Valid XHTML 1.0 Transitional
ipv6 ready

Fanfictions
 
 
  Nouvelle vie après une autre la suite
Écrite par William_fan le 18/01/2012 à 21h05
Note : 17,3/20 Catégorie : Amitié
Lue 2530 fois Voici ma seconde fanfiction, c'est la suite de ma première. Cela parle d'amitié et un peu d'amour. Mais SVP : soiyez gentils, si quelque chose vous plait pas c'est pas que l'histoire est nulle. Moi j'aime William avec Yumi... Vous inventer bien Ulrich avec Yumi, mmoi je veux le faire mais avec William. Essayez de comprendre, je ne demande que ça. Sur ce, bonne lecture.
 
 

 
 

Résumé de ma précédente fic : Il avaient éteint le super ordinateur depuis quelque semaines, ce n'était plus vraiment comme avant, l'extinction de la machine avait changé un peu les choses. Yumi avait un peu changé dans sa façon de penser, son altidute (et elle aimait William maintenant) William était tombé dans la déptrime et les autres le rejetaient (sans faire exprès), alors il a décidé d'aller sur Lyoko, car il en avait assez. Yumi alla le rejoindre sur Lyoko, puis le consola et lui avoua qu'elle l'aimait. Puis, ils ont vraiment formé un couple, sans qu'Ulrich soit si jaloux (lui aussi avait un peu changé, il ne disait rien)

 

 

 

Quatres mois et demi venaient de s'écouler, mais avec le temps, la bande était un peu en train de ce dispercer. Ils ne s'étaient pas fachés mais ils n'étaient pas toujours ensembles, ce n'était plus comme avant, ils s'éloignait un peu les uns les autres, sans même sans rendre compte, sauf pour Odd qui n'apréciait pas trop ceci. Yumi et William passaient beaucoup de temps tout les deux, Ulrich et Odd tentait de remonter leur moyenne, quand à Jérémy et Aelita, ils révisaient pour leurs examents la plupar du temps.

Lundi, après les cours :

Ce jour-ci ils avaient fini tous un peu plus tôt que d'habitude, Jérémy et Aelita c'étaient rejoin près du dortoir. Aelita repensais à sa relation avec Jérémy, elle avait des sentiments pour lui qu'elle désirerait lui avoué, mais elle craignait qu'il n'en ai pas pour elle. Elle voulait tant passer du temps avec lui or des études.

Jérémy : Eh Aelita !

Aelita : Oui ?

Jérémy : Tu sais quoi ?

Aelita : (pensant à leur amour) non.

Jérémy : Je voudrais te proposer...

Aelita pensais vraiment à leur amour. Allait-il lui avoué ? Allait-elle lui dire ?

Jérémy : Vu qu'on a pas cours...

Aelita : (super impatiente) oui dit !

Jérémy : Ben, on pourait réviser !

Aelita : Hein ?

Aelita fut abbatit par la réponse et perdit son grand sourir.

Jérémy : Bah oui, pour l'examen qu'on va avoir !

Aelita : (déçue) A heu oui, très bonne idée. Cool, allons-y...

Ils allèrent dans la chambres de Jérémy, quand ils croisèrent Ulrich.

Jérémy :Hey Ulrich, tu vient réviser avec nous ?

Ulrich : Salut vous !

Ulrich : Heu nan merci. Odd m'a dit qu'il avait le nouveau CD des Subsonics, j'aimerais bien l'écouter.

Aelita : (dans sa tête) j'aimerais bien...

Jérémy : Bon tu vient Aelita ?

Aelita aurais bien voulu suivre Ulrich, mais Jérémy la pris par le bras et l'emena dans sa chambre. Aelita s'assis sur le lit de Jérémy et ce dernier sur la chaise de son bureau. Puis ils semirent à travailler mais Aelita n'avait pas la tête à ça.

Jérémy : Aelita, es-ce que tu peux me passer mon livre s'il te plait ?

Elle fit ce qu'il lui a demandé.

Aelita : Jérémy, pourquoi es-ce qu'on passe pas plus de temps ensemble maintenant que XANA est mort ?

Jérémy : Que dit-tu ? Là on est ensemble !

Aelita : Oui mais autre chose que les cours ! Certes les cours c'est important, mais faire autre chose ! S'amuser !

Jérémy : Hein ? Mais...

Odd débarqua dans la chambre, un CD dans la main.

Odd : Eh, écoutez-moi ça !

Aelita se leva, joyeuse :

Aelita : Fait voir !

Jérémy : (mécontent) Ah non Aelita ! Tu vas pas te lancer à ces idioties !

Aelita pris le cartable de Jérémy et reversa les livres qu'il contenait et ils tombèrent au sol.Odd resta muet. Pourquoi cette réaction ?

Jérémy : (parle un peu fort) Aelita !! Mais t'es tarée ! Arrete !

Aelita : (crie) XANA est mort, et tu continu à pourir ta vie !

Jérémy se leva, furax.

Jérémy : (furax) Aelita du calme bon sang ! Que dit-tu ?

Aelita : (hurlant) Et en plus tout pourit MA vie ! Je souhaite juste avoir une vie où je m'amuse et toi tu veux que je reste enfermé à bossé !? Pour toi l'informatique, l'informatique et ENCORE l'informatique qui passe sur notre amour et une belle vie que tu te pourit ! Sans comter moi ! Tu pense plus à ton ordi qu'a moi ! Tu avait PROMIS que après tu passerais plus de temps avec moi ! T'es jamais là pour moi !

Jérémy : Mais je fait ça pour tes étutes ! Ton bien ! Aelita, je veux que tu réussice ses études, pas que tu perde du temps ! Aller calme moi imédiatement !

Aelita (criant): Mais ça ne me fait pas du bien ! J'en ai marre, alors je vais me lancer dans ce idioties ! Non seulement tu refuse de t'amuser alors que tu as enfain une vie sans attaques, sans menaces pour la Terre ! Et tu ne m'a pas réconforter quand mon père est mort !

Jérémy : Aelita !!!

Aelita :JE TE DETESTE !

Jérémy : Mais attend !

Aelita partie encourant, pleurant dans ses mains.

Odd : (en colère) t'es content ? T'es vraiment qu'un idiot ! T'es pire qu'Ulrich ! Aelita mérite pas quelqu'un comme toi !

Puis il partit en claquant la porte. Jérémy s'asseya sur sa chaise.

Dans le parc, Aelita pleurait dans ses mains, assise sous un arbre.

Non loin de là se trouvait Yumi et William, assis sur un banc.

Yumi : Tu endant ?

William : Oui, on dirait quelqu'un qui pleure ! On dirait même Aelita !

Yumi : Allons-voir ça !

Ils retouvèrent Aelita, s'aprochèrent d'elle, puis s'accroupirent près.

William : Aelita qui y'a t-il ? Dit le nous, on est tes amis !

Aelita : (en larmes) Je-je me suis di disputée avec Jé-Jérémy.

Yumi : C'est normal qu'on se dispute, mais faut pas pleurer !

Aelita : *snif* Oui mais j'en ai marre ! I-il veut pas que je m'amuse il veut que je bosse ! *pleure* Mais jveux pas être une intello, jveux m'amuser ! Mais lui il se pourit la vie pour rien ! Et-et de notre amour enfain *rougit* i-il s'en fiiiiiche et de m-moi aussi ! Il avait promis qu'il passerais plus de temps avec moi !

Yumi et William l'aidèrent à se lever.

William : Tu as raison, tu à le droit de t'amuser, ce n'es pas à lui de décider, et lui si il veut bosser, c'est son problème. Si tu veux moi je vais lui parler, et il va m'écouter.

Aelita : (pleure) M-merci *sanglot* Wi-William et à t-toi au-ssi Yumi.

Yumi : Maintenant arrete de pleurer, ça va aller, tu vera.

Le lendemain, l'après-midi.

Exceptionelement cet après-midi, il n'y avait pas cours car leurs professeurs avaient une formation. Aelita n'avait pas dit un mot à Jérémy, et ce dernier, bien que ne lui ayant pas parler, était vraiment désolé. Yumi, William et Aelita se retrouvèrent près d'un banc où Aelita s'y était assise.

Yumi : Tu lui a parlé ?

Aelita : Nan, il m'a même pas dit bonjour.

William : ça c'est pas sympa !

Ulrich et Odd les rejoignèrent.

Ulrich, Odd : Salut.

Les trois autres : Salut.

Ulrich : Odd m'a dit ce qui c'est passé avec Jérémy. J'ai pas aimer ça.

William : Moi non plus.

Odd : (change de sujet) J'veux qu'on soit à nouveaux soudés, jveux plus qu'ont soit comme ça. J'en ai assez, notre amitié c'est éteinte. Jveux notre amitié sacrée. Jveux Lyoko. C'est ce que je pense, c'est dur pour moi car je n'ai plus VRAIMENT mes amis...

Puis personne ne dit rien.

Yumi : A propos on a quelque chose à vous dire.

Ulrich, Aelita, Odd : Oui ?

William : On est allé sur Lyoko moi et Yumi.

Les autres: (surpris) QUOI ????????!!!!!!!!!

William : Oui, j'ai allumé le supercalculateur, chuis allé sur Lyoko tout seul et Yumi m'a rejoint.

Ulrich : (hausse un peu la voix) Vous avez fait quoi sur Lyoko ?!

Yumi : Jlui ai dit que j'laimais et je l'ai consolé. Et si je n'était pas allé sur Lyoko pour le rassurer, il se serait jeté dans la mer numérique.

Cela ne plu à Ulrich.

Ulrich : (hausse encore la voix) Mais il est fou cui-là ?!

Yumi : Il était déprimé à cause de nous.

Ulrich : (hausse toujours la voix) Bah c'est de ma faute tant que t'y est !

Odd : (hausse la voix) Bah t'as vu comment tu parle mauvais caractère !

Aelita : ça c'est vrai !

Ulrich : (montrant William du doigt) De MA faute ?! Mais c'est de SA faute à ce pot-de-colle frimeur ! T'as compris (s'adresse à William) maintenant écoute-moi, t'as jouer le gros frimeur, et t'as tout pouris entre Yumi et moi depuis que t'es là ! Moi j'en ai ras-le pompon !

Yumi : Ulrich !!!!

Ulrich : Ne te laisse pas faire, tu voit bien que si il pleurais c'était rien que pour se faire chouchouter et tout et tout !

Yumi : Je t'as dit d'arreter, tu te comporte comme un vrai gamin ! Une chose se voit : c'est que t'as jamais été déprimé, on t'as jamais imposer ta première mission sans entrainement ! Et je te l'ai dit il n'y a RIEN entre nous ! Suis-je assez clair ?

Puis 5 min àprès, toujours au même endroit, Ulrich s'était un peu calmé.

Ulrich : (un peu plus calme) Yumi pourquoi tu m'a pas dit que tu l'aimais ? Tu nous dit rien ! Même pas à moi, jcroyais que j'était ton ami !

Yumi : Parce qu'on se serait disputés avec le caractère que t'as ! Tu m'écoute pas, t'es jaloux et puis tu rale ! Moi j'en ai marre !

Odd se mit à pouffer.

William : C'est de ma faute si vous vous fachez... Si je ne serais pas là vos disputes ne serait jamais arriver, vos embruille et tout ce qui suis. C'est de ma faute si j'ai détruit Lyoko. Yumi, je crois que quelqu'un comme moi tu ne devrait pas passer du temps avec...

Il alait partir, tête baissée. Yumi ça ne lui plu pas du tout. Tout ceci était faux. Il ne fesait rien de mal. Yumi lui pris la main.

Yumi : Non William, non tu n'y ai pour rien. Cesse de dire tout ça, ce n'est pas vrai. Aller vient.

Odd se mit devant eux les imterompant

Odd : Vous voulez plus de notre amitié d'avant ? Non vous préférez être en amoureux, très bien je vous laisse. Après vous pouvez faire de votre vie ceux qui vous semble bon. J'y vais, a plus mes amis. Je doit m'adapter aux changements.

Odd allait s'en aller plus loin, quand Aelita le retint par le bras.

Aelita : Je veux aller sur Lyoko et me faire translatée.

Ulrich : Moi aussi.

Odd : Pareil.

Yumi : Pourquoi ? Vous êtes fous !

Aelita : Moi ça me manque, je ne suis pas heureuse ainsi.

William : Je veux moi aussi y aller !

A première vu Aelita ne fait sur le coup pas convincu aux yeux de William. Ulrich le regarda de travers, ce qu'il remarqua.

William : Bon, j'ai pas le droit d'y aller. C'est ça ? Chuis pas des votres, j'ai pas ma place avec vous... hein ? Nan mais j'ai compris. C'était pas une bonne idée de m'avoir avec vous, je le sait.

Odd, Aelita, Yumi: Hein ? Non !

Ils regardèrent Ulrich d'un air mauvais,se doutant que c'était lui.

Ulrich (les ayant vus): Oh désolé...

Yumi : T'es qu'un gros jaloux.

Odd : (ricane)

Aelita : On y vas. Yumi, tu vient ?

Yumi : Heu...

Aelita : William a le droit de venir.

Odd : Aller ça te fera pas de mal.

Ulrich : Promis : virtualisés je ne dévirtualiserait pas William.

Yumi : Bon si ça peut vous faire plaisir.

Ils allèrent dans le parc, une fois près de la plaque d'égout ils allèrent la soulevé.

Ulrich : Ah quels bon souvenirs !

Quand soudain Sissi se mis devant eux.

Odd : Oh non la plus mauvaise surprise !

Ulrich : Ecoute Sissi, je suis sur que t'es une fille sympa, mais le probleme c'est que tu es trop collante, et je voudrais pouvoir être avec mes amis.

Sissi : Justement je tenait à vous dire à tous : je suis vraiment désolée de mettre tant mêler de vos affaires et d'avoir été aussi collante.

Les autres ne répondirent pas. (Elle aussi avait un peu changée)

Sissi : Bon je vais vous laisser, à plus !

Odd : Pardon d'avoir dit ça ! Aller à plus !

Sissi : Oh c'est rien !

Sissi s'en alla vers le collège.Les autres dessendirent dans les égouts.

Odd : Mince alors, on avait enlevé les skates !

Yumi : Bon bah va falloir y aller à pied !

Ils durent donc traverser les égouts à pieds, puis entrèrent dans l'usine, allèrent dans le monte charge puis déssendirent en salle du supercalculateur.

Aelita : ça fait combien de temps qu'un est pas venu ici ?

Odd : Cinq bons mois !

Yumi : Pour moi et William ça fait quatre mois et demi !

William : Ouais !

Ulrich : Bon qui veut rallumer la machine ?

Aelita : Moi.

Aelita ralluma le super ordinateur, ce qui produit une imence lumière blanche.

Tous : Waah !

Odd : Aller on y va !

Ils remontèrent alors au laboratoire, Aelita s'installa devant l'ordinateur.

Aelita: C'est vieux mais ça marche encore !

Puis elle lança un tout nouveau programme.

Yumi : Que fait-tu ?

Aelita : C'est un programme que j'ai fait ces dernières semaines, là je lui ajoute quelque finitions.

William : Et ?

Aelita : On peut se translaté sans le skid dans la tour se trouvant dans le 5ème territoire, on lance le programme en entrant les coordonnés du supercalculateur choisi et le tour est joué !

Odd : Wahou, chouette !

Ulrich : Et tu as fini ?

Aelita : oui, encore quelques toutes petites secondes... Mmh... Voila !

Je lance une virtualisation diférée dans le 5ème territoire. Yumi, Ulrich et William vous plongez en premier !

Yumi,Ulrich,William : Ok !

Yumi, William et Ulrich dessendirent en salle des scaners.

Aelita : Aller ! Transfère Yumi ! Transfère Ulrich ! Transfère William ! Scaner Yumi ! Scaner Ulrich ! Scaner William ! VIRTUALISATION !

Puis ils se virtualisèrent, bras en croix et leurs corps chuttèrent sur le sol.

Aelita : C'est bon ?

Yumi : Affirmatif !

Aelita : Bien ! Aller Odd, c'est à notre tour !

Ils allèrent en salle des scaners puis furent virtualisé comme leurs amis.

Odd : Wahou ça fait longtemps !

Ulrich : ça tu l'as dit !

Yumi : Aller on y vas à cette tour !

William : Heu y'a pas une clef à activer ?

Aelita : Non William, cette procédure à été suprimer.

William : Ok.

Puis ils se dirigèrent en courant dans la zone Noyau.

Ulrich : ça rapelle de bons moments.

Odd : Lyoko n'es rien sans les monstres et l'aventure.

Yumi : Odd comment peut-tu dire ça ? Tu doit vivre sans Lyoko !

Odd : Moi je veux vivre ici avec les monstres et tout et tout !

Tous (sauf Odd): (commencent à s'énervé) ODD !!!!!

Odd : Mais non c'était pour rire !

Les autres: Très drole !

Aelita : On y va ?

Ils continuèrent leur route en marchant un peu vite, tout en admirant le décor bleuté du cinquième territoire.Puis ils se retrouvèrent dans la salle de la tour.

William : Et la tour on y va comment ? On fait un super saut ?

Ulrich : Ouais sauf que si tu rate tu tombe dans le vide.

Odd : (prend une voix terrifiente) Et là mon cher William, tu sera comdané à érré dans ce grand vide numérique et cela toute ta viiiiie ! Tu mets ton exixteence en dangeer si tu désiiiie sauter ! Tu ne poura plus revenir sur Terre, Eh l'école ! Et tes parents ! Et tout ce quiii s'ensuiiiit tu n'y revera plus jamaiiiiiiiiiis MOUAHAHA !!!!!!!!!

Yumi : Arrête Odd tu fait peur à William !

Elle s'apoche un peu de William.

Odd : (prend une voix moqueuse) Oh le pauvre petit chéri il avait peur...

Aelita : (cri) Odd !

Odd : Pardon pardon pardon !

Aelita : Bon ça ira pour cette fois !

Et ils éclatèrent de rire.

Aelita : Bon je vais créer une plateforme pour que vous puissiez traverser.

Elle se mis à genoux, mains joignées, bouche légerement ouverte et concentrée. La plateforme pris vie au deçu du vide.

Aelita : Bon allons-y.

Ils sautèrent sur la plateforme, puis sautèrent une seconde fois et se retouvèrent dans la tour. L'interface apparu devant Aelita puis elle commença à lancer le programme.

Aelita : C'est bon, c'est presque fini. Regroupez-vous près de moi.

Ulrich : Au fait pour Jérémy ?

Aelita : Je lui ai dit qu'on allait faire un tour par SMS.

Odd : Et si il nous trouve ?

Aelita : Pas de panique, j'ai coupé les communications. Mais je sais les remettre. Bon, c'est partit !

Un fois tous regroupé, ils furent envelopés d'une sorte de lueur blanche puis disparurent.

Ils se retrouvèrent alors dans un joli paysage extérieur, avec des arbres, verdures, roches et arbuste. Ils y trouvèrent également un très vieux laboratoire abandonné depuis au moin des années.

Odd : (tout exité) chouette !

Ulrich : Et on fait quoi maintenant ?

Odd : Ressentir à nouveaux ces sensations et retrouvé la sacrée amitié perdue.

Ulrich : Euh ouais OK...

Puis chacun alla un peu dans son coin. Aelita elle se contenta d'aller s'assoir toute seule sur un rocher en hauteur pour réfléchirent, Odd était allé s'assoir derrière un buisson flétrit, Ulrich l'avait rejoint et s'assi près de lui.

Ulrich : Odd ?

Odd regardait du coin de l'oeil Aelita sur son rocher.

Odd : Moui ?

Ulrich : Quand t'as dit "la belle amitiée perdue", mais on est toujours amis ?

Odd : (pensif) oui mais... Je disait... Notre bande... Elle c'est comme dispercée...

Ulrich : Hein ?

Odd : Bah avant on était tout le temps ensemble, maintenant y'a plus de bande. Refaire la belle ptite vie en queqlue sorte

Ulrich se leva, sourcils froncés.

Ulrich :(furieux) Tu veux qu'on fasse la bande et point barre ?! Tu nous à emener ici pour "la bande et point barre" et mais t'es malade ?!

Odd se leva à son tour et se dirigea vers Aelita, pings sérés.

Odd : J'vais vois Aelita elle au moin me crie pas dessus et elle m'écoute !

Ulrich : Non Odd attend ! Je suis désolé...

Ulrich s'en alla plus loin.

Ulrich : (dans sa tête) C'est vrai que j'ai mauvais caractère.

Puis il grimpa dans un arbre mort penché presque couché, parcouru le tronc et arriva aux braches, s'acrochant à ses dernières pour rester en équilibre. Et il pu observer, très près de lui, tout en ne se faisant pas remarquer, Yumi et William qui était assis qur un muret de pierre.

William se pencha contre Yumi.

William : Yumi, j'ai peur que en refaisant la bande que je n'ai pas vraiment trop, trop conue...

Yumi : Notre amour ça passe pas ?

William : Oui.

Yumi : Eh bien tu sais, même si la bande est de nouveau formée, cela ne fera rien à notre couple. C'est parce qu'on ai amoureux qu'on peut pas être soudés.

William : Oui tu as raison.

Puis cinq minutes après, il s'endormis la tête posée sur l'épaule de Yumi.

Du coté de Odd et Aelita :

Odd : Tu sais Aelita, je crois que tu devrait vraiment t'expliquer avec Jérémy, t'excuser et essayer de lui faire comprendre.

Aelita : Oui Odd, mais j'ai pas envie de lui parler.

Odd : Si tu veux je viendrais avec toi pour s'expliquer.

Aelita : Merci Odd.

Odd : Reformer la bande pour ou contre ?

Aelita : Pour !

Odd : Idem !

Puis ils sourirent.

Pendant ce temps, de l'autre coté.

Ulrich : Je vais aller leur parler.

Ulrich dessendit de l'arbre, puis se dirigea vers eux.

Ulrich : (dans sa tête) Aller courage, ils vont pas te manger.

Puis il se positiona face à eux, poings sérés et regard fixé.

Yumi : (parle pas trop fort) Tu voulait quelque chose Ulrich ?

Ulrich : Je voulait vous parlé à tous les deux.

Yumi : (du même ton) Tu vas pas t'énervé ?

Ulrich : Promis, juré !!

Yumi mis son doig devant sa bouche.

Yumi : (doucement) Chuuuuut, parle moin fort, tu vas le réveillé.

Ulrich : (baisse d'un ton) D'accord.

Puis il s'asseilla près de Yumi.

Ulrich :Je voulait vous dire... Dès que William sera réveillé, tu lui dira aussi...

Yumi : Oui c'est promis.

Ulrich : Voila je tenait à vous enfain à te dire enfain bref : je suis vraiment désolé d'avoir été jaloux. Car après tout, tu es libre d'aimer qui tu veux. Et je regrette tout à l'heure de mettre emballé et d'avoir regardé William de travers. Je ne sais vraiment pas ce qui m'a pris... Mais je voulait que tu sache : si un de mes amis est heureux, je serait heureux, en tant que véritable ami.

Yumi : C'est vrai ?

Ulrich : Oui. Tu me pardonne ?

Yumi : Pour moi tu es pardonné. Tu ne vas plus recommencer ?

Ulrich : Nan, promis.

Yumi : Merci de t'être excuser.

William se réveilla, se redressa et s'étira en baillant.

William : Pardon, jme suis endormi !

Yumi : Oh c'est pas grave !

Ulrich : Au fait William : Chuis désolé pour tout ce qui c'est passé, vraiment. J'aurais pas du te ragarder de travers.

William : Tu es pardonné.

Ulrich : Alors, amis ?

William : Oui, amis !

Yumi : Ah c'est bien !

Puis ils se sourirent, se levèrent et décidèrent de rejoindre Odd et Aelita.

Yumi : On s'est expliquer et ils sont devenus amis.

Odd : Ah bien !

Aelita : Je parlerais à Jérémy quand on rentrera.

Odd : Amitiée sacrée ?

Les autres : Oh oui !

Puis il se sérerent dans les bras amicalement. Soudain, Yumi embrassa William devant les autres.

Odd : Y'a de l'amour dans l'air !

Aelita, Ulrich : Eh, ouais !

Odd : (surpris) Ulrich, t'es pas jaloux ?

Ulrich : (souris) Si je suis un véritable ami, je n'ai pas à être jaloux avec mes amis.

Puis ils allèrent s'asseoir sur des rochers.

Odd : Je sais pas vous, mais je suis heureux !

Les autres : Moi aussi !

Ils restèrent ici durant un bon grand moment.

Aelita : Je commence à m'ennuier.

Les autres aquirent.

Ulrich : On rentre ?

Ils se levèrent et se mirent en cercle.

Yumi : Bon, Odd : tu me dire dessus. Moi je détranslate William. Toi tu t'ocupe d' Ulrich qui détranslatera Odd. On y vas à 3.

Puis ils se détranslatèrent et se retouvèrent dans la tour.

Yumi : Aller, on fait la même chose.

Yumi, Aelita et William se dévirtualisèrent en premier, puis se fut autour de Ulrich et Odd.

Une foix dans la salle des scaners, ils decendirent en salle du supercalculateur pour l'éteindre.

Ulrich : Y'a un volontaire ?

Les autres : Toi !

Ulrich éteigna le super ordinateur, puis quitèrent l'usine. C'était la fin de l'après midi. Ils était bien contents.

Aelita : Cela m'a fait un bien fous !

Ulrich, Odd : Moi aussi !

William : Nous pareil.

Puis, ils retournèrent au collège. Ils allaeint aller dans la cour de récré, quand soudain Jérémy apparu devant eux, mains posé sur les hanches, sourcils froncé, regard fixe. Aelita lui tourna la tête.

Jérémy : (furieux) Où étiez vous passer ?! Je vous ai cherchez pendant des heures !

Aelita : On s'est fai translatés.

Jérémy : QUOIIIIIIII ? Vous avez ralumer le supecalculateur !

Yumi : On sait ce que t'as fait ! Franchement c'est pas cool d'avoir fait pleurer Aelita !

Odd : On l'a fait parce qu'un voulait retouvé notre amitié. Mais bien sur, tu était trop occupé aux cours pour t'en rendre comte !

Puis ils restèrent sans rien dire pendant 5 minutes. Aelita s'aprocha de Jérémy et lui pris les mains.

Aelita : Tu sais, je suis désolée de m'être fachée. Je n'aurais pas du m'énerver et crier. Pardon Jérémy.

Jérémy : Non Aelita c'est moi qui suis désolé. J'ai plus penser au travail qu'a toi. A partir de maintenant je m'ocuperais plus de toi. Aelita : Je voudrais que tu passe plus de temps à t'amuser ect.

Jérémy : C'est promis, je m'enfermerais moin dans ma chambre. Et je ne vous en veux pas d'avoir rallumer le supercalculateur.

Yumi : D'avoir encore rallumer le super calculateur.

William : Oui je suis allé y'a queqlue mois sur Lyoko car j'était déprimé. Yumi aussi y est allé. Pardon de n'avoir rien dit.

Jérémy : Vous êtes pardonnés.

Ulrich : On a voulu refaire la bande en nous translatons car elle se dispersait, j'ai fait la paix avec William, puis on a parlé et on c'est re-soudés.

Jérémy : Mes amis...

Puis ils se sérent tous dans leurs bras amicalement.

Odd : On va faire la fête ?

Les autres : Ouais !!!!!!!

FIN !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

 
 

Commentaires
 
Note :
10
Commentaire de Akira - Posté le 26-04-2013 à 05:33

L'imagination est bonne, beaucoup d'idées ! Cela manque cruellement de narration et de relecture ! Beaucoup de fautes d'orthographe pourraient être évitées ! Sans parler des mots confus comme dans le premier paragraphe où tu confonds carrément "Attitude" avec je cite ce que tu as écris "altitude". :o SHOCK ! Considère mon 10 comme un encouragement pour t'améliorer. ;)

Note :
20
Commentaire de Mme-Dunbar - Posté le 24-10-2012 à 20:12

Moi perso je trouve que c'est une bonne idée de changer le cours de l'histoire (spin) après question de gouts :-P au fait c'est ma cousine :D

Note :
20
Commentaire de yumi2b - Posté le 20-10-2012 à 20:29

Super cool sauf il y a beaucoup trop de faute d'orthographe mais t'est le(a) meilleur(e) ecrivain.Ton imaginations et sans limite

Note :
14
Commentaire de jeremiebelpois974 - Posté le 17-10-2012 à 22:26

c'est bien mais je préfère les couples aelita/jérémie et yumi/ulrich(pow)

Note :
20
Commentaire de Mme-Dunbar - Posté le 28-09-2012 à 20:02

super !

[ Voir tous les commentaires / Ajouter un commentaire ]