Valid XHTML 1.0 Transitional
ipv6 ready

Fanfictions
 
 
  Fin alternative de Code Lyoko "Apocalyspe" partie 4
Écrite par Xanax100 le 15/09/2012 à 09h14
Note : 16,0/20 Catégorie : Autres
Lue 3774 fois (Dans un forum ;Si vous étiez xana que ferez vous comme attaque sur terre ? j'y met mon plan et pour m'amuser j'ai décider d'écrire ceux fanfiction.) Après le retour de William, Jérémie programme le système multiagent anti-XANA. Mais XANA décide de lancer son ultime attaque pour neutraliser les lyoko-guerries. Pour une fois depuis longtemps XANA décide de ne pas lancer une attaque directement contre eux. Mais indirectement en prennent pour cible des civils. XANA utilise le terrorisme afin de mettre les lyoko-guerries en position de faiblesse.(n'hésiter à mettre un com. Même si c'est pour dire que c'est nul et aussi réactiver le forum please. Sinon des personnage réel surtout politique apparaîtrons) Ils ne sont que pour jouer un rôle mineur de politicien justement. Mais ne voyais rien de politique considérée les comme des personnage parmi d'autre.
 
 

 
 

 

Bien plus tard au dessus de la foret Amazonienne 4 hélicoptères (deux Eurocopter AS532 Cougar et deux Mi-24.) en formation. Le ciel était dégagé, le soleil briller encore) et les hélicos son proche de leur objectif. La base scientifique ressemble à celle que les lyoko-Guerriers avaient détruis. Mais à l'extérieur un terrain avait été aménager pour pouvoir y mettre des hélicoptères et autre véhicules. Un des deux hélicoptères de transport se mit en mode stationnaire au dessus du toi de la base et l'autre sur le terrain. Une corde sortie des deux hélicoptères, en suite un par un les soldats descendirent en rappel. Une fois en position une équipe sur le toit et l'autre à l'entré. Le signale du top départ fut émis par radio et ils pénétrèrent dans la base. Les hélicos eux, sont partie ils reviendront pour l'exfiltration. Mais à peine les soldat à l'intérieur qu'on entendit des tir d'arme automatique.

 

-Pendant ce temps en France où c'est la nuit noir. A Kadic une dizaine d' hommes escaladent les grillages de l’établissement sans difficulté. Ils étaient habillés en civil. Mais avec le brassard de POLICE. Un fois dans l’enceint de l’établissement. Ils se réunirent l'un d'eux sans le doute chef d'équipe « Bon on vais comme on a dit. Vous deux au portail dés je donnerai le signal vous l'ouvrez afin de permet nos collègue d’investir avec le mandat d’arrêt. Bon sinon les autres vous connaissez l'endroit de vaut cible (signe de tête affirmatif). Bon go go. » les policier partir selon leur objectif.

 

-Cher les Ishiyama dans les rue et les trottoirs sont déjà investie de policier. Les voitures de la police étaient déjà en train de bloquer le quartier. Le policier soit en civil ou en uniforme. Mais tous porter le gilet par balle, ils attendent le signal pour investir la maison. Pour l’instant ils compte l’encercler. Mais un bruit de gouttière surgi. C'est en fait Yumi alerter par les bruit des voitures qui tentait dans une action désespérer d'échapper à la police avant que sa maison ne soit totalement cerner. Les policiers n'ont pas tardé à comprendre et on foncer en direction de Yumi. Elle tentais de rejoindre un arbre qui se trouve au fin fond du jardin juste devant la palissade. Elle conter utiliser l'arbre pour franchir la palissade et ainsi échapper aux policier. Mais hélas au moment où elle faillit passer de l'autre coter un des policier lui prit de manière voilant la cheville et la fit tomber. Un fois fois au sol le policier lui mit les menottes au poignée mains attaché au dos.

 

Yumi « Non mais ça va pas ! Vous n'avez pas le droit. »

 

Le policier « la ferme. Tu comptais aller ou ? Voir ton petit ami ? »

 

Yumi se débattant comme elle peut « cela ne vous regard pas. »

 

Le policier « oh que si. Moi je croit tu voulais rejoindre tes complices. Hein tu voulais rejoindre tes potes terrorisme. »

 

Yumi « Mes potes terroriste...Non vous faite une grave erreur »

Le policier « houai c'est ça t'expliquera ça au poste. »

 

En même temps que Yumi se faisait emmener au poste. Les policier ont perquisitionner sa maison. Les parents de Yumi assista à la fouille et quand on leur annoncer le mandat d’arrêt « Association de Malfaiteur à caractère Terrorisme » Ils furent incrédule et effondré.

 

-Au même moment dans l’usine 16 gars du RAID investie les lieux (bien sure en tenue et équipement d'assaut) leur but trouver le supercalculateur.

 

-Mais dans Kadic alors les lyoko-guerries (à part Aelita et William qui ont prit un peu d'avance.) attendaient dans leur chambre. Dans le chambre d'Odd et d'Ulrich l'attente est devenu insupportable. « Bon Jérémie à finit de sauvegardé ? Je le sent mal. » c'est Ulrich qui fait les cent pas. Alors que Odd joue a sa console portable pour patienté. « Détend toi je suis sure que Jérémie à bientôt finit et que on va bientôt déguerpir d'ici. »

 

-Ulrich pas convaincu « tu crois ça ? Moi je croit qu'il est trop concentré pour remarquer que le temps tourne et que nous risquons d'avoir les flics sur le dos... Bon Odd vient on va le faire bouger Jérémie finit ou pas. »

 

-Un fois dans la chambre de Jérémie. « hé vous m'avez fait peur j'ai cru que c'était Moralès. » Jérémie surprit par Odd et Ulrich.

 

- « Es ce que t'a finit ? » Ulrich pressant.

 

- « Oui je suis prêt j'allai justement lancé le signal du départ.(il prit la boite où il avait avant le journal de Franz Hopper). A l'intérieur il y a non seulement le programme contre XANA. Mais aussi celui de la virtualisation, de Lyoko et même du retour vers le passé. Avec ça on pourra détruire XANA enfin j'espère. »

 

-Odd voyant que le pc de bureau de Jérémie est en train de bosser. « Heu alors le PC il travail sur quoi ? »

 

-Jérémie « Je suis en train d’entièrement le formater. Pour que les gars des services secrets ne découvre rien. Bon normalement Aelita et William sont déjà à l'Ermitage »

 

- « Hé vous que faite vous là. Mais vous n’êtes des élèves, vous êtes trop vieux. » c'était Moralès dans les couloirs.

 

-Mais une autre voix complètement inconnue pour la bande « Taisez-vous on est de la police. Oh et puits...GO, GO. » avant que la bande à comprit ce qui vient de ce passer. Un des flics ouvrit la porte de la chambre « Vous trois vous êtes en état d'arrestation.(en appuyant sur son oreillette) 3 des suspecte se trouve dans cette chambre. Hé qu'es ce que vous téléchargez ? »

 

-Au même moment à l'extérieur de l’établissement les deux policier restaient en retrait au portail. Ils l'ouvrirent afin de laisser passer les véhicules et leurs collègue. Je fus donc des dizaine de policier qui investie Kadic.

 

-Bien sure un tell boucan fit réveiller tous les pensionnaires certain sortait de leur chambre pour voir ce qui se passe. Mais les policier en civil leur ordonné de rester dans les chambre.

 

-Mais l'ordinateur de Jérémie sonne l'alerte d'une tour activer.

 

-Mais l'un des policiers avant même de savoir ce qui se passe enleva les prises du PC de manière violente pour couper le PC.

 

-En même temps dans les égouts alors que William et Aelita sont proche de l'ermitage. Mais elle reçoit un SMS et surprise c'est Franz Hopper. « Ma fille tes amis sont entre les mains de la police. Ils ont piraté vos portable enfin de pouvoir vous écoutez et retenir des indices contre vous. Fait bien ce que je te dit rejoint par tout les moyens Le Mans. Mais les trains ne pourront se remettre à circuler au mieux que ce Vendredi. D'ici là essayer de trouver un moyen d'être inaperçu. »

 

-William « Quoi ils ont eu les autres ! »

 

-Aelita « Oh non ! Mais c'est horrible ! »

 

-Toujours à Kadic. Monsieur Delmas tente de savoir ce qui ce passe dans son établissement. Il en bien sur en robe de chambre. « Mais enfin qu'es ce qui se passe ? Hé vous avez un mandat. »

 

-Mais hommes en costumes gravât de taille asses moyenne, coiffure courte et impeccable et surtout un air orgueilleux comme jamais. « Monsieur le directeur Jean-Pierre Delmas ? »

 

-Delmas se tournant vers son interlocuteur « Oui ! Qui êtes vous ? »

 

-Il lui répondit avec son air suffisant « Je suis le juge antiterroriste Codieux du parquet de Paris, voici ma carte. Selon des sources de la plus haute importance, il est fort probable que certain de vos élèves connaissent beaucoup, beaucoup trop de chose sur les responsable de l'attaque d'hier après midi. »

 

-Delmas ne croyant pas ses oreilles. « Pardon ! Des élèves de mon établissement mêler à cette atrocité. Mais vous plaisantez là. »

 

-Codieux « Monsieur Delmas je ne plaisante jamais avec mes affaires que je doit instruire. Étonnant je sais ! Mais selon nos source vos élèves comptaient ce faire la malle dès ce soir. Sans compter quand on épluche leur dossier, on trouve leur profil atypique. »

 

-Delmas « Mais de qui ? »

 

-Codieux « Mais de nos suspects Monsieur Delmas. Vous les reconnaîtrez. Ils sont souvent absent de manière injustifiée. Alors que seul une des filles du groupe est externe. Bizarre ! Ensuite l'un d’eux ses dernier temps était asses à l'est ou à l'ouest. Mais disons qu'il a agis bizarrement, comme si il était devenue demeurer. Et le cerveau du groupe à quel génie c'est à se demander ce qui faite encore ici. 20 partout sauf en sport et aussi en italien. »

 

-Delmas « Bon arrêter et dit moi ce qui ce passe ! »

 

-Codieux « Ces élèves sont suspecté d'avoir des liens étroit avec des terroristes et vue ce que on sait sur eux ça ne sera pas si étonnement que ça. Maintenant écoutez moi ! Dite moi tous ce que vous avez remarqué d'étrange avec eux. Sinon je pense que pour vous c'est la retraiter anticipé. »

 

-Avant que le juge continue c'est mise en garde. Une explosion se produisit en quelque centaine de mettre de là. Le bruit de l'explosion fut taire les autre bruits. Codieux se dirigea même dehors. Mais avec le noir de la nuit il ne vit rien. Toutefois une sorte de fumer pouvait quant même être distingé. « Mais bon sang c'est quoi ça encore. » rajoute Codieux.

 

-Quelque instant plus tard Codieux reçoit un appel de son portable « Oui ici le juge Codieux. Oui madame...quoi ? Vous êtes...Bien madames » Il raccroche.

 

-Monsieur Delmas « Mais que ce passe t'il encore ? »

 

-Mais le juge ne tient pas compte et se dirige ver les chambres pour savoir où en sont l'interpellation des suspects. Mais après seulement quelque marches des escaliers. Les policiers en civil qui avaient étés les premiers à entrer dans Kadic étaient train de descendre avec les lyoko-guerries menotté.

 

-Codieux impatient voir tendue « Tien nos jeunes terroriste. Dit Lieutenant vous leur avait laissé le temps de s’habiller ou... »

 

-Un des policiers en civil « Non ils étaient déjà fin prêt pour se faire la malle si nous étions intervenir ne serais ce que 5 minutes plus tard ils seraient déjà loin.. Leur affaire sont dans leurs sac à dos. Mais deux d'entre eux sont déjà partie. »

 

-Jérémie en se débattant « Vous vous trompez nous sommes innocents ! »

 

-Le juge Codieux tient donc. C'est bizarre ce n'est ce que revendiquiez lord de votre dernier conversation téléphonique. Un conseil petit ne gaspille pas ta salive. »

 

-Odd « Vous commettez une grave erreur. Si vous nous arrêtez vous laisser le véritable responsable la possibilité de faire bien pire. »

 

-Mais le juge ne voulant rien entendre « EMMENEZ LES ! »

 

-un autre policier interpelle le juge « Monsieur on a trouvé une sorte de passage dans les entrepôts du gymnase. Une sorte de passage qui mène au égout. »

 

-Codieux « ça doit être par la que les deux autres ce sont enfuit. Fouillez les égout, envoyez les chiens ou n'importe quoi d'autre. Mais retrouvez les moi. Comprit ! »

 

-Le policier « Oui monsieur le juge. »

 

-Codieux « Et surtout, vous avez entendu comme moi l'explosion qui vient de se produire. La planque de ces jeunes con à exploser alors que les équipe du RAID venaient de trouver leur QG principale. Nos hommes sont maintenant dans les gravats car l'usine c'est effondré. Nous avons donc 16 victimes supplémentaires. Alors bon Dieu trouvez les moi. »

 

-Loin de tout ça Aelita et William sont arrivé à l'ermitage. Ils sont en état limite de choque. William «  Yumi, Sterne, Belpois, Della Robbia entre les mains des flics. Il faut faire quelque chose et c'était quoi cette explosion ? »

 

-Aelita « Mais quoi ? Si on y retourne on sera aussi arrêter et pour l'explosion je n'en sait rien. »

 

-William « Oui, mais.. »

 

-Aelita « La seul à chose à faire. se maintenir au plan ! »

 

-William « Au plan et au même plan. Mais quel plan ? Hein ! Tu peux me le dire ? Contacter ce Rozanov. Qui se trouve à 200 km de distance au moins avec tous le monde sur le dos. »

 

-Aelita « Écoute on a pas le choix. »

 

-William « Oui mais avoue que c'est impossible. Par l'autoroute ? Non c'est vrai on a pas le permis et on sera arrêter dès le premier péage. Le train ? Non là encore impossible ! Car tous les trains sont à l’arrêt et que les gares sont bourré de flics. On a aucune chance. Attend on peut toujours l'appeler. Franz nous a bien donner son numéro non ? »

 

-Aelita « Les téléphones au non ! »

 

-William « Quoi ? »

 

-Aelita « Comment on a fait pour ne pas penser à ça. Vite éteint le. » Elle prit son téléphone et l'éteint.

 

-William « Mais pourquoi ? »

 

-Aelita « Si XANA nous effectivement fait porter le chapeau. Il a du permettre au policier de pirater nos portable et de... »

 

-William « Et de nous placer sur écoute. » Il prit le sien à l’éteint. « Alors quand on à expliquer notre plan à Yumi par téléphone nous nous sommes dénoncer au yeux des autorité. »

 

-Aelita « Exacte. Ils croient que nous avons un lien. Ce qui n'est pas faut. Mais que nous sommes au coter du responsable. »

 

-William « Mais maintenant on fait quoi ? »

 

-Le bruit des sirène de pompier retentis dans toutes les direction. « Rien pour l'instant, on ne peut aller nul part. Attendons ici puits on verra quand le jours se lèvera. J'ai une radio on verra ce qu'ils diront. Ensuite on essayera de quand même contacter ce Rozanov. Si ça trouve c'est un ami de mon père. Même si j'ai peur que les service secret arrive avant nous. Mais essayons de dormir un peu. »

 

 
 

Commentaires
 
Note :
12
Commentaire de DerDoctor - Posté le 05-04-2016 à 22:16

Même remarque que précédemment.

Note :
20
Commentaire de Lyoko1403 - Posté le 30-06-2013 à 14:20

Bravo!

[ Voir tous les commentaires / Ajouter un commentaire ]