Valid XHTML 1.0 Transitional
ipv6 ready

Fanfictions
 
 
  Moi, eux et Lyoko (2eme partie : Decouvertes et sentiments
Écrite par Byvalvani le 21/03/2011 à 14h50
Note : 14,3/20 Catégorie : Action
Lue 2568 fois Voici la 2eme partie de moi, eux et Lyoko.
 
 

 
 

Moi, eux et Lyoko

Chapitre 2 : Decouvertes et sentiments

Rémi s'empressa de lancer une deuxième boule de feu et détruisit le dernier Frôlion.
-Bien joué ! Fit Odd
Il vit Aelita courir vers la tour. Il avait complètement oublié sa mission, de toute façon il ne l'aurait jamais fait... 
-Et qu'est-ce qu'il se passe maintenant ? Demanda Rémi
-Ben, on retourne chez nous ! Dit Odd
-Comment ?
-On t'expliquera plus tard ! Fit Yumi

Le groupe se retrouva sur le banc. Jérémie jeta un coup d'œil autour de lui.
-Alors comment tu connais Lyoko ? Demanda Jérémie
Rémi n'allait quand même pas lui racontez qu'il avait un père psychopathe ! Non, il devait garder le secret...
-Heu... 
Rolala, voilà bien un truc dont Rémi n'était pas fort : « L'improvisation ». Mais, heureusement la sonnerie retentit, Rémi allait pouvoir réfléchir à la façon dont il connaît Lyoko en cours. 

Rémi réfléchissais, réfléchissais, mais rien, rien à part la « Vrai » vérité. Il regardait alternativement Ulrich, Odd et Jérémie. Ulrich et Odd étaient en grande conversation sur le nouveau film de James Finson mais Jérémie n'arrêtait de le fixer et attendait sûrement la fin du cours pour avoir son explication... Rémi regarda sa montre, plus que 20 minutes avant la fin du cours, il devais trouvé quelque chose et vite ! 
-Rémi ? Qu'est-ce que je viens de dire ? Demanda madame Hertz 
-Heu... Bafouilla-t-il
-Puisque vous avez l'air passionné par mon cours, vous irez en retenue de 4 à 5 heures ce soir ! Dit-elle sèchement
Enfin les 20 minutes restantes terminées, les élèves sortirent de classe. 

Rémi se précipita vers la sortie.
-Où tu vas ? Demanda Jérémie juste derrière lui
-Je dois vraiment aller aux toilettes ! Dit-il d'un air gêné 
Il continua sa route, de tout évidence, Jérémie savait que Rémi lui cachait quelque chose, oui, mais quoi ?

Rémi se précipita vers sa chambre et la ferma à clé. Il décida d'aller sur l'ordinateur, et vit un message de sa mère :
« Cher Rémi,

Tu nous manques beaucoup, moi, papa et ta sœur, espérons déjà que tu sois en vacances pour que l'on puisse te revoir. J'espère que tu manges bien, dors bien,... Bon, je ne vais pas jouer la maman anxieuse plus longtemps.

Ecris-nous vite, on a hâte d'avoir de tes nouvelles !!!

Bisous,
Maman »

Rémi ne pu s'empêcher d'avoir un petit sourire. Mais si ce n'était pas sa vraie mère, il adorait de tout son cœur. Il n'allait pas laisser son vrai père détruire tout ça, non, il devait se battre... Plus qu'une chose comptais, gagné contre son père...

A suivre...


Dans la ville...

Il ne comprenait pas pourquoi Rémi n'avait pas détruit Aelita. Il avait eu on ne sait combien d'occasion pour le faire. Il était furieux, pourquoi son fils ne lui avait pas obéi ? Mais, il se calma très vite, il pensa que c'était une tactique, que Rémi attendait un peu avant de détruire Aelita. Il en était sûr, Rémi allait le faire....

Rémi relit une dernière fois le mail de sa mère avant de lui répondre. Que tout allait bien, qu'il s'amusait bien, qu'il avait fait connaissance avec des élèves,... Une fois envoyé, il retourna dans la cour, il devait bien parlé à Jérémie, à un moment où un autre. 

D'un pas normal, décontracté, il se dirigeait vers la cour. Où il vit les autres, qui apparemment l'attendait. 
-Eh ben t'en as mis un temps ! Dit Odd
-Rémi, je suis désolé de t'embêter avec ça, mais je veux vraiment savoir comment tu connais Lyoko ! Fit Jérémie
-Vraiment, Jérémie, j'en sais rien !
-Comment ça, tu n'en sais rien ?
-J'ai eu des flash, qui me montrait Lyoko.
-Et pourquoi, tu les as eu ces flash ? Dit Jérémie un peu interloqué
-Encore une fois, j'en sais rien
Apparemment, Jérémie n'avait pas l'air très convaincu. Mais c'est tout ce que Rémi avait trouvé. Et puis Rémi se demandait comment son père a du réagir, il a doit sûrement savoir que Aelita est toujours vivante.
-Salut ! Fit Sissi d'un ton joyeux à toute la bande
-« Manquait plus qu'elle... » Pensa Ulrich
-Rémi ? Je peux te parler une seconde ? Dit-elle
-Heu...D'accord

Ils s'éloignèrent du groupe vers le parc.
-Qu'est-ce qu'il y a ? Demanda Rémi
-Il parait que tu as quitté l'école sans permission ? 
-Non...Et puis qu'est-ce qui te prouves que c'est vrai ?
-Ne joue pas l'innocent, je t'ai vu partir.
Rémi ne répondit rien, comme si il n'avait pas assez d'ennui en ce moment...
-Alors ? Dit-elle
-Oui ! Oui je suis parti ! T'es contente ? 
-Pas encore, tu sais que ça peut te coûter très cher de partir comme ça, à une heure de récréation...
-Personne ne m'a vu à part toi, je suppose que tu vas tout déballer ? Demanda Rémi
-Hum...Je sais pas encore... 
-« T'es vraiment qu'une sadique ! » Pensa Rémi
-De toute façon que veut-tu que j'ai avec ça ? Une heure de retenue ? Peut-être deux... 
-Peut-être plus qu'une retenue, avec ma version des faits... Fis-elle avec un sourire narquois
-Et je suppose que tu veux quelque chose, en échange de ton silence ?
-Oui
-Quoi ? Demanda Rémi, énervé

-Ce que je t'ai demander la première fois que je t'ai parlé ! 
-Ah, oui t'arranger le coup avec Ulrich... Dit Rémi avec un petit sourire
-Oui, c'est ça
-Ma pauvre Sissi, tu n'as aucune chance avec Ulrich !
-Et pourquoi ça ?
-C'est évident qu'il aime quelqu'un d'autre !
-Et alors ?!? 
-Rien, je tien juste à te dire que je ne ferais pas ça ! Je préfère encore tu déballes tout ! Sur ce, je te laisse ! Fis-il en s'éloignant
Sissi restée seule, eut quand même un sourire avant de quitter, elle aussi, le parc.
-« On verra... » Pensa-t-elle

-Alors qu'est-ce qu'elle voulait ? Demanda Ulrich
-Rien d'intéressant... 
-Ah ! Oups ! J'allais oublier ! Je dois aller nourrir Kiwi moi ! Dit Odd
-Kiwi ? Ne pu s'empêcher de demander Rémi
-Ah ben non ! J'ai AUSSI oublié de te le présenter ! Viens avec moi !
Rémi suivit Odd en direction des chambres.

Quand Odd ouvrit la porte, une petite bête au poil gris se dressait sur le lit.
-Rémi, je te présente Kiwi ! Fit Odd en montrant, d'un ton fière, Kiwi
-Hé salut, toi ! Dit Rémi en le caressant
Kiwi, qui avait l'air d'apprécier les caresses de Rémi, poussa un aboiement. 
-Il a l'air de t'aimer ! Dit Odd
-C'est quoi comme race de chien, exactement ? 
-Ben heuuuuu.... Je sais déjà que c'est un chien.....Heuuuu....Et puis de tout façon, je vois pas à quoi ça va nous servir de savoir ça, hein ?
-Ouai t'a raison ! Fit Rémi avec un sourire
Rémi et Odd s'était assis sur le lit, et passèrent un long moment à discuter.

Pendant ce temps, dans le bureau du proviseur :
-Si je t'assure papa ! C'est vrai ! 
-Bon je crois que je dois avoir une petite explication de sa pare... 

-Non, non, je t'assure qu...Commença Odd mais fut interrompu car quelqu'un frappa à la porte. Vite Kiwi, va dans ton tiroir ! Chuchota-il
Kiwi obéi et Odd referma le tiroir avant d'aller ouvrir la porte.
-Ah, bonjour monsieur ! 
-Rémi est-il ici ? 
-Oui il est là. Dit Odd d'un air soucieux 
Le proviseur entra et vit Rémi assis sur le lit.
-Veux-tu bien me suivre dans mon bureau ? Demanda-t-il
-Oui... Fis-il, pas très surpris, en se levant

-Voilà ce que tu m'as demandé. Dit un homme en posant quelques caisses sur le sol
-Merci.
-Alors, tu as vu ton fils ? 
-Oui, hier.
L'homme prit une cigarette et l'alluma avant d'en prendre une bouffée.
-Comment il s'appelle encore ? Rémi, c'est ça ?
-Oui.
-Tu veux que je l'espionne, un peu ?
-Non.
-Pourquoi ? Tu crois vraiment qu'il va faire ce que tu lui demandes ? Dit l'homme en reprenant une bouffée
-Oui, c'est mon fils, il doit m'obéir, il va faire ce que je lui demande.
-T'es fou.
Le père de Rémi frappa violemment la table avant de se lever.
-Eteint cette cigarette ! Fis-il en s'approchant
-Et, mais qu'est-ce qui te prends ?
-Eteint cette cigarette, je te dis ! 
L'homme s'exécuta et jeta sa cigarette à terre puis l'écrasa. Puis le père de Rémi le pris par la chemise et le souleva du sol.
-Alors, tu dis encore une fois que je suis fou, tu pourrais très bien le regretter ! Dit-il en le posant tout doux ce moment. Maintenant, va-t'en ! Je ne veux plus entendre tes bêtises !
L'homme sortit, tout en remettant sa chemise, il dit :
-Tu n'auras pas dû faire ça, mon cher Frantz, non tu n'aurais pas dû... 
Il s'éloigna et disparu dans la pénombre de la rue.

Frantz alla regarder dans la caisse que lui avait apporté l'homme. Il en retira une arme.
-Parfait ! Fis-il avec un sourire 

L'homme se dirigeait vers le collège.
-Tu vas voir ce que je vais en faire de ton fils ! Chuchota-t-il
Il était tellement absorbé dans ses pensées, qu'il cogna une jeune fille.
-Pardon. Fis-elle
-Nan c'est de ma faute. Dit-il avec un petit sourire
Elle était plutôt grande, elle était de tout évidence asiatique, habillée de haut en bas de noir. Elle continua son chemin, l'homme la regarda encore quelque instant avant de lui aussi continué.
Il s'arrêta.
-Alors voilà ce fameux collège....

A suivre....


Le proviseur, assis à son bureau, fixant Rémi devant lui, avait l'air tout sauf content.
-Vous me devez quelques explications, il me semble. Dit le proviseur
-Oui j'ai quitté le collège sans permission... Fit Rémi tout en soupirant
-Pour quel motif ?
-Je...Je....J'avais besoin de m'acheter quelque chose...
-Pourquoi ne pas avoir demandé la permission alors ?
-Ben je savais pas qu'il fallait en demander une... Fit Rémi avec un petit sourire
-Bon, passons pour ceci, mais pour les incidents dans la cour...
-Quels incidents ?
-Il parait que vous vous êtes battu avec Hervé et Nicolas... 
-« Bravo Sissi » Pensa-t-il
-Heu... C'est pas que je m'ennuie, mais j'ai une retenue à faire dans 2 minutes...
-Donc vous avouez ?
-Je n'avoue rien du tout, monsieur, je nie les fais, jamais je ne me suis battu avec Hervé et Nicolas.
-Ils me l'ont dit et Sissi était aux premières loges. Dit le proviseur
-Monsieur, si je ne vais pas à ma retenue dans... 
Rémi fut coupé car quelqu'un venait de frapper à la porte.
-Entré ! Cria le proviseur
Une femme, sans doute la secrétaire, entra.
-Un monsieur vient pour le post de professeur.
-Bien ! Faites-le entré ! Quant à toi, Rémi va à ta retenue, nous reparlerons de tout ça plus tard.
Rémi se leva et quitta le bureau, en chemin il croisa l'homme, un regard s'échangea et chacun reprirent leur chemin.

Rémi se dirigea vers la bibliothèque. Où les élèves passaient leurs retenues en bonne compagnie de Jim. Il s'installa, et, comme madame Hertz lui avait demandé, commença à copier la leçon, qu'il n'avait soit disant pas écouté. 

-Bien, il me semble que vous avez les compétences requises. Donc, bienvenue dans notre établissement ! Dit le proviseur en tendant sa main vers l'homme
-Merci. Dit-il avec un sourire tout en serrant la main du proviseur
-Vous commencé demain à 8h.
-Ok, je serais présent, au revoir ! Fis-il en quittant la pièce 

-Ah bon, et pourquoi ? Demanda Ulrich
-Ben ça, j'en sais rien mais en tout cas il avait l'air furax ! Répondit Odd
-Il faudrait aller lui demander.
-Ben non. Commença Odd en regardant sa montre. Là, il est en retenue
-Ah oui, c'est vrai, je parie que c'est en rapport à ce que lui a dit Sissi tantôt.
-Sûrement, avec elle on peut s'attendre à tout !

Rémi déambulait dans les couloirs, après cette journée, il était complètement crevé. Il se dirigea vers sa chambre.
-Salut ! Dit-il mollement à Jérémie 
-Salut, alors cette retenue ?
-Je dirais très embêtante pour ne pas dire autre chose. Fis-il tout en baillant
-Ah, ok, je comprends. 
-C'est à quel heure, encore, que m'on mange ?
-Je dirais dans 1 heure, pourquoi ? Fit Jérémie tout en continuant de taper sur son clavier
-Ah, ça va, j'ai le temps de réviser un peu...

Frantz, dans son laboratoire, déposa une arme dans une sorte de scanner. Retourna à son ordi, tapota quelque instant. Le scanner se ré ouvrit, mais sans l'arme... Il répéta cette action une dizaine de fois. 
-Vivement demain ! Dit-il tout bas

A suivre.... 


Après avoir dîner, tout expliquer au sujet du proviseur aux autres, Rémi pu enfin se coucher. Le réveil sonna et tapa comme un marteau la tête de Rémi. Il va falloir qu'il se lève... 

Pareil réveil pour Frantz, mais lui était content de se lever, il se dépêcha d'aller sur l'ordinateur. Pas une seconde à perdre...

Pendant ce temps l'homme se dirigeait vers le collège, il n'allait pas agir la première journée, non, il allait attendre un peu. Il arriva à destination. Il vit un homme, sans doute Jim, le proviseur lui en avait parlé, celui-ci fut surpris à la vue de cet inconnu.
-Bonjour ! Dit l'homme 
-Qui êtes-vous ? Demanda Jim 
-Je suis le nouveau surveillant.
-Hein ? Comment ça ? Ils m'ont viré, c'est ça ? Et vous me remplacé ? Dit-il inquiet
-Non, non, rassurez-vous, nous serons collègues. 
-Ah, ça va alors. Votre nom ? 
-William et vous c'est Jim si je ne me trompe ? 
-Oui, c'est juste.
-Bon vous m'excuserez mais j'ai un rendez-vous avec le proviseur. Dit William
Il s'éloigna, Jim, le trouvait bizarre, mais en fin soit, si le proviseur l'avait engagé...

Rémi s'installa, avec son plateau, à la table habituelle pour manger. 
-Bien dormi ? Demanda Ulrich à celui-ci 
-Pas assez.
Il commença à manger, réfléchis un instant, pensa à son père, Rémi se demandait ce qu'il se passait chez lui, qu'allait-il se passer maintenant.
Le petit-déjeuner se termina et les élèves se dirigèrent en cours. 

William déambulait dans les couloirs, surveiller, pff... Très intéressant, mais bon, depuis le temps qu'il rêve de sa vengeance... Il regarda sa montre, ça allait bientôt être l'heure de la récréation, il se dirigea donc vers la cour.

La sonnerie retentit, libérant les élèves dans la cour, Jim aussi était arrivé et se dirigea vers William.
-Que dirais-tu d'une petite « Visite » des élèves ? Lui demanda celui-ci
-Pourquoi pas. Répondit William
Ils passèrent devant les élèves, Jim citait des noms, il les connaissait sur le bout des doigts apparemment... Mais il s'attarda quelques minutes sur une bande de collégiens.
-Tu les vois eux ? Fit Jim en montrant du doigt Yumi, Ulrich, Odd, Jérémie et Rémi
-Oui. 
-Ils ont un secret, et j'en suis sûr !
-Ah ? Quel genre de secret ? Dit William en ayant l'air surpris
-Je ne sais pas, ils apparaissent, ils disparaissent, etc....

-C'est qui lui ? Demanda Jérémie en montrant du doigt l'homme qui se trouvait près de Jim
-Le nouveau surveillant, j'ai entendu Sissi le dire, William je crois... Répondit Ulrich
-Ah ben oui je le reconnais, il m'a foncé dedans l'autre jour ! Fit Yumi
-En tout cas, il a une drôle de tête. Dit Odd avec un petit sourire 
-Comment tu as dit qu'il s'appelait ? Demanda Rémi à Ulrich
-William, pourquoi ? 
A ce nom, Rémi fut pris d'un mal de tête horrible, il eu de nouveau un flash. Il vit son père, sûrement adolescent avec un autre ado. Dans un parc, c'était sans doute l'été. Ils disaient :
-C'est sûr, notre invention va être super, hein William ? 
-Elle va tout révolutionner ! Dit-il en riant
Et les deux ados s'éloignèrent. Ce fut la fin du flash.
-Hé, ça va Rémi ? Demanda Jérémie
-Oui, oui, ça va. Dit-il encore stupéfait
Puis Rémi sentit que quelqu'un le regardait, se retourna et vit que William le fixait intensément. 
-« Elle n'est pas finie, cette histoire » Pensa Rémi

A suivre.... 


Au déjeuner, Rémi n'arrêtait pas de penser à cet homme, William, qu'est-ce qu'il voulait ? Pourquoi enseigné dans cet établissement ? Les questions tournait et retournait dans la tête de Rémi.
-Et ça va ? Lui demanda Jérémie
-Oui, oui ça va, je n'ai pas très faim. Répondit-il en repoussant son plateau. 
Sissi arriva près du groupe.
-Salut ! Fis-elle joyeusement 
-Salut ! Répondirent mollement les autres
-Rémi ? Je peux te voir une minute ? 
Sans prendre la peine de répondre Rémi se leva et suivi Sissi, de tout façon, il savait ce qu'elle allait lui dire...
Arrivé dans le parc (encore une fois) Rémi prit la parole :
-Alors tu vas sûrement encore me donner quelques avertissements ? 
-Nan, juste pour parler comme ça... Dit-elle, sourire aux lèvres
-Ca m'étonne... 
-Je trouve que l'on se fait trop la guerre et que...
-Chuut ! La coupa Rémi
Comme un bruit de fragment se faisait entendre, Rémi examinait, mais plus rien.
-Que se passe-t-il ? Demanda Sissi abasourdie qui elle aussi avait entendu ses bruits
-Rien, ça devait être... Mais lui-même fut coupé car il vit que le sol se fendait sous ses pieds. 
-Ecarte-toi ! Lança-t-il à Sissi
Mais trop tard la fente était trop grande et elle tomba, Rémi se précipita vers elle, attrapa sa main, mais le sol s'effrita et tomba à son tour. Il tenait toujours Sissi qui criait de plus belle. Soudain un flash blanc les recouvrit...

Rémi ouvrit les yeux. Il était allongé sur le sol, il faisait froid, il y avait un brouillard épais, a peine voyait-il Sissi allongée à côté de lui.
-Et ! Sissi ! Cria Rémi en la secouant
Elle ouvrit calmement les yeux se leva et regarda autour d'elle.
-« Tiens ! Pas de réaction alarmante ? » Pensa Rémi
Elle s'avança un peu puis se retourna vers Rémi.
-Où est-ce qu'on est ? 
-Je ne sais pas... 
-J'ai froid... Fis-elle en se frottant les bras
Rémi se rapprocha d'elle, retira son gilet et lui donna.
-Tiens, tu en as plus besoin que moi.
-Mais...
-Pas de mais et prends-le ! 
Sissi enfila le gilet et demanda :
-Tu crois que c'est ça...la mort ?
-Non je ne crois pas, il y a eu un flash blanc. Maintenant il faut sortir d'ici ! On va marcher un peu. Dit-il sur un ton qui le rendait tout de suite plus viril
Ils marchaient, ils marchaient, mais toujours ce brouillard. 
-T'entendrais pas comme un voix ? Demanda Rémi
-Non pourquoi ? 
-« Viens, viens,... » Entendait Rémi
-Nan, nan pour rien
-Tu sais, je m'excuse pour tout les ennuis que je t'ai causé, si on s'en sort je te promets de te laisser tranquille. Dit Sissi
Il la regarda, elle marchait, tête baissée.
-Je suis sûr que l'on va s'en sortir. Fit Rémi pour la rassurer
-C'est quoi ça ? Demanda Sissi
Rémi suivi le regard de Sissi et aperçu une pierre avec un symbole (Impossible à déterminer à cause du brouillard) gravé dessus.
-Il faut aller voir.

A suivre...


Arrivé devant la pierre. Rémi remarqua très vite que c'était le symbole de XANA qui était inscrit dessus. 
-C'est quoi ce symbole inscrit dessus ? Demanda Sissi 
-J'en sais rien. Menti Rémi
Etrangement une main était dessinée en dessous du symbole, c'était creux comme si on devait mettre sa main. Cela paraissait absurde, mais Rémi posa sa main dessus. Un rayon de lumière sortit du milieu du symbole, Rémi retira immédiatement sa main et recula. Cette lumière s'arrêta, deux secondes s'écoulèrent, Rémi et Sissi s'échangèrent un regard. Puis le sol commença à trembler, des lumières jaillirent de partout, comme si tout allaient exploser, le sol s'ouvra, Sissi tomba dans le vide.
-Sissiiiii !!!!! Cria Rémi avant de tomber à son tour
Il tombait, il tombait puis soudain il vu son père rire, d'un rire diabolique en disant : « J'ai réussi ! » 
-Non ! Criait Rémi, toujours en tombant, en se tenant la tête pour chasser ses images

Il se réveilla en sursaut, il avait des sueurs froides qui coulait le long de son dos.
-Mais, mais... Dit Rémi en regardant autour de lui
Non il n'était plus au collège, ni dans ce brouillard épais, il était dans un lit d'hôpital, du blanc rien que du blanc l'entourait. Un rêve ! Ce n'était qu'un rêve ! Mais la question était plutôt de savoir quand ce rêve avait commencé. Le médecin entra.
-Ah tu es enfin réveillé mon garçon ! Dit-il
-Heu... Pourquoi je suis ici ?
-Tu as fais une fameuse chute à cause d'un fissure qui est apparue on ne sait trop pourquoi. 
-« Donc le rêve avait commencé après la chute, donc... Sissi ! » Pensa-t-il
-Et Sissi ? Demanda Rémi
-Ah, Elisabeth Delmas ? Elle a eu moins de chance que toi... Elle est dans le coma...
-Dans le...coma ? Fit Rémi abasourdit
-Oui je suis désolé... Au fait, il a des jeune gens dehors qui attendaient ton réveil, je les fait entré ? 
-Oui, oui... Dit Rémi encore sous le choc

-Aelita nous a dit qu'elle avait ressenti des pulsations au moment ou tu es tombé. Dit Jérémie
-Au moins, tu n'as rien. Fit Yumi
Ulrich se leva et fit un signe de main devant les yeux de Rémi.
-Hé ho, il y a quelqu'un ? Demanda Ulrich
-Oui, oui, je pensais à... Nan, nan rien. Balbutia Rémi
-Tu veux que l'on te laisse ? Demanda Yumi
-Non, non ! Restez, c'est juste que je m'inquiète pour Sissi.
-Qu'on dit les médecins exactement ? Demanda Ulrich
-Qu'elle était dans le coma, rien plus... Fit Rémi en baissant les yeux

Plus loin...

-Je ne comprends pas ! Cria Frantz en tapant son poing contre la table. Je n'ai pas contrôlé XANA pendant plus de deux minutes ! Ce n'est pas normal ! Un bug ? 
Il s'inquiétait, recherchait dans son ordi, mais tout paraissait normal. XANA a attaqué pendant deux minutes, sans qu'il en ait eu le contrôle ! Si c'était un bug, il devait le réparer et tout de suite ! Ca ne pouvait pas se reproduire... 

Les autres étaient repartis en cours, Rémi était seul dans sa chambre. Il décida d'aller voir Sissi, il se dirigea vers sa chambre. Elle était aussi blanche que la sienne, sauf le bouquet de fleur déposer par son père sur la table de chevet, composé de fleurs rayonnantes. Il l'a regardait, tranquille et paisible, respirant doucement, c'était la première fois qu'il la trouvait belle, peut-être parce qu'il se sentait coupable ? Non je ne crois pas... Bien sur que c'était de sa faute, elle ne sait rien de Lyoko, XANA, mais si Rémi n'en sait pas grand-chose non plus, mais il devait tomber tout seul, Sissi, elle, aurait du rester au réfectoire, dans la cour, dans les chambres, mais PAS avec lui. 
Et ce rêve ? Pourquoi Sissi était présente ? D'accord qu'elle tombait avec lui mais elle n'a aucun lien direct, ni indirect avec XANA. Alors, pourquoi elle était dans ce rêve si réelle ? Impossible de répondre à cette question, maintenant il n'espérait qu'une seule chose, qu'elle sorte du coma...

A suivre....    

 
 

Commentaires
 
Note :
0
Commentaire de anna2612 - Posté le 18-06-2012 à 20:58

Elle est cool ta fanfiction, mais ce n'est pas le vrai concept de l'histoire...:p Euuuh, laisse tomber, après tout, c'est pas grave! PS:Un peu de logique ne ferait pas de mal...

Note :
0
Commentaire de Soumaya01 - Posté le 16-10-2011 à 13:27

Bizarre. On se retrouve avec un remi. Qui est ce ? Que veut il ? Pourquoi détruire aelita alors qu il a tué les frelions??, Je ne COMPRENDS RIEN!!!! Pas grav 13 sur vingt

Note :
20
Commentaire de pat-sur-lyoko - Posté le 27-03-2011 à 21:08

génial mais je suis d'accord avec juliann. cette fan fiction est très étrange !!! au début je pensai que le savant était xana personnifié c'est très étrange !!

Note :
20
Commentaire de anna2612 - Posté le 26-03-2011 à 18:37

c'était trop bien!!! ;) ;) ;)

Note :
20
Commentaire de juliann - Posté le 26-03-2011 à 14:32

super mais une chose frantz est le pere d'aelita mais pourquoi voudrai il la tué avec XANA:s :s :s :s :s :s

[ Voir tous les commentaires / Ajouter un commentaire ]