Valid XHTML 1.0 Transitional
ipv6 ready

Fanfictions
 
 
  Le tricheur
Écrite par Aka_Guymelef le 14/11/2007 à 18h20
Note : 16,6/20 Catégorie : Action
Lue 3785 fois Ulrich pense avoir réussit son contrôle de math mais se fait accuser de tricherie à la place d'Odd. Suite directe de mes trois autres fanfiction "Nouveau venu", "Orage rose" et "Premiers bourgeons de printemps".
 
 

 
 

Le tricheur



Cette nuit là dans la chambre d'Ulrich et d'Odd, on pouvait entendre les échos numériques d'une grande épopée spatiale. A nouveau le blondinet s'explosait les yeux et les articulations des pouces sur son jeu fétiche : Galatic Battle. Alors que le pilote inter-galactique narrait ses exploits à qui ne voulait pas l'entendre, Ulrich ne trouvait pas le sommeil. C'était bien sûr à cause d'Odd et ses bips bips rengaine mais aussi et surtout parce que c'était demain que Mme Meyer que rendait les contrôles de maths. Cette fois-ci c'était particulier pour Ulrich car il avait bossé dur pour comprendre cette histoire de calcul de pente des droites et son heure d'étude avec Aelita comme professeur lui avait permit de bien progresser... Du moins il l'espérait, il verrait demain si ses efforts avaient enfin portés leurs fruits. Une bonne note serait aussi l'occasion d'avoir un peu moins sur le dos son père et les profs. Bref entre le boucan d'Odd et ses soucis, Ulrich n'était pas encore couché, bien qu'il soit déjà au lit.

Le lendemain, sans surprises, Odd dormait à point fermés alors que les autres allaient se diriger vers le réfectoire pour aller petit-déjeuner. En bon copains, Ulrich et Jérémie décidèrent d'aller le secouer avant d'y aller mais Aelita refuse de venir, la dernière fois ça lui avait coûté quatre heures de colle et un baiser forcé avec l'autre feignasse, sans compter les engueulades digne de la maternelle. Finalement le blondinet parvint à se traîner jusqu'au cours de Mme Meyer pour y terminer sa nuit, enfin après qu'elle ait rendu les contrôles.
- Belpois, travail exemplaire comme d'habitude.
Elle rendit sa copie à Jérémie et s'approcha de la table d'Ulrich et d'Odd.
- Della Robbia, bel effort j'espère que vous allez continuer sur cette lancée.
Tout sourire, le blondinet à moitié endormi prit sa copie et chercha sa note en rouge. Un 1 et un 5, ça faisait 15, il se frotta les yeux et regarda de nouveau pour s'assurer qu'il n'y avait avait pas de virgule entre les deux chiffres mais non... Il était le premier surpris par sa réussite suivit par Ulrich qui redoubla de stress.
- Delmas, il va falloir aller plus souvent à l'étude car la pente d'une droite ne s'exprime pas en pourcentage... Pichon, quelques petites erreurs mais un très bon travail quand même... Poliakoff, Nicolas haa Nicolas... Monsieur Stern à présent...
Ça y est, c'était le moment de vérité.
- Vraiment Ulrich je suis déçue je ne pensais pas que vous tomberiez aussi bas, la prochaine fois essayer de le faire vous-même et pas de recopier le devoir du voisin, ZERO... Stones, c'est très bien...
La nouvelle était tombé comme un couperet pour le beau châtain, zéro, et accusé de tricherie par dessus le marché. C'était pas juste, non c'était pas juste car le contrôle il l'avait bien fait lui-même et sans copier sur personne. Il voulu contester, protester mais il savait d'avance que c'était peine perdue. Abattu, il regarda avec envie la copie à deux chiffres d'Odd quand un déclic se fit. Poussant un peu plus loin l'exploration du contrôle de son cher voisin il put constater que ses réponses étaient les mêmes que les siennes. Ainsi donc c'était Odd qui avait copié mais c'était lui qui c'était fait réprimander. Ça n'avait pas été bien dur pour Odd, Ulrich étant alors tellement concentré qu'il ne voyait plus que sa copie et c'est tout. Avant c'était pas juste mais maintenant c'était doublement pas juste.

L'humeur en pétard, Ulrich sortit du cours de maths les mains dans les poches et le regard furieux. C'était maintenant l'heure d'aller manger et Odd avait retrouvé toute sa vigueur pour cet exercice-là semblait-il. Sa « bonne note » en math n'avait par contre pas eu plus d'effet que ça sur le moral du blondinet, Ulrich en était vert. Un peu plus tard, Yumi termina la queue du self et vint se poser sur la table de nos héros. D'emblée elle remarqua l'humeur massacrante de son « copain et puis c'est tout » et s'empressa d'en demander la raison. Ce fut Jérémie qui prit alors la parole :
- Ben apparemment Ulrich a triché au contrôle de math et il s'est fait choper en plus donc...
- Hé ho ! Alors primo j'ai pas triché, deuxio c'est Odd qui a copié sur moi !
Entendant son nom, l'intéressé releva la tête de sa gamelle et déclama avec un grand sourire :
- Ben ça, et pourquoi ce serait moi qui ai triché et pas toi ?
- Vas-y, sort ta copie et comparons-les, j'suis sûr que t'as même pas pris la peine de changer les phrases en recopiant du coup Mme Meyer a trouvé que nos copies étaient identiques.
- Ça prouves rien, t'as très bien pu faire la même chose, fit le blondinet en croisant ses mains derrière la tête.
C'en était trop pour Ulrich qui préféra se retirer en faisant grincer sa chaise plutôt que d'en entendre plus.

- Là j'crois que tu l'as vraiment foutu en pétard Odd, fit Yumi, tu ferais mieux d'aller tout raconter à Mme Meyer...
- Mais euh... non d'abord, qu'est-ce tu vas imaginer sur moi, j'suis pas comme ça, répondit l'intéressé en détournant le regard.

Cette dernière phrase finit par convaincre les trois autres de qui était le menteur dans cette affaire.
Mains dans les poches, Ulrich se dirigea vers le parc pour être seul au fond des bois. Quel imbécile ce Odd se disait-il, tout ça parce que ce vantard voulait pas perdre la face... Mais en attendant c'était pas lui qui allait devoir supporter les profs et son père surtout, il en avait déjà mal au crâne lorsqu'il se ferait sermonner en bonne et due forme. Le châtain s'affala sur un gros chêne et se laissa tomber, tentant de faire le vide dans sa tête. Plus tard il entendit la cloche sonner, la pause déjeuner était terminée. Il se força à aller en cours, on le considérait déjà comme un tricheur, c'était pas le moment de passer pour un sécheur en plus. Une fois entré dans la salle il ne regarda personne et se posa à une table vide, loin de celle où lui et Odd se mettait de préférence, marquant comme quoi sa relation avec Odd était consommée. Très intéressée, Sissi passa à l'action :
- Tient mon Ulrich, t'es tout seul aujourd'hui, ça te déranges si j'me met à côté de toi ?
- J'vais te faire de la peine, mais ouais ça me dérange là, répondit-il sèchement.

Un peu déçue mais elle en avait vue d'autres, Sissi retourna à sa place habituelle, laissant Ulrich tout seul dans son coin. Lorsque les cours furent finis le « tricheur maladroit », comme on commençait à le surnommer, sortit de la salle de la même manière qu'il y était rentré et préféra s'exiler dans les bois à l'extérieur du collège, l'atmosphère lui semblant trop pesante ici.

Un peu désemparés devant la situation, Aelite et Jérémie se retrouvèrent seuls sous les arcades, Odd ayant préféré retourner dans sa chambre. Finalement ce fut Aelita qui prit la parole :

- Bon ben moi je vais aller à la bibliothèque... tu... tu veux venir avec moi ?

- Ha ben c'est que j'ai quelques calculs qu'il faudrait que je lances et du coup ben je pensais retourner dans la chambre moi aussi..., répondit Jérémie qui commençait déjà à imaginer les formules dans sa tête.
Elle s'attendait à une réponse comme ça mais préféra ne pas insister pour ne pas le gêner dans sa quête contre XANA. Aussi s'en fut-elle, en disant au revoir de la main auquel s'empressa de répondre Jérémie, lui aussi de la main, avec un grand sourire tout en la regardant s'éloigner. Il allait se mettre en direction de sa chambre quand Maxime sortit de nulle part, tel un espion, et l'apostropha.

- Dis-moi Jérémie, la lecture c'est une des passions d'Aelita, non ?
- Euh oui...
- Et là elle vient de te demander si tu voulais pas aller avec elle à la bibli, non ?
- en effet mais...
- Et toi t'y vas pas ?
- Bah... non...
Le surveillant se tapa la main contre la tête avant de se pencher vers Jérémie, la voix un peu plus basse :
- Et toi tu crois pas que quand une fille te demande de l'accompagner pour aller faire son activité favorite qu'il y a anguille sous roche ?
Le blondinet à lunette pencha la tête et leva un sourcil d'interrogation. Le pion fit une mine désespérée.
- T'es désespérant quand tu veux toi...
- Mais enfin...
Maxime se redressa et pointa du doigt le bâtiment de la bibliothèque avant de déclarer :
- Bon Belpois tu files à la bibli et t'en sors pas avant le dîner pigé !
- Mais je...
- Exécution !
Pliant devant le joug du CPE, Jérémie se dirigea les bras ballants vers l'endroit où se trouvait Aelita, sans trop comprendre où avait voulu en venir le surveillant. Ce dernier conclut pour lui tout seul :
- Ces jeunes, faut tout leur apprendre... Tu me diras on est dans une école ici m'enfin...
Se voyant assigné à résidence dans la bibliothèque le binoclard se dit que la meilleure chose à faire était sûrement de retrouver son amie à cheveux rose. Agréablement surprise par sa présence cette dernière lui demanda la raison de sa présence. Devant son sourire radieux, Jérémie se sentit obligé de trouver une excuse plus classe que « on m'a ordonné de venir »...
- Euh ben finalement j'me suis dit que... que ça pouvait attendre alors voilà...
Ravie, Aelita sortie de l'allée où il l'avait trouvé et l'invita à la grande table pour partager avec elle le livre qu'elle avait choisit. Plutôt content de l'effet qu'il avait réussit à produite, Jérémie accepta tout sourire l'invitation tout en se demandant comme il avait réussit se tour de magie, oubliant un peu vite sa rencontre avec Maxime quelques minutes auparavant. Décidément les petits trucs du quotidien semblaient être les plus grands mystères de la nature pour celui qu'on surnommait Einstein.

Sans tambours, ni trompettes, quelque part sur Lyoko une tour s'activa, annonça une attaque de XANA imminente.

Affalé sur son lit les bras en croix, Odd méditait. Chose assez rare pour quelqu'un comme lui mais l'absence d'Ulrich dans la chambre perturbait grandement le jeune garçon. Soudain la sonnerie de son téléphone troubla la quiétude de la pièce. C'était Jérémie :

- Odd, le superscan a détecté une tour activée !

- D'accord Jérémie je fonce à l'usine.
- Tu peux prévenir Ulrich, on se rejoint à la bouche d'égout du parc.
- Euh j'crois pas que ce soit une bonne idée, vaut mieux que tu demandes à quelqu'un d'autre...
- Aïe ouais c'est vrai t'as raison, j'avais oublié, bon à tout de suite.
- Ok.
A peine eut-il raccroché que le blondinet se leva et sortit au pas de course de la chambre. Peu après son départ, un spectre fit son apparition à travers la lampe du bureau et fusionna avec le Galatic Battle de Odd traînant par terre, la sigle rouge de XANA luisit sur l'écran du jeu vidéo.

Perdu au bout milieu des bois, une sonnerie de portable se fit entendre. C'était celui d'Ulrich qui décrocha. A l'autre bout du fil Aelita lui expliqua brièvement la situation et le samouraï virtuel statua qu'il irait plus vite en passant par le passage secret de l'Ermitage de là où il était. Pas besoin pour les autres de l'attendre au point de rendez-vous dans le collège.

Dans la cour, Maxime remarqua Odd qui se dirigeait à toute allure vers le parc. Son instinct le titilla car Odd n'était pas du genre à aller faire du jogging dans les bois. En tant que pion il aurait du se lancer à sa poursuite pour éclaircir ce mystère mais pour cet énergumène-ci il en allait autrement. Au lieu de ça il fit comme si de rien n'était et téléphona à sa « copine » avec son portable, toujours intéressée par les derniers évènements se déroulant à Kadic, et plus spécialement concernant Jérémie et sa clique.
Après une course folle dans les égouts dont ils commençaient à connaître le tracé par coeur à force de l'emprunter depuis un peu plus de deux ans, nos quatre amis arrivèrent au pont puis à l'entrée de l'usine. En bas les attendait Ulrich qui avait réussit à être plus rapide qu'eux. La petite bande pénétra dans le monte-charge pour rejoindre la salle du labo. A l'intérieur l'ambiance entre Ulrich et Odd fut tout aussi cordiale que la fois où Ulrich avait oublié l'anniversaire de Yumi. Néanmoins l'attitude du maigrichon avait changé par rapport à ce midi et il avait adopté une mine piteuse. Une fois arrivé à destination, Jérémie fonça se mettre à son pupitre pour déterminer l'attaque de XANA ainsi que la marche à suivre, les autres à sa suite. Tout d'abord il interrogea le superscan pour connaître l'emplacement de la tour.

- Hein mais c'est quoi ce souk, s'exclama le blondinet à lunette ?
- Qu'est-ce qu'il se passe, demanda Yumi ?
- Ben le superscan voit bien une tour activée mais il n'est pas capable de déterminer ses coordonnées, attendez je branche l'holomap.
Au centre de la pièce le projecteur généra la carte Lyoko telle qu'ils avaient l'habitude de voir du moins presque car en lieu et place du territoire du désert se trouvait juste une masse noire à la forme biscornue, à la grande surprise de l'assemblée.
- Ça alors, on dirait que XANA a ouvert un trou noir dans notre territoire du désert, s'exclama Odd.
- Oui et la tour activée serait dedans à priori, renchérit l'autre blondinet.
Ce dernier revint à son clavier à la recherche d'information et poussa un borborygme d'interrogation avant de pianoter de nouveau pour ouvrir l'holoweb cette fois-ci.
- Alors là, apparemment XANA parvient à transférer l'énergie d'un Réplika à travers la tour activée ici sur Lyoko, c'est comme ça qu'apparemment il arrive à générer ce sub-espace digital.
Aïe, aux mots « sub-espace digital » Yumi, Ulrich et Odd se dirent qu'ils n'allaient rien comprendre de ce qui allait suivre.

- Et la tour alors, questionna Aelita ?
- Et bien il semble que grâce à la puissance du Replika, XANA génère un sub-espace digital à l'intérieur de Lyoko qui rayonne et se diffuse à partir de la tour activée qui est maintenant complètement noyée dans la masse de bits quantiques extérieurs qui remplace les bits intérieurs et forme cette masse noire, désolidarisant les bits intérieurs du cycle de rafraîchissement de notre super-calculateur, ce qui...
Ça y est ils étaient largués.
- Oui bon, en clair on peut plus accéder à la tour, coupa Ulrich.
- Euh ben ouais, répondit Jérémie.
- Qu'est-ce que tu propose alors, questionna Yumi ?

- Ben il faudrait aller sur le Réplika et le détruire pour couper le flux d'énergie et ensuite..., l'ordinateur de contrôle du labo émit un bip d'alerte, ... oh non !
- Quoi encore, fit Yumi ?
- On a pas été assez rapide, les autres territoires viennent à leur tour d'être englobés dans le sub-espace, nous privant tout accès à la mer numérique...
- Le plan tombe à l'eau, conclut Aelita.
- Mais alors ça veut dire que le cinquième territoire va bientôt disparaître lui aussi, analysa Yumi.
- Non, réfuta Jérémie, lui il possède un pare-feu capable de stopper l''intrusion du sub-espace. L'ennui c'est que XANA à maintenant les coudées franches sur Terre avec la tour activée.
- Bon et qu'est-ce que tu proposes alors, demanda Ulrich, assez inquiet ?
L'intéressé marqua une pause avant de répondre.
- Ben... je crois qu'on a pas le choix, il va falloir pénétrer dans le sub-espace avec le Skid.
- Quoi !? Mais t'as dis qu'on pouvait pas y aller tout à l'heure, fit vivement Yumi.
- Ben oui mais c'est que...
Aelita intervint alors pour vulgariser l'idée technico-informatique de Jérémie.
- En fait le sub-espace est généré par un Réplika donc cette zone est sous son contrôle total, bien qu'à l'intérieur de Lyoko en théorie, du coup la navigation à l'intérieur avec le Skid est comparable à une plongée dans la mer numérique on ne sait pas du tout ce que XANA à prévu à l'intérieur comme comité d'accueil. Du coup c'est extrêmement risqué de s'y aventurer.
Tout le monde se regarda en silence avant que Jérémie ne reprenne :
- Malheureusement XANA nous as pris de vitesse maintenant, la seule solution qui nous reste c'est d'y aller avec le Skid ou bien...
- Ou bien, reprit Ulrich ?
- Ou bien d'attendre que XANA nous pulvérise ici sur Terre, termina froidement le blondinet.
Devant cette alternative qui n'en était pas une, le groupe de lyoko-guerriers se mit en route vers le monte-charge en silence.

- Vous inquiétez pas, c'est pas la première fois que XANA triche avec les règles, fit Odd d'un ton jovial pour détendre l'atmosphère.
- Ça c'est vrai que tu t'y connais bien en tricheries, cassa Ulrich d'un ton sec.

Pour toute réponse le blondinet haussa les épaules de dépit.
Transfert, scanner, virtualisations. Voilà nos quatre héros dans l'Arena qui finit par s'ouvrir, donnant sur le pont menant à l'ascenseur. Au pas de course la petite troupe se dirigea au bout du chemin et attendit pour monter à l'étage du Skidbladnïr. Ceci fait chacun se plaça sur son plot d'embarquement, Aelita toujours au centre en tant que capitaine. Jérémie lança quelques manips et les quatre adolescents furent transférés à leur place respectives sur le navire. Ce fut à Aelita d'entrer en piste pour faire les vérifications, désarrimer le Skid et lancer le décollage. Au top du capitaine, Jérémie libéra le sous-marin numérique de ses entraves magnétiques, permettant à la fille de Hopper d'engager la propulsion verticale pour arracher le navire à l'attraction du cinquième territoire. Une fois dans la voûte céleste le drakkar numérique se dirigea vers le tunnel menant originellement vers le territoire du désert tandis que Jérémie ouvrait le passage. Aelita stabilisa le vaisseau devant la sortie.
- Bon, vous y êtes, lança-t-elle au reste de l'équipage.
- Quand faut y aller, faut y aller, répondit promptement Odd.
- C'est bon pour moi, fit Ulrich.
- Vas-y Aelita, conclut Yumi.
Non sans appréhension, le capitaine poussa la bouton des gaz et le Skid s'ébranla, direction l'inconnu...

De l'autre côté, à l'extérieur du cinquième territoire, ils ne voyait rien à part du noir à perte de vue. Comme s'ils étaient dans l'espace mais sans étoiles ni planètes. Alors que tout le monde restait silencieux à l'affût de la moindre incartade de XANA, la voix de Jérémie se fit entendre :
- De labo à Skidbladnïr, vous me recevez ?
- Cinq sur cinq Jérémie, répondit Aelita avec un temps de retard.
- Comment ça se présente ?
- Tout les capteurs sont au vert, pas d'anomalie sur le vaisseau détectée pour le moment, par contre il n'y a rien à part du vide ici...
- Aïe ça risque d'être comme chercher une aiguille dans une botte de foin mais pas le choix, il faut vous lancer à la recherche de la tour qui doit être quelque part.
- Roger, accusa Aelita pour Jérémie, rotation !
Abaissant une manette, l'arbre principal du Skid pivota pour passer d'un plan « vertical » à un plan « horizontal » tandis que les ailerons du vaisseau se dépliaient. Dans sa position « grande eau » le navire fila à toute allure vers l'éther infini. Finalement l'espace noir se chargea d'étoiles blanches au bout d'un moment mais à la différences des irréels décors de Lyoko qui étaient d'une finition et d'une texture remarquables, les étoiles ressemblaient à de gros amas de pixels tout moche. L'équipage n'en fut que plus perplexe quand à la nature de tout ceci. Soudain de nouvelles formes tout aussi pixellisées firent leur apparition au devant du Skid. Elles formaient différentes colonies, chaque groupe ayant une couleur bariolée et criardes.
- Hé mais...
Cette voix c'était Odd mais il n'eut pas le temps finir. Tout à leur contemplation de ce nouveau phénomène, ils ne prirent pas garde que les formes s'étaient dangereusement approchées du navire. Une fois à portée, chaque bouboule lança un tir de laser unique et grossier visuellement. Les tirs n'allaient pas très vite mais l'inattention d'Aelita suffit à ce que quelqu'un ricoche sur le bouclier, faisant diminuer la puissance de ce dernier et trembler toute la coque. Cette secousse réveilla le capitaine qui repris fermement les commandes et se mit à esquiver la vague d'assaillants. Il était temps car sans crier gare le nombre d'ennemis visible augmenta à vue d'oeil tandis qu'une pluie de lasers tombait en direction de nos héros. Aelita manoeuvrait tant bien que mal, esquivant au mieux tant les bouboules que les tirs mais sans réussir la perfection à chaque fois.

- Hé on se croirait dans le premier niveau de Galactic Battle, s'écria Odd !
- Quoi le jeu auquel tu joues tout le temps jusqu'à cinq heures du mât', questionna Jérémie ?
- Il a raison Jérémie, ça y ressemble fortement tant les ennemis que l'ordre dans lequel ils apparaissent, appuya Ulrich.
- Alors ça, est-ce que ça voudrait dire que XANA utilise le programme de ce jeu comme système de défense de la tour activée, pensa à voix haute Einstein.
- Hé Aelita fais gaffe tu prends trop de tirs, y'a une double vague d'ennemis qui arrive, tire dans le tas, conseilla Odd à vive voix !
- Plus facile à dire qu'à faire, grogna Aelita tandis qu'elle manoeuvrait désespérément à travers la masse ennemie.
Néanmoins elle prit note de l'avertissement et en effet deux formations de bouboules arrivaient droit devant le Skid. Pianotant sur les touches des propulseurs, elle donna la vitesse maximale et décrivit une belle courbe pour passer sous la première ligne avant de remonter dans la même foulée dans l'espace entre les deux vagues et passer au dessus de la seconde ligne. La troisième dimension offrant un sérieux avantage aux Lyoko-guerriers, le jeu originel n'étant qu'en deux dimensions.
- Joli, complimenta Odd.
L'espace devint soudain très calme, plus d'ennemis à l'horizon.
- Ben... qu'est-ce qu'y s'passe, s'étonna Yumi ?
- C'est la fin du niveau 1, le niveau 2 va sûrement bientôt commencer, répondit savamment Odd.
- Jérémie, puisque Odd connaît le jeu par coeur il devrait être capable de mieux piloter le Skid que moi, statua Aelita.
- Oui tu as raison Aelita c'est une bonne idée, acquiesça le questionné.
- Hé ho moi aussi j'sais jouer, j'vois pas pourquoi ce serait pas moi et pis d'abord Odd il sait pas jouer sans tricher pour commencer, grinça Ulrich.
- Allez fais pas ton mauvais joueur Ulrich, vanna le blondinet maigrichon.
Pour toute réponse, le châtain émit un grognement d'ours dédaigneux. De son côté Yumi ne disait rien, pas trop au fait du « hardcore bourrinisme » et plutôt lassée de ce déploiement de testostérone entre les deux garçons.
- Bon allez trêve de bavardages, faut se dépêcher avant que le niveau 2 ne commence, coupa Jérémie.
Aelita pianota sur son clavier et l'instant d'après elle fut transférée dans le dernier Navskid restant, sous celui de Yumi. Jérémie tapa à son tour des lignes de code dans son ordinateur pour transférer cette fois Odd de son Navskid vers le poste de pilotage. Ce dernier, le sourire jusqu'au oreilles, s'empara des manettes et commença à faire bouger le vaisseau dans tout les sens, de manière sèche et brutale.
- Odd qu'est-ce que tu fabriques, tu veux nous filer le mal de mer ou quoi, grogna Yumi.
- Désolé, je teste la maniabilité de la bête hihi.
- Odd un truc super important, surtout surtout il ne faut pas que tu utilise les lances-torpilles du Skid tant que les Navskid ne sont pas largués car les bouches à feu sont piles dans l'axe du tient et de celui d'Ulrich, alerta Jérémie.
- QUOI, mais c'est la loose complète là, protesta Odd.
- Désolé, un défaut de conception...
- Héhé une partie sans tirer un coup, voilà un défi digne de moi là, lança le nouveau capitaine.
- Mais quel gros vantard celui-là alors, envoya avec morgue le samouraï virtuel.
- Jaloux va, comme avec William, piqua le gros chat violet...
- ODD, firent en coeur Yumi et Ulrich !
Heureusement l'action rappela bientôt le capitaine à son devoir, déjà de nouvelles vagues de bouboules bariolées fonçaient droit vers le drakkar virtuel. Esquivant avec dextérité les vagues d'ennemis dont il connaissait la disposition par coeur à force d'y avoir passer ses nuits, Odd constata tout de même en expert averti que ce n'était pas le niveau 2 mais plutôt le 10, le niveau final avant le boss de fin. Jérémie expliqua cette hâte dans le fait que même s'ils avaient l'impression d'être dans un espace infini le plus total, en réalité cet espace était bien finis et les distances parcourues étaient bien réelles. Mais c'était bon signe en même temps, plus ils approchaient du dernier niveau plus cela voulait dire que la tour activée s'approchait également.

Le vaisseau allait de droite à gauche, vrillant, plongeant ou faisant des tonneaux le tout sous les commentaires flatteurs d'Odd à lui-même. Toute cette vantardise commençait à véritablement filer le mal de mer aux autres. D'une belle double vrille il esquiva une formation compacte d'ennemis sous les olé de la foule composée de lui-même. Soudain, comme tout à l'heure, l'espace se vida de nouveau, signifiant le changement de zone.
- Attention v'la le boss, t'as intérêt à assurer Odd, avertit Ulrich.
- Ouais... t'inquiètes, fit l'intéressé d'une voix très rassurée bizarrement...
C'est alors qu'apparut ce qui faisait office de boss de fin de jeu dans Galactic Battle, de grosses boules rouges connectées les unes aux autres capables de tirer à répétition un grand nombre de fois et ce depuis chaque bouboule du « corps ». La première salve arriva, mais contrairement aux fois précédentes, Odd ne fut pas capable d'anticiper les trajectoires et le Skid encaissa de nombreux tirs, le capitaine ne trouvant pas l'endroit « safe ».
- Odd mais qu'est-ce que tu fabriques bon sang, hurla Yumi !
- Euh ben c'est que euh...
- Oh non il ne reste plus que 25% du bouclier, je vais dériver de l'énergie du supercalulateur mais au rythme ou ça part ça ne va jamais tenir, paniqua Jérémie !
- Ha euh...
- Fais quelque chose Odd, supplia Aelita !
- Oui mais euh...
- ODD, termina Ulrich !
- Ben... ben c'est qu'arrivé à ce moment du jeu je
triche d'habitude, avoua finalement le fautif.
- Ha ben bravo l'expert, conspua Yumi !
- Ça j'en étais sûr, fit Ulrich à haute voix.
- Odd, tu dois larguer nos Navskids pour qu'on puisse t'aider, proposa fortement Aelita.
- Oui bonne idée Aelita, approuva Jérémie, mais attention si votre Navskid est détruit c'est la même punition que dans la mer numérique.
- Ok c'est parti, conclut Odd.
Le capitaine intérimaire tira les trois poignées des Navskids d'Ulrich, Yumi et Aelita qui se libérèrent de leurs fixations magnétiques et poussèrent les gaz pour s'éloigner du vaisseau. Avec maintenant plus de cible le boss dut répartir ces tirs entre les quatre cibles. Les rapides chasseurs parvinrent à éviter la masse de tirs tandis qu'Odd se débrouilla au jugé esquiver, néanmoins heureusement que Jérémie avait fini de dériver l'énergie du supercalculateur.
- Odd tu peux utiliser le lance-torpille du Skid maintenant mais seulement le droit vu, prévint Jérémie !
- Super, Yumi, Aelita vous vous occupez de la bouboule la plus à droite moi je fais celle de gauche, toi Odd tu canardes le centre, dirigea Ulrich.
- Roger amigo, accusa Odd.
Après une pluie de laser, ce fut une averse de torpilles qui vola dans l'espace noir mais cette fois en direction de la chaîne de ballons rouges. A deux contre un, Yumi et Aelita en finirent avec leur cible, Ulrich de son côté allait moins vite mais il était tout seul aussi... Par contre Odd fit un carton avec son lance-torpille multiple, un véritable rideau de feu s'abattit sur le bouboule du centre qui vola en éclat. Cette destruction ne fut pas sans conséquence car les autres bouboules se désolidarisèrent et entamèrent leur propre course, rendant les boss beaucoup plus mobile alors qu'il n'était que statique jusqu'à maintenant. C'est ce qu'espérait Ulrich car si chaque élément devenait indépendant et rapide, leur puissance était largement inférieure à auparavant. Il prit alors en chasse sa cible pour l'achever, encore une torpille et ce serait bon. Yumi et Aelita engagèrent les deux derniers ennemis tandis que Odd manoeuvrait pour aligner son arme. De leur côté les deux monstres encore intacts engagèrent de front le Skid tandis que la dernière bouboule tenta désespérément de se débarrasser de l'abeille qui la piquait, sans succès. Le croisement des deux flotte fut terrible. La sphère qui passa par la droite du Skid fut détruite par les tirs combinés d'Aelita et d'Odd mais le Skid prit cher sur ses boucliers. A tel point que Jérémie faillit faire une syncope en voyant le maigrichon 2% restant s'afficher sur son écran.
- Odd encore une salve et t'es fichu, faut que t'esquive le temps que les autres abattent la dernière sphère, ordonna Jérémie.
Même si cette tactique ne lui semblait pas fun, surtout depuis qu'il pouvait faire feu, Odd obéit et commença à s'éloigner de la zone de combat. Toujours dans son collimateur, Yumi continua à canarder le monstre mais allait bientôt le dépasser. La sphère, plus maniable, s'arrêta et tourna simplement sur son axe pour repartir à la chasse au gros. De son côté Aelita faisait demi-tour. La bouboule arriva bientôt sur les six heures du navire et commença à faire feu, Odd virant à droite et à gauche comme il put. C'est alors que le Navskid d'Ulrich entra en scène et déchaîna une pluie de feu sur la bouboule qui ne put supporter tout ces dégâts bien longtemps. Le dernier ennemi disparut dans une explosion numérique. Victoire.
- Ouais, bien joué les amis, s'écria Jérémie !
- Récupération, fit Odd en tirant à nouveau sur les manettes pour accrocher les chasseurs au Skidbladnïr.
- J'espère qu'y en a plus après ça, demande Yumi ?
- Non c'était le dernier boss, répondit Ulrich.
- Hé regardez là-bas, coupa Aelita.
Cette dernière pointa une forme insolite, flottant au beau milieu de nulle part dans l'éther. C'était la tour activée ! Odd rapprocha le vaisseau de leur objectif principal et une fois à portée, Aelita utilisa la procédure de débarquement pour se transférer dans la tour. Quelques secondes plus tard elle entrait le code Lyoko dans l'interface, libérant la tour de la main mise de XANA. Le lien entre Lyoko et le Réplika étant rompu, le flux d'énergie cessa et le sub-espace qui avait envahit Lyoko s'effondra sur lui-même révélant les paysages familiers du monde virtuel. Encore une fois il s'en était fallut de peu. Une fois le Skidbladnïr rentré au bercail, Jérémie rematérialisa toute la bande qui revint ensuite au collège Kadic. Il était bientôt l'heure de manger, l'estomac d'Odd qui lui servait d'horloge interne sonnait ou plutôt grondait.

Le lendemain fut une nouvelle journée qui commença fort bien avec encore un cours de math. Ulrich appréhendait, il était catalogué maintenant tant par les élèves que par les professeurs. Une fois que tout le monde fut installé, Mme Meyer allait commencer son cours lorsqu'Odd se leva et vint au bureau du professeur devant toute la classe assemblée.
- Euh oui Odd tu veux, questionna Mme Meyer ?
- Ben voilà j'ai une déclaration publique à faire, en fait c'est pas Ulrich qui a copié sur moi mais le contraire, d'ailleurs si vous regardez son devoir il a deux réponses de bonnes en plus car j'ai pas pu les lire car il avait la main dessus.
Abasourdi, Ulrich faisait les yeux ronds à son voisin de chambrée.
- Ha euh bon ok, Ulrich tu me ramèneras ta copie que je puisse rectifier ta note, quand à toi Odd sache que tu ne devrais pas être fier de ce que tu as fait, sermonna la prof de math.
La tête basse, il retourna à sa place, non sans faire un clin d'oeil à son ami de toujours qui lui sourit en retour. Le blondinet avait finalement reconnut ses fautes.

Le soir même, le vacarme de bipbip reprit de plus belle dans la chambre de Stern et Della Robbia. Ulrich grogna :
- ODD, mais t'en as pas marre de ce jeu, t'as même pu y jouer sur Lyoko.
- Tu rigoles, j'ai été humilié face au boss, faut absolument que je venges mon honneur et que je le massacre vingt fois sans tricher. Après faut absolument que je fasse le jeu sans tirer une seule fois.
Ulrich poussa un dernier grognement avant de s'enfouir la tête sous son oreiller...

 
 

Commentaires
 
Note :
19
Commentaire de Rafik456 - Posté le 29-08-2013 à 17:38

J'ai adoré l'imagination, surtout le jeu de Galactik Battle ^^ (Odd le tricheur BOUH)

Note :
20
Commentaire de Lyoko1403 - Posté le 28-06-2013 à 21:35

Super!!

Note :
20
Commentaire de Loree - Posté le 23-06-2013 à 15:54

trop cool !(bounce)

Note :
18
Commentaire de Mme-Dunbar - Posté le 08-01-2012 à 16:13

pas mal même si j'aime pas trop le jeu vidéo qui est dans lyoko (j'ai horreur de ceux jeux-là) sinon c'est bien !

Note :
20
Commentaire de fieschi - Posté le 22-07-2011 à 17:19

c super cool!:-P :-P :-P :-P :-P :-P :-P :-P :-P :-P :-P :-P :-P :-P :-P :-P :-P :-P :-P :-P :-P :-P :-P :-P continue!

[ Voir tous les commentaires / Ajouter un commentaire ]