Valid XHTML 1.0 Transitional
ipv6 ready

Fanfictions
 
 
  La boîte de Pandore
Écrite par Aka_Guymelef le 30/12/2007 à 15h54
Note : 13,5/20 Catégorie : Futur de la série
Lue 3408 fois Suite de mes quatres précédentes fan-fictions. Ce cinquième opus relate les nouveaux évènements se déroulant après la fin de la saison 4 avec l'introduction d'un nouveau personnage.
 
 

 
 

La boîte de Pandore

 

 

Aujourd'hui était une journée comme les autres au collège Kadic. Les chaleureux rayons du soleil annonçaient le début de l'été et en ce début du mois de juin la plupart des élèves se préoccupaient des contrôles et autres examens de fin d'année qui arrivaient à grands pas. Néanmoins pour cinq d'entre eux la vie était maintenant différente. Elle redevenait « normale » en fait. Cela faisait maintenant deux semaines que XANA avait été vaincu, deux semaines qu'Ulrich, Odd, Yumi, Aelita et Jérémie réapprenaient à vivre normalement, sans la pression constante d'un virus psychopathe qui pourrait les attaquer à tout moment. Deux semaines que le poids de la sauvegarde de l'humanité ne leur incombait plus.

Néanmoins pour Aelita les choses étaient différentes. En effet après le temps de l'héroïne de l'ombre était venu le temps du deuil, son père s'étant sacrifié pour leur permettre de se débarrasser définitivement de XANA. Même si elle essayait de le cacher aux autres derrière un sourire, cela l'affectait beaucoup. Ce père qu'elle avait mit tant d'énergie à retrouver à travers les méandres de la Mer Digitale avait maintenant disparut pour de bon... Le créateur était mort avec sa création, il semblerait que le destin en ait voulut ainsi

De leur côté Yumi et Ulrich essayaient de s'oublier mutuellement pour le moment afin de se concentrer sur les contrôles à venir, surtout Ulrich. Cependant ce n'est pas pour ça que le statut « copain et c'est tout » avait été levé pour autant, il restait encore de la route à faire dans ce domaine là.

Odd de son côté prenait les choses à légère comme d'habitude, préférant bichonner son skate en vue du nouveau concours qui allait bientôt avoir lieu et draguer quelques filles au passage, toujours à la recherche de l'élue de son coeur.

Jérémie pour sa part ne dérogeait pas à ses habitudes. Après plus de deux ans à programmer diverses choses et d'autres sur le supercalculateur il n'était toujours pas fatigué et avait repris son exercice favori avec des moyens plus conventionnels maintenant.

Aujourd'hui c'était Sissi et son duo de fans qui étaient à la manoeuvre. La fille du proviseur avait appris de son papounet chéri qu'une nouvelle élève allait faire son apparition à Kadic. Son cher papa était d'autant plus fier qu'il s'agissait apparemment d'un autre génie dans le genre de Jérémie. Comme si une seule madame Einstein ne suffisait pas maugréait la peste. Néanmoins cette Lisa Rugault l'intéressait, c'était toujours mieux de connaître ses ennemis avant de les affronter. Cette dernière avait intégré la classe de Taelia, c'est donc là où avait eu cours l'autre troisième que se dirigea la princesse et son escorte se dirigea pour aller à la rencontre de la nouvelle à la faveur de la récréation. Cherchant les nouvelles têtes elle trouva une fille pas très grande, les cheveux courts, bruns, relativement en bataille avec des mèches tombant sur son visage dont une grande masquant la partie gauche de son minois. Avec évidemment l'accessoire de mode digne de tout génie classique : la paire de lunette, pas très design de préférence.

Déjà on pouvait constater qu'elle cherchait l'isolement plutôt l'intégration mais ça ne rebuta pas sa seigneurie qui fondit gaiement sur sa proie.

- Sa-luuuut, fit Sissi d'une voix dégoulinante, moi c'est Sissi et toi t'es Lisa la nouvelle, j'me trompe ?

Éberluée par cette Pompadour qui venait l'accostait en sachant déjà tout d'elle, la nouvelle ne put faire que de grands yeux d'incompréhension.

- Oh bien sûr tu te demandes comment je sais tout ça alors que je suis pas dans ta classe ! Comme je le dis souvent ça sert d'être la fille du proviseur, voilà pourquoi je suis au courant. Voilà pourquoi c'est dans ton intérêt qu'on s'entende bien, je sais que t'es pas une gourde alors je sais que tu comprends ce que je veux dire...
Visiblement elle aimait bien causer celle-là, dommage c'était pas le cas de Lisa. En plus ce sous-entendu qu'elle avait parfaitement compris la mettait encore plus sur ses gardes. Toujours muette comme une carpe, c'est avec un regard dur qu'elle considéra Sissi.

- Bon ben voilà les présentations sont faites, à plus copine, fit la brune fatale en posant amicalement sa main sur l'épaule de l'autre brune avant de tourner les talons, ses deux gorilles à sa suite.
Cette première journée ne se passait pas vraiment bien pour Lisa, surtout avec cette conversation qui lui avait appris que le proviseur avait une fille encore au collège. Cela signifiait que tout ses antécédents dans son ancien collège risquait d'être dévoilé, la tuile ! Et en plus par une fille qui préférait se faire appeler avec un nom de princesse sirupeuse, double galère...

Cherchant à oublier ses misères elle quitta son refuge statique pour aller se dégourdir les jambes et se changer les idées. Arrivant en vue du distributeur à boisson, Lisa aperçu un spectacle insolite. Assis sur le rebord d'un bac à fleurs, un blondinet à lunette pianotait vaillamment sur son ordinateur portable, l'air très afféré, semblant passer outre le fait que la récréation est avant tout pour faire une pause entre les cours. Elle ravisa son ébahissement en se disant que de nos jours il pouvait très bien s'agir d'un DJ ou d'un cinéaste amateur en herbe, terminant son oeuvre par le biais du PC. Mais avec son look de premier de la classe elle se dit que ça ne pouvait pas être ça, que si faut c'était un geek finit, féru d'informatique et de programmation, un garçon comme elle... Néanmoins tout cela nécessitait vérification, mieux valait ne pas céder aux pulsions et s'assurer de ne pas faire une bêtise, les probabilités de trouver un être similaire à elle dans ce collège plutôt banal semblaient très limitées. Cependant cette vision la remplissait d'espoir et de courage, et lui donnait la force nécessaire pour réaliser ce qu'elle n'avait jamais fait auparavant, aborder un garçon !

En premier lieu, approche prudente, marchant discrètement et sans avoir l'air de rien elle se posta assez loin pour qu'il ne remarque pas sa présence tout en lui permettant de voir ce qu'il se passait à l'écran. Plissant les yeux, ce qu'elle vu la rassura c'était bien des lignes de code qu'il tapait. Pour continuer à coder même pendant les pauses, il fallait vraiment qu'il soit acharné... ce qu'elle aurait bien fait aussi si elle n'avait pas tenu à cacher sa passion aux yeux des autres. Elle prit son courage à deux mains puis fit quelque pas, avant d'hésiter et annuler la mission de peur de le déranger. Cherchant un algorithme de question-réponse dans sa tête elle finit par en sélectionner un qui conviendrait parfaitement à la situation avant de se décider, pour de bon, à accoster son blondinet à lunette.

- Sa-salut, tu fais quoi de beau ?
La brunette se pencha pour se mettre au niveau de la tête de Jérémie, un geste d'expert car les ordinateurs portables ont pour particularité d'être illisibles à cause des reflets si on ne place pas à la même hauteur que celui qui l'utilise. Jérémie pour sa part ne dit rien, se contentant de tourner la tête en direction de cette inconnue en se demandant ce qu'elle voulait.
- Ha tu modélise un arbre n-aires, réalisa rapidement la jeune fille à partir de ce qu'elle voyait à l'écran, sympa !

Notre Einstein fut à nouveau surpris de rencontrer quelqu'un d'autre qu'Aelita capable de reconnaître un arbre n-aires dans un programme. Agréablement surpris en fait.
- Euh ouais ben ouais c'est ça, fit-il tout sourire, content de pouvoir causer technique, c'était pas souvent.

Jetant maintenant un oeil vers son interlocuteur, Lisa fut définitivement sous le charme, elle avait trouvé enfin une autre moitié et en plus elle le trouvait mignon... Sur ce une discussion s'engagea sur les tenants et aboutissants du programme, avec échanges d'astuces de programmation. Un vrai séminaire d'informatique.

De leur côté, le reste de la bande de nos héros n'étaient pas bien loin, regroupé dans le renfoncement où se trouvait le distributeur de boisson, discutant de choses et d'autres relativement banales. Au bout d'un moment, Aelita ressentit l'absence de Jérémie et se mit en quête d'aller le voir pour lui tenir compagnie. Mais à peine fut-elle sortie qu'elle s'arrêta interdite, une canette toujours à la main.

- Yumi, tu peux venir me pincer deux secondes...
Sans trop comprendre, la japonaise s'approcha et lui pinça le bras droit.
- Aïeuh, fit Aelita qui avait juste dit ça pour la forme et ne s'attendait pas à ça !
- Oups désolé, fit la brune coupée au carré, qu'est-ce qu'il se passe ?
- Tu vois ce que je vois ?
A ces mots Yumi regarda aussi dans la même direction qu'Aelita et fit des grands yeux à son tour. Intrigués, les garçons s'approchèrent à leur tour du théâtre des opérations.

- T'y crois pas, Einstein qui se fait draguer par une fille, fit Odd mettant les pieds dans le plat.
- C'est qui en plus, je l'avais jamais vu cette fille, questionna Ulrich ?
- Bonne question, fit à son tour Yumi.
Sans mot dire, Aelita quitta sa position statique pour aller à la rencontre du duo près du bac à fleur.
- Oulah, fit Odd tout haut ce que pensais les deux autres pensaient tout bas !
- Salut Jérémie, débuta Aelita l'air faussement enjouée...
- Ha tient salut Aelita, tu tombes bien j'étais justement en train de revoir le programme de modélisation des arbres n-aires avec euh..., Jérémie pausa un silence gêné remarquant qu'il ne savait toujours pas à qui il avait à faire bien qu'ils avaient échangés pendant au moins dix bonnes minutes.
- Lisa... indiqua simplement la brune, perturbée par l'arrivée de cette fille à cheveux rose, copie carbone de cette autre fille de sa classe à cheveux roux et à l'air méchant.
- Euh voilà Lisa, elle s'y connaît vachement en informatique, reprit joyeusement Jérémie !
- Ha oui, questionna la fille de Hopper à nouveau avec un ton faussement enjoué, mais ça va bientôt être l'heure on ferait mieux de retourner en classe.
- Quoi, déjà, je penses qu'il reste encore un peu de... fit Jérémie en consultant sa montre.

Aelita ne le laissa pas terminer et broya sa canette dans sa main, mais le blondinet ne vit pas son geste. Par contre Lisa intégra parfaitement le message et se confondit en explications pour finalement prendre la mouche, cette autre fille visiblement hostile à sa présence. Quelle journée mais quelle journée...

Jérémie de son côté la regarda filer sans trop comprendre cette soudaine précipitation. Aelita de son côté n'était visiblement pas disposée à ce qu'on mette le grappin sur son Jérémie alors qu'elle ne savait finalement pas ce qu'il en était réellement. Une crise de jalousie aiguë peut-être provoquée par la peur de perdre à nouveau un être cher...

De leur côté les trois autres amis se félicitèrent de cette sortie de crise sans mort ni blessé.

 

De retour dans sa chambre après les cours, Lisa s'affala sur son lit pour faire le point sur sa journée. Outre le regard de tueuse que lui porte Taelia (ainsi qu'au reste de la planète surtout quand on la confond avec sa fausse jumelle), sa rencontre avec l'autre princesse mégalomane, c'était surtout sa rencontre avec « Jérémie » qui vint en premier dans sa tête. Pourquoi mais pourquoi fallait-il que le seul geek surdoué des environs soit déjà macqué avec une autre fille visiblement pas partageuse du tout. D'habitude ce genre de personne sont les derniers à avoir de copine, elle le savait de sa propre expérience... Mais alors pourquoi elle ne voyait pas ce que cette fille au look branché avec sa coupe de cheveux exotique pouvait bien trouver d'intéressant en son « Jérémie », ça la dépassait mais évidemment elle ne pouvait pas connaître tout les détails de leur passé plus que tumultueux... Elle prit cependant la résolution de ne pas se laisser faire et de tenter sa chance elle aussi.

La première des choses à faire était de cerner les centres d'intérêt de Jérémie. Évidemment, programmation et informatique sautait aux yeux mais il fallait affiner exactement les domaines afin de pouvoir toujours susciter son intérêt. Le mieux était visiblement d'aller faire un tour dans sa chambre histoire de fouiner un peu pour trouver les précieuses infos. Il fallut quelque jours avant d'arriver à trouver un moment où elle aurait accès à sa chambre pendant que son propriétaire n'y était pas, appelé en catastrophe par Odd pour lui réparer son Galatic Battle.

Robots à la finition douteuse, magazines d'informatique et autre trucs de geek rangés en bordel traînaient dans la pièce. La brune statua que sa meilleure source sûrement le PC aussi elle commença à naviguer rapidement dans les fichiers du blondinet tout en restant alerte aux bruits extérieurs. Les fichiers de codes étaient nombreux et variés, ce n'était pas évident de trouver le domaine de prédilection de leurs propriétaire, la seule chose qui revenait souvent c'était le mot « Lyoko » mais ça ne parlait pas plus que ça à l'espionne qui déduisit que ça devait être un nom de code pour un projet important. C'est alors qu'au détour des répertoires elle tomba sur un nommé « Mon journal » et qui contenait des vidéos. Un cruel dilemme tarauda alors la jeune fille. Peut-être qu'il s'agissait d'un vidéo-journal pour un blog ou sur ce fameux projet « Lyoko » et qu'elle en saurait certainement plus ou bien peut-être que c'était véritablement son journal intime. A court de temps elle choisit de trancher la question plus tard, tout en branchant sa clé USB sur la tour de Jérémie pour récupérer tout le contenu du répertoire. Les quelques minutes que durèrent le transfert furent les plus stressantes de toute sa vie pour Lisa qui craignit d'être découverte à tout instant. Et cette copie qui n'en finissait pas... Enfin le système indique que l'opération fut terminée et la brune s'attela à remettre le bureau virtuel du blondinet dans le même état que ce dernier l'avait laissé puis s'éclipsa de sa chambre au plus vite.

De retour dans ses quartiers, elle tomba sur son lit et regarda le plafond en quête de réponse, la clé USB dans sa main droite. Son sens moral lui dictait d'oublier l'affaire et que si ça tournait mal elle serait sûrement brouillée avec lui à jamais. En même temps de ce qu'elle avait put voir jusqu'à présent, lui et cette Aelita avaient l'air très complices, sûrement devaient-ils se connaître depuis longtemps. Du coup elle était largement distancée dans la « course au Jérémie », l'heure n'était plus aux tergiversations mais aux mesures d'urgence. Forte de cette dernière pensée, Lisa se releva et alla se planter devant son ordinateur, casque sur les oreilles pour être sûre que personne d'autre n'entende. La gorge quand même serrée elle entama la première vidéo, sans se douter de ce qu'elle allait découvrir.

- Journal de Jérémie Belpois, élève de quatrième au collège Kadic. Neuf octobre. Il y a maintenant quelques semaines de ça, je cherchais des composants pour terminer mes petits robots mais impossible d'en trouver dans le coin. Du coup, l'idée m'est venue d'aller à tout hasard inspecter l'usine désaffectée voisine du collège. J'avais dans l'idée que j'y trouverais à coup sûr tout plein de vieux trucs, de pièces mécaniques, de circuits électriques qui pourraient sans doute me servir. Et je n'ai pas été déçu ! Loin de là ! J'ai cru halluciner en voyant que j'avais découvert une sorte de complexe informatique avec un labo, des scanners et surtout un Superordinateur tout droit sortit d'un roman de S-F ! Pour l'instant j'ai encore rien dit à personne, c'est mon secret. A ce jour c'est l'histoire la plus géniale qui me soit arrivé et ce n'est que le début ! Ce soir malgré ma trouille j'ai décidé d'essayer de remettre cet ordinateur en marche...

C'était au tour de la brune d'halluciner et d'être fascinée par les propos de Jérémie tout en continuant à regarder les vidéos suivantes. Elle y appris ce qu'était le fameux « Lyoko », les origines virtuelles d'Aelita et surtout l'existence du virus XANA qui menace toute l'humanité. Après plus d'une heure de visionnage retraçant les débuts des exploits de l'ombre des Lyoko-guerriers, Lisa s'accorda une pause. Son sens rationnel avait du mal à intégrée toute ces choses irrationnelles. De plus rien n'indiquait que tout ceci soit la vérité stricto sensu. Et pourquoi ce ne serait pas des vidéo destinées à un jeu de rôle purement fictif avec ses amis ou encore et si Jérémie était un auteur de roman de Science-Fiction à ses heures perdues et qu'il se servait des vidéos comme d'un dictaphone pour ses histoires... A la vérité il y avait un moyen bien simple de vérifier : l'usine. Si tout était vrai alors le supercalculateur devrait s'y trouver. On était en semaine, la visite devrait attendre samedi soir... Ceci laissa le temps à Lisa de visionner tout le reste des vidéos et ainsi apprendre que le labo serait désert maintenant que XANA était vaincu, pas de risque de tomber sur les autres. Fort heureusement Jérémie avait décrit la procédure pour aller jusqu'à la salle de l'ordinateur incluant les passages secrets et les codes d'accès. Le plus difficile fut d'avoir un plan des égouts mais notre pro de l'informatique n'en était pas à son premier piratage...

 

Maxime, surveillant le jour et espion la nuit, avait fort à faire dans sa mission de surveillance discrète de nos héros. Leur robot-mouchard avait rendu l'âme peut avant le combat final contre XANA aussi lui et sa « copine » n'étaient pas au courant des derniers évènements. Aussi l'inactivité des Lyoko-guerriers depuis quelques semaines leur sembla très suspect, du coup l'agent infiltré redoublait d'attention envers le groupe. Du coup il ne prêta pas trop d'attention à Lisa lorsqu'elle se dirigea vers le parc en fin d'après-midi.

Après une passe par les répugnants égouts de la ville, la brune arriva en face de l'usine désaffectée. S'accordant un moment d'introspection, elle se rendit compte que c'était sûrement le truc le plus dingue qu'elle avait fait jusqu'à présent. Utilisant l'une des cordes pendues près de l'entrée, elle se laissa glisser jusqu'au sol. A droite le monte-charge était bien là comme prévu ce qui ne manqua pas de provoquer une plus grande appréhension chez l'exploratrice. Une fois à l'intérieur de la cabine elle pressa le bouton pour descendre et attendit que ça se passe. Au bout d'un moment l'ascenseur se stoppa, elle ouvrit alors le boîtier de commande, comme prévu un clavier permettait d'entrer un code.

Elle tapa le premier code et aussitôt la grille de l'élévateur s'ouvrit donnant sur une porte blindée qui actionna à son tour son imposant mécanisme pour déverrouiller l'entrée. Sous les yeux ébahis de Lisa, les plaques de métal coulissait pour laisser apparaître une pièce circulaire avec un éclairage verdâtre. Au centre se trouvait une sorte de promontoire creux, un bras avec un ordinateur à son extrémité pouvait circuler autour de ce dernier, accroché au plafond sur un rail. C'est la bouche grande ouverte qu'elle découvrit le labo, alors tout était-il vrai ?

Cherchant à avoir d'autres preuves pour se convaincre, la brune appuya de nouveau pour descendre et arriva au niveau du second sous-sol. A nouveau elle entra un code et la porte s'ouvrit sur une nouvelle salle avec un éclairage plus chaleureux que la précédente. Dedans trois colonnes cylindriques s'élevaient du sol au plafond, de nombreux câbles et appareils électriques partant de chacune des extrémités. C'était la salle des scanners.

Et pour finir elle se rendit au troisième et dernier sous-sol, la salle du super-calculateur lui-même. Il faisait froid dans cette pièce ce qui était normal pour un appareil de cette nature qui devait à tout prix réguler sa température. Sortant du sol l'imposante machine déploya ses deux étages dans un nuage de buée. Lisa s'autorisa à faire quelques pas en sa direction pour aller l'admirer de plus près. Bien sûr elle en avait déjà vu en photo mais c'était la première fois qu'elle en voyait un de ses yeux vus. Surtout que celui-là avait une histoire bien particulière. Jérémie n'y avait-il pas passé des nuits à programmer dessus ? N'était-il pas capable de générer tout un monde virtuel nommé Lyoko ? Ne pouvait-on pas créer des phénomènes surnaturels dans le monde réel en activant des « tours » ? Alors qu'elle s'approchait le levier d'activation apparut devant elle et se transforma en objet de tentation. Arrivée à portée de main elle hésita... puis, prise par le démon, elle leva le bras et empoigna le levier avant d'hésiter de nouveau. Après tout XANA était mort, cela ne craignait plus rien de ce côté là et le monde de Lyoko attisait sa curiosité surtout dans ses mécanismes internes. Elle abaissa la manette. Dans une décharge d'électricité le supercalculateur s'illumina et revint à la vie, dans la Mer Numérique une nouvelle sphère fit son apparition.

Excitée, Lisa revint en courant dans l'ascenseur et remonta à la salle du labo. Elle prit place alors sur le siège habituellement occupé par Jérémie et commença à décortiquer tout les mystères du code du monde virtuel de Lyoko. Le temps ne sembla plus s'écouler alors et quand, dans une lubie, elle regarda l'heure il était déjà dimanche, elle avait même sauté le dîner ! Les yeux fatigués elle décida de rentrer au dortoir se coucher, le ventre gargouillant et criant famine. Au petit-déjeuner on pouvait être sûr qu'elle ferait concurrence à Odd ce coup-ci.

 

Durant le mois suivant, Lisa profita de chaque moment de libre pour s'éclipser à l'usine. C'était l'avantage d'avoir une personnalité effacée de pouvoir disparaître sans que personne ne le remarque. Néanmoins quelqu'un au regard acéré remarqua les longues périodes d'absence de la jeune fille. Aujourd'hui la brune, qui connaissait maintenant le chemin par coeur, était agenouillé au dessus de la bouche d'égout lorsque Taelia sortit de nulle part. Sous la surprise elle lâcha la plaque qui retomba avec un bruit sourd et se releva maladroitement, adoptant l'expression d'une personne prise sur le fait mais voulant nier.

- Alors comme ça il y a un accès aux égouts dans le parc, surprenant, commença la rouquine !
- Oui, qui l'eut cru, fit la brune, jouant l'abrutie...

- Me prends pas pour une idiote, j'ai bien repéré ton petit manège même si j'aurai jamais pensé que ce serais pour aller dans les égouts...

A ces mots, Lisa réalisa que Taelia n'était pas là « par hasard » comme elle l'avait pensé au départ.
- Aussi je me doutes que t'y vas pas juste parce que t'aimes les endroits glauques alors tu vas me dire ce que tu trafiques !
- Euh mais rien du tout, je vois pas ce que tu es allé t'imaginer...
Insatisfaite par cette réponse, la rousse se rua sur Lisa et l'attrapa par le col.
- Ça suffit maintenant, tu vas tout me dire ou sinon...
Elle leva son poing serré avec l'intention visible de s'en servir. Désemparée, incapable de réagir, le premier réflexe de la brune fut d'ouvrir la bouche pour tout avouer mais sa raison reprit vite le dessus et lui fit refermer en se mordant même les lèvres, symboliquement. N'obtenant pas de réponse, Taelia envoya une droite bien sentie au visage de sa proie qui roula au sol. La sulfureuse rouquine avait visiblement la main leste, la joue gauche faisait un mal de chien à la brune.
- Intéressant... si ça n'avait pas été important tu aurais craché le morceau avant que je cogne mais tu as préféré te taire, ça doit donc être un secret très important...
Cette logique implacable transperça de part en part Lisa qui se sentie mise à nue alors qu'elle n'avait pourtant rien dévoilé. En plus d'être une brute, Taelia savait être machiavélique visiblement... En tout cas maintenant il était clair que le bourreau n'allait pas lâcher l'affaire... Et pourtant, contre toute attente, la rousse préféra tourner les talons et retourner vers le collège en lançant néanmoins :
- Maintenant que je sais, je finirais pas percer à jour ton secret tu peux compter là-dessus !

Lisa s'autorisa à souffler pour faire retomber le stress qu'elle venait de vivre... Le moins qu'on pouvait dire c'est que cette Taelia savait bien cacher son jeu. Aussi aujourd'hui l'excursion à l'usine était de toute évidence râpée... En plus de ça, il fallait qu'elle fasse quelque chose pour le magnifique bleu qu'elle avait sur la joue maintenant, heureusement le coup de s'être pris une porte dans la tête marchait toujours pour les questions indiscrètes...

Néanmoins tout cela n'arrangeait pas ses affaires, elle allait avoir la rouquine aux basques, plus moyen de faire un saut à l'usine sans être repérée... Quel dommage alors qu'elle avait pourtant si bien avancé dans son étude du supercalculateur et de Lyoko ! C'est alors qu'en réfléchissant elle se rendit compte que, à l'époque, Jérémie non plus ne pouvait pas disparaître tout le temps comme ça aussi, il devait pouvoir travailler depuis sa chambre en accédant à distance. Forte de cette nouvelle idée elle se mit en quête de faire pareille. En plus de ça cela allait lui donner l'occasion de rôder encore plus son programme Ano, un programme unique et révolutionnaire conçu et amélioré par elle depuis des années et qui permettait de naviguer en tout anonymat sur Internet, renvoyant les autres logiciel actuels du même genre à l'âge de pierre. Avec ça ni Taelia ni même Jérémie ne pourraient savoir qu'elle se connecte au supercalculateur à distance.

Les jours passèrent, parfois le regard de Lisa croisait celui de la rousse qui lui jetait alors un grand sourire... sourire empoisonné.

 

C'était aujourd'hui le bal de fin d'année organisé par le collège Kadic. Néanmoins pour Lisa c'était avant le jour d'une grande première. En effet, elle avait décidé qu'aujourd'hui elle activerait une tour sur Lyoko ! Cependant pour ça elle préférait faire ça depuis l'usine, dans sa chambre ça aurait été trop risqué. C'est pourquoi aujourd'hui était un excellent jour car la fête allait lui permettre de s'éclipser au nez et à la barbe de Taelia. En effet le gymnase avait pour le coup été transformé en salle des fêtes néanmoins par le gymnase on pouvait également atteindre les égouts par un passage secret. C'est avec ce stratagème qu'elle planta la rousse qui pesta d'avoir perdu sa proie, consciente que dès lors que la brune avait fait en sorte de lui fausser compagnie, il devait se tramer quelque chose. Elle se mit alors à la rechercher à travers les salles de la réserve du gymnase. Presque instinctivement elle arriva au niveau de la porte du passage secret et sentie comme si quelque chose la poussait à aller par là. Après tout elle était déjà passée par là lorsque XANA avait lancé une armure de samouraï à leur poursuite, elle et Jérémie, puis elle avait tout oublié avec le retour vers le passé. C'est donc avec un étrange sentiment de déjà vu qu'elle s'engagea dans l'escalier en colimaçon menant aux égouts.

De son côté Lisa rejoignait l'usine, gonflé à bloc par l'expectative de l'expérience qu'elle allait mener sur Lyoko. Une fois dans le labo elle s'installa sur la chaise et réactiva l'interface. Après quelques pianotages pour initialiser le système et le programme d'activation des tours il était maintenant l'heure d'en choisir une et de se lancer à l'aventure. N'importe quelle tour ferait l'affaire aussi tapât-elle les dernières lignes de codes pour lancer le programme. Au moment d'appuyer sur la touche « entrée » pour valider la commande, elle eut un moment d'hésitation, vérifiant qu'elle n'avait pas fait d'erreur à priori... Pesant le pour et le contre à nouveau, elle prit sa décision, déglutit, ferma les yeux et appuya sur la touche. Sur Lyoko une tour quelconque du territoire banquise quitta son halo blanc et vira au noir, marquant l'activation demandée par Lisa. Lorsqu'elle rouvrit les yeux, elle put constater sur les écrans que sa manipulation avait fonctionné même si elle ne voyait pas résultat visible pour le moment. Soudain, répondant à son invocation, une fumée noire sortie de l'écran et se matérialisa sous forme de spectre devant la brune. Cette dernière ne sachant pas trop ce qui l'attendait véritablement après l'activation de la tour pris peur, hurla un bon coup et s'enfuit à toute jambes vers l'ascenseur. Fidèle à son maître, le spectre suivit celle qui le fuyait donnant l'impression de la poursuivre. Néanmoins il ne parvint pas à rentrer avec elle dans le monte-charge. Cherchant à reprendre son souffle et à comprendre ce qu'il c'était passé, Lisa tenta de rassembler ses idées et de voir qu'est-ce qui avait cloché tandis qu'elle remontait à la surface. Au bout d'un moment qui sembla interminable, l'élévateur se stoppa et la grille s'ouvrit pour laisser apparaître le rez-de-chaussé de l'usine. Alors que la brune sortait de la boîte de métal, le spectre fidèle fit son apparition, attendant désespérément de recevoir des ordres... Mais il ne faisait que faire fuir sa maîtresse.

C'est à ce moment là que Taelia fit son apparition, bizarrement guidé par son instinct dans les égouts pour arriver jusqu'ici. Le fantôme noir de jais qui poursuivait Lisa n'effraya pas plus que ça la jeune fille qui mit ses mains sur sa taille et leva un sourcil...

- Waouw...
Attrapant l'une des cordes, elle se laissa glisser au sol, attrapa une barre de fer traînant par là et se rua vers le spectre. Elle envoya un superbe coup de taille qui traversa le fantôme, ce dernier ne sembla pas « blessé » mais s'arrêta et clignota. Bien que surprise par l'intervention inattendue de Taelia, Lisa se précipita vers le seul endroit qui pourrait l'aider : le labo et donc l'ascenseur. Du coin de l'oeil la rouquine vit ce que l'autre voulait faire mais revint vite à ses moutons, le spectre avait repris du poil de la bête et se montrait maintenant menaçant envers celle qui l'avait attaqué. Elle fit s'abattre son arme sur le fantôme virtuel d'un magistral coup de tranche qui le traversa de haut en bas et revint dans sa position bloquée clignotante tandis que son opposante se précipita vers le monte-charge dont la porte se fermait déjà.

- Taelia par ici vite, lança Lisa !
D'une glissade la rousse parvint à rentrer avant la fermeture complète et les deux jeunes filles descendirent direction le labo.

- Sympa le fantôme, c'est ton nouveau petit copain ? Il a l'air collant en tout cas..., lança Taelia dans un grand sourire moqueur.
L'intéressée pour sa part n'arrivait pas à comprendre qu'on puisse encore blaguer dans un moment pareil...
- Voilà donc ton fameux secret, invoquer des spectres dans les usines désaffectées, repris la rousse.
- Euh... c'est pas vraiment ça en fait, fit le génie de l'informatique tout en rentrant le code pour ouvrir la porte blindée du labo.
Taelia découvrit la salle aux teintes verdâtres ainsi que l'ordinateur de contrôle.
- Ha ben ça, c'est quoi tout ce fourbis ?
- Pas le temps de t'expliquer, retient-le juste le temps que je désactive la tour !
- Ouais ben ouais, pas de problèmes...
Alors qu'on parlait du loup, le spectre suinta de la porte blindée du labo qui c'était refermée et se rematérialisa devant la copie carbone d'Aelita qui leva sa barre de fer, en signe de défi.

De son côté Lisa se replongea dans le monde virtuel, pianotant à droite et à gauche dans le but de retrouver ses billes pour arrêter la folle machine. Calme et concentration c'est tout ce dont elle avait besoin, surtout qu'elle avait étudié la procédure pour parer à cette éventualité... Mais bon sang comment faisait Jérémie pour rester calme dans une situation pareille ! Cette pensée parasite lui traversa l'esprit et embrouilla d'autant plus ses pensées.

Parallèlement Taelia bougeait avec rapidité et adresse, évitant ainsi les coups lents du monstre. Néanmoins les coups qu'elle-même lui portait n'avaient pas grands effets. Ce petit jeu pouvait continuer longtemps et la rousse se fatiguerais avant le spectre.

- C'est pour aujourd'hui ou pour demain !?
- Euh alors pour désactiver les tours il faut... il faut... Aelita... ?
Soudain la pensée de devoir dépendre de sa rivale agit comme un électrochoc qui lui remit toutes les idées en place. Les bouts de codes éparpillés dans son cerveau se reformèrent tous ensemble pour donner la solution.
- Non, pas besoin d'Aelita !
En moins de temps qu'il faut pour le dire, la brune tapa les lignes de code, compila, corrigea deux-trois erreurs, recompila et exécuta. Obéissant à son ordre, la tour quitta son halo noir et revint à son halo blanc d'origine. Presque aussitôt le spectre qui avait réussit à finalement agripper Taelia par le coup disparût dans une poussière de pixel, libérant la jeune fille de la mortelle strangulation qu'il exerçait sur elle.
- Ha ben quand même, fit cette dernière en guise de remerciements tout en se relevant avec difficulté...

De son côté, Lisa pivota son siège pour lui faire face et afficha une mine piteuse. Non seulement elle avait ouvert la boîte de Pandore et risqué de mourir à plusieurs reprises mais en plus il y avait maintenant un témoin de ses agissements. Cette fois son compte était bon comme on disait dans les romans policier.

Pour sa part la rousse sulfureuse se contentait de la regarder avec un grand sourire tout en se massant la nuque. Elle était en position de force maintenant.

- En tout cas j'avais raison, t'avais bien un gros secret à cacher.
- D-désolé...
- Mais ça sert à quoi en vérité tout ce fourbis, ça m'a l'air bien dangereux ?
- Et bien en fait... à l'époque... Jérémie et sa bande devait lutter contre un virus psychopathe capable de générer des spectres comme celui-là...
- Jérémie... et sa bande, tient donc ?
Lisa avait lâché le morceau, presque sans s'en rendre compte. Taelia elle donnait l'impression d'avoir recollé les morceaux.
- Euh ouais... pendant presque deux ans...
- Ha ouais ? C'est curieux qu'on ne se soit rendu compte de rien avec les trucs que peut générer ce bazar.
A ce propos on pouvait noter que Taelia n'avait pas montré une once de peur ou de panique face à ces phénomènes inexpliqués, quel sang froid s'étonna Lisa.
- Euh ben fait c'est parce que le supercalculateur est capable de faire des « retours vers le passé »et ainsi effacer la mémoire des gens. D'ailleurs si je me rappelle bien ce qu'a dit Jérémie dans son vidéo-journal, tu es déjà venu ici une fois...
L'intéressée pencha la tête d'un côté et leva un sourcil tout en croisant les bras, c'était visiblement sa façon d'exprimer sa surprise.
- Mais alors comment il faisait Jérémie, lui, pour se souvenir de tout ?
- En fait ce supercalculateur est capable de stocker la mémoire des personnes qui sont passés par les scanners dans ses bits quantiques apparemment. Ce qui leur permettait de continuer à se souvenir des évènements qui venaient de se dérouler même après un « retour vers le passé ».
- Et tu serais capable toi de me « scanner » ou je sais pas quoi pour que ma mémoire s'efface pas ?
- Euh ben j'sais pas mais à quoi ça t'servirais, questionna Lisa troublée ?
- Comme ça je me souviendrais de tout lorsque Jérémie fera un nouveau retour vers le passé.
- En fait... Jérémie et les autres viennent plus ici vu que le virus a été détruit... En fait c'est moi qui ait réactivé le supercalculateur qu'ils avaient remis en sommeil pour...
Elle ne termina pas sa phrase.
- C'est pas grave ce sera toujours ça de fait, repris la rousse, alors ?
- Euh ben j'ai pas étudié toute la partie concernant les scanners mais... je vois pas à quoi ça va bien pouvoir servir ?
A ces mots Taelia s'approcha tout sourire et posa la main sur l'épaule de la brune.
- Ben comme ça on aura un secret rien qu'à nous. En plus je suis sûre qu'on peut faire plein de trucs marrants avec ce bidule.
Lisa n'était pas aussi enthousiaste. Néanmoins elle admirait cette force de caractère qui émanait de la rousse, et pour tout dire l'enviait. Sous la pression « bienveillante » de cette dernière, le génie de l'informatique accepta d'y jeter un oeil, de toute façon elle n'avait pas vraiment le choix...

 
 

Commentaires
 
Note :
20
Commentaire de lebossinternational - Posté le 19-02-2010 à 13:24

oui cest cool mais stp parle un peu plus de jeremie aelita ulrich yumi et odd(love) (love) (bounce) et ta gueule nul tes trop con

Note :
20
Commentaire de yasmine-yumi - Posté le 22-08-2008 à 03:06

pardon j'ai pas mis de note!

Note :
0
Commentaire de yasmine-yumi - Posté le 22-08-2008 à 03:06

c'est génial!!! une suite!!! une suite!!! une suite!!!(bounce) (bounce) (bounce) (bounce) (bounce) (bounce) (bounce)

Note :
19
Commentaire de jereood29 - Posté le 23-07-2008 à 16:02

je t'ai 19 car j'ai pas aimer la réaction de taelia dans le parc:-( mais sinon c'est génial(love) (love) (love)comme toutes tes autres fanfictions. une suite une suite!!!!!!!!!

Note :
20
Commentaire de m@n0nette - Posté le 16-03-2008 à 10:59

jattends une suite ;) XD (blabla) (spin) :p (mad) (hihi) (cc) :-) ;-) (jap) 8-) (multi) :-P :) (love) (bounce) (blabla)

[ Voir tous les commentaires / Ajouter un commentaire ]