Valid XHTML 1.0 Transitional
ipv6 ready

Fanfictions
 
 
  Rivales, deuxième partie
Écrite par princessed le 03/05/2013 à 07h51
Note : 9,0/20 Catégorie : Amour
Lue 2054 fois La rivalité entre Laura et Aélita, cette fois-ci vue du point de vue de Laura
 
 

 
 

Disclaimer: Code Lyoko ne m'appartient pas, je ne cherche pas à voler de droits d'auteurs ni à me faire du profit avec cette fiction. Bonne lecture.

 

Rivales, deuxième partie

 

L'un des premiers souvenirs de Laura, c'était l'indifférence souveraine de son père, dès sa naissance. Il n'avait presque jamais l'air de la remarquer et quand c'était le cas, il n'y avait jamais rien qui trouvait grâce à ses yeux.

 

Laura s'était protégée en mettant ses émotions de côté. Elle avait toujours obtenu les meilleures notes en classe mais cela n'avait servi à rien car son père ne l'aimait pas davantage. A l'école, elle ne savait pas comment jouer avec les autres enfants, qui la trouvaient hautaine et étrange. Elle passait toutes les récréations toute seule, à lire dans son coin pendant que les autres enfants riaient et s'amusaient. Elle se consolait en pensant qu'un jour, elle serait à la tête de la plus grande entreprise informatique du monde et que tout le monde achèterait ses logiciels. Et si ça ne marchait pas, eh bien, elle trouverait autre chose. Elle trouvait toujours autre chose, de toute façon.

 

Dès son arrivée à Kadic, elle avait repéré l'élève le plus intelligent après elle, un dénommé Jérémie Belpois. Elle avait tenté de se rapprocher de lui, espérant faire une alliance utile. Si elle savait s'y prendre, ils pourraient peut-être créer ensemble un programme informatique totalement innovant. Elle deviendrait alors célèbre dans le monde entier et son père serait obligé de l'admirer.

 

Elle s'était incrustée dans la bande de Jérémie. Ils s'étaient tous méfiés d'elle au début, puis s'étaient laissé convaincre. Tous, sauf Aélita. Celle-là, Laura ne l'aimait pas du tout. C'était étrange car elle était absolument certaine de ne pas être du tout amoureuse de Jérémie. Cependant, dès que les deux filles se croisaient, il y avait des étincelles dans l'air.

 

Ce que Laura ne voulait pas s'avouer, c'était qu'elle essayait inconsciemment de recréer avec Jérémie la relation idéale qu'elle aurait aimé avoir avec son père. En effet, contrairement à lui, Jérémie l'écoutait, prenait son avis en compte et appréciait son intelligence. Avec lui, Laura se sentait exister, elle se sentait même valorisée, mais elle se sentait soudain balayée à chaque fois que cette grande sentimentale d'Aélita entrait dans la même pièce. Il y avait un lien très spécial entre ces deux ados et Laura, forte en sciences mais nulle dans le domaine des sentiments, ne se rendait même pas compte que ce qu'elle ressentait, c'était de la jalousie. Après tout, personne ne lui avait jamais appris à se servir de son cœur.

 

Si on lui avait demandé de décrire Aélita, Laura aurait utilisé deux mots : « illogique » et « irrationnelle ». En effet, elle plaçait la logique et la raison au dessus de tout et trouvait lamentable qu'une fille apparemment plus intelligente que la moyenne agisse autrement que de façon rationnelle et objective. Le pire, c'était que tout le monde avait l'air d'aimer Aélita, qui préférait écouter son cœur plutôt que son cerveau. Ça n'avait aucun sens !

 

Si quelqu'un avait dit à Laura qu'elle était justement en train d'agir de manière subjective, en se laissant guider par ses émotions, elle aurait traité cette personne avec mépris. Cependant, c'était bel et bien ce qu'elle était en train de faire. Quand elle se mit à faire des recherches sur Franz Hopper, elle pensait qu'elle se comportait en fine stratège alors qu'au fond de son cœur engourdi, elle souhaitait simplement blesser sa rivale. Quand elle demanda à Aélita si son père l'avait abandonnée, elle s'imaginait qu'elle posait une question banale alors qu'elle désirait inconsciemment faire pleurer la copine de Jérémie. Quand Aélita lui répondit que Hopper s'était sacrifié pour elle et lui demanda ensuite si elle pensait que son propre père aurait le cœur de faire la même chose, Laura mit une heure pour comprendre ce qu'elle venait d'entendre.

 

Non, bien sûr. Son père ne se sacrifierait jamais pour elle. Mais ça n'avait aucune importance, n'est-ce pas ? Elle n'avait pas besoin qu'on se sacrifie pour elle, au moins. Elle était capable de tout planifier et de toujours garder une porte de sortie, au cas où. C'était elle, le petit génie de Kadic. Un jour, son père lui baiserait les pieds et elle aurait tout, absolument tout.

 

Tout, sauf peut-être de vrais amis...

 

 
 

Commentaires
 
Note :
0
Commentaire de jeremiebelpois47 - Posté le 11-09-2013 à 19:36

Le concept des 2 rivalités est très bien mais ce n'est pas vraiment une fiction vu qu'il s'inspire de Code Lyoko Evolution.

Note :
18
Commentaire de TAFFOREAU - Posté le 26-05-2013 à 08:52

ça vas j'aime

[ Voir tous les commentaires / Ajouter un commentaire ]