Valid XHTML 1.0 Transitional
ipv6 ready

Fanfictions
 
 
  La nouvelle recrue
Écrite par Kiriyamagirl le 03/08/2007 à 22h56
Note : 15,1/20 Catégorie : Amour
Lue 5753 fois Je sais que le titre n'est pas super mais je n'avais vraiment pas d'idées... Odd x ? Je ne vous dirais pas qui, à vous de lire^^
 
 

 
 

La nouvelle recrue

Chapitre 1 : La nouvelle

Je decendait du bus, dans la station à coté du collège Kadic. Mon nouveau collège. Mes parents partent pour l'Allemagne et ont décidé, pour mon bien soit-disant, de me laisser en France et de m'inscrire dans cet internat. Une très mauvaise idée si vous voulez mon avis.
Je ne me suis pas pésentée, je m'appelle Marie, Marie Springfield. J'adore la musique. Je peut reproduire n'importe quelle mélodie, tempo, ou autre chose dans le genre. On m'a dit que ça s'appellait l'oreille absolue. Je joue de la batterie et j'espere que dans ce collège il y aura une salle de musique, sinon je me fais transferer ! C'est ça ma passion, la musique. Et puis mon ordi aussi, mais il passe au second plan vu que je n'ai pas eu le droit de prendre mon matos, juste parceque je vais vivre avec une autre fille. Hier avant que mes parents prennent leur avion, ils m'ont donné la liste des eleves de 4°.
Il y a Elisabeth Delmas (oula sale tête, attention, fille du proviseur ! ), Odd Della Robbia (Drôle de coiffure, mais il a l'air sympa, je me trompe rarement sur le compte d'une personne, ça se lit dans les yeux !), Aelita Stones (ma nouvelle camarade de chambre, j'espère qu'elle n'est pas somnambule! ), Ulrich Stern (hum hum, assez mignon, mais il a pas l'air trop bavard), et Jeremy Belpois ( Une grosse tête dans la classe !!) . Ce sont ceux qui m'on sauté au yeux. Je voulais mettre quelque chose de sympa comme vêtements, mais comme je ne m'interresse pas trop à la mode, ma garde robe n'était pas trop remplie. Je mis donc un haut bleu ciel legerement décolleté (juste ce qu'il faut), et puis un jean, pas n'importe lequel ! Mon jean porte-bonheur ! Enfin bon, reprenons en où on en était resté.

On m'emmena dans une salle de classe, forcément la mienne, puis on ouvrit la porte.


- Les enfants, dit le proviseur, je vous présente Marie Springfield, une nouvelle éleve. Je vous demande de l'aider à s'adapter dans le collège.
Puis il sortit, laissant les autres élèves me dévisager sans retenue.
- Boujour Marie, dit le professeur, je m'appelle Mme Hertz. Tu peux aller t'assoir à coté de Odd, Il y a une place libre.
J'étais contente car à part lui, personne d'autre n'affichait un sourire, comme si c'était trop demander ! Je me dirigea vers sa table et m'assis.
- Salut ! Moi c'est Odd, dit il inutilement, je lui jeta un regard interressé, il a du comprendre mais cela ne sembla pas atteindre sa bonne humeur, au contraire, il parraissait heureux de s'être fait remarquer. Derrière, c'est Ulrich, il m'adressa un signe, quesque j'avais dit ? Pas bavard du tout. Et devant c'est Jéremy et Aelita.
Il m'adresserent un "bonjour" chaleureux, que je leur rendit.
- Vous êtes une bande alors ? demendais-je.
- Ouais, répondit Odd, on fait partie de la bande A.S.I.C.A, la bande Anti Sissi Intempestive Casseuse d'Ambiance ! Non je plaisante !
Je ne m'était pas trompée, Odd a un sacré sens de l'humour ! Il continuait:
- On est pas au complet, il manque encore une personne, mais elle est en 3°.
- Qui c'est Sissi ? demendais-je, curieuse.
Jeremy se retourna:
- C'est la fille du proviseur, mais son vrai nom, c'est Elisabeth Delmas. Elle est au premier rang, et c'est le pauvre Ulrich qui subit la concéquence de son existance...
- Elle est dingue de toi c'est ça ? demendais-je à Ulrich.
- Je préfère ne pas répondre à cette question... -_-'
- Mais Sissi mène une lutte sans espoir ! En plus c'est une vraie peste.
Cette fois c'est Aelita qui avait parlé, et je pus apercevoir sur son visage un petit sourire malicieux destiné a Ulrich. Celui ci eu les joues teintées de rose... Voyant que Aelita avait tapé dans le mille, je préférais ne rien demander, les gens ont droit à une vie privée quand même ! Je me retournais pour essayer de comprendre ce que disait le prof, sans grand résultat, moi et la Physique, ça fait deux. On me tapota l'épaule, c'était Ulrich.
- Tu joues d'un instrument ?
- Oui.
Cette réponse eut l'air de le satisfaire.
- Tu joues de quoi ? demenda Odd.
- De la batterie.
Odd ne me fit pas les grands yeux étonnés que font d'habitude les machos quand je leur dit ça. Comme si une fille ne pouvait pas jouer de la batterie ! Au conntraire, il rayonnait de bonheur.
- Super !!! Ca te dirai de jouer dans notre groupe ?
- Bien sûr !
Ce collège ne s'annonçait pas si mal que ça en fait ! Il ne pouvait pas savoir que j'avais envie de sauter partout et de danser, mais ça devait se lire sur mon visage car Aelita me fin un imperceptible clin d'oeil. On continua à papoter jusqu'à la récré.

La cloche sonna la pause de 10h. J'allais me diriger vers la bibli quand une main me rattrappa.
- Où tu vas ?
C'était Odd.
- Euh...
- Ca va j'ai compris ! Viens, il faut que je te présente à Yumi, tu vas voir elle va t'adorer !
Je le laissai m'entrainer vers un banc un peu isolé où étaient déjà assis Aelita, Jeremy et Ulrich. Aelita me fit signe de m'assoire à coté d'elle. Je m'executa en souriant, apres tout, c'était ma camarade de chambre, mieux vaut se connaitre avant de cohabiter.
- Alors tu le trouve comment ce collège ? me demandèrent ils tous à la fois, apparement avide de savoir.
- Heureusement que je peux jouer de la musique sinon j'aurais pas supporté !
- Interdiction de jouer de la batterie dans ma chambre ! Jeremy m'a dit que c'était assez encombrant comme instrument.
J'étais assez surprise qu'Aelita n'ai jamais vu de batterie de sa vie. Mais on ne pouvais pas dire que Jeremy l'ai mal rensegnée ! Ils rigolèrent tous, sauf Ulrich, qui, pour une raison mysterieuse, regardait ailleurs. Odd l'avait remarqué aussi :
- Roméo a vu sa Juliette !
- ODD !! s'écrièerent ensemble Ulrich, Aelita et Jeremy.
J'avais peur de ne pas comprendre, donc je me pencha vers la gauche pour mieux voir. Une fille vetue de noir d'environ 14 ou 15 ans venait vers le banc.
- Salut les gars ! Salut Aelita !
- Salut, repondirent ensemble Aelita, Odd et Jeremy. Ulrich n'avait rien dit. Pour ma part je préferais me taire.
- Salut, parvint il enfin à dire.
Il était tout rouge !
- Yumi je te présente Marie Springfield, elle vient d'arriver au bahut ! informa Odd. Marie, voici Yumi Ishiyama.
- Bonjour, lui dis-je.
Elle afficha un sourire, je pris cela comme un "contente de te rencontrer" !
"wa elle est belle" pensais-je,"dommage qu'elle ne met que du noir !"
Je ne devais pas être la seule à penser ça, Ulrich la dévorait des yeux. Voila de qui Aelita parlait. Tu m'étonnes que Sissi n'ait aucune chance ! Yumi a du s'apercevoir que Ulrich la regardait, et elle se mit à rougir !
"Il faut que je les mette ensemble". Je lançait un regard interogatif à Odd. Celui tourna la tête de droite à gauche, du genre "c'est peine perdue".
- Je vais verifier quelque chose dans ma chambre mais je reviens, dit Jeremy.
Il s'en alla vers les chambres en courant.
- Aors ? demenda Odd.
C'etait à moi qu'il s'adressait.
- Alors quoi ?
- Ba, d'où tu viens, pourquoi tu es là... Et tu as un petit copain ?
- ODD !!! s'exclamèrent ensembles Aelita, Ulrich et Yumi.
J'essaiyait de ne montrer aucune emotion sur mon visage, de rester impassible. Mais c'était dur ! On ne pose pas dee questions comme ça, enfin moi je ne l'aurai pas posée.
- Mon père est français mais ma mère est anglaise donc je suis billingue, je viens de Paris, je suis ici parceque mes parents sont partis en Allemagne, et..., je fis une pause, et non, je n'ai pas de petit copain.
Pourquoi il me posait cette question ? C'était un test ?
Ulrich et Yumi se regardèrent puis regardèrent Odd.
- Qu'est ce qu'il y a ?
- Y a qu'on ne pose pas ce genre de question Odd ! lança Yumi, et d'ailleurs, c'est quand le bal de noël ?
- C'est dans...
Ulrich comta sur ces doigts
- une semaine exactement.
- Et ba mon vieux, 'faut que tu te dépeche avant que William te pique ta Juliette, dit Odd à Ulrich avec un grand sourire.
Yumi et Ulrich echangèrent un regard, puis se ruèrent sur le pauvre Odd, qui avait l'air de s'y attendre, il esquiva et Yumi tomba au sol suivit d'Ulrich qui tomba sur elle. Il se releva précipitement et lui tendit la main pour l'aider à se relever. Forcément, ils étaient plus rouges qu'une tomate ! "ah, c'est beau l'amour ! ^_^ "

 

Chapitre 2 : Choc brutal, plusieurs mondes existent?!

Le reste de la journée passa très vite, et je fis la connaissance approffondie de la bande. La cloche sonna la fin des cours à 17h. Yumi dit au revoir à tout le monde puis se dirigea vers la grille grande ouverte pour renter chez elle.Ulrich avait les yeux pardus dans le vide, précisément vers la grille, que Yumi venait de passer. Puis il secoua la tête décidé à faire quelque chose, et il coura à toutes jambes vers la sortie du collège.
- Il va peut être lui dire cette fois, dit Odd.
- Lui dire quoi ? demendais je, bien que je connaissais d'avance la réponse,
- Il va peut être lui demander de l'accompagner au bal de Noël, proposa Jeremy
- Lui dire que sans elle il n'est rien, continua Aelita, Ah, c'est romantique !
- Oui bon, faut pas trop rêver non plus ! Ulrich, c'est quand même LE grand timide en personne ! dit Odd, regardant Ulrich partir en courant avec un sourire moqueur.
- Et toi Odd ? Tu as une cavalière pour le bal ? demenda Jeremy
- Bien sûr !
- Ah et c'est qui ?
- Marie tu veux bien venir avec moi au bal s'il te plait ? me proposa Odd
- Pourquoi pas ? On pourrait bien s'amuser !
- Voila ! Jeremy comment il faut s'y prendre ! Alors...
- Alors quoi ? demenda Jeremy, méfiant.
- Alors c'est quand que tu demandes à Aelita pour le bal ?
Jeremy devint rouge et semblait incapable de prononcer un mot.
- Euh... je.. euh, bon, alors... je vais dans ma chambre !
Et il couru vers sa chambre, laissant Aelita avec moi et Odd.
- J'aimerai tellement qu'il me le propose... dit Aelita, triste..
Je m'approchai d'elle et mis mon bras autor de ses épaule :
- Ah t'en fais pas ! Ca se voit bien qu'il veut te demander ! Alors va le voir dans sa chambre et c'est TOI qui va lui demander !
- Mais normalement se sont les garçons qui demandent aux filles, pas le contraire, me répondit elle,
- Peut etre mais en attendant, si tu ne le fait pas, je ne suis pas certaine qu'il le fera ! Alors fonce Championne !
- Bon dac, mais en attendant, viens voir ta nouvelle chambre !
- Vu que vous avez reglé le problème sans Odd, le seducteur, tombeur de filles, je le regardais d'un air "mouais ya mieux" et lui tira la langue, je vais dans ma chambre !!
Aelita et moi montions les escaliers quand elle me demanda :
- Dis, tu es contente que Odd t'invite au bal ?
Sa question était très directe et je rougis. Bien sûr que j'étais contente ! Mais je préferais garder le silence.
- Ouais, je vois... dit Aelita, apparement, elle avait pris mon silence pour un "oui"
- Non ! Non c'est pas ce que tu crois, je ... euh... je, bredouillais-je, essayant vainement de me rattraper, tu ne lui dira pas hein ?
- Mais non les amis c'est fait pour ça !

************************************************************************************************************************

Elle m'emmena dans sa chambre, elle etait merveilleusement bien rangée ! Moi qui suis bordelique à un point... Les murs étaient peints en bleu ciel, ce qui donnait à la chambre une allure simple et paisible, où reignait le calme et la sereinité. On se sentait bien rien qu'en y entrant. Le rebord de la fenêtre était aussi peint en bleu, mais la fenêtre elle-même était peinte en blanc, comme pour faire refleter un nuage dans le ciel. A travers la fenêtre, on pouvait apercevoir la forêt, recouverte d'un épais manteau blanc qui lui donnait un air de pureté.
- Elle est bien non ? demenda Aelita, me tirant de mon rêve.
- Elle est magnifique !
- Contente qu'elle te plaise !
On s'assit chacune sur notre lit puis on commença à papoter, de Noël, de cadeaux, du bal, puis on en vint à parler de Jeremy. Ce fut à ce moment précis que Sissi fit eruption dans la pièce.
- On ne t'a jamais appris à frapper? demendais-je
- Toi tais-toi !
Elle avait une voix bizzare, robotisée, et j'aperçu un signe éffrayant dans ses yeux. Sans que j'us le temps de réagir, elle prit Aelita par la main, la bayonna puis la sortit de la chambre sur son dos. Je n'en croyait pas mes yeux. On m'avait dit que Sissi était une peste mais de la à faire du mal ! Il fallait que je demande de l'aide. A Jim ? Non, non il ne me croirai pas, me prendrait pour une folle... Une seule solution, prévenir Odd et Jeremy. J'avais envie de crier, de pleurer, de taper du pied, de me rouler par terre. Au lieu de ça, je restait assise sur mon lit. J'avais ma fierté ! Mais j'allais quand même prévenir Odd. Je déscendit l'escalier 4 à 4, couru le long du couloir pour enfin trouver la porte où il y avait marqué : "Chambre d' Ulrich et Odd". C'était là. Je pris mon courage à 2 mains, puis je tocai.
- Oui ?, dit la voix d'Odd, étouffée par la porte.
- Odd, c'est moi, c'est Marie ouvre moi !
Ce qu'il fit. Je devais vraiment avoir l'air bouleversée, parce qu'il a ouvert ses yeux grand comme des assietes, puis il s'est écarté pour me laisser rentrer.
- Tu ne peux plus te passer de moi, hein ? plaisentait il.
Même dans des situations de crise il ne pouvait s'empecher de blaguer.
- Qu'est ce qui ne va pas ?
Et puis oubliant ma dignité, je me jette à son cou, en larmes.
- C'est, c'est Sissi ! Elle... Elle a elle a...
- Oula doucement qu'est ce quil y a avec sissi ? Assie toi sur le lit. Calme toi, c'est bon...
- Non ! Non c'est pas bon ! Sissi a enlevé Aelita !
- Quoi ? Bon, viens, on va voir Jeremy!
- Non ! Il faut rechercher Aelita, la sauver ! Oh non !! Odd !! C'est horible je n'ai... Je n'ai rien pu faire ! je suis nulle !
- 1, t'es pas nulle et 2, tu viens avec moi voir Jeremy, c'est le seul moyen de retrouver Aelita.
Il me prit la main et m'entraina dans la chambre de Jeremy. Je n'avais pas compris le sens de la derniere phrase d'Odd. Pourquoi Jeremy serait il la solution ? Et pourquoi Sissi s'en prend elle à Aelita ? Pourquoi Odd réagi t'il comme si c'était normal ? Qu'est ce que Sissi avait dans ses yeux ? Je voulais des réponses :
- Odd, dit moi ce qu'il se passe
- T'inquietes, je vais t'expliquer, mais après...
- NON ! JE VEUX DES REPONSES MAINTENANT !
- Ecoutes tu aura des réponses, mais d'abord on va voir Jeremy, et tu vas tout lui raconter.
Ce que je fis, une fois arrivé dans sa chambre.
- Xana, c'est Xana, hein Jerem' ?
- Oui, il a activé une tour.
Hein, Xana ? une tour ? C'est quoi ce délire ? C'en était trop, d'abord Sissi et Aelita, et maintenant Odd et Jeremy ! Je fermais les yeux, et eu la sensation que je tombais dans un tunnel noir...

Chapitre 3 : Révélations

Quand je me suis reveillée, j'étais dans une piece aux allures futruristes : une image holographique, qui semblait représenter 4 bouts de terre, 4 écrans (oula oui pas de doute je rêve !) plats pour ordis, un clavier bien sûr, et puis Jeremy, adossé à une chaise, avec une oreillette et un micro, qui me regardait fixement.
- Odd ! Elle s'est reveillée !
- Jeremy ? dis-je
Il se precipita vers moi
- Je... Jeremy... que... qu'est ce qu'il s'est passé, demandais-je en me levant avec peine
- Et bien, pour faire court, t'es tombée dans les pommes !
Cette fois c'etait Odd qui avait parlé, il s'approcha de moi et dit, avec un sourire d'une oreille à une autre :
- Ne me refait plus de coup comme ça ! J'ai eu trop peur !!!
Il mima le geste de mon evanouissement, et tomba par terre. Pourtant, quand je lui ait literrallement hurlé dessus, il n'avait pas cet air la, il était inquiet, ça se voyait bien... Je m'en veut de lui avoir hurlé dessus !! je suis nulle nulle nulle !!!
-Odd...
- T'en fais pas va ! C'est pardonné ! Et puis t'avais le droit t'était en état de choc, princesse !
Jeremy s'incrusta dans la conversation
- Primo, il n'y a que moi qui a le droit de dire princesse, et c'est à Aelita, et deuxio: ON A UNE TOUR A DESACTIVER, SISSI EST PAR TERRE ET AELITA VA SE FAIRE VOLER SA MEMOIRE !!
- et t'a oublié qu'on arrive pas à rejoindre ni ulrich, ni yumi !!!!!
-Bon, Odd tu plonges !
- Minute j'ai dit que je voulais des explications, et merde, je les aurait ces explications, aussi bizzare soit elles !
- Bon Odd, va s'y, j'explique a mademoiselle-Autoritaire toute l'histoire...
- Moi je suis dacocord pour tout lui raconter, mais pour Yumi et Ulrich, qu'est ce qu'on fait ?
- Pas le temps, je te transfere territoire desert.
Jeremy enchaina une suite de mot auxquels je ne comprenait rien, mais j'attendait toujours les explications.
- Alors ?
- Bon, alors voila...
Je buvais ses paroles, mon Dieu, c'était meme plus un rêve, c'est du delire puissance 100000 ! Mais il avait l'air si sincere... et puis :
- Bon ! Moi je veux bien y aller à pied voir "princesse Aelita", mais ça serait beaucoup mieux avec l'overboard non ?
- Odd ? Odd, c'est toi ? Je te croyait au sous sol ? comment t'as fait ?
- Jeremy vas te virtualiser, j'y arriverai pas tout seul...
Jeremy avait l'air de réfléchir, puis declara enfin :
- Odd a raison, il n'y arrivera pas tout seul.
- Quoi ? Tu as dis que Odd avait raison ?
C'était Yumi !
- Yumi, ou est Ulrich ? demanda Jeremy
- Il a un petit tête à tête avec robot sissi.
- Oula... bon Yumi, tu vas plonger avec Marie.
Je ne dis rien. Je ne savais pas ce qui allait se passer, mais au moins je savais qu'il fallait aider Aelita. yumi m'indiqua un drole de caisson.
- Voila, c'est ici. Tu rentre dans un scanner et tu attends.
- C'est tout, demendais-je d'un voix mal assurée
- C'est tout mais ça suffira.
- Bon daccord...
Je rentrai dans un caisson et eu l'impression de flotter, mes pied quittaient le sol !! "C'est quoi ça !! Jeremy me l'avait pas dit !!"

Chapitre 4 : Mise au point

J'atteris sur les fesses dans ce qui semblait être du sable. "Jeremy avait dit territoire désert, il ne s'est pas trompé !"
- Ouah !! Marie t'es super comme ça ! s'exclama la voix de Jeremy, quelque part au dessus de ma tête.
En effet, j'étais comment dire... Sexy. Vous avez déja lu des mangas ? vous vous souvenez des petites japonaises avec leurs uniformes ? ba voila. Un chemisier blanc, avec des boutons blancs, en forme de coeur, qui ne déscendait pas plus bas qu'en dessous de ma poitrine, relié par un noeud à l'avant laissait voir mon nombil et bien plus encore...
- JEREMY ???
- Quoi ?
- C'est toi qui a fait ça ?
- Pas mal hein ? et t'a pas tout vu !!!
Et le pire, c'est que c'était vrai. Mes yeux se posèrent d'abord sur la jupe. Ah !!! J'aime les jupes c'est vrai, mais celles qui m'arrivent aux genoux, pas mi-cuisses ! Et en plus c'était une jupe plissée! comme dans les uniformes quoi... et en dessous de la jupe des chaussettes blanches, qui me montait d'environ 5 cm au dessus des genoux, puis des mocassins noir. J'avais des gros bracelets bleus fluos au poignets. Je touchait le haut de ma tête, pour verifier l'étendue des dégats et là, je sentis 2 chouchous à boules bleues, qui soutenait mes cheveux en couettes hautes ! Bon, en gros, j'ai l'air d'une héroïne de manga.
- T'en fait pas, dit Jeremy, j'ai programmé ta jupe pour pas qu'on puisse voir ce qu'il y a en dessous !
- ET CA TE FAIS RIRE ????
Yumi ne disait rien, elle me regardait avec interêt. Je lui ai demendé, rassemblant tout mon courage :
- Et toi qu'est ce que tu en penses ?
- Pour tout te dire, je trouve que ça te va super bien ! Il faut montrer ça à Odd !
Je rougis. Non ! Surtout pas à Odd ! Soudain, une paire de rollers bleus flash apparu.
- Voila, dit Jeremy, ce sont tes vehicules, tu n'a qu'a mettre les pieds dedans ! Teste pour voir ! En plus ça va avec tes bracelets.
Ce que je fis. Yumi était déja partie loin avec l'overwing, mais ces rollers allaient tellement vite que je la rattrapai en quelques instants.
- Wha super Jeremy, t'es pardonné !
- Jeremy, on sont Odd et Aelita ? demenda Yumi
- Direction nord, tout droit. Odd a déja fait la fête avec son ami la méduse mais in est encerclé de frelions et de krabes ! Faites vite !
- Bon moi je veux bien l'aider, mais j'ai quoi exactement pour l'aider ?

- Tu peux controler les esrpits, mais pas les objets, sinon tu piquerai la vedette à notre geisha télékinesiste préférée !! Et comme arme... Attends je tape le code programme
J'attendais... Il en met du temps pour entrer son code machin chose !!!
- Voila ! Tu es maintenant équipée d'un micro amplifcateur d'ondes !! Il suffit que tu chantes dedans et les monstres ne supporteront pas tes ultrasons. Bien sûr, Odd et Yumi y seront insensibles et n'entendront que ta chanson !
Je sentis que quelque chose s'accrochai à la ceinture de ma mini jupe. C'était un micro avec une antenne au bout. Il était super joli et de la meme couleur que ma jupe !
- Super ! Merci Jeremy !

- J'aperçois Odd et Aelita!! s'écria Yumi
- Ba je croyais qu'il y avait des monstres ?
On s'approcha de Odd. Il regardait ailleurs, scrutant le ciel.
- Bon, je vois que tu n'as pas autant besoin de nous que Jeremy nous fait croire, dis-je à Odd.
Il se retourna, et ouvrit grand les yeux et la bouche. Apparement, ma tenue ne le laissait pas indifférent. Aelita s'en était rendue compte. Elle agita sa main devant les yeux du félin et celui ci sembla avoir repris contenance. Heureusement ! Je me sentais super gênée...
- Waow !Ba Marie !! ça te va super bien !
- Merci, dis-je, tout sourire !
- Et c'est quoi ce micro, demenda t'il en le regardant de plus près.
- C'est mon arme ! C'est un micro qui amplifie les ultrasons, les monstres ne les supportent pas et ils explosent ! Mais sur vous ça ne fait pas effet.
- Bon c'est pas tout ça mais Ulrich combat monster Sissi donc allez ! sur vos véhicules et au boulot ! dit la voix-off de Jeremy
On répondi à l'unisson :
- On y va !

Je montais sur mes rollers.
- On fait la course ? demenda Odd
Je ne répondit même pas, et accelera pour atteindre la vitesse maximal de mes rollers : 120 km/h !! Odd était médusé, il arriva enfin à ma hauteur, puis vint le tour de Yumi, retardée par le poids d'Aelita sur son overwing. Quand on arriva près de la tour, Odd dit :
- Oh oh, voici le comité d'acceuil !
En effet ! 2 mégatanks, 4 frelions et 3 krabs ! Il nous avait gaté le Xana !
- Odd, Marie ! cria Yumi, occupez-vous des monstres, moi je fais un détour et j'escorte Aelita jusqu'à la tour !
- Ok !
- no problemo !

Je sortis de mes rollers et sauta à terre. Odd fit de même, puis il commença à tirer sur les frelions. Je déguena mon micro, puis commença à chanter.
L'effet fut surprenant. Les mégatanks s'agitaient dans tous les sens. S'ils avaient eu des voix, je suis sure qu'on les auraient entendu sur terre. Odd avait déja dégomé 3 sur 4 frelions et commença à tirer sur le 4e mais ne pouvant tenir sa langue :
- Tu chantes super bien ! Essaie une plus calme, pour voir.
Je m'executait. La aussi, les krabs ne savaient plus où donner de la tête. Pendant ce temps Aelita était entrée dans la tour, elle tapa le code. Puis ils furent tous envahis par une lumière blanche, et je me retrouvais assis sur le banc, au fond de la cour. Jeremy me l'avait expliquer, on est retournés vers le passé. Ulrich regardait pour voir s'il pouvait apercevoir Yumi.
- Roméo a vu sa Juliette !
- ODD !! s'écrièrent ensemble Ulrich, Aelita et Jeremy.
Ulrich se précipita vers elle, mais...
- Ou ou !! Ulriiiiich !
Oh malheur... Je priais de toutes mes forces ! « un miracle par pitié ! ».
Heureusement, Sisi tomba par terre, elle avait glissé sur la neige fondue. Pendent ce temps là
Ulrich et Yumi revenaient vers nous, un sourire jusqu'aux oreilles sur leurs visages. Odd sautait de joie et répétait sans cesse : IL LUI A DEMENDE !IL LUI A DEMENDE !IL LUI A DEMENDE !
- Odd, tais toi ! s'écria Yumi
- J'peux te parler Odd sil te plait ?
- Pas de probleme !
Je l'emmennais pas trop loin mais assez pour ne pas etre entendu des autres.
- Pour Ulrich et Yumi, c'est reglé, mais je veux faire quelque chose pour Aelita et Jeremy. Ils sont encore plus timides que les 2 amoureux!
- ça c'est sur t'as un plan ?
- Ca se pourrait bien !

- Bon, voila mon plan.
Odd écoutait attentivement.
- Mais, continuais-je, surtout, il ne faut pas qu'ils s'aperçoive qu'on les observe ! Et si ça ne marche pas, un petit coup de pouce du destin fera le reste !
- Comment ça un petit coup de pouce du destin ?
- Tu verras si j'ai à m'en servir, répondis-je avec un clin d'oeil malicieux. Alors, demain on commence l'opération J.I.A !
- C'est quoi ça l'opération J.I.A ?
- Ba c'est l'opération "Jeremy Invite Aelita" !
- Ah d'accord !
- Je t'appelle pour te prévenir ! A demain !
Et puis je m'en allais en imaginant la tête des deux Einsteins au bal ensembles. Ils vont être trop mignions ! Maintenant, je dois trouver une robe pour moi et Aelita. Je montais dans ma chambre, ouvrit la porte et trouvai Aelita en train de lire sur son lit.
- eh, Aelita ! T'as une robe pour après-demain ?
- Ba non... et puis je crois que je ne viendrai pas, personne ne m'a invité.
- T'en fais pas pour ça ! Allez viens ! un peu de lèche vitrine n'a fait de mal à personne !
Et nous partîmes à la recherche de robes de soirée. Aelita finit par en trouver une. Elle était magnifique dedans ! C'était une robe rose pâle (pour aller avec ses cheveux), qui lui arrivait en dessous des genoux. Elle était assez simple, c'est vrai mais si on rajoutait des boucles d'oreilles, un collier, et une jolie paire de chaussures, Aelita ferait beaucoup d'envieux ! Bon, maintenant à moi. J'avoue que le shopping, j'aime ça, mais seulement quand je trouve quelque chose de premier coup. Ce qui ne fut pas le cas. Je commençait à perdre patience quand Aelita m'interpella:
- Marie! Regarde celle-là!
Elle était magnifique ! Elle était en soie noire, tombait jusqu'aux chevilles et laissait les épaules nues. Je l'examina de plus près que je m'aperçu qu'il y avait une découpe sur le coté gauche qui allait du bas vers le haut, laissant voir une bonne partie de la jambe. Magnifique ! Après ce que j'avais mis sur lyoko, on ne pouvait pas trouver mieux ! Phase 3 terminée ! On rentra dans la joue et la bonne humeur, s'imaginant avec quel cavalier Sissi allait aller au bal, puisque Ulrich avait refusé.

J-1 avant l'heure H ! Le bal commençait à 18h00. J'appelais Odd.
- Allo ?
- C'est moi ! Lancement de l'opération J.I.A dans 5... 4... 3... 2... 1... Maintenant !
- Chef, oui chef !
- Bon ok, je fait sortir l'oiseau de la cage, je repete, le chat fait sortir l'oiseau de la cage !
Et je raccrocha. Je me mis à chercher frénetiquement quelquechose, ou du moins, je fesais semblant.
- Quest ce qu'il y a ?
- Ya que je trouve plus mon CD de musique !!! Il a du rester chez Jeremy !
- Je peux aller le chercher si tu veux ?
- Tu ferais ça ? oh merci Aelita.
Et elle sortit de la chambre. Je la suivit à pas de loup, puis j'aperçu Jeremy dans le couloir, qui avançait tête baissée, comme Aelita. Et Odd était derrière ! Collision dans 3 secondes, je fis signe à Odd et lui montrait mes 3 doigts. 3... 2(je baissait un doigt), 1(je baissait un autre doigt) et... :
- ATTENTION!!! LE PROVISEUR EST LA !!!
Odd et moi avios crié en même temps, celon le plan prévu. Aelita et Jeremy releverent la tête et se trouvaient nez à nez.
- Ah, salut Aelita.
- Salut
- Heu...
- Bon je te laisse je dois aller chercher un truc, heu...
- Ah non attend! Tuveualleraubalavecmoi ?
- quoi ?
- Est ce que... tu heu... voudrait aller au bal avec moi...
Aelita n'en croyait pas ses oreilles !
- Avec grand plaisir !
Et elle lui sauta au cou.
- Au fait, qu'est ce que tu faisais dans le couloir des filles ?
- Ah... je devais aller chercher quelque chose pour Odd.
- Tiens c'est drole, marie m'a demendé la même chose...
Et ils se retournèrent. On avait été découverts !
- ODD !!! REPLI STRATEGIQUE !!! m'écriais-je, ABANDON DE LA MISSION, JE REPETE, ABANDON DE LA MISSION !!!
Je grimpai 4 à 4 les escaliers pour atteindre ma chambre. Aelita arriva peu après moi. J'ai cru qu'elle m'en voulait, mais en fait, elle avait l'air heureuse.
- Merci ! Sans toi et Odd je serai resté seule le jour du bal !
- Je t'avais bien dit de ne pas t'en faire, lui répondis-je avec un petit sourire en coin.

Chapitre 5 : Préparations

Le soleil se levait avec peine, projetant des reflets timides à la fenêtre. Je me reveillais, et regardais l'heure : 7h00. Je poussa un long soupir. 7h00, c'était beaucoup trop tôt... En plus nous nous sommes couchées tard, Aelita et moi. Nous avons parlé de Ulrich et Yumi, puis de Jeremy et Odd. On se demendait comment seraient-ils habillés, et surtout, s'ils savaient danser !!!
J'ai dû soupirer un peu trop fort car peu apres moi, Aelita se redressa sur son lit.
- Bonjour ! lui dis-je, H-11 !
- Oui ! Je suis impatiente !
On s'habilla puis nous déscendime dans le froid de l'hiver, marchant dans la neige fondue, puis on entra dans le refectoire pour prendre notre petit-dejeuner. Et la, grande surprise, il y avait Odd, seul, sur une table, occupé à engouffrer des croissants au beurre, à une vitesse que même un elephant ne saurait tenir 5 minutes. Je m'approchais, pour verifier par quel miracle...
- Odd, c'est bien toi ?
- Ba oui ! Qui veux tu que ce sois d'autre ?
- Personne mais...
Je regardais ma montre
- Il est 7h30 !
Puis je mis ma main sur son front, comme pour prendre sa temperature.
- Pas de fievre, et tu n'es pas possédé, continuais-je en regardant ses yeux. Tu es sur, sur-sur que ça va ?
- Mais oui je te dis. C'est Kiwi qui m'a reveillé, et puis j'avais faim.
- Ah.
Je pris un plateau en compagnie d'Aelita, me servis mon petit dejeuner puis vint m'assoir en face de lui.
- Au fait, demenda Aelita, avec qui Sissi va aller au bal à votre avis ?
Odd et moi enchangons un regard. Puis nous repondimes ensemble :
- Hervé !
- La pauvre, j'espere pas pour elle !
- Si ! Il feraient un si beau couple ! s'exclama Odd
- Oh Sissi, ma douce Sissi, tu sens le pissenlit ! continuais-je
Puis on partit dans un fou rire incontrolable. Ulrich arriva en compagnie de Jeremy.
- Ah ! tu vois ? dit celui-ci, je t'avais dit, il ne repond qu'à l'appel des croissants chaud du matin trempés dans du lait chocolaté !
Ulrich se précipita vers le goinffre.
- Odd, Odd !! on est SAMEDI ! tu t'es reveillé, à 7h, un SAMEDI ? Jeremy, est ce qu'il y a une tour activée par hasard ?
- Non. Mais le samedi, c'est croissants au beurre !
- Ah oui, je comprends mieux. Tu m'as fichu une de ses trouilles ! Je me reveille et le lit est vide !
Ils virent s'assoir à coté de nous, puis on discuta de ci, de ça.
- Je suis plus qu'à un cheveu de trouver ton anti-virus Aelita ! dit Jeremy, un sourire radieux sur les lèvres, peut être qu'il sera prêt pour Noël, ce serait pas super comme cadeaux ?
Odd et moi s'ecriant en même temps :
- Jeremy ! C'est super ! Tu as attendu tout ce temps pour nous le dire !
- Ba oui, désolé mais j'ai passé une toute petite nuit !
Ulrich avait un grand sourire, et Aelita se leva pour reprendre des croissants. Elle en donna un à Jeremy, à moi, à Ulrich, puis se rassit.
- Et moi alors ? s'exclama Odd
- A toi tout seul tu risques de terminer le stock de la cantine ! répondit Ulrich, je me demendes comment tu fais pour rester aussi maigrichon...
- Pas maigrichon, il insista bien sur ce mot, SVELTE !
Et tout le monde se mit à rire, sauf lui, qui boudait sur sa chaise.

Puis nous sortimes pour aller s'assoir au fond de la cour, sur le banc, en attendant Yumi. Le silence reignait, puis il fut brisé par Aelita, curieuse de connaitre toutes les finesses du monde réel :
- Dites-moi, Marie m'a dit que vous allez mettre des smokings pour le bal. C'est quoi exactement ?
- Euh... fit Jeremy, comme ça, c'est un peu compliqué à expliquer, mais... c'est pour faire plus élegant, enfin... tu verras bien ce soir !
- En fait, on devrait dire "paraitre" plus élegant, ajouta Ulrich, sur Odd, c'est sa coupe de cheveux qui fait un peu tache sur le décor !
Crise de fou rire général, arreté par l'arrivée de Yumi, que personne n'avait vu venir.
- Salut les garçons ! Salut Aelita, salut Marie !
Nous répondimes en coeur :
- Salut !
- Oh oh ! Attention ! G.I Jim en approche !
- Stern ! Ishiyama ! Della Robbia ! Belpois ! Springfield et Stones ! Dans le bureau du proviseur, et au trot !
- Mais m'sieur! on a rien fait, s'exclama Odd, indigné,
- J'veux pas l'savoir, les majorettes ! Chez le proviseur !
On echangea des regards mêlés d'incompréhension et de curiosité, puis nous nous le vames et nous dirigeames vers le bureau de proviseur.
- Ques qu'il nous veut à ton avis ? demendais-je à Odd.
- Peut etre qu'il voudrait des explications pour mon devoir d'SVT sur les etres vivants dans leur milieux...
- Ah bon, c'est si catastrophique ?
- Mais non, écoute : "Les poissons sont remarquablement adaptés à l'eau, pour preuve, ils savent tous nager !"
Nouvelle crise de fou rire, puis Yumi frappa à la porte du directeur, et nous entrames.
- Mesdemoiselles, messieurs, commença t'il, je vous en prie asseyez- vous.
Il tendit le bras pour nous designer 6 sièges. Nous nous executâmes en nous lançant des regards curieux.
- Je vous ai convoqué pour vous demender un service, que, j'espere vous accepterez. Les enfants, j'aimerai que votre groupe joue deux morceaux de musique, ce soir pour le bal. Je voudrais que vous interpretiez une valse pour l'innauguration de la fête puis un morceau de votre propre choix, pour, comme vous dites, "mettre de l'ambiance". Apres cela, nous laisseront la place à nos DJ préférés. Etes vous d'accord ?
- Si on est d'accord ? s'exclama Odd, qui trepignait d'impatience sur sa chaise, mais bien sur !!! Aussi sur que 2 et 2 font 5, euh... non, c'est pas ça. Il compta sur ces doigt. Ah non je voulais dire 4, hé hé...
- Bon, c'est d'accord, voici la partition pour la valse. Je vous laisse la salle des fêtes pour répéter.

Arrivés dans la salle des fêtes, quelques éleves du comité d'organisation commençaient à mettre en place les decorations. Millie et Tamya étaient sur place et prenaient des photos, puis s'apercevant de notre présence, se précipitèrent sur nous, appareil photo et calepin devant les yeux.
- Quesque vous faites ici ? demendèrent elles ensemble
- Ba, on viens repeter, pour les morceaux qu'on va jouer pour le bal de Noël répondit Odd, tout sourire.
- Tamya prend des photos !!! vite vite, s'exclama Millie.
- Non, pas de photos ! dit Ulrich
Loin d'être découragée, Milly me bombarda de questions
- Tu vas jouer dans le groupe ?
- Euh, oui...
Elle griffonna quelque cose sur son calepin.
- Et de quel instrument joues-tu ? Les fans ont besoin de savoir et nous comptons bien rapporter la soirée dans le "Kadic news" !
- Euh...
- Tu verras bien ! dit Yumi en me poussant vers l'estrade.
Les insrtuments étaient déja prêts à l'emploi.
- Bon, je propose qu'on commence par la valse ! s'exclama Yumi.
- Oui, bonne idée, aprouvèrent les autres.
On me tendit ma partition. Oula, pas tres compliqué ! Il suffisait de savoir compter jusqu'à 3 !
- Eh ?! Ou est ma basse ?
- Pas de basse, Odd, mais une contrebasse ! repondit Yumi. Tu la met entre tes jambes et tu joues comme de la basse, mais dans l'autre sens !
- Ah ouais, d'accord...
Puis il joua quelques accords simples.
- Et moi ? demenda Ulrich.
- Attends une seconde, Yumi regarda la feuille d'instructions, Ulrich, toi, tu te met à la guitare sèche... Et Jeremy, tu fera quelques accords simples sur ton synthé. Bon OK ! tout le monde à ses partitions ?
- Oui !
Aelita et Yumi s'échauffèrent les voix, Odd se positionna derriere sa contrebasse, Ulrich prit sa guitare, je m'installa derrière ma batterie (elle date de matusalem ou quoi ?) et Jermy posa ses doigt sur son clavier.
- A 3, dis-je, en tapant sur mes baguettes, et 1, 2, 3...
Puis tout le monde se focalisa sur sa partition, et la musique envahit la salle. Pour une premiere fois, on se débrouillait bien ! Bon, quelques reglages à fairre ici et là, ajouter sa petite touche perso et c'est dans la boite ! A la fin, ce fut Odd qui prit la parole en premier :
- Waou on assure comme des bêtes !
- Odd, c'est une valse ! pas du rock, dit Yumi.
- Ouais mais n'empêche, pour une première fois c'est pas mal ! répliquais-je pour défendre Odd. On la refait deux ou trois fois et c'est dans la poche ! Et puis, de jouer cette valse, ça a un avantage !
Devant les regards interrogateurs, je lançais mes baguettes et les rattrapais habilement :
- On ne dansera pas dessus !!!
- Ah ouais c'est vrai ! s'exclamèrent ils, sauf Odd, qui parraissait triste et... un peu gênné ?
- Odd qu'est ce qu'il y a ?
- Hein... oh, c'est rien, repondit il, bon on joue quel morceau pour la suite ? Pour moi c'est "Break dance avec les relous" !
- ODD !
- Ba quoi ? c'est bien !
-_-'
- Mais oui, et pourquoi pas "le monde merveilleux des bisounours"pendant que t'y es ! lança Yumi. Non, il faut un morceaux qui fasse bouger la salle et monter la pression ! Il faut qu'on fasse peter le feu !
Tout le monde cherchait un morceaux. Puis je demendais :
- Vous n'avez pas un morceaux fétiche ?
- Si, notre registre c'est un peu Green Day et Simple plan... commença Ulrich
- Ba voila, on a qu'a jouer une que vous connaissez, répondis-je, heureuse, ne vous en faites pas pour moi, les partitons je les avale !
- Au fait, commença Odd, je t'ai pas vu à fond sur ta batterie ! C'est l'occasion ou jamais de nous montrer ce que t'as dans tes baguettes championne !
- Alors, on fait quoi ? demenda Yumi
- Moi je propose Superbus, dit Jeremy, vous savez, celle qu'on a joué à la boom de fin d'année !
- C'est laquelle ? demendais-je
- "Superstar" !
- Super ! je l'adore celle là !
- Et puis niveau batterie, avec celle là, t'es servie ! s'exclama Odd, Ulrich,t'es daccord ?
- Ouais bien sûr, c'est celle que je maitrise le mieux en plus.
- Voila ta partition, Marie.
Yumi me tendit ma partiton, et on commença à jouer.

Chapitre 6 : Le dernier^^'

J'étais dans ma chambre, étendue sur mon lit, à penser à la matinée memorable que je venais de passer. Tout le monde semblait si heureux à l'approche de la fête. Tout le monde n'avait plus que ce mot à la bouche : Noël. Pourtant, quelque part, une chose persistait. Un supercalculateur, prêt à tout pour prendre la pouvoir, cherchait par tous les moyens d'éliminer le bonheur sur Terre. C'était pour cela que toute la bande vivait dans l'inquietude, chaque jour, masquée par des sourires, faux, inventés de toutes pièces, pour preserver le bonheur et la paix. Aelita arriva dans la chambre, perturbant mes pensées :
- Bon, on va se préparer, me demenda elle, il est déjà 16h !
Ah, oui ! Il faut prendre une douche, se faire les ongles, se coiffer, s'habiller et se bichonner!
- Mais, il y a un probleme, je n'ai jamais rien fait de tout ça !
- T'inquiètes, je suis sur le coup !


Et nous partimes prendre notre douche. Une fois lavées et legerement parfumées par le savon, nous nous rendimes dans la chambre pour terminer notre préparation. Pour Aelita, vernis à ongles rose pâle, parfumé à la framboise, deux petits macarons bas tenus par deux chouchous, une mêche «rebelle» , vainqueure d'un combat contre la brosse à cheveux, et pour courronnet le tout, une magnifique paire de boucles d'oreilles discretes mais non-négligeables, Elle était... magnifique ! Et elle faisait si calme, si douce !
- Jeremy ne vas pas en croire ses yeux !
- Bon, et bien, maintenant, c'est ton tour !
Elle s'occupa de moi avec un soin tout particulier. Vernis à ongles noir, pour aller avec la robe, cheveux lachés, légerment volumineux, paire de créoles en argent et chaine en argent avec un pendentif en forme de coeur, aussi en argent, orné d'un diamant.

Elle recula, comme pour admirer une peinture, puis elle ouvrit son armoire et en retira un petit coffret. Elle en sortit une bague noire.
voilà, elle me prit l'annulaire et la mit à mon doigt:
- je te la prete! Ce n'est qu'un petit détail, mais avec ça, tu ferais fondre n'importe qui !
- Si tu t'imagines une histoire entre moi et Odd, il faut pas trop rêver !
- On ne sait jamais... Tu sais, Odd pourait te surprendre, il me semble su'il ne t'a pas dévoilé sa face cachée...
- Bon, On déscend, la coupais-je, pour changer de sujet, il est 17h45 !
- D'accord !
Puis nous déscendimes. Il n'y avait personne dehors, tout le monde finnissait de se préparer. Nous attendîmes dehors, bien que le froid persistait. Enfin, trois silhouettes apparurent à l'embrasure de la porte, qui s'ouvrit. Bien qu'il faisait sombre, je pouvais nettement distinguer Ulrich, Odd et Jeremy qui s'avançaient vers nous.
- Salut les filles, dit Ulrich, apparement heureux de ne pas être le premier dehors.
Où étais-ce pour une autre raison ?
- Salut Ulrich ! Dis-je
- Bonsoir les gars ! Salua Aelita.
Jeremy ne disait rien. Il contemplait Aelita, de bas en haut, de droite à gauche. Il parraissait submergé par une telle beauté. Puis il ferma les yeux, et les rouvrit, pour s'assurer que ce n'était pas un rêve, puis dit enfin :
- Bonsoir Aelita. Ca... te va bien ! Et toi aussi Marie.
- Merci ! Répondit Aelita
J'esquissais un sourire, quand je m'aperçus que Odd n'avait encore rien dit. Il parraissait intimidé, soucieux. Puis, comme Jeremy, il ferma les yeux, les rouvrit puis me regarda. Un regard penetrant. Plus gênée qu'embetée par le silence qui s'imposait, je m'exlamais :
- Eh ba, les mecs, je suis impressionnée ! Vous avez fait des efforts !
Effectivement, Jeremy avait un smoking gris et un noeud papillon de la même couleur, Ulrich avait opté pour la même version mais en noir et Odd avait sa chemise qui dépassait du pantalon, recouvert par une veste. Il était en bleu marine et avait une rose rouge accrochée sur sa poitrine. Ils étaient tous très élégants ! Ulrich regardait fixement la grille. Tout le monde avait remarqué, puis nous nous tournèrent vers la grille et nous aperçument Yumi.
Elle était magnifique ! Je pensait qu'elle s'habillerait un peu traditionnelle mais je m'était trompée. Tout en bleu, elle semblait entourée d'un halo de lumière et éclairait le parc. Elle portait une robe bleu ciel, décolletée, sans manches, qui s'arrêtait un peu plus haut que les genoux, laissant voir une bonne partie de la jambe. Ses boucles d'oreilles et sa barette achevaient ce tableau parfait.

-Hello tout le monde ! Salua elle joyeusement,
Aelita et moi s'ecriames en même temps :
- Yumi !! Tu es magnifique !
Ses joues se teintèrent de rose, Puis Jim arriva :
- Allez vous installer, il faut pas être en retard le jour J. Et puis comme dit le philosophe : « The show must... » euh,quesqu'il dit le philosophe ? Euh, bon allez-y, quoi !
Nous nous installèrent, la salle était vide, à part dans les coulisses ou le proviseur allait annoncer la surprise. Puis les portes s'ouvrirent et le brouhaha des conversations remplit la salle. Le proviseur attendit que tout le monde se soit trouvé une table puis prit la parole :
- Chers étudiants, bonsoir. Pour inaugurer la soirée, je vous laisse applaudir le groupe du collège Kadic!
Nous nous avançames sous les applaudissements de la foule puis nous nous plaçâme derrière nos instruments respectifs.
- Que tous les couples s'avancent sur la piste ! Annonça le proviseur, moi et les membres du corps enseignant allons désigner, à la fin du bal, le couple sacré roi de la soirée ! C'est à vous !
Puis, il laissa le micro libre à Yumi et Aelita, et nous commençame à jouer. J'observais la salle tout en jouant et aperçut Sissi assise à coté d'Hervé (la pauvre !).
A la fin du morceau, tout le monde applaudit, puis nous commençame l'autre morceau. Le succes fut immédiat. Tout le monde se précipita sur la piste de danse, puis à la fin, nous décendimes de l'estrade pour prendre quelque chose à boire. William nous avait remplacé pour passer de la musique.
Nous avions pris une table ronde assez grande pour 6 personnes et assez près de la piste de dance, pour le plus grand déplaisir de Yumi, Ulrich et Jeremy.
- Oh non, se plait celui çi, on va prendre une autre table !
- Arrete ton char, Einstein ! C'est super de danser ! Dit Odd, parlant fort pour couvrir la musique. Allez viens Marie, on va lui montrer.
- Ok !
Puis nous allames sur la piste de danse. Danser, ce n'était pas important, l'important, c'est de s'amuser le plus possible et de profiter au mieux de l'occasion. Après 30 minutes, nous alames nous rassoir, encore plus exités et joyeux qu'avant.
- Allez ! Venez danser ! M'exclamais-je.
- Moi, je veux bien venir, dit Aelita
- Alors, je viens avec toi !
Odd resta à discuter avec Jeremy, Ulrich et Yumi. Après quelques morceaux nous allames nous rassoir.
Je fis à Jeremy :
- Eh, Einstein, ta copine à le rythme dans la peau !!
Il rougit. «Dans le mille !», pensai-je. Puis ils passèrent une valse. Je re gardai Odd, qui me montra Ulrich et Yumi. Je hochai la tête, pour lui dire que j'avais compris. Odd se leva, se plaça devant Ulrich, lui prit les mains et le poussa vers le milieu de la piste. Je fis de même avec Yumi, et je la plaçai devant son Prince.
- Maintenant, vous allez nous faire plaisir et vous allez nous danser cette valse, dis-je d'un ton qui se voulait autoritaire.
Ils s'executèrent. Il ne manquait plus que Jeremy et Aelita. Nous fîmes de même avec les moureux transis, puis, satisfaite, je retournai vers les tables pour aller m'assoir, mais une main m'en empêcha.
- Ne crois pas que je vais te laisser partir, dit Odd, un sourire jusqu'aux oreilles.
Il posa sa main sur ma taille et me prit l'autre dans la sienne. Je posai ma main valide sur son épaule et nous commençâmes à danser. Au passage, j'adressai un clin d'oeil à Aelita et un coup de coude à Ulrich. Pour couronner le tout, Sissi s'était vue obliger de danser avec Hervé, et essayait de s'approcher d'Ulrich, en vain. Puis la musique s'arrêta et tout le monde revint s'assoir. Tout le monde, sauf Ulrich et Yumi, qui se dirigeaient vers la sortie, sans doute pour avoir un semblant d'intimité.
La fête se termina à minuit tapantes, et tout le monde rejoigna ses chambres. Odd m'accompagna jusqu'à ma chambre et me dit bonne nuit. Il allait s'en aller, comme ça ! Non, surement pas comme ça ! Je le retint et lui posa un petit baiser sur ses levres.
Il paraissait surpris, mais après quelques instants de silence, il prit la rose qui était accrochée à sa chemise, me la mit dans mes cheveux puis s'en alla.

 

THE END

 
 

Commentaires
 
Note :
0
Commentaire de Sophia_DellaRobbia - Posté le 08-10-2015 à 22:29

Je pas trouver sa geniale geniale.

Note :
20
Commentaire de Yumi01 - Posté le 07-03-2015 à 20:12

Trop coooooooooooooooolc'est quand qqu'il y a une suite

Note :
20
Commentaire de Riri58 - Posté le 12-03-2013 à 06:36

J'aime ton histoire maintenant il faut une suite et c'est pour ça que je te mets un 20/20(spin) (spin)

Note :
20
Commentaire de aelitapoweer - Posté le 06-05-2012 à 09:38

ouahhhhh z'ame ton histoire O_O faudrais trop qu'il y est une suite!! ;)

Note :
0
Commentaire de Lou-Lilou - Posté le 14-03-2012 à 22:32

Ho... c'est vraiment trop mignon à la fin ! :3 J'adore ! Il y a pas une suite par hasard ? 0o

[ Voir tous les commentaires / Ajouter un commentaire ]