dans la salle en question avant que les monstres ne les rejoignent, puis Aelita crée du décor pour barricader l'entrée.

- Pas de doute, c'est bien ici, déclare Ulrich en voyant Franz Hopper inconscient dans son champ d'énergie qui rétrécit.
- Papa ! Papa réponds-moi ! crie vainement Aelita.

Odd s'impatiente :
- Eh oh ! X.A.N.A. ? On a gagné, on a trouvé Franz Hopper en moins de cinq minutes et on est tous là. Dépêche-toi de le libérer espèce de mauvais perdant !

Jeremy intervient :
- Calmez-vous ! Que voyez-vous dans cette salle ? décrivez-la moi !

Sissi regarde autour d'elle :
- Ben, c'est une salle, avec une entrée, des murs, un sol, un plafond. Franz Hopper est au milieu, retenu dans une sorte de champ d'énergie...
- La salle est de forme octogonale, et un œil de X.A.N.A. décore chaque mur sauf le mur de l'entrée, précise Naxxya.
- Ça fait donc sept yeux de X.A.N.A. en tout, conclut Jeremy. Et X.A.N.A. voulait que vous soyez sept...

- Je crois que j'ai compris ! s'exclame Odd avant de tirer une Flèche-laser sur l'œil qui orne le mur derrière lui.

Mais le champ d'énergie se resserre brusquement sur Franz Hopper.
- Non en fait j'ai rien compris... s'excuse Odd.

Aelita s'approche d'un œil puis pose sa main dessus, et le champ d'énergie s'atténue légèrement.
- Ça fonctionne ! constate-t-elle en maintenant sa main contre le symbole. Posez tous votre main sur un œil de X.A.N.A. !

Ils se placent donc chacun devant un mur et posent leurs mains sur les différents yeux de X.A.N.A., sauf Yumi qui hésite.

- On y est presque ! observe William en voyant que le champ d'énergie a quasiment disparu.

Odd s'aperçoit que Yumi ne les a pas imités :
- Ben alors Yumi ? Il ne manque que toi ! Pose ta main sur cet œil, on va pas y passer la nuit !

Yumi reste dubitative :
- Ça ressemble trop à un piège. X.A.N.A. qui nous permet de libérer Franz Hopper en cinq minutes, les montres qui nous ont pratiquement guidés jusqu'ici... Et puis qu'est-ce qui nous prouve que c'est vraiment Franz Hopper qui se trouve dans ce champ d'énergie ? X.A.N.A. n'a-t-il pas dit lui-même qu'il avait acquis une forme humaine dans le but de se matérialiser bientôt ?

William se met à douter lui aussi :
- Maintenant que tu le dis Yumi, c'est vrai : tout ça est beaucoup trop facile... X.A.N.A. n'a pas pour habitude de nous faire de tels cadeaux...

- Le temps presse ! s'impatiente Aelita. Mon père va mourir !

- Jeremy, tu en penses quoi ? demande Ulrich.
- C'est vrai que tout ça est louche, reconnait Jeremy. Néanmoins, si X.A.N.A. en personne se trouvait dans la même pièce que vous, je pense que je le verrais sur mon radar...
- Tu penses ou tu en es sûr ? interroge Yumi.

- Le champ d'énergie va écraser Franz Hopper ! s'exclame Sissi.

Aelita se tourne vers Yumi et l'implore :
- Je t'en supplie Yumi... Fais-le pour moi...

Yumi soupire, ferme les yeux, et pose enfin sa main sur le dernier œil, ce qui fait disparaître le champ d'énergie.

Aelita se précipite sur le corps inanimé de son père, mais soudain, elle s'arrête et recule.

- Qu'est-ce qu'il y a ? s'inquiète Ulrich.
- C'est... Ce n'est qu'une image ! répond Aelita stupéfaite.

L'hologramme de Franz Hopper disparait sous leurs yeux.

- X.A.N.A. a fait tout ça pour se moquer de nous ? demande Naxxya.
- Non, je pense que c'est bien pire, répond Ulrich. X.A.N.A. a dû profiter de ce contact avec ses propres interfaces pour changer quelque chose en nous...
- Pourtant je ne vois rien d'anormal, constate Jeremy. Points de vie, énergie, pouvoirs, intégrité cellulaire... attendez ! ...Si ! Il a réussi à effacer quelque chose !...

Les Lyoko-guerriers se regardent avec inquiétude pendant que Jeremy tente de comprendre les effets de l'opération effectuée par X.A.N.A..

- Il a supprimé la procédure de rematérialisation consécutive à une perte de 100% des points de vie ! C'est une catastrophe !!

William écarquille les yeux :
- Tu es en train de nous dire que si on meurt sur Lyoko, on disparait définitivement !?

- Je savais que c'était un piège, murmure Yumi.
- Comment on va rentrer chez nous alors !? demande Odd.
- Il faut que je vous dévirtualise manuellement, répond Jeremy. Mais pour ça, vous devez d'abord quitter le Sixième Territoire !
- Les couloirs doivent être remplis de monstres à présent, déclare Naxxya.

- Alors préparez-vous à courir ! annonce Ulrich en sortant ses sabres. Il faut qu'on retourne au Skid sans perdre personne et sans s'arrêter ! William et Odd, vous passez devant avec moi ! Aelita, Yumi et Naxxya, vous fermez la marche ! Sissi, tu restes entre les deux lignes et tu nous soignes en continu !

- C'est parti ! conclut William en abattant le décor qu'avait créé Aelita pour bloquer l'entrée.

 

Les sept Lyoko-guerriers foncent simultanément pour traverser les couloirs malgré les innombrables monstres.

Pendant que William, Ulrich et Odd percent les lignes ennemies en recevant les soins quasi-permanents de Sissi, les trois autres filles s'efforcent de bloquer les tirs arrivant de derrière, mais un Rampant agrippe la jambe d'Aelita pour la faire tomber et commence à la trainer vers l'arrière.

Naxxya se jette vers elle pour la rattraper par la main et Yumi lance un éventail pour détruire le Rampant, mais les autres monstres en profitent pour leur envoyer un déluge de tirs.

Sissi peine à soigner tout le groupe et finit par tomber à court d'énergie puis perd connaissance.
William la porte dans ses bras, laissant à Ulrich et Odd la tâche d'ouvrir le passage à travers les monstres.

- Mon écran indique que le Skid est attaqué ! les prévient Jeremy. Dépêchez-vous de le rejoindre avant que son bouclier ne disparaisse !

Ils arrivent juste à temps pour éliminer les monstres qui tiraient sur le bouclier puis s'enfuient à bord du Skid.

Ils ramènent celui-ci à son garage dans le Cinquième Territoire, et Jeremy les dévirtualise enfin.

 

Sans dire un mot, nos héros retournent à Kadic, tandis que le crépuscule donne au ciel une teinte rougeoyante.

Jeremy réunit ses amis dans sa chambre.

- Bon, mission accomplie, déclare Odd. On a « repéré le terrain » comme prévu...
- Tu parles, rétorque William. On est arrivés, on s'est fait piéger, on s'est sauvés en courant. Bien joué.
- Eh ! Fais pas comme si c'était moi le responsable ! s'indigne Odd.
- Ah bon ? C'est pas toi qu'a dit « Yumi dépêche-toi on va pas y passer la nuit » ?
- Ben et toi alors ? poursuit Naxxya. Pourquoi tu ne l'as pas empêchée si tu savais que c'était un piège ?
- T'insinues quoi par « je savais que c'était un piège » !? s'énerve William.

Sissi le retient par le bras pour le calmer, puis Jeremy se racle la gorge avant de leur exposer la situation :
- Comme vous l'avez compris, X.A.N.A. nous a piégés, et il va maintenant tenter de nous éliminer un par un. C'est ce qui se passera si on continue à désactiver les tours au jour le jour en prenant le risque de voir l'un d'entre nous perdre tous ses points de vie. Ce qui était simplement regrettable lors de nos missions est désormais fatal. C'est pourquoi je pense que la seule solution qu'il nous reste est de retourner sur le Sixième Territoire et d'affronter X.A.N.A. directement pour le détruire.

Les Lyoko-guerriers sont assez troublés en entendant les propos de Jeremy, mais ils comprennent qu'ils n'ont pas d'autre choix et se contentent donc d'approuver en silence.

- Ce sera certainement la dernière mission, poursuit Jeremy. Ou bien nous vaincrons X.A.N.A., ou bien nous mourrons tous. Sachez que vous êtes libres d'abandonner maintenant, mais ce serait stupide car si X.A.N.A. parvient à se matérialiser, il finira par vous retrouver...

Jeremy tend sa main :
-...Alors je vous demande à tous : êtes vous prêts à vous battre une dernière fois pour espérer retrouver un monde sans X.A.N.A., un monde sans danger ?

Aelita tend sa main :
- J'ai confiance en toi, Jeremy.

Ulrich tend sa main :
- Il est temps d'en finir.

William tend sa main :
- Que le cauchemar cesse.

Sissi tend sa main :
- Puisque c'est la dernière fois...

Naxxya tend sa main :
- J'en suis.

Odd tend sa main :
- Je sais pas quoi dire...

Les regards se tournent vers Yumi qui finit par tendre sa main :
- Bien sûr que je viens.

- Parfait, conclut Jeremy. Je vais donc préparer la mission sur mon ordinateur. Et vous, je vous conseille d'aller dormir car demain, vous devrez être à 200% de votre forme pour affronter X.A.N.A..

 

En sortant de la chambre de Jeremy, Aelita s'excuse auprès de Yumi :
- Tu avais raison Yumi, c'était un piège évident, j'aurais dû t'écouter...
- C'est pas ta faute, la rassure Yumi. Tu ne pouvais pas savoir ce que X.A.N.A. cherchait à faire.
- Si je t'avais écoutée, poursuit Aelita, on ne serait pas dans une situation aussi désastreuse... Je suis entièrement responsable de ce qui est arrivé... Depuis le début...

Yumi prend Aelita par les épaules et la regarde droit dans les yeux :
- Ecoute, peut-être qu'on aurait effectivement pu éviter ce qui s'est produit aujourd'hui si tu avais agi différemment. Mais moi, tout ce que je vois, c'est que tu as agi dans le but de sauver ton père, et je ne peux pas t'en vouloir pour ça.

Yumi serre Aelita dans ses bras puis murmure :
- Quoi qu'il arrive, tu es ma meilleure amie, et les amis ça sert aussi à se soutenir dans les moments difficiles.

 

La nuit est tombée sur Kadic.

Yumi et William sortent et commencent à rentrer chez eux.

Avant de franchir le portail, William s'arrête et regarde en direction du dortoir :
- A ton avis Yumi, combien de Lyoko-guerriers en herbe dorment dans ce bâtiment ?
- Où tu veux en venir ? demande Yumi.
- Que dirait X.A.N.A. en voyant débarquer des dizaines de combattants dans sa base ?

Yumi secoue la tête :
- Laisse tomber, William. On n'a pas les moyens de former autant de Lyoko-guerriers. Et les envoyer sur le Sixième Territoire reviendrait à les envoyer à l'abattoir car on ne peut plus se permettre de perdre tous nos points de vie.
- C'est vrai, reconnait William. Mais d'un autre côté, aller affronter X.A.N.A. à sept parce que le temps nous manque, c'est un peu du suicide aussi. On n'est pas assez préparés.

Yumi soupire :
- Si c'est ta façon de dire que tu as peur, sache que j'ai peur moi aussi. Mais j'ai surtout l'espoir qu'on puisse vivre en paix un jour. Si malheureusement on meurt demain, on aura au moins tenté de contrer X.A.N.A.. Et je suis persuadée que si nous l'avons fait, alors d'autres viendront forcément après nous pour tenter à leur tour de vaincre X.A.N.A.. L'espoir nous fait vivre, et c'est ce qui fait de nous ce que nous sommes : des humains.

William reçoit un SMS et sourit :
- Désolé Yumi, mais tu vas devoir rentrer sans moi.

Il retourne vers le dortoir, contourne le bâtiment et commence à escalader vers la chambre de Sissi.

- C'est ça, va donc réconforter ta Sissi, conclut Yumi avant de recevoir un SMS elle aussi.

Elle lit le message, lève les yeux en direction de la fenêtre de la chambre d'Ulrich et Odd, puis sourit à son tour.


Pendant ce temps, dans la chambre d'Aelita et Naxxya, Aelita se lève et déclare :
- Je vais aider Jeremy à finir les préparations. Bonne nuit.
- Bonne nuit, répond Naxxya.

Aelita sort discrètement de sa chambre puis descend à l'étage des garçons et commence à traverser le couloir.

L'œil collé contre la serrure de sa propre porte, Odd voit Aelita passer dans le couloir, puis il sort à son tour et monte à l'étage des filles.

Yumi l'aperçoit de l'extérieur par une des fenêtres et commence donc à escalader le mur pour rejoindre la chambre d'Ulrich.

 

Aelita arrive à la chambre de Jeremy.
Celui-ci lui ouvre et lui demande :
- Tu n'arrives pas à dormir ?

Aelita entre et referme la porte :
- Je suis venue t'aider...
- Ce n'est pas nécessaire, répond Jeremy en retournant sur son ordinateur. J'ai fini les préparations, je règle juste l'interface.

Aelita se déshabille :
- Dans ce cas, profitons-en...

Jeremy se retourne et sursaute en voyant Aelita nue devant lui.

Elle lui enlève ses lunettes puis l'embrasse.

- Je t'aime, Jeremy...

 

Odd arrive devant la chambre de Naxxya et voit la silhouette de Jim qui patrouille à l'autre bout du couloir.

L'élève se colle donc dos à la porte de la chambre pour ne pas être repéré, mais la porte s'ouvre et il tombe en arrière puis roule sur le côté avant qu'elle ne se referme.

Naxxya empoigne Odd, le soulève du sol et le plaque contre le mur pour l'embrasser.

Odd en profite pour prendre appui avec ses pieds contre le mur et se propulse vers l'avant, faisant reculer Naxxya qui tombe en arrière sur son lit avec Odd sur elle qui lui sourit.
- J'ai gagné ! s'exclame-t-il avant d'embrasser sa proie à nouveau.

 

William arrive à la fenêtre de Sissi et se glisse discrètement dans la chambre, plongée dans l'obscurité.

La lumière s'allume, et il voit Sissi en peignoir, adossée au mur.

- Je commençais à m'impatienter, déclare-t-elle en souriant.

William sourit à son tour, puis elle laisse tomber son peignoir.

 

Yumi atteint la fenêtre d'Ulrich qui lui tend la main pour l'aider à se hisser.

- J'ai du mal à croire que demain, on va devoir affronter X.A.N.A. en personne, déclare Ulrich.
- Oublie X.A.N.A. pour cette nuit s'il te plait, lui demande Yumi qui commence à lui enlever ses vêtements.
- Euh... Tu es sûre que le moment est bien choisi pour... ?

- T'inquiète pas, répond Yumi. On ne sera pas les seuls à le faire cette nuit. Notre dernière nuit...

 

 

 

Chapitre X (dernier chapitre) :
"Un monde sans danger ?"
(épisode #105)


Un rayon de soleil matinal vient caresser la joue de Sissi qui se réveille dans les bras de William.
Elle se lève, s'habille et prend une feuille blanche pour y écrire quelques mots avant de la mettre dans une enveloppe qu'elle scelle en faisant couler de la cire.

Voyant que William commence à émerger de son sommeil, elle lui murmure à l'oreille :
- Je vais voir si Jeremy est réveillé.

Elle sort, rejoint la chambre de Jeremy et frappe à la porte :
- Jeremy ? Je peux entrer ?
- Euh... Oui... attends deux secondes, répond Jeremy.

Il finit par lui ouvrir la porte, et Aelita en profite pour sortir :
- Salut Sissi ! A tout à l'heure !

Jeremy regarde Aelita qui s'éloigne, puis demande à Sissi :
- Qu'est-ce que je peux faire pour toi ?

Sissi lui tend l'enveloppe scellée :
- J'aimerais que tu remettes cette lettre à mon père si jamais il m'arrivait quelque chose sur Lyoko...

 

Aelita arrive à sa chambre et frappe à la porte :
- Naxxya ? T'es réveillée ?...

N'obtenant pas de réponse, Aelita ouvre la porte et voit Naxxya qui s'empresse de cacher ses jambes avec sa couverture.
- Hey, détends-toi, ce n'est que moi ! la rassure Aelita en refermant la porte derrière elle.
- Euh... bien dormi ? demande timidement Naxxya.
- On peut dire ça, répond Aelita en rougissant. Bon, je vais prendre une douche.

Aelita prend ses affaires puis sort de la chambre et s'exclame :
- C'est bon Odd, tu peux sortir !
Elle referme la porte et se dirige vers les douches en riant.

Odd sort la tête de la couverture et reprend son souffle :
- Mais comment elle a su que j'étais là !?
- Aucune idée, répond Naxxya. Bon, je crois que je vais prendre une douche aussi.

 

Ulrich se réveille, Yumi dans ses bras.
- Il est temps d'y aller, murmure-t-il en regardant l'heure sur son radio-réveil.
- Encore une minute, s'il te plait, répond Yumi sans ouvrir les yeux.

Ils restent donc enlacés, espérant que cette minute se change en éternité.
Ils se souviennent en silence de leurs moments passés.
Leur première rencontre, leur premier baiser.
Mais le temps qui s'écoule les ramène à la réalité.
Ils se lèvent, sortent de la chambre, s'embrassent une dernière fois et s'éloignent chacun de leur côté.

 

Yumi arrive aux douches des filles qui papotent entre les différentes cabines.
- Salut les filles, bien dormi ? demande Yumi en entrant dans l'une des cabines.
- Oh ? Salut Yumi ! répond Sissi dans la cabine voisine. T'as dormi au lycée ?
- Yep, Odd n'était pas dans sa chambre, alors j'ai pris sa place, explique Yumi.
- Si Odd n'était pas dans sa chambre, je me demande où il a bien pu dormir ! reprend Aelita ironiquement.
- Je ne vois absolument pas de quoi tu parles, répond Naxxya.

 

Ulrich arrive aux douches des garçons :
- Salut les gars ! déclare-t-il en entrant dans une cabine.
- Salut Ulrich, répond William dans la cabine d'à côté.
- Tiens ? William ? T'as dormi ici ? s'étonne Ulrich.
- Oui, Sissi m'a demandé de rester avec elle cette nuit, explique William.
- Ulrich, t'as pensé à réveiller Odd ? demande Jeremy.
- Non, Odd n'a pas dormi dans notre chambre cette nuit, répond Ulrich. J'espère qu'il arrivera à se réveiller tout seul...

 

Odd finit par se lever :
- Bon allez, je vais prendre ma douche.

Il sort de la chambre et se dirige vers la salle des douches.

 

Jeremy entend la porte qui s'ouvre :
- Ah, le voila. Bien dormi, Odd ?
- Quoi ? demande Nicolas qui vient d'entrer.
- Ah non, c'est pas Odd, c'est Nicolas, conclut William.

- J'ai un doute là, déclare Ulrich. Si Odd a dormi à l'étage des filles, est-ce qu'il pensera à redescendre à l'étage des garçons pour prendre sa douche ?

 

Odd se brosse tranquillement les dents devant le miroir en pensant :
« C'est bien la première fois que je me brosse les dents avant de manger. Ça fait tout bizarre, j'ai l'impression de ne pas reconnaitre le lavabo... »

Soudain, les cabines des douches s'ouvrent et les quatre filles en sortent en serviettes de bain.
- Ne m'attendez pas pour manger, déclare Yumi. Je vais passer chez moi pour...

Elle s'interrompt en voyant Odd qui les regarde, l'air perdu, en tentant de comprendre comment il s'est retrouvé ici.

Aelita se cache derrière Naxxya en riant.
Odd reste immobile devant elles, complètement stupéfait.

Sissi et Yumi, furieuses, s'approchent et arment leur poing simultanément :
- Prépare-toi...
- ...à mourir !!

Elles collent un puissant « combo-punch » à Odd qui vole avant de s'éclater contre le mur du fond, puis elles le saisissent chacune par un bras pour le jeter hors de la salle de douche.

 

A l'heure du petit déjeuner, Jeremy s'impatiente :
- Bon sang mais que fait Odd !? Il dort encore ou quoi ?

Odd arrive enfin :
- Désolé pour le retard, j'ai mis un peu plus de temps que prévu pour retrouver le chemin des douches car je me suis égaré dans une faille spatio-temporelle...

Naxxya lui donne ses tartines en souriant.

Jeremy regarde sa montre :
- Bon, rendez-vous à 11h30 à l'usine. Ulrich, tu préviens Yumi. Odd, ne sois pas en retard.

Jeremy et Aelita se lèvent de table et quittent la cantine.

Ulrich se lève à son tour et va s'assoir à la table de Milly et Tamiya :
- Salut les filles. J'ai un service à vous demander. Vous pourriez réimprimer une des photos de votre journal sur du papier photo ?

 

* * *

 

Arrivée chez elle, Yumi se glisse discrètement dans sa chambre pour noter quelques lignes dans son journal intime.
Elle voudrait en écrire d'avantage, mais un SMS d'Ulrich l'informe que le rendez-vous à l'usine est fixé à 11h30.
Elle range donc son journal intime puis descend pour embrasser ses parents.

- Bien dormi ? lui demande sa mère.
- On ne t'a pas entendue rentrer hier soir, poursuit son père.

Elle les serre tous les deux très fort dans ses bras.

- ...Tu es sûre que tout va bien ? s'inquiète sa mère.
- Oui, tout va pour le mieux, ne vous en faites pas, répond Yumi en souriant pour les rassurer.

Elle passe ensuite devant la porte du salon puis voit Hiroki et Johnny en train de jouer à un jeu vidéo sur la console.

« Entrainez-vous bien à sauver le monde », pense-t-elle en s'éloignant.

 

* * *

 

Ulrich s'introduit discrètement dans les bureaux de l'administration de Kadic.
Comme il s'y attendait, il y découvre une pile d'enveloppes contenant les bulletins scolaires du troisième trimestre, prêts à être envoyés aux parents des élèves.
Ulrich s'empresse de trouver son bulletin et y attache la photo de son équipe de football victorieuse où il tient la coupe, puis il remet le tout dans l'enveloppe avant de s'éclipser.

 

* * *

 

Ayant enfin terminé de manger, Odd regagne sa chambre et sort Kiwi de sa cachette en souriant :
- Viens mon chien, on va se promener.

Kiwi agite la queue pour exprimer son enthousiasme.
Odd cache son animal sous son gilet puis sort pour rejoindre la forêt.

Arrivé dans le parc de Kadic, Odd laisse sortir Kiwi puis ramasse un bâton et commence à marcher dans les bois.

- Tu te rends compte ? demande Odd en lançant le bâton. On nous a séparés pendant presque une année, puis j'ai profité de vacances de Pâques pour enfin te ramener, et voilà qu'aujourd'hui on risque d'être séparés pour de bon à cause de X.A.N.A...

Kiwi lui ramène le bâton avec fierté.
- Je sais bien que toi, tu te préoccupes pas de tout ça, poursuit Odd. Mais moi, je m'inquiète pour ce que tu vas devenir...

Il lance à nouveau le bâton en continuant d'avancer dans la forêt.
- S'il devait m'arriver quelque chose, il faudrait que tu rentres à la maison. Même si mes sœurs sont parfois difficiles à vivre, Papa et Maman prendront soin de toi. Et puis, tu auras ma chambre pour toi tout seul...

Ils arrivent à la plaque d'égout.
Kiwi lui ramène le bâton, toujours aussi fier de lui.

Odd caresse son chien, saisit le bâton et verse une larme :
- J'espère que tu retrouveras le chemin de la maison...

Il lance le bâton de toutes ses forces et disparait dans les égouts.

 

* * *

 

Sissi fait venir Hervé et Nicolas dans sa chambre :
- Je sais que je n'ai pas toujours été très cool avec vous deux, déclare-t-elle. Mais même si je ne l'ai pas montré, tout ce que vous avez fait pour moi m'a beaucoup touchée. Alors aujourd'hui, c'est à mon tour de faire quelque chose pour vous.

Hervé et Nicolas se regardent, incrédules.

- Bon, ne perdons pas de temps, reprend Sissi en installant les deux garçons devant son miroir. Hervé, je te lègue ceci : c'est la crème anti-boutons la plus efficace que je connaisse. Elle permet d'atténuer leur volume, leur rougeur et limite également leur réapparition.

Tandis qu'Hervé commence à s'appliquer de la crème miracle sur le visage, Sissi sort une brosse et de la laque.

- Nicolas, les cheveux, ça se coiffe. Même sans en faire toute une œuvre d'art, tu peux au moins les brosser et tirer quelques mèches vers l'arrière. Regarde Hervé : même si sa coiffure est discutable, au moins il est coiffé, et ça montre qu'il prend soin de ses cheveux.

Sissi se recule pour mieux observer ses deux patients :
- Levez-vous s'il vous plait.

Ils s'exécutent et se tournent face à elle.

- Hervé, le bleu te va très bien, mais je suis sûre que tu as des vêtements plus décontractés. A la limite, enlève ton veston et ta cravate, et détache un bouton de ta chemise (chemise que tu sortiras de ton pantalon). Quant à toi Nicolas, pour l'amour du ciel, redresse la tête ! Non seulement ça te donnera de l'assurance, mais ça te permettra aussi de t'énoncer clairement, sans avoir une voix à demi coincée.

Hervé et Nicolas s'empressent de mettre en pratique les conseils de Sissi, puis se tournent à nouveau vers le miroir et sont émerveillés par le résultat.

- Alors ? Qu'en pensez-vous ? demande Sissi en souriant.
- Waow, répond Nicolas d'une voix claire.
- Comment est-ce possible !? s'interroge Hervé.

- Bien, je dois vous laisser maintenant, conclut Sissi. Mais je compte sur vous pour vous trouver chacun une cavalière pour la fête de fin d'année qui a lieu ce soir !

 

* * *

 

A l'infirmerie, Naxxya suit une dernière séance avec Yolande et tente de lui faire part de ses tourments sans lui révéler leurs activités secrètes.

- Tu sais, déclare Yolande, c'est tout à fait compréhensible de ressentir ce genre d'angoisse en fin d'année. Chaque élève est heureux d'être bientôt en vacances mais reste dans l'incertitude de retrouver ou non ses camarades l'année suivante.

Naxxya secoue la tête :
- Vous n'y êtes pas du tout, Yolande...
- Je disais ça pour l'exemple, répond l'infirmière. Si j'ai bien suivi ce que tu m'as dit malgré les nombreux points que tu refuses d'éclaircir, tu as l'impression d'arriver à une sorte d' « échéance », à la fin d'une période qui, rétrospectivement, te paraît si belle que tu voudrais la continuer sans que rien ne change. Je crois même que tu aimerais revivre une période similaire encore et encore pour retrouver les mêmes lieux, la même ambiance, les mêmes personnes, les mêmes bons moments.

- Ça ne me déplairait pas, je l'avoue, reconnait Naxxya.
- Mais le temps s'écoule, que tu le veuilles ou non, chacun doit s'en accommoder. Cette année, tu es parvenue à tourner une page sombre de ton existence. Il est temps pour toi d'apprendre à tourner aussi les plus belles pages de ta vie, même si tu aimerais t'y attarder.

Naxxya reste silencieuse, et Yolande poursuit :
- Tu es encore jeune, et l'avenir te réserve certainement beaucoup de bonnes surprises. Là, on dirait que tu réagis comme si tout allait subitement s'arrêter, mais tu n'en es qu'au début de l'histoire.

- Justement, soupire Naxxya. J'envisage la possibilité que l'histoire touche à sa fin...

 

* * *

 

William arrive sur le toit du bâtiment des sciences. Il ramasse une barre de fer, se place au centre du toit, ferme les yeux et commence à donner des coups dans le vide, comme pour simuler un combat.

Une voix résonne dans sa tête :
- C'est ici que tu t'entrainais l'été dernier, n'est-ce pas ?
- ...Dans le but de te détruire, répond mentalement William.
- Me détruire ? interroge la voix. C'est impossible. Car tu es faible, aussi faible que les autres.

William continue de fendre l'air en fermant les yeux, mais la voix poursuit :
- Tu les trahiras...
- Tais-toi...
- Vous allez tous... mourir...
- TAIS-TOI !!! Hurle William qui se laisse emporter par son coup et manque de tomber du toit.

 

* * *

 

A l'usine, dans la salle de commande, Aelita regarde l'heure :
- 11h20. Les autres ne devraient plus tarder à arriver, déclare-t-elle.

Jeremy prend sa main :
- Aelita, tu vas me promettre d'être très prudente quand vous serez sur Lyoko.
- Tu as l'air encore plus inquiet que moi Jeremy, tu es sûr que ça va ?
- Pour être honnête, je doute sérieusement de nos chances de réussir cette ultime mission...
- On n'a plus vraiment le choix de toute façon. Et puis après tout, ce n'est pas la première fois qu'on se retrouve dans une situation critique, mais on est toujours parvenus à s'en sortir. Pourquoi ça serait différent cette fois ?

Jeremy soupire :
- Il y a une chose dont je ne vous ai pas parlé. C'est difficile à croire, mais j'ai reçu un message du futur. Un futur dans lequel d'autres ont pris notre place car X.A.N.A. nous a tués après nous avoir tendu un piège, et j'ai bien peur que nous ne soyons déjà tombés dans ce piège hier soir, et qu'aujourd'hui X.A.N.A. nous attend pour nous tuer...

- Mais pourquoi tu ne nous en as pas parlé ? demande Aelita.
- J'ai voulu le faire, explique Jeremy, mais le DVD qui contenait le message a fini par se désintégrer. Plus rien ne prouvait que je vous disais la vérité, alors je ne vous ai rien dit.

- Eh bien moi, je te crois Jeremy, reprend Aelita. Mais je crois aussi que nous avons le pouvoir de changer le futur...

L'ascenseur s'ouvre et les autres arrivent.
- On est tous là, déclare Ulrich.

- Bien. Avant de partir, est-ce que quelqu'un a une question ? demande Jeremy.
- Oui ! Moi ! répond Odd. Pourquoi on n'éteint pas juste le super-calculateur ?
- Ça ne détruirait pas X.A.N.A., explique Jeremy, et ça ne l'arrêterait pas non plus.
- Mais ça l'endormirait, non ? insiste Odd.

- Impossible d'en être sûr puisque sans le super-calculateur, on n'a aucun moyen de surveiller X.A.N.A.. Notre ennemi est devenu extrêmement puissant, et même si on parvenait à l' « endormir », il accumulerait encore de la puissance et finirait par trouver le moyen de s'échapper malgré tout.

- En clair, reprend Aelita, c'est comme abandonner un prisonnier sur une île déserte au lieu de le mettre en prison. On ne peut pas le surveiller, et il finirait probablement par construire un radeau ou par attirer l'attention d'un navire pour s'échapper.
- Tant pis, j'aurai essayé, conclut Odd avant de descendre à la salle des scanners.

- Je vous envoie sur le Cinquième Territoire, déclare Jeremy.
- Pourquoi pas directement sur le Sixième Territoire ? demande Sissi.
- Je n'y ai pas accès, répond Jeremy. A moins que l'un d'entre vous ne s'y trouve déjà, auquel cas je pourrais virtualiser les autres à côté de lui.

Yumi entre dans un scanner :
- Quand tu veux, Jeremy.

Il virtualise les sept Lyoko-guerriers, puis ils rejoignent le Skid et plongent dans la Mer numérique.

Jeremy les prévient :
- Méfiez-vous : hier, les monstres ne s'attendaient pas à votre visite, mais aujourd'hui, ils doivent être à l'affut.
- Effectivement, confirme Ulrich en voyant une flotte de Rekins qui viennent vers eux. Navskids, en avant !

Yumi, Odd, Ulrich et William détachent leurs vaisseaux et commencent à tirer sur leurs adversaires pour couvrir le Skid qui descend.

- Soyez vigilants, leur recommande Jeremy. Et prévenez-moi si vous avez besoin d'être transférés.

 

A mesure que nos héros s'enfoncent en profondeur, les monstres se font de plus en plus nombreux et encerclent le Skid pour lui tirer dessus.

- Le bouclier a l'air de tenir, constate Aelita. Sissi et Naxxya, visez les Kalamars en priorité avec vos tourelles.

- Il faudrait descendre plus vite pour forcer les monstres à nous poursuivre, propose William. Ça réduirait leur fréquence de tir.
- Entendu, répond Aelita. J'active les réacteurs supérieurs.

Ulrich donne les instructions complémentaires :
- Navskids ! En formation carré à hauteur du Skid, et on plonge en spirale pour l'accompagner !

Le Skid accélère donc sa descente dans la Mer numérique, entouré par les quatre Navskids qui tourbillonnent autour de lui pour former un cône de rayons laser avec leurs tirs.

 

Ils aperçoivent enfin l'immense structure que constitue la base de X.A.N.A. au fond de la Mer numérique et commencent à se diriger vers la cavité latérale par laquelle sont entrés la veille, mais une ombre inquiétante tout au fond attire l'attention de Yumi.

- Navskids, on détruit les derniers monstres et on se regroupe sur le Skid, déclare Ulrich.
- Attendez ! s'exclame Yumi. Il y a quelque chose en dessous ! Ne descendez pas !
- « En dessous » de la base ?
- Oui ! confirme Yumi. J'ai vu une forme énorme se cacher en dessous...
- Probablement un Kalamar, suggère Jeremy.
- Non, je vous assure ! insiste Yumi. C'était beaucoup plus gros ! Je crois que cette chose attend qu'on s'approche de l'entrée pour surgir et nous attaquer...

Aelita stabilise le Skid :
- Qu'est-ce qu'on fait alors ?
- Bougez pas, je vais voir ! répond Odd qui fonce vers le fond pour aller voir sous la structure.

Dans sa tourelle, Naxxya observe les profondeurs et voit soudain un énorme tentacule qui glisse le long de l'un des piliers soutenant le territoire.
- Odd ! Sors de là-dessous !!
- Pourquoi ?... AAAAAAAH !!

Le Navskid de Odd ressort à pleine vitesse, poursuivi par un gigantesque monstre tentaculaire, et Sissi pousse un cri d'horreur.

- Qu'est-ce qu'il y a ?? s'inquiète Jeremy en voyant son écran-radar qui se brouille.
- Une pieuvre géante ! Monstrueuse ! répond Yumi.
- Dégagez ! Dégagez !! ordonne Ulrich.

Les Navskids s'écartent de la trajectoire du monstre toujours à la poursuite de Odd et commencent à lui tirer dessus.
Aelita rapproche le Skid pour permettre à Sissi et Naxxya de tirer aussi, mais tous leurs tirs semblent inefficaces contre le monstre.

- Qu'est-ce qu'on va faire !? interroge Yumi désemparée.
- J'ai trouvé ! s'écrie Odd qui continue de foncer.
- Vraiment ? T'as une idée pour le détruire ? demande Aelita.
- Non, mais j'ai un nom pour ce monstre ! répond Odd. Enfin, vous allez dire que ça manque d'originalité...

William essaye de deviner :
- Kalamar Géant ? Poulpe Kolossal ?
- ...Kraken ! s'exclame Odd avant de s'apercevoir que le monstre est encore à ses trousses. Aaah !! Il me suis toujours !! Faites quelque chose !

- Il y a trois yeux de X.A.N.A. répartis autour de sa tête, remarque Ulrich. Odd, tu continues de le distraire pendant que Yumi, William et moi, on s'attaque chacun à un œil !
- Des Kongres en approche ! signale Jeremy qui peine à maintenir son écran-radar opérationnel.
- On s'en occupe ! répond Sissi.

William parvient à tirer dans l'un des trois yeux du Kraken.
Le monstre abandonne alors Odd pour s'en prendre à William.

- Il est vraiment immense, déclare Yumi tout en essayant de tirer sur un des yeux du Kraken. S'il bouge sans arrêt comme ça, on va finir par percuter un tentacule...

Ulrich parvient à toucher un deuxième œil, ce qui ne manque pas de retourner le Kraken contre lui.

Aelita observe les déplacements du monstre :
- On dirait qu'il gagne de la vitesse à chaque fois qu'il perd un œil...

- Focalisez-vous sur le dernier œil ! ordonne Ulrich qui tente d'échapper aux tentacules.

Odd, Yumi, William, Sissi et Naxxya font alors converger leurs tirs et atteignent le troisième œil du Kraken qui s'arrête net puis se met à se convulser sur lui-même.

- Yes ! On l'a eu ! s'exclame Odd.

Mais le Kraken étend à nouveau ses tentacules et ouvre une large bouche circulaire entourée de dents au fond de laquelle se cachait un dernier œil de X.A.N.A..

- Non ! Il y a un quatrième œil ! signale Ulrich.

Le Kraken, furieux, élance alors ses tentacules vers les Navskids, les forçant à se déporter brusquement pour éviter d'être écrasés, puis il fonce sur le Skid.
Le sous-marin n'a pas le temps d'effectuer une manœuvre d'esquive que déjà, un tentacule s'enroule autour de sa tige puis le Kraken l'entraine vers le fond.

Voyant que les réacteurs du Skid sont impuissants face à la force démesurée du monstre, Aelita appelle à l'aide :
- Jeremy ! Transfère-nous !

Jeremy a juste le temps d'envoyer Aelita dans le Navskid de Yumi, Sissi dans celui de William, et Naxxya dans celui de Odd avant que le Kraken ne fracasse violemment le Skid contre le fond de la Mer numérique.

- Il faut qu'on entre dans la base ! reprend Ulrich. Foncez !
- Y'a un tentacule dans mon Navskid ! s'exclame Odd, écrasé sur son siège.
- Mais non, c'est moi ! répond Naxxya, assise sur lui.
- Ah ! ...Bah prends les commandes s'il te plait, là je vois rien du tout. Einstein, tu aurais dû prévoir des cockpits plus spacieux en cas de transfert !

Ils se dépêchent d'emprunter le passage étroit pour entrer dans la base afin d'être à l'abri du Kraken, puis ils émergent à l'air libre et sortent de leurs vaisseaux.

- J'espère que les Navskids auront assez d'autonomie pour vous permettre de remonter, déclare Jeremy. Sinon, vous ne pourrez plus faire demi-tour.
- Ça tombe bien, répond Ulrich. Il n'a jamais été question de faire demi-tour. Dis-nous plutôt par où aller pour avancer.
- Je pense qu'il faut rejoindre le centre du territoire, suggère Jeremy. Essayez d'aller tout droit, je vous préviendrai si je détecte quelque chose sur le radar. Quoi qu'il en soit, restez sur vos gardes.

Ulrich sort ses sabres :
- Compris. On reste bien groupés, et on fonce.

Les sept Lyoko-guerriers s'élancent donc à travers les couloirs du Sixième Territoire en maintenant leur cap et en détruisant tous les monstres que se dressent sur leur passage.

- Je ne voudrais pas avoir l'air de me répéter déclare Yumi, mais j'ai la désagréable impression que les monstres sont encore en train de nous guider...
- Pourtant ils nous tirent dessus, je peut te l'assurer, rétorque William qui bloque les tirs avec son épée.
- Peut-être, mais aucun de leurs tirs ne vient vers moi, remarque Aelita.
- Comment ça ? interroge Jeremy.
- Ben d'habitude, explique Aelita, je me fais tirer dessus en priorité, mais là c'est comme si les monstres prenaient soin de m'épargner. Vous voulez que je passe devant ?
- Si tu veux, répond Sissi. Je suis prête à te soigner en cas de problème.

Aelita se met donc en tête du groupe, et les monstres devant eux sont forcés de retenir leurs tirs.
- On dirait que ça fonctionne, observe Ulrich. Les monstres n'osent pas lui tirer dessus.
- Qu'est-ce que ça veut dire ? s'inquiète Jeremy.
- Aucune idée, mais ça rend le parcours beaucoup plus facile ! répond Odd qui court juste derrière Aelita.
- Restez vigilants, ajoute Ulrich. Il y en a quand-même qui tirent derrière et sur les côtés.

 

Ils progressent ainsi vers le centre du Sixième Territoire en conservant leur formation pour bloquer un maximum de tirs.
Après quelques minutes à traverser des couloirs et des antichambres en détruisant des monstres, ils aperçoivent le bout du couloir.

- Je crois qu'on arrive, déclare Yumi.
- Mon radar se brouille à nouveau, dites-moi ce que vous voyez, leur demande Jeremy.
- On vient de pénétrer dans une salle immense, répond Aelita. Je t'envoie un visuel, Jeremy.

La porte referme derrière eux, mais ils n'y prêtent même pas attention car ils sont stupéfiés par l'immensité de la salle qu'ils contemplent tout en avançant.

- Cet endroit pourrait facilement accueillir un match de football et quelques milliers de spectateurs, observe Odd.
- Possible, mais pour le moment, c'est vide, constate Sissi.

Les interstices rouges dans les murs se mettent à briller et la voix de X.A.N.A. résonne dans toute la salle :
- Rassurez-vous, cette salle va très vite se remplir.

Les Lyoko-guerriers s'empressent de sortir leurs armes et se regroupent en tentant de dissimuler l'angoisse qu'ils éprouvent.

- Serait-ce de la peur que je perçois ? demande la voix. Dans ce cas, laissez-moi mettre un visage sur cette peur !
Un rayonnement d'énergie se concentre au milieu de la salle, et une silhouette aussi sombre que massive se forme peu à peu, à quelques mètres devant les Lyoko-guerriers.

Nos héros luttent pour contenir la terreur que leur procure l'apparition de X.A.N.A., tandis que celui-ci leur sourit :
- Je dois remercier Franz Hopper pour m'avoir permis de me fabriquer ce corps, et pour m'avoir révélé comment me matérialiser.

Aelita n'en croit pas un mot :
- Tu mens ! Mon père ne ferait jamais une chose pareille !

Jeremy tente de la calmer :
- Aelita, dis-toi que X.A.N.A. a certainement torturé Franz Hopper pour le forcer à agir pour lui et à lui révéler ce qu'il voulait savoir.

- Exact Jeremy, confirme X.A.N.A.. Mais malgré toutes les souffrances que je lui ai infligées, je ne suis pas parvenu à lui voler ses Clés de Lyoko qui me permettraient de me matérialiser dans votre monde. Je lui ai donc dit que tu étais morte, Aelita, et j'espérais qu'il se résignerait à me donner ses Clés puisque plus rien ne lui vaudrait la peine de lutter. Mais il m'a alors ri au nez en m'avouant qu'il t'avait transmis ses Clés de Lyoko car je t'avais déjà volé les tiennes. Comme il te croyait morte, il pensait que je ne pourrais plus obtenir ses Clés. J'ai bien sûr fini par lui dire que tu étais vivante... Tu aurais dû voir son visage se décomposer ! Pendant un instant, il était heureux que tu sois en vie, mais tout de suite après, il a réalisé que je savais désormais ce qu'il me restait à faire pour me matérialiser, et que tu serais la première à en subir les conséquences !

Jeremy comprend alors :
- C'est pour ça que les monstres n'attaquaient pas Aelita ! X.A.N.A. a besoin d'elle pour se matérialiser !
- Encore une bonne déduction de Jeremy, mais un peu trop tard, malheureusement pour vous, poursuit X.A.N.A. en levant les mains vers les côtés de la salle. A vrai dire, lorsque la porte s'est refermée, c'est comme si vous étiez déjà morts !

Il laisse éclater un rire diabolique tandis que des centaines de Kankrelats, Krabes, Tarentules, Blocks, Frelions, Krapauds, Mégatanks et d'autres créatures inconnues sortent des murs pour envahir la salle.

- En cercle !! ordonne Ulrich à ses coéquipiers pour faire face aux monstres.

Les Lyoko-guerriers commencent à se défendre pour détruire les premiers ennemis qui arrivent vers eux mais réalisent rapidement qu'ils ne tiendront pas longtemps face au nombre considérable de leurs adversaires.

- Et ceci n'est qu'une infime partie de l'armada qui m'accompagnera sur Terre ! précise X.A.N.A. en continuant de faire apparaître des monstres.

Les Lyoko-guerriers encaissent de plus en plus de tirs et Sissi peine à remonter les points de vie de tout le groupe.
Chacun fait de son mieux pour abattre tous les monstres qui les entourent afin de ne pas se laisser submerger, mais la crainte de mourir si leurs points de vie tombent à zéro les empêche de se battre pleinement.

- Si vous détruisez X.A.N.A., tous ses monstres disparaîtront avec lui ! Leur rappelle Jeremy.
- J'attendais cette occasion depuis longtemps, déclare William qui concentre toute sa puissance dans son épée.
- William ! Non ! Attends ! s'écrie Yumi.

William charge en direction de X.A.N.A., détruit quelques monstres sur son passage puis saute en brandissant son épée pour abattre sa lame sur X.A.N.A. mais celui-ci tend son bras vers William :
- Etreinte de la Mort !

Un large faisceau noir et rouge sort de la main de X.A.N.A. et touche William qui disparait devant ses amis horrifiés.

- William !!?
- Je... !? J'ai rien pu faire !! s'exclame Sissi complètement traumatisée.
- C'est l'« Etreinte de la Mort » ! explique Jeremy en analysant le pouvoir de X.A.N.A.. Si vous êtes touché, vous perdez tous vos points de vie instantanément ! Impossible de vous soigner !
- Oh mon dieu... William... non... sanglote Sissi en cachant son visage dans ses mains avant de Cristalliser.
- Sissi ! Ne fais pas ça ! On a besoin de toi ! s'exclame Aelita tandis que les monstres commencent à les submerger.

Voyant que Sissi s'est enfermée dans son cristal et ne peut plus les soigner, Naxxya déploie son Dôme céleste pour envelopper le groupe dans une bulle protectrice.

Ulrich se tourne vers ses coéquipiers :
- Yumi, Odd et Aelita ! Oubliez les monstres, envoyez tout sur X.A.N.A. !!

Yumi lance ses éventails, Odd tire une rafale de Flèches-laser et Aelita envoie un Méga Champ de force, mais X.A.N.A. fixe les projectiles :
- Choc psychique !

D'un simple regard, X.A.N.A. neutralise les différents tirs des Lyoko-guerriers stupéfaits.

- Continuez de tirer ! ordonne Ulrich qui s'efforce de tenir les monstres à distance du Dôme.

Trois Xan-Eyes arrivent alors par le plafond et commencent à charger leurs rayons.
- Faut pas rester là ! s'exclame Odd en voyant les trois énormes sphères qui s'apprêtent à leur tirer dessus.

Il sort donc du Dôme et tente d'esquiver les tirs, malheureusement trop nombreux.

- Odd ! Non !! s'écrie Aelita en voyant Odd se faire tuer.
- Je n'en peux plus, murmure Naxxya, presque à court d'énergie.
- Alors il ne nous reste plus qu'une seule solution, conclut Jeremy tandis que les trois Xan-Eyes libèrent simultanément leurs rayons sur le Dôme de Naxxya qui finit par plier.

Ulrich a juste le temps de porter Aelita dans ses bras et de s'enfuir avec elle en Supersprint avant que les trois rayons n'écrasent le Dôme d'énergie, tuant Yumi et Naxxya.

 

Ulrich court vers l'entrée de la salle avec Aelita dans ses bras en slalomant à travers les monstres qui ne peuvent pas lui tirer dessus car il porte Aelita.

- Jeremy, c'est quoi ton idée ? demande Ulrich qui tente d'oublier que quatre d'entre eux viennent de mourir.

Jeremy prend une profonde inspiration :
- Il faut que tu tues Aelita.
- Quoi !? s'exclame Ulrich en s'arrêtant au milieu des monstres.
- C'est le seul moyen d'empêcher X.A.N.A. de se matérialiser, explique Jeremy.
- Fais-le, Ulrich, lui murmure Aelita.

Ulrich la regarde tristement :
- Non...

Jeremy serre les dents :
- Ulrich, écoute-moi bien. Nos amis ont été tués, tu ne peux rien y changer. Mais si on arrive à empêcher X.A.N.A. de se matérialiser, ils ne seront pas morts pour rien...
- Il y a forcément une autre solution, rétorque Ulrich qui cherche désespérément un moyen d'éviter de tuer son amie.

Aelita pose sa main sur la joue d'Ulrich :
- Dis-moi Ulrich... Que ferait Yumi si elle était à ta place ?

Ulrich ferme les yeux pour retenir ses larmes :
- Elle aurait fait son devoir...

A contrecœur, il brandit lentement son sabre puis pointe sa lame sur le ventre d'Aelita et soupire :
- Ne m'en veux pas...

Mais au moment où il allait la transpercer, Ulrich est violemment projeté sur le côté par un Choc psychique de X.A.N.A. qui fonce sur eux.

Ulrich n'a pas le temps de se relever que X.A.N.A. enchaine :
- Etreinte de la Mort !

Jeremy voit la carte d'Ulrich disparaitre et n'en revient pas :
- Ulrich !? ... Ulrich !!? ... Non !!
- C'est inutile Jeremy, répond X.A.N.A.. Même si Ulrich a bien failli tout faire rater, il est aussi mort que les autres à présent.

X.A.N.A. se tourne vers Aelita terrifiée et tend sa main vers elle :
- Approche, Aelita...

Elle tente de reculer mais les monstres derrière elle l'en empêchent.
- Inutile de fuir, poursuit X.A.N.A. qui avance vers sa proie. Tu ne peux ni t'échapper de cet endroit, ni échapper à ton destin.

Il l'attrape soudain à la gorge et la soulève du sol.

- Aelita !? Qu'est-ce qui se passe !? s'inquiète Jeremy.
- « Je t'envoie un visuel, Jeremy » ! répond ironiquement X.A.N.A..

Une fenêtre vidéo s'ouvre sur l'écran de Jeremy, lui montrant X.A.N.A. qui d'une main tient la gorge d'Aelita, et de l'autre lui envoie des décharges d'énergie pour la faire souffrir.

- Plus tu lutteras pour m'empêcher d'obtenir les Clés de Lyoko, plus j'intensifierai ta douleur, explique froidement X.A.N.A..

Aelita résiste encore quelques secondes avant de s'épuiser :
- ...Je suis désolée, Jeremy...

Elle perd connaissance, et X.A.N.A. la laisse tomber au sol.

Une aura bleue émane alors du corps d'Aelita et X.A.N.A. absorbe cette extraction d'énergie pour enfin s'emparer des Clés de Lyoko.

- Jeremy ? Tu regardes toujours ? demande X.A.N.A. en souriant avant de tendre le bras vers Aelita. Alors regarde ça : Etreinte de la Mort !!

Pétrifié devant son écran, Jeremy assiste impuissant à la disparition d'Aelita.

X.A.N.A. jubile :
- Qu'est-ce qui t'arrive Jeremy ? Tu ne dis plus rien ? Ah mais c'est vrai : tu n'as plus personne à qui parler maintenant que tous tes amis sont morts !

X.A.N.A. lève les bras vers le plafond et renvoie ses montres d'où ils venaient avant de poursuivre :
- Mais ne t'inquiète pas, dans quelque minutes, je serai dans ton monde !

Utilisant les pouvoirs des Clés de Lyoko, X.A.N.A. commence à ouvrir un large vortex dans le plafond de la salle centrale de sa base.

 

Jeremy est anéanti :
- Tout est de ma faute... Hervé m'avait mis en garde... J'aurais dû prévoir ce qui allait arriver... J'aurais dû mieux préparer la mission... J'airais dû mieux les préparer... Mais je les ai tous envoyés à la mort... Et X.A.N.A. est sur le point de se matérialiser... Nous n'avons pas réussi à changer le futur... Nous avons échoué... J'ai... échoué...

 

Soudain, il relève la tête vers son écran et voit la carte de Sissi, toujours Cristallisée.

- A moins que... ?

Jeremy programme alors une virtualisation différée et se rend à la salle des scanners, entre dans l'un d'eux puis se virtualise.

Il apparait au milieu de la salle, près du cristal de Sissi.

Il s'approche d'elle et lui déclare :
- Tu peux sortir, Sissi.

Sissi décristallise et regarde autour d'elle :
- Jeremy !? Mais... où sont les autres ??

- Voyez-vous ça ? les interpelle X.A.N.A. en souriant. Jeremy nous fait l'honneur de se déplacer en personne !
- Et ce n'est pas pour une visite de courtoisie, répond sèchement Jeremy. Je suis venu pour te détruire, X.A.N.A..

X.A.N.A. continue de sourire :
- Les humains sont tellement sûrs d'eux, tellement prévisibles...
- Vraiment ? demande Jeremy. Dans ce cas, peux-tu deviner quels pouvoirs je possède sur Lyoko ?
- Très facile : tu n'as pas d'arme sur toi, et ta caractéristique la plus élevée est ton énergie. J'en déduis que tu te bats avec des attaques d'énergie, rayons ou projectiles.
- J'ai effectivement le rayon « Dépixellisation », reconnait Jeremy. Mais tu passes complètement à côté de mon pouvoir principal, et donc de mon rôle pour l'équipe.

- Quelle importance ? rétorque X.A.N.A.. Tu n'as mis les pieds sur Lyoko qu'une seule fois auparavant, tu ne vas tout de même pas te prendre pour un Lyoko-guerrier accompli alors que tu as toujours eu peur d'aller sur Lyoko ?
- Je n'ai peut-être pas l'expérience de combat de mes amis, mais je me suis pas mal entrainé sur Terre, grâce à mon Lyoko-morpher qui m'a permis d'expérimenter mes pouvoirs, en plus des analyses par ordinateur.
- Et quel est donc ce « pouvoir » si incroyable ? interroge X.A.N.A..

Jeremy sourit à son tour :
- J'améliore les pouvoirs de mes alliés, tout simplement. Par exemple, Sissi...

Jeremy pose sa main sur l'épaule de Sissi pour accroître ses pouvoirs puis poursuit son explication :
- ...en temps normal, son pouvoir est de soigner ses coéquipiers. Eh bien quand je la booste, j'imagine qu'elle devient capable de les ressusciter !

- Impossible !! s'exclame X.A.N.A..
- Renaissance !! lance Sissi pour ramener ses amis à la vie.
- Etreinte de la Mort !! hurle X.A.N.A. pour la tuer.
- Dépixellisation !! s'écrie Jeremy pour contrer le rayon mortel de X.A.N.A. tandis qu'autour d'eux, Ulrich, Yumi, Naxxya, Aelita, Odd et William réapparaissent grâce au pouvoir amélioré de Sissi.

L'Etreinte de la Mort de X.A.N.A. commence à prendre le dessus sur la Dépixellisation de Jeremy, mais William attrape celui-ci par le bras et l'écarte de justesse.
- Qu'est-ce que tu fais sur Lyoko ?? s'étonne William. C'est toi qui nous as ressuscités ?
- Je vous expliquerai tout ça si on s'en sort, répond Jeremy. Pour le moment, je vais te rendre toute la puissance que tu avais quand X.A.N.A. te contrôlait. Peut-être même d'avantage...

Jeremy booste William, et ce dernier hurle pour rassembler les ténèbres du Supersmoke.
Ayant fait le plein d'énergie, William fonce sur X.A.N.A. qui lui envoie une Etreinte de la Mort, mais William l'esquive et riposte en lançant un nuage d'ombre sur X.A.N.A. pour l'affaiblir et le ralentir, puis il le charge à nouveau pour le frapper avec son épée mais X.A.N.A. bloque sa lame et éjecte William sur le côté au moyen d'un Choc psychique.

Voyant que tous les Lyoko-guerriers sont réapparus, X.A.N.A. rappelle ses monstres et leur ordonne de les détruire à nouveau.

Jeremy booste alors Yumi qui tisse un Lien d'énergie entre ses deux éventails et les envoie dans deux directions opposées puis les contrôle par télékinésie pour que le Lien d'énergie cause un maximum de dégâts.

De son côté, William balaye également un grand nombre de monstres en leur envoyant des Ondes de choc, mais X.A.N.A. fait apparaître un Kolosse pour se joindre à la mêlée.

Jeremy booste donc Naxxya dont la taille augmente alors considérablement.
Elle sort deux plasma-lames et s'élance vers le Kolosse en écrasant quelques monstres au passage.

Le Kolosse tente d'abattre son bras-lame sur Naxxya mais elle le bloque en croisant ses lames puis transperce successivement l'œil sur le bras du Kolosse et celui sur sa tête.

X.A.N.A. adresse une Etreinte de la Mort à la géante, la forçant à remplacer ses lames par des boucliers pour bloquer le faisceau, puis il ordonne aux trois Xan-Eyes de ré-ouvrir le feu sur les Lyoko-guerriers.

Naxxya déploie alors un immense Dôme céleste au dessus d'elle et de ses coéquipiers, puis Jeremy booste Odd.

- Merci Einstein ! déclare Odd avant de viser l'un des Xan-Eyes. Météore-laser !!

Au lieu des habituelles Flèches-laser, c'est un énorme projectile chargé d'énergie qui s'échappe du poing de Odd, traverse le Dôme et transperce le Xan-Eye.

- Feu à volonté ! s'exclame Odd qui tire à nouveau pour descendre les deux autres Xan-Eyes puis commence à faucher les rangs des monstres en soutien de Yumi et William.

X.A.N.A. est de plus en plus énervé de voir ses monstres se faire décimer, quand soudain il aperçoit Aelita qui s'élève au dessus du Dôme grâce à ses ailes après avoir été boostée par Jeremy.

X.A.N.A. s'apprête à envoyer un rayon vers Aelita pour la tuer, mais il est surpris en la voyant faire apparaître une sphère d'énergie monumentale au-dessus d'elle.

- X.A.N.A. ! Ça, c'est pour mon père ! Ultra Champ de force !!

Elle jette la sphère sur X.A.N.A. qui riposte avec une Etreinte de la Mort en maintenant le faisceau pour bloquer l'énorme boule d'énergie.

Aelita continue de faire pression en envoyant des Champs de force en complément de l'Ultra Champ de force, mais le rayon de X.A.N.A. ne faiblit pas et la sphère se stabilise.

Jeremy s'empresse de donner des instructions à ses amis :
- Naxxya, maintiens le Dôme ! Yumi, occupe-toi des derniers monstres ! William et Odd, concentrez vos attaques sur X.A.N.A. !!

William, toujours sur le côté, envoie des Ondes de choc vers X.A.N.A. qui doit alors générer une deuxième Etreinte de la Mort pour pouvoir les absorber tout en bloquant la sphère d'Aelita.

Odd lance une série de Météores-laser mais X.A.N.A. les éparpille avec des Chocs psychiques en essayant de retourner les projectiles contre les Lyoko-guerriers, mais il se heurte au Dôme.

Jeremy booste Ulrich :
- On compte sur toi, Ulrich...

Ulrich fusionne ses deux sabres en une lame énergétique surpuissante, utilise Triplicata pour se multiplier puis court vers X.A.N.A..

Ce dernier, toujours accablé par les Météores de Odd, les Ondes de choc de William et l'Ultra Champ de force d'Aelita, se concentre pour envoyer des Chocs psychiques vers les trois Ulrich qui viennent de sortir du Dôme pour lui foncer dessus.

Il parvient à en supprimer deux, mais le dernier utilise Hypersprint pour échapper à son regard et saute directement sur X.A.N.A.

- Impact Ultime !!!

La lame énergétique d'Ulrich transperce le corps de X.A.N.A. qui reste stupéfait, puis Ulrich fait un bond en arrière avant que son ennemi ne reçoive les autres projectiles.

X.A.N.A. se tord de douleur, submergé par les attaques combinées de tous les Lyoko-guerriers.

Son corps se fissure de partout et laisse s'échapper de l'énergie, indiquant que sa stabilité est rompue.

- On l'a eu !! s'exclame Odd.

X.A.N.A. se tourne vers eux en serrant les dents :
- J'avais juré que cet endroit serait votre tombe, et vous ne pourrez rien faire contre ça !!

Il utilise toute l'énergie qui lui reste pour refermer le vortex puis leur hurle sa haine avant de se désintégrer.

Les murs se mettent à trembler et des explosions commencent à secouer toute la salle où ils se trouvent.

- Qu'est-ce qui se passe !? s'inquiète Sissi.
- Maintenant que X.A.N.A. est détruit, explique Jeremy, le Sixième Territoire va disparaître et nous avec. Si j'étais resté sur Terre, j'aurais pu vous rematérialiser, mais c'est trop tard maintenant.

Des morceaux de murs s'effondrent, ouvrant des cavités vers les compartiments voisins.

- Là-bas ! Regardez ! s'écrie Yumi.

Ils se tournent vers un trou dans le mur de la salle, et Franz Hopper en sort avant de les rejoindre au centre de la salle en évitant les blocs de décor qui tombent du plafond.

- Papa ! s'exclame Aelita en courant vers son père qui la prend dans ses bras.
- Vous avez réussi, les enfants ! Vous avez vaincu X.A.N.A. !
- En effet, répond Ulrich. Mais maintenant, tout le territoire va se disloquer, et on n'a aucun moyen de s'enfuir.
- X.A.N.A. m'a volé les Clés de Lyoko, explique Aelita.
- Où était-il précisément quand vous l'avez détruit ? demande Franz Hopper.
- Là-bas, répond William en montrant un cratère dans le sol.

Franz Hopper s'approche de l'emplacement indiqué et tend ses mains vers le sol. Une concentration d'énergie bleue s'élève alors du cratère, puis Franz Hopper s'efforce de diriger les rayons vers Aelita.

- On dirait bien que X.A.N.A. n'a pas réussi à les emporter dans sa tombe, conclut-il en souriant.

Aelita absorbe l'énergie et récupère donc les Clés de Lyoko.

- Qu'est-ce qu'on doit faire maintenant ? demande-t-elle à son père. Celui-ci tend les bras :
- Donnons-nous la main, tout simplement !

Jeremy, Aelita, Odd, Naxxya, Ulrich, Yumi, William, Sissi et Franz Hopper forment donc un cercle en se donnant la main et un portail apparait au milieu.

- Il est temps d'y aller, conclut Franz Hopper en hochant la tête.

Ils resserrent donc le cercle et sautent tous ensembles dans le portail, puis le Sixième Territoire finit par exploser entièrement.

 

De retour à l'usine, nos héros fêtent leur victoire. Ayant détruit X.A.N.A. et retrouvé Franz Hopper, leur mission est pleinement accomplie.

Jeremy demande à Franz Hopper ce qu'il compte faire à présent.
- Je pense m'installer provisoirement à l'usine, répond le vieil homme, mais je vais essayer de retourner habiter à l'Ermitage dès que possible, comme ça, je serai plus près d'Aelita.

- Vous ne craignez pas que quelqu'un vous retrouve, si vous retournez là-bas ? interroge Jeremy.
- Ne t'en fais pas pour ça, explique Franz Hopper. J'ai été retenu plus de dix ans sur Lyoko, je pense que mes anciens ennemis me croient mort aujourd'hui, et j'espère donc pouvoir vivre tranquillement pour quelques temps.
- Si vous avez besoin de quelque chose, n'hésitez pas à nous contacter, déclare Ulrich.

- On devrait peut-être éteindre le super-calculateur maintenant, non ? suggère Yumi.
- Je ne pense pas que ce soit nécessaire, répond Franz Hopper. De plus, cet ordinateur me permettra non seulement de surveiller Lyoko, mais aussi de m'informer sur ce qui se passe à l'extérieur car j'ai quelques années d'absence à rattraper.

Soudain, la porte de l'ascenseur s'ouvre, et Kiwi en sort en aboyant.
- Kiwi ! s'exclame Odd en prenant son chien dans ses bras. C'est promis, je t'abandonnerai plus jamais !!
- Attends une seconde, s'inquiète William. Tu peux m'expliquer comment ton chien a fait pour passer le système de reconnaissance ADN pour actionner l'ascenseur, sachant que Jeremy a réduit les paramètres de tolérance pour éviter qu'on puisse entrer avec une simple poignée de cheveux ??
- En fait, explique Aelita, Odd a déjà essayé de virtualiser son chien...

- Virtualiser un animal ? interroge Franz Hopper avec curiosité. Quelle drôle d'idée. Les animaux sont bien plus à leur place sur Terre, à mon avis.
- Entièrement d'accord avec vous, approuve Yumi.

Odd regarde sa montre :
- Eh ! La fête de fin d'année de Kadic n'a pas encore commencé !
- Il faut que je me change !! ajoute Sissi.

- Allez-y sans moi, déclare Aelita. Je vais rester avec mon père, ce soir.
- Voyons Aelita, répond Franz Hopper en serrant sa fille dans ses bras. Tu sais que tu me verras demain, alors qu'une fête de fin d'année entre amis, c'est une seule fois par an, tu ne peux pas la manquer !

- Tu pourrais venir avec nous ! propose Aelita.
- Certains enseignants risqueraient de le reconnaitre, rétorque Jeremy.
- Et même si mon corps n'a presque pas vieilli sur Lyoko, je ne me sentirais pas à l'aise au milieu de tous ces jeunes ! poursuit Franz Hopper. Il va me falloir un peu de temps pour me réadapter à la vie en société.
- Bon d'accord. A demain alors ! conclut Aelita en le serrant dans ses bras avant d'entrer dans l'ascenseur avec ses amis.

 

Une fois l'ascenseur parti, Franz Hopper ouvre la fenêtre téléphonique sur l'écran de l'ordinateur.
« Je me demande si j'arriverai à me souvenir de la fréquence exacte après tant d'années » pense-t-il en tapant une longue série de chiffres dans les paramètres avancés.
« Il ne me reste plus qu'à attendre. Je vais en profiter pour prendre un repas...»

 

* * *

 

Le soir venu, les huit Lyoko-guerriers arrivent à Kadic pour la fête de fin d'année et se regroupent dans un coin de la salle.

- Tiens ? S'étonne William. Je ne savais pas que Christophe et Caroline sortaient ensemble.

Sissi sourit en apercevant Nicolas avec Taelia, et Hervé avec Heidi :
- Je crois que cette soirée sera pleine de surprises...

- Tu l'as dit, confirme Ulrich en attirant l'attention de Yumi pour lui faire remarquer que Hiroki est avec Milly, et Johnny avec Tamiya.

« Une chose est sûre, ils ont mis moins de temps que nous... » pense Yumi en regardant son frère.

- Odd, tu as vu ? demande Jeremy. Alexandre a réussi à venir avec deux cavalières ! T'es pas jaloux ?
- Certainement pas ! réplique Odd. Ma cavalière en vaut deux !
- Bonne réponse, confirme Naxxya en souriant.

 

- En tout cas, reprend Jeremy, je suis content qu'on ait vaincu X.A.N.A. pour de bon.
- ...Et qu'on ait retrouvé mon père, complète Aelita.
- Avouez que ça va vous manquer, les missions sur Lyoko ! poursuit Odd.
- On trouvera bien quelque chose à faire à la place, conclut Naxxya.
- ...Et sans être obligés de sécher les cours, ajoute Yumi.
- Je vais avoir du mal à perdre cette habitude ! reconnait William.
- Ouais ben évite de trop jouer à ça, rétorque Sissi. Mon père a une liste d'élèves à surveiller et ton nom est dessus !
- Dans ce cas, répond William en prenant Sissi par la taille, j'irai expliquer à Monsieur Delmas que si je manque des cours, c'est pour passer plus de temps avec sa fille !

 

Aelita jette un coup d'œil vers la scène.
- Les Subdigitals devraient arriver d'ici une demi-heure, ça vous dirait d'interpréter une chanson en attendant ? propose-t-elle en souriant.

Ses amis se regardent, puis sourient à leur tour.

 

Quelques minutes plus tard, les lumières de la salle s'éteignent, surprenant les élèves.

Dans l'obscurité, Aelita effectue quelques réglages sur la console puis fait un signe du doigt à Jeremy qui joue les premières notes du morceau sur le synthétiseur.

Une première lumière les éclaire, puis une deuxième révèle Naxxya qui les accompagne à la batterie.

S'en suit une rangée de lumières sur Ulrich et William à la guitare, ainsi que sur Yumi avec sa harpe électrique, formant un ensemble instrumental harmonieux qui envahit rapidement la salle.

A genoux sur le devant de la scène resté dans l'obscurité, Odd porte son micro à sa bouche et commence la chanson.

Odd : « Il existe un monde...

Puis il relève la tête et un spot lumineux vient l'éblouir.

Odd : ...virtuel et différent !

Le public se laisse conquérir par la musique et se met à encourager le groupe, puis Sissi apparait enfin dans la lumière et complète les paroles :
Sissi : Où chaque seconde...

Elle s'avance à côté de Odd et lui tend la main pour l'aider à se relever.

Sissi : ...fait de nous des combattants !

Puis ils se tournent vers les spectateurs et poursuivent tous les deux, tandis que la musique s'amplifie :
Sissi & Odd : Notre seul espoir... est de tout reprogrammer !

Odd : On ira ! On saura ! Sauver notre existence !
Sissi : Se donner ! Une chance ! De tout effacer...

Odd : On ira ! On saura ! Sauver notre existence !
Sissi : Pour refaire...

Odd & Sissi : ...Un monde sans danger !

Tous : Code Lyoko !
Odd : ...Tout reprogrammer !
Tous : Code Lyoko !
Sissi : ...Un monde sans danger !

Tous : Code Lyoko !
Odd : ...Tout reprogrammer !

Aelita : Code Lyoko... Un monde sans danger ! »

 


FIN.

 

 
 

Commentaires
 
Note :
20
Commentaire de hydra1399 - Posté le 04-05-2017 à 21:19

Bonjour j'ai une autre question concernant Naxxya de quelle nationalité son nom de famille Warven peut-il venir car on a selon moi Odd Della Robia nom Espagnol Ulrich Sterne nom Allemand Yumi Ishiyama nom Japonais Aelita Schaeffer nom Suisse William Dunbar nom Américain Jérémy Belpois nom Français Ellisabeth 'Sissi' Delmas nom Anglais voila selon moi la nationalité d'origine des nom de famille de ces 7 personnage présent dans la série ces pur sa que je voudrait savoir si tu a penser a une nationalité d'origine pour le nom de famille de Naxxya merci d'avance pour la lecture de ce commentaire et merci aussi si tu répond a ma question

Note :
20
Commentaire de hydra1399 - Posté le 13-02-2017 à 14:43

J'ai une question? quelle sorte de voix tu donnerai exactement a Naxxia Warven et a X.A.N.A en prennent pour exemple d'autre voix déjà existante venant d'un anime ou d'un film ou de tout autre part merci de ta réponse a l'avance et merveilleux travail j'ai lus cette fan fiction trois fois avec toujours autan de plaisir et j’espère au font de moi voire un jour ce scénario voir le jour a la télévision

Note :
18
Commentaire de Shoshone - Posté le 23-11-2016 à 19:12

Je m'aperçois que je n'ai pas mis de note, donc la voici!

Note :
0
Commentaire de Shoshone - Posté le 23-11-2016 à 19:11

Même si ça fait des années que je connais Code Lyoko, c'est la première fiction que je lis. Et quelle fiction! Les personnages que l'on connait et adore sont repris avec naturel et une écriture efficace, d'ailleurs j'ai noté plusieurs fois avec bonheur des références à des éléments parfois présents dans un seul épisode (Marabounta (love)) La construction des chapitres fait penser à un script, ce que je trouve ici sympa car on a l'impression de suivre un épisode, donc de mon côté je dis oui :) Pour ce qui est du ton plus mature, je trouve, encore une fois, que c'est une très bonne idée. Les personnes qui lisent cette fiction sont des fans de la série (bravo Captain Obvious) et quelque soit leur âge, ils ont grandi depuis la fin de la saison 4 (2007), et les personnages aussi, donc ce ton plus mature est bienvenu. D'une part c'est assez cool de voir les personnages grandir et d'autre part, je dois avouer que j'ai eu des sueurs froides lors du chapitre du "futur" ou lors des confrontations avec X.A.N.A. Du suspense!... Dans Code Lyoko! Je n'aurais jamais pensé à associer les deux, tiens. Enfin il y a ton OC. Bah, je l'aime bien. Elle a une bonne personnalité, elle arrive à trouver sa place avec naturel dans le groupe et son avatar est intéressant. Pour ce qui est de sa relation avec Odd, elle m'a d'abord fait hausser un sourcil (non, les deux en fait) mais en vérité ça n'est pas un problème, d'autant plus qu'ici tout le monde est en couple, donc ça va avec le reste. Par contre, il y a trois points qui me chiffonnent. Deux qu'on s'en fout, et un moins. D'abord, j'ai vu son design. Personnellement j'adore les cheveux bleus, et vu ceux d'Odd et d'Aelita... Ce que je veux dire, c'est qu'elle a deux couleurs non-naturelles; peut-être eut-il fallu lui faire soit les cheveux bleus d'une seule nuance, soit faire une couleur naturelle et une mèche bleue. Ensuite, je trouve son état civil un peu bizarre. C'est vrai que la ressemblance avec X.A.N.A. est bien trouvée au début, mais sans ça c'est juste... louche. Mais ce n'est qu'un nom qui, à l'instar de la question capillaire, est très tertiaire. Non, le seul (et unique) défaut que je trouve à Naxxya et à ta fiction est le moment où Yumi et elles couchent ensemble. Certainement pas parce que ce sont deux filles, le problème aurait été le même si ça avait été avec Ulrich ou Jérémie. Non, ce qui me dérange là-dedans, c'est que la demoiselle Warven sait que son amie n'est pas dans son état normal et surtout, SURTOUT qu'elle a un petit-ami qu'elle aime et qui l'aime, alors pourquoi ne pas l'avoir repoussée et fait un truc qu'elle pourra ajouter à sa liste de regrets? Pourquoi? D'autant plus que, pour un truc aussi important, ça passe quand même à la trappe assez vite. Alors okay, je devine qu'elles se sont excusées et fin de l'histoire. Mais, et les autres? Je veux dire, Yumi et Naxxya regrettent ce qu'il s'est passé, mais est-ce que Yumi et Ulrich n'auraient pas pu se dire "Bah merde, même si Yumi n'était pas dans son état normal, elle aurait pu la balayer ou s'échapper. Bonjour la confiance!" Je pense que c'est le genre de chose qui peut sérieusement endommager une amitié et la confiance qui en découle. Bon bon, il est hors de question de terminer là-dessus, donc, les derniers mots. J'ai adoré cette fiction, elle est bien écrite, bien pensée et j'ai eu le sentiment que tu voulais réellement faire une vraie suite à la série qui se tienne et soit agréable à suivre. A titre purement personnel, j'avais l'étrange impression de suivre la suite de la série (ne sois pas surpris de lire ça, si je ne le pensais pas je ne l'écrirai pas) Cette fiction restera unique à mes yeux car elle est bien foutue et en plus c'est la première que je lis sur une série que j'adore. Bon ben voilà, j'ai fait le tour. J'ai cru comprendre que tu avais une suite de prévue. J'espère que tu mèneras ton projet à bout sans te sentir forcé de le faire, écrire quand on le doit et pas parce qu'on le veut c'est pas terrible. Quel que soit le temps qu'il faudra, et si cette suite arrive, moi je serai au rendez-vous. Salutations! Shoshone

Note :
20
Commentaire de Joww - Posté le 31-07-2016 à 04:44

Super fanfiction franchement! Le combat final semble juste épique (en tout cas dans ma tête ?) et X.A.N.A. fout bien la frousse. L'insertion d'autres personnages est très bien faites nan srx c'est génial. Y'a plus qu'à espérer qu'un jour des gens décident de l'adapter ou un truc du genre :P .

[ Voir tous les commentaires / Ajouter un commentaire ]