Valid XHTML 1.0 Transitional
ipv6 ready

Reboot
 
 
[Retour à l'accueil]

Sommaire

[Historique du dossier] [Univers concept] [Personnages] [Trame] [Les incohérences] [Crédits]
Image
 
 

Historique du dossier
 
C'est l'histoire de quatre adolescents qui plongent dans un monde virtuel et qui rencontrent une intelligence artificielle et se voient confier la mission de défendre l'humanité contre une puissante menace informatique...

Cela ne vous rappelle rien ?

Image

Si vous suivez les actualités du site, vous avez déjà entendu le nom de Reboot : The Guardian Code. En effet, en février 2018, alors que les premiers trailers de cette production Netflix paraissaient, CodeLyoko.fr s'était empressé de sortir une news sur le sujet, soulignant de troublantes ressemblances avec votre série préférée.
Bien évidemment, cette série a un peu plus d'histoire derrière elle. Il s'agit, comme son nom l'indique, d'un reboot d'une série appelée...Reboot. Cette dernière, composée de quatre saisons, a été diffusée entre 1994 et 2001, plusieurs années avant Code Lyoko, et racontait les aventures de Bob, un « Gardien » chargé de protéger un système informatique contre un virus nommé Megabyte. Ce dernier est également un antagoniste récurrent de Reboot.
À l'époque, la parution du trailer de Netflix avait secoué la Lyokosphère : « Plagiat ! » s'exclamait-on, « ils ont tout volé à Code Lyoko, aucun respect ! », etc.

Paradoxalement, Code Lyoko étant sorti après la première version de Reboot, on peut aussi se demander s'il ne s'agit pas de l'arroseur arrosé. Mais si Thomas Romain au détour d'une interview n'a pas caché son envie de faire du Lain, il n'a jamais parlé de Reboot, une série canadienne ayant eu très peu de succès en France, à une époque où les « soirées Netflix » n'existaient pas, alors que l'on sait que les créateurs de Code Lyoko étaient beaucoup plus tournés vers l'Orient que vers l'Occident.
Enfin, le tweet de Romain ci-dessus semble également montrer que ce dernier n'avait pas connaissance de la série originale, d'où son réel étonnement vis-à-vis des similitudes entre les deux séries.

En tout cas, maintenant que les 20 épisodes de Reboot TGC sont sortis, l'équipe du site a pu scrupuleusement tout visionner, et est désormais prête à vous livrer son analyse comparative...

Image

« Mon plan a été mis à exécution. Personne ne pourra s'y opposer, personne ne m'arrêtera. L'humanité ne se doute pas une seule seconde de ce qui l'attend. »

#1 - Activation
 

Univers concept
 
Image

« Vous êtes les gardiens de la nouvelle génération. Les premiers humains à défendre le Cyber-espace. À cause du déclenchement du code obscur, j'ai dû vous activer plus tôt que prévu. »

#2 - Résurrection


Une même base, deux interprétations

Nous l'avions dit en introduction, la première chose qui frappe quand on découvre Reboot : The Guardian Code, c'est son pitch extrêmement similaire à celui de notre série bien-aimée. L'histoire d'une bande de quatre adolescents qui parvient à matérialiser une intelligence artificielle depuis un monde virtuel (même si, dans Reboot, ils sont tellement modernes qu'ils y arrivent sans le faire exprès), qu'ils utilisent également pour se battre contre un virus cherchant à dominer la planète (même si Megabyte ne semble pas s'intéresser immédiatement au monde réel mais le découvre presque par hasard), le tout en gérant leur vie au lycée. Impossible de ne pas voir Code Lyoko à travers cette description. De fait, d'autres similitudes frappent : le Cyber-espace évoque facilement le Réseau (et la mer numérique, de par son côté mortel), et l'équipe possède également un vaisseau pour voyager dans ce Cyber-espace, nommé le Codec. La connexion de Vera au Cyber-espace en temps réel évoque d'ailleurs Aelita dans la première saison de Code Lyoko, puisque c'est elle qui prévenait les héros d'une attaque avant l'arrivée du Superscan. Cela n'est pas vraiment surprenant puisqu'elles tiennent des rôles extrêmement proches dans la série, comme ce sera détaillé dans la rubrique Personnages.

Image

Image

Petit easter egg, on peut même dresser un parallèle entre le bioconstructeur, capable de modifier la mémoire, et...la machine arrache-souvenir qui tient une place prépondérante dans les Code Lyoko Chronicles ! Ce parallèle n'est cependant probablement que le fruit du hasard, puisque les Chronicles sont beaucoup moins bien connues que la traditionnelle pirouette scénaristique de « Oh oui, mais on a utilisé une machine pour leur effacer la mémoire »...
Enfin et surtout, un point que n'importe qui constatera très vite en regardant les épisodes des deux séries : au cours des combats virtuels, les héros lancent des répliques que nous qualifierons de très douteuses. Il n'a toujours pas été déterminé à ce jour qui des blagues sur les fruits de mer ou des jeux de mots de type « méganaze » emportait la palme des tréfonds de l'humour...
D'ailleurs, on peut aussi souligner que, comme dans Code Lyoko (et de nombreuses autres séries), les héros virtuels hurlent la plupart du temps le nom de leur pouvoir/attaque avant de l'utiliser.
L'autre grand axe marquant, c'est l'imagerie. En tant que série live-action, Reboot : The Guardian Code sera naturellement rapprochable de Code Lyoko Évolution...et quand on voit le style graphique de la partie 3D, cette impression ne se dissipe pas.

Image

Image

Mais ne jetons pas la pierre trop vite ! Reboot : The Guardian Code a su introduire des éléments nouveaux et une vision du Cyber-espace/Réseau plutôt intéressante ! Citons notamment le concept de Virusylum et du système de sécurité Internet (là où dans Code Lyoko, on laissait des virus et des gosses jouer en plein air dans l'Internet mondial sans même faire semblant de les arrêter). On dira ce qu'on veut sur l'efficacité du département de sécurité Internet et de Virusylum (qui a retenu Megabyte pendant au moins...l'intervalle entre deux épisodes !), mais ils ont le mérite d'exister.

Image

De même, la série conceptualise bien plus les systèmes virtuels et les programmes eux-mêmes, en mimant leur fonctionnement à l'échelle virtuelle, là où Code Lyoko s'était focalisé sur les mondes issus de Supercalculateurs, sans vie autre que les méchants et les gentils. En ce sens, l'univers de Reboot serait donc plus riche et plus poussé, puisque par delà les camps qui s'affrontent, il y a en quelque sorte... tous les autres.

Image

Le parallèle Megabyte/X.A.N.A est d'ailleurs lui-même très limité. Ce sont des programmes informatiques, et ça s'arrête là... Megabyte est un virus, X.A.N.A un système multi-agent. Leurs personnalités sont également très différentes : bien que très intelligents tous les deux, Megabyte apparaît comme bien plus humain, tant par son apparence que par son comportement et ses répliques. Il a des pulsions de colère qui l'amènent, entre autres, à supprimer son Alphasentinelle 6 fois en 12 épisodes. C'est une approche tout à fait différenciée de X.A.N.A et de sa présence éthérée, menaçante et insaisissable.

Image

« Un jouet ? Une abeille ? C'est ça que Megabyte a choisi pour prouver sa valeur ? ... C'est intéressant. Attendons de voir ce que ça va donner. »

#13 - Les abeilles rebelles

Leurs modes d'actions diffèrent également : X.A.N.A utilise généralement les mondes virtuels comme ponts vers la Terre, s'appuyant sur l'énergie des tours pour déployer ses spectres. Megabyte, lui, infecte un système directement à l'intérieur du Cyber-espace, et le mauvais comportement du système en question aura des répercussions sur ceux qui cherchent à l'utiliser depuis la Terre (qu'il s'agisse d'un jouet abeille ou d'un assistant virtuel). Ultime différence de taille : Megabyte doit composer avec l'autorité du Hackeur, en cherchant à s'en débarrasser, là où X.A.N.A s'est déjà affranchi de toute autorité humaine.

ImageImage
« - Mon attaque contre la ruche vous a-t-elle semblé à la hauteur ? »
« - Pas vraiment... »
« - Vous êtes un client difficile à satisfaire... »

#13 - Les abeilles rebelles
 

Personnages
 

L'analyse des personnalités, rôles et avatars virtuels des héros est particulièrement intéressante par rapport à Code Lyoko, car avec un groupe de jeunes d'une taille comparable (elle est même dans les faits identique si on considère que William est un cas très à part qui n'a de toute façon jamais trouvé sa place au sein de la bande), il est logique de penser que la distribution des rôles s'effectue de manière similaire. On pourrait même résumer la chose en un graphique :

Image

Image

Image

« Vera dit que je suis le meneur du groupe. Mais ça me ressemble pas du tout. Il se passera quoi si j'échoue ? »

#2 - Résurrection


Austin
Image
Austin est, par héritage, le meneur du groupe. Dans l'épisode 2, Vera avoue avoir pensé à lui pour « ses qualités de meneur ». La présence d'un « chef » réellement désigné par l'équipe est une différence notable par rapport à Code Lyoko, puisque le seul à pouvoir tenir ce rôle (à savoir Jérémie) n'est jamais officiellement traité comme tel. Il faut dire qu'il n'en a pas besoin : si Jérémie est le leader naturel des Lyoko-guerriers, c'est notamment grâce à ses facultés intellectuelles et sa capacité de travail. Mais la personnalité d'Austin tendrait pourtant davantage vers un mélange d'Odd et d'Ulrich : humour comparable à celui de ces derniers, un côté un peu sportif (on le voit sur un simulateur de snowboard). Malgré tout, il se démerde un minimum en informatique, comme toute la bande est supposée étudier dans un lycée spécialisé en « haute » technologie.
Dans toute cette palette d'influences, on peut également en reconnaître une autre assez importante : l'intrigue tourne autour de la famille d'Austin. Cela ne vous rappelle-t-il pas Aelita ? Voyez plutôt : Austin vit seul avec sa mère, son père est porté disparu. Là comme ça, ok, et ensuite ? Le père d'Austin (Adam Carter pour ne pas le nommer) n'est en réalité pas mort ! C'était un grand chercheur qui a également enseigné dans le lycée des héros et créé toutes les installations qu'ils utilisent pour se virtualiser. Je vous le donne en mille, il avait également des ennemis, comme par exemple...une agence gouvernementale ? Et à la fin, croyez-le ou non, mais son père...se sacrifie pour leur permettre d'emporter la victoire !!!
... alias Vector
S'il est difficile de démêler véritablement quel personnage de Code Lyoko a particulièrement engendré Austin, qui est un assemblage de quasiment toute la bande originelle, ce n'est de loin pas aussi compliqué pour son avatar virtuel. Je vous fais ça rapidement : une « digiplanche », aka une planche volante et un « brouilleur de code », aka un projectile numérique tiré par ses gants, ce qui vous évoque forcément quelqu'un.
Austin a toutefois des pouvoirs un peu plus fumés que ceux d'Odd : son avatar virtuel est tout simplement capable de ralentir le temps (coïncidence amusante, Odd en est capable... dans le jeu vidéo sorti sur Wii).
Image

Image

Image

« Oh, la voilà. Miss Vlog de choc en personne. »

#16 - De mal en pis


Tamra
Image
Si Tamra est associée à Yumi dans le graphique, c'est presque par antagonisme dans le cas du style et de la personnalité : la japonaise est sombre et réservée. Tamra aime les paillettes et parle beaucoup, au point d'avoir besoin de le partager avec le monde entier sur son Vlog.
Elle pratique cependant les arts martiaux, et à l'instar d'Ishiyama, est en quelque sorte la plus mature du groupe, même si c'est un peu par défaut : entre les hormones de Parker, la pression familiale de Trey et les tourments d'Austin sur son passé, l'unique fille humaine du groupe est encore la plus à même de réfléchir à peu près convenablement.
... alias Enigma
On retrouve plus facilement notre japonaise dans l'avatar virtuel de Tamra, qui est taillé sur le modèle du ninja, pour l'infiltration et l'attaque éclair. Comme Yumi dans Code Lyoko Évolution, elle possède une sorte de bâton, celui-ci pouvant toutefois se séparer en deux lames. Son autre outil de travail n'est pas une paire d'éventails, mais...des shurikens (on n'est pas trop loin non plus).
Ceci mis à part, Tamra est également capable de se rendre invisible et son véhicule est un planeur qui n'évoque pas vraiment de transport de Code Lyoko. Malgré tout, sa capacité « Hyper-Lien » lui permet de se déplacer très rapidement sur de courtes distances, et on peut y voir une rémanence du fameux Supersprint, la couleur étant au passage la même.
Image

Image
ImageImage
« - Je croyais que tu voulais que les recruteurs te respectent pour ton talent sur le terrain ? »

« - C'est ce que je veux. »

#17 - Mégaviral


Trey
Image
Accrochez-vous bien, c'est là que les choses sérieuses commencent. Trey est un sportif (tiens ?) extrêmement doué (oh ?) et le meilleur de son équipe d'ailleurs, qui a pour consigne de surtout lui passer le ballon en match (mhhh). Vous serez sans doute surpris d'apprendre qu'il n'est pas si doué en cours et que ses notes ne sont pas au top, et que ça inquiète son père qui est très strict et désapprouve ses fréquentations.
Vous aurez évidemment reconnu Ulrich. Ne vous en faites pas, nous aurons l'occasion d'en reparler un peu plus bas...
... alias D-Frag
Sur le plan virtuel, Trey est peut-être le gardien dont le rôle est le moins transposable à un Lyoko-guerrier classique car sa « puissance » rappelle plutôt William, dont on connaît les déboires dans la série d'origine. Il a donc comme Dunbar, une grosse arme (la masse digitale, comme le zanbato, même si c'est vrai que comparativement la masse fait pitié), de gros pouvoirs (le Maxi-frag qui crée une onde de choc qui peut vaguement évoquer les salves d'énergie) et une possibilité de se protéger pour assurer un rôle de tank (Cyber-coquille/Cyber-coque qui paradoxalement ici évoquent plutôt les protections d'Aelita). Dans une moindre mesure, William avait son bracelet de protection.
Image

Image

ImageImage
« - C'est quand même toi qui a la meilleure arme à la base. Ton... »
« - ... cerveau ? »

#3 - Fortress Command


Parker
Image
Parker se distingue très vite comme le Jérémie du groupe, à la différence qu'il utilise également son intelligence sur le terrain, délaissant le rôle d'opérateur à l'équivalent d'Aelita, Vera. C'est lui le plus porté sur l'informatique, il programme des tas de petits trucs et sort des explications incompréhensibles, c'est lui qui fait des blagues sur les triangles isocèles et les carte-mères, bref, vous voyez le tableau. Parker partage également comme trait bien connu avec Jérémie sa romance avec l'intelligence artificielle de la série, Vera. Comme Jérémie, il est plutôt timide et ne trouve pas trop comment s'y prendre avec elle, à cette différence qu'il est bien plus gênant dans ses démarches...
... alias Googz
Du côté de l'avatar virtuel, évidemment, impossible qu'il ressemble à Jérémie. À la place, Googz se déplace sur un « Quadro-Disque » dont le design rappelle les grandes heures de l'Overwing et son anneau réflecteur peut se séparer en deux boomerang (coucou éventails), mais il a également le pouvoir d'utiliser le code pour modifier les objets virtuels ou créer des murs de protection, ou encore scanner les entités du Cyber-espace. On le trouve donc à un confortable mi-chemin entre Yumi et Aelita.
Image

Image

ImageImage
« - Je suis un avatar virtuel évolué recombiné automatisé. »

« - V.E.R.A. Est-ce qu'on pourrait pas vous appeler Vera ? »

#1 - Activation


Vera
Image
Vera est une intelligence artificielle qui assiste les héros lors de leur première plongée dans le Cyber-espace. Elle sera matérialisée assez tôt dans la série, et ira suivre les cours avec les héros en se faisant passer pour une étudiante étrangère qui logera chez un des autres gardiens (Austin en l'occurrence). Elle se mettra à faire la maligne au tableau en physique, mais ne vous y trompez pas : il s'agit bien d'une Aelita-bis. Toute la partie « découverte des émotions/références humaines » est développée, et surtout, elle fait de la musique ! Eh oui, là où Aelita se découvre une passion pour le mix, Vera préfère le hip-hop et la danse.
Vous l'aurez compris, les deux personnages se ressemblent énormément. En même temps, leurs rôles sont identiques, ça appelait forcément à des similitudes... mais contrairement à Aelita, Vera n'a absolument pas droit au rôle de l'héritage du passé à retrouver, puisqu'elle est réellement synthétique, et c'est donc Austin qui récupère le bébé sur ce plan-là, nous l'avons dit.
... alias V.E.R.A.
L'avatar virtuel de Vera n'apparaît que pendant un seul épisode, et ne manifeste aucun pouvoir ni arme en particulier. On peut éventuellement y voir un écho des ninjas de CLE, dans le style inhumain, mais rien de très probant.
Image
 

Trame
 
Cette rubrique a pour but de fournir une liste à peu près exhaustive des équivalent scénaristiques entre Reboot TGC et Code Lyoko (Évolution). Du fait de leurs univers similaires, cela fait sens que certains points se recoupent, mais jusqu'à quel point ?


Image
Épisode 3 - Fortress Command
Le noeud de l'intrigue de cet épisode est le suivant : Parker trouve que son avatar n'est pas assez fort comparé à celui de ses camarades. Il décide alors de l'améliorer mais cette démarche mettra le groupe dans une position délicate.
Odd est au centre d'un sketch similaire dans l'épisode #63 de Code Lyoko, Triple Sot, à la seule différence qu'il ne peut s'améliorer tout seul et doit faire appel à quelqu'un d'autre, avec les conséquences que l'on sait.

Image

Image
Épisode 7 - Jour de match
Trey se fait mettre la pression par son père au sujet de ses études et du sport. Il a un match important à disputer avec l'équipe de basket, mais manque de chance, Megabyte attaque au même moment. Il se retrouve donc coincé entre ses responsabilités de Gardien et celles de leader de son équipe. Il commence par choisir le second, mais se ravise pour aller aider ses amis, pour finalement réussir à revenir finir le match et tout défoncer.
Au-delà du côté téléphoné du dénouement, vous aurez tous reconnu Ulrich et l'épisode #21, Gravité Zéro, même si on peut souligner que Trey lui, n'a pas de retour dans le temps...
Image

Image
Épisode 9 - Tempête de Données
Cette attaque est assez radicale puisque le Hacker prend cette fois le contrôle d'un satellite très puissant. L'épisode #9 Satellite s'impose immédiatement à nos esprits de Lyokofans, mais un peu de patience : celui-ci ne sera pas utilisé pour tirer des lasers directement vers les héros, mais plutôt pour déclencher une tempête. Plus original ? Eh bien non hélas, la météo a également été utilisée contre les héros dans l'épisode #45 Guerre Froide de Code Lyoko...
Image

Image
Épisode 9 - Tempête de Données (et au-delà)
On découvre que la mère d'Austin s'est trouvé un nouveau mec, qui est d'ailleurs mêlé à toute l'intrigue du département de sécurité internet. Si on rappelle que le père d'Austin est le savant qui est à l'origine de toute la technologie de la série, alors il est facile de dresser un parallèle entre cette situation et celle vécue par Aelita dans Code Lyoko Evolution, avec Tyron et Anthéa, même si malheureusement, le scénario ne nous livre pas le fin mot de l'histoire pour ces derniers.
Image

Image
Entre l'épisode 10 et l'épisode 14
Nous l'avons dit, Parker craque pour Vera, dans un biais assez similaire à celui de Jérémie envers Aelita. Comme tout pseudo-couple de série, Vera et Parker auront à faire face à des quiproquos, du style « Trey et Vera se voient seul à seule, c'est sûr elle craque pour lui ». Ce genre de petits films que Parker se monte tout seul dans sa tête nous a évoqué avec nostalgie l'épisode #32 Saint-Valentin de Code Lyoko, où Jérémie était lui aussi parti dans son délire parano sans qu'Odd ne cherche à démentir.
Image

Image
Épisode 13 - Les abeilles rebelles
Je pense que le titre est assez éloquent, mais sachez que cet épisode implique les héros affrontant des abeilles sur le plan virtuel, et la possession de jouets abeille par Megabyte. Nous n'aurions sans doute même pas relevé s'il s'était agi de n'importe quel animal, mais de fait, ce sont des abeilles...comme dans l'épisode #12 Attaque en Piqué de Code Lyoko.
Image

Image
Épisode 14 - Gare au Buzz
Lors de cet épisode, Tamra télécharge accidentellement un clip de rap de Vera qui mentionne leur combat contre Megabyte. Cette bévue met évidemment l'anonymat des héros en péril mais finira par être résolue. Vous savez, entre l'upload maladroit d'une vidéo et l'envoi d'un mail à la mauvaise personne (Épisode #90 Médusée dans Code Lyoko), difficile de savoir ce qui est le plus absurde...
Image

Image
Épisode 16 - De Mal en Pis
Conséquence indirecte de la bévue précédente, une admiratrice de Tamra découvre la salle zéro et se virtualise. Jusque-là, l'intrigue se défend. Mais entre nous, une personne inexpérimentée qui arrive sur le monde virtuel sans aucun encadrement, qui tombe entre les griffes du méchant et met toute l'équipe en danger pour sa récupération, ça ne vous rappelle vraiment pas l'épisode #65 Dernier Round et tout ce qui suivra dans la saison 4 de Code Lyoko?
Toujours dans l'épisode 16 d'ailleurs, Austin oublie l'activité super importante de Tamra, ce qui agace un peu cette dernière. J'en connais un qui va finir dans le devoir de français de l'épisode #14 (Intrusion) de Code Lyoko Evolution!

Image

Image
Final de la série
Le Hacker finit par arriver au lycée des héros. Ce face à face terrestre entre des adversaires qui s'affrontent depuis longtemps sur le virtuel n'aura jamais été amené par Code Lyoko, qui manquait d'une véritable apparition de X.A.N.A. Pourtant, CLE avait corrigé cette erreur, et c'est également au sein du lycée Kadic que les Lyoko-guerriers avaient fait face à Tyron dans l'épisode #26 de Code Lyoko Evolution, Ultime Mission.
C'est également cette rubrique que j'utiliserai pour vous détailler sommairement l'histoire du Hacker : le père d'Austin (car c'est bien de lui qu'il s'agit) avait disparu dans le réseau, se cachant dans le web pour fuir ses ennemis du département de sécurité internet. Il finit par reprendre le contrôle de lui-même et revient aider les héros une dernière fois en...se sacrifiant pour eux. Finalement pas si éloigné de Franz Hopper, lui aussi père surdoué d'un héros de la série, que l'on pensait disparu et mort jusqu'à ce qu'il revienne les aider une dernière fois en se sacrifiant.
Image
 




Les incohérences
 
ImageImage
« - Y a un souci. Qu'est-ce qui se passe ? »
« - Comment est-ce possible ? »

#16 - De mal en pis


Fidèle à Code Lyoko jusqu'au bout, Reboot TGC contient aussi sa part d'angles morts, dont certains sont d'ailleurs très similaires à notre série.

Justifier la formation du groupe

Dans Code Lyoko, la formation du groupe, et notamment l'ajout de Yumi, faisait sourire et montrait à quel point la Genèse avait eu du mal à justifier sa présence compte-tenu de son absence à la fois dans la classe de Jérémie et dans l'internat. Dans Reboot TGC, Vera justifie le choix des quatre gus par le fait que leur team soit première dans un MMORPG. Outre la probabilité absolument infime que, sur des milliers de joueurs, les quatre membres d'une équipe soient dans le même bahut, comment ne pas constater que, mis à part Parker et dans une moindre mesure, Austin, Tamra et Trey ne font montre d'aucune passion particulière pour les jeux en ligne...

La localisation de la salle zéro

Pas facile de trouver une planque ultra-secrète au milieu d'une grande ville au XXIème siècle... alors que dans Code Lyoko, il était permis de se demander pourquoi les héros ne croisaient jamais personne dans l'Usine, et notamment des dealers (on a juste eu droit aux motards de l'épisode 80), dans Reboot TGC, le QG est carrément à l'intérieur même de l'école. Certes, un mur holographique permet de dissimuler le tout, mais comment font-ils pour y accéder aussi librement lorsque l'école est fermée (cas de la fin de l'épisode 18) ?

L'arrivée d'une intelligence artificielle sur Terre

Si Code Lyoko a essayé de montrer que Jérémie s'occupait un minimum du problème (même si ironiquement, c'est un comble qu'il n'ait pas retrouvé la vraie identité d'Aelita en la faussant puisque celle-ci existait réellement), Reboot TGC ne se pose absolument aucun souci administratif lié à la création de toutes pièces d'un nouvel humain, ce qui pose davantage de questions qu'un simple ajout de nom sur une liste de classe, ou un remplacement de dernière minute de correspondant étranger.

La mise à jour des avatars virtuels

Dans Code Lyoko aussi bien que dans Reboot TGC, l'opérateur semble pouvoir mettre à jour les pouvoirs ou les armes virtuelles assez facilement, pourtant, les tenues n'évoluent presque jamais... si on comprend bien que c'est nécessaire pour que les combats soient un minimum équilibrés, aucune explication n'est donnée, dans un cas comme dans l'autre, pour expliquer cette réticence à l'upgrade (et ne me parlez pas de l'excuse d'Odd).
Ce genre de choses est valable également du côté des méchants... là où on a toujours pu se demander, par exemple, pourquoi dans certains cas, X.A.N.A envoyait si peu de monstres, dans Reboot TGC, qu'est-ce qui empêche le Hackeur de reprogrammer le code de suppression une fois Megabyte affranchi ?

Le lien de parenté final... qui entraîne des problèmes rétroactifs

À la fin de la saison 2 de Code Lyoko, on apprend qu'Aelita est en réalité humaine et non artificielle. Au-delà du fait que personne ne soit jamais inquiété de sa disparition pendant 10 ans, et que Jérémie n'ait pas été capable de le deviner avant, cela posait également le problème de l'épisode 36 où elle était censée être attaquée par la Marabounta parce qu'elle était associée à un monstre.
Dans Reboot TGC, à la fin, on apprend que le Hackeur est le père d'Austin, ce qui pose deux problèmes : dans la première vidéo trouvée par les gardiens, le père d'Austin n'avait pas la même voix (bien entendu, sur la vidéo postérieure à la révélation, c'est le cas). De plus, lors d'un épisode, le Hackeur voit et entend clairement son fils sur la vidéo en espionnant les téléphones, mais ne réagit absolument pas.

Image
« - Ouais je sais. Ça n'a absolument aucun sens. »

#19 - Usurpation d'identité

D'autres petites incohérences sont amusantes à signaler et rappelle parfois quelques péchés de naïveté typiquement codelyokienne, comme l'agent spécial Lance qui déclare à Ted « personne d'autre que nous ne doit être au courant de ce qu'on a trouvé », au milieu... d'un Open space. On peut pourtant difficilement accuser les américains de sous-budgétiser leurs services de renseignements.
 

Crédits
 
Analyses : Icer, Ikorih
Rédaction du dossier : Icer, Ikorih
Assistance technique à la composition du dossier : Etienne, Immu
Illustrations : Etienne, Icer, Immu