Valid XHTML 1.0 Transitional
ipv6 ready

Fanfictions
 
 
  Quinze ans plus tard
Écrite par princessed le 05/12/2012 à 14h09
Note : 15,1/20 Catégorie : Futur de la série
Lue 3925 fois Quinze ans après les évènements sur Lyoko, Ulrich croise une ancienne de Kadic
 
 

 
 

Disclaimer : le dessin animé Code Lyoko ne m'appartient pas, pas plus qu'aucun de ses personnages. Ceci n'est qu'une fic, écrite pour rigoler.

 

Quinze ans plus tard

 

Ulrich Stern regarda l'ambulance s'éloigner en s'épongeant le front. Il avait fait son devoir de sapeur-pompier, c'était au tour des médecins de prendre le relais. Apparemment, l'une des victimes de ce carambolage avait était salement amochée mais avec un peu de chance, elle s'en sortirait.

 

Il sentit quelqu'un lui taper sur le bras. C'était une des conductrices qui s'en étaient sorties indemnes.

 

- Merci, lui dit-elle d'une voix qui tremblait. Vous avez été formidable.

 

- C'est mon métier, répondit-il sobrement.

 

La femme semblait dans tous ses états, ce qui était normal quand on vient de frôler la mort. Lui se sentait revigoré. Quand il avait annoncé à ses parents sa décision de devenir soldat du feu, quelques années plus tôt, son père lui avait reproché de choisir un métier sans études mais sa mère avait fondu en larmes, estimant qu'il n'y a rien de plus beau que d'avoir un fils qui sauve des vies. Il n'avait jamais regretté son choix. A chaque fois que c'était possible, il vivait dangereusement, faisait des trucs insensés, enfreignait pas mal de règles et aidait les gens à vivre en sécurité. Il adorait ça. En somme, c'était à peu près comme à l'époque de Lyoko.

 

- Ulrich ? demanda soudain la femme en fronçant les sourcils. C'est toi ?

 

- On se connaît ?

 

- Elisabeth Delmas, tu te souviens ? La fille du proviseur.

 

Le jeune homme se souvenait d'une petite peste prétentieuse qui portait des tenues provocantes, se prenait pour le nombril du monde, traitait la moitié des gens avec mépris et avait parfois des éclairs de générosité parfaitement inattendus. La femme qui se tenait devant lui, vêtue d'un tailleur très sobre et passablement chiffonné par l'accident, ressemblait davantage à une femme d'affaires sérieuse qu'à une lolita en pleine crise d'adolescence. Il avait du mal à reconnaître celle qui s'était fait appeler...

 

- Sissi ?

 

- En fait, tout le monde m'appelle Lisa, maintenant, expliqua-t-elle. Il se trouve que mon nom d'épouse, c'est Cyprien, et Sissi Cyprien, ça fait un peu con.

 

Sissi mariée ? Ulrich ne put s'empêcher de penser que le mari devait avoir une patience d'ange. Comme si elle avait deviné ses pensées, Lisa sourit.

 

- Il s'appelle Ulrich, comme toi, c'est drôle. Il est médecin urgentiste.

 

- Très beau métier.

 

- C'est vrai. Moi, je suis assistante au magazine La mode aujourd'hui. Mais la chef de service m'a dit que si je travaille bien, elle me donnera un autre poste, alors je me donne à fond. Je... suis fière de toi : pompier, c'est un métier magnifique. Si tu vois Yumi, transmets-lui mes amitiés.

 

- On habite ensemble, répondit Ulrich tout en se retenant de se pincer pour vérifier qu'il ne rêvait pas.

 

Jamais il n'aurait cru qu'un jour, la petite Sissi se donnerait à fond dans quoi que ce soit, sinon la futilité. Il se souvenait encore du jour où Jean-Pierre Delmas avait décidé d'envoyer sa fille dans une pension en Suisse, quelques semaines après la destruction de Xana. Sissi avait piqué une crise devant toute l'école et Hervé Pichon avait fait circuler une pétition pour protester contre son départ, mais cela n'avait eu aucun effet. La fille du proviseur avait dû s'incliner et ça avait été la fin de sa tyrannie à Kadik.

 

Ou peut-être que le terme de tyrannie n'était pas très approprié. Un jour, le jeune Ulrich avait reçu une lettre de Sissi qui lui écrivait que même si elle se considérait incontestablement comme la femme idéale pour lui, elle voulait qu'il soit heureux avec Yumi. Elle lui faisait également savoir qu'à Lausanne, elle s'était fait une « meilleure copine » qui avait exactement la même taille qu'elle en vêtements, ce qui allait être très pratique pour s'échanger des fringues. En somme, sa vie en Suisse n'était pas trop mal. Cette lettre s'avérait en fin de compte assez typique de Sissi : narcissisme, futilité, une bonne dose de bêtise et une pointe de générosité assez inattendue.

 

Comme si elle pensait à l'adolescente qu'elle avait été, Lisa soupira :

 

- Tu sais, c'est pas croyable ce que le temps passe vite. J'ai croisé Tamiya Diop dans la rue la semaine dernière. Je n'ai pas eu le temps de lui parler mais elle avait l'air d'aller bien.

 

- J'étais au mariage de Jérémie et Aelita il y a six mois. C'était bien, annonça Ulrich d'un ton neutre.

 

- C'est vrai ? Il... il faut que j'y aille, je dois aller rechercher le petit chez sa nounou. J'ai été ravie de te revoir.

 

- Tu es vaccinée contre le tétanos ? s'enquit Ulrich à brûle-pourpoint, en avisant une coupure sur le bras de la femme qu'il avait détestée. Elle tressaillit.

 

- Je... je crois, oui.

 

- Va voir un médecin, on ne sait jamais.

 

Lisa Cyprien acquiesça et courut en direction de sa voiture. Ulrich la suivit des yeux. Il n'était pas du genre à se poser des questions sur le passé ou l'avenir mais ce qu'il venait de voir l'intriguait au plus haut point. Comment la petite mijaurée qui leur avait rendu la vie impossible avait-elle pu se transformer en un être humain parfaitement normal ?

 

Un collègue le héla pour la deuxième fois et il marcha en direction du camion, décidant que cela n'avait aucune importance. Elle avait dû rencontrer des gens biens qui l'avaient aidée. En fin de compte, cela faisait du bien de penser que tout le monde pouvait changer.

 

La fin.

 
 

Commentaires
 
Note :
13
Commentaire de Ashildr - Posté le 16-02-2018 à 23:42

(Je fais comme "Lola", j'équilibre.)

Note :
13
Commentaire de Ashildr - Posté le 16-02-2018 à 23:41

Un style agréable et un vocabulaire riche. Quel dommage que le texte soit si court; il y avait tant à faire !

Note :
20
Commentaire de -Lola- - Posté le 01-05-2014 à 15:48

Génial!

Note :
20
Commentaire de -Lola- - Posté le 01-05-2014 à 15:42

Super idée + très bien écrit = un 20 bien mérité!

Note :
0
Commentaire de -Lola- - Posté le 01-05-2014 à 15:40

Super idée + très bien écrit = un 20 bien mérité!

[ Voir tous les commentaires / Ajouter un commentaire ]