Valid XHTML 1.0 Transitional
ipv6 ready

Fanfictions
 
 
  Fin alternative de Code Lyoko « Apocalypse » partie 2
Écrite par Xanax100 le 15/09/2012 à 09h14
Note : 11,3/20 Catégorie : Autres
Lue 1782 fois (Dans un forum ;Si vous étiez xana que ferez vous comme attaque sur terre ? j'y met mon plan et pour m'amuser j'ai décider d'écrire ceux fanfiction.) Après le retour de William, Jérémie programme le système multiagent anti-XANA. Mais XANA décide de lancer son ultime attaque pour neutraliser les lyoko-guerries. Pour une fois depuis longtemps XANA décide de ne pas lancer une attaque directement contre eux. Mais indirectement en prennent pour cible des civils. XANA utilise le terrorisme afin de mettre les lyoko-guerries en position de faiblesse.(n'hésiter à mettre un com. Même si c'est pour dire que c'est nul et aussi réactiver le forum please. Sinon des personnage réel surtout politique apparaîtrons) Ils ne sont que pour jouer un rôle mineur de politicien justement. Mais ne voyais rien de politique considérée les comme des personnage parmi d'autre.
 
 

 
 

 

-Dans la salle où se trouve Jérémie tout la bande est réuni autour du pc à lire le message de Franz Hopper. « Éric Rozanov Docteur en nouvelle technologie actuellement sans affectation habite au 13 rue Marignan 72000 Le Mans(adresse inventer de toute pièce). Son numéros de téléphone est le 02 45 98 58 74(éviter d'appeler pour faire une blague je ne sais pas si le numéro existe) Il peut vous aidez du moins j’espère. XANA veut vous accusez de cette attaque. Ni Kadic, ni l'usine sont des lieu sûr désormais. Désoler. » lit doucement Aelita.

 

-Odd « Mais qu'es ce que ça veut dire ? »

 

-Ulrich. « Ben que XANA veut nous renvoyer les deux idiot des service secret. »

 

-William « hein vous avez du affaire au service secret. »

 

    -« Une fois oui. Mais c'est pas le sujet. » répond Odd

 

- « Oui mais enfin comment XANA peut faire croire ça. Enfin je veux dire personne on n'a ni le profile ni l'age d'un terrorisme. On n'a même pas 16 ans. » répond William.

 

    « Et alors du crois que ça les arrêtera. Il doit avoir des millier de morts plus la pression médiatique, plus situation que s'ils ne réagissent pas très vite risque de provoquer la panique. Ils ont tous intérêt a nous arrêter si ils ont des preuve contre nous. Mais la question c'est on fait quoi ? » répond Yumi

 

- Jérémie en réfléchissant « Si Franz dit vrai la seul chose à faire c'est de sauvegarder mon programme anti-XANA sur un disque, effacer tous je dit bien tous ce qui nous relier à Lyoko et à Franz et puis contacter ce Éric Rozanov. »

 

-Odd « oui mais la police peu débarquer dans instant un autre. Combien temps ça te prendra ? »

 

-Jérémie « une après-midi car je dois aussi télécharge quelque programmes clef du supercalculateur si je veux que mon programme soit efficace. Mais toutefois je pense qu'ils attendrons avoir plus de preuve avant de nous arrêter et surtout ça sera une enquête officiel pas secrète comme la dernier fois. Ils devront donc suivre une procédures stricte, même avec les lois antiterroriste et surtout que nous sommes des mineur de moins de 16 ans. Donc l'opinion publique risque de ne pas apprécier qu'on arrêter des adolescent sur des supposition. Mais Yumi a raison ce n'est pas ça qui va les arrêter. »

 

-Ulrich s'en prend vivement au plan de Jérémie « Attend ton plan c'est d'abandonner l'usine et Kadic pour contacter un type donc on ne sait rien de lui. D'aller pourquoi pas jusqu'aux Mans à 2 heur par autoroutes. Tous ça en espérant que les flics te laisse le temps pour tes petite affaire. Mais tu croit quoi ? Ton plan est minable et surtout laisse les mains libre à XANA en effet personne ne pourra l’arrêter si on est plus à l’usine. Et si on s’enfuit ça donnera en quelque sorte raison à XANA. Il peut être temps de dire la vérité au monde. »

 

-Odd surprit « Quoi tes pas sérieux quand même. Attend t'imagine raconté au enquêteur (un ton de comédien nul)« Oui on y est pour rien dans le crash. C'est une intelligence artificielle venant d'un monde virtuelle, ce n'est pas la premier qui fait des attentas. Mais si vous en avez aucun souvenir, c'est parce-que on remonté chaque fois le temps. » (reprenant un ton normal) Tu crois qu'ils nous croirons. Oh remarque si on a cette défense on peut échappé a la prison pour l’hôpital, psychiatrique. »

 

-Yumi « Oui et ? Tu crois pour on pourra combattre XANA si on a la police et XANA. Il faut leur comprendre qui sont leur véritable ennemi. Sinon sa prochaine attaque personne ne sera préparer. »

 

-Jérémie « Sa prochaine attaque sera sa dernier. Car ça sera l'invasion son attaque final et notre dernier chance de l'avoir. »

 

-Aelita « ou ça sera la fin de tout. Du moins de notre monde tel que nous le connaissons. »

 

-William « Attendes vous êtes en train de dire que XANA veut lancer l'invasion. Si tôt. »

 

- « Si tôt. Ça voit que ta perdu la mémoire. XANA à une armée de peut être des milliers de robots de combat. Terminator n'est à cotés de XANA qu'un robot d’écolier. » rappel Ulrich.

 

-Jérémie «STOP on parle pour ne rien dire. Mon plan est risqué je sais. Mais on a pas le choix. Si Franz Hopper nous a dit de contacter ce Rozanov c'est qu'il a une bonne raison. Mais la seul chose à faire c'est de retourner à Kadic. Moi je vais mettre en contacte supercalculateur et mon pc de ma chambre, ça nous rendra encore plus suspecte au yeux des enquêteur. Mais si l'un de nous reste ici aussi. En plus en même temps je pourrais peut être effacer des preuve comme tes faux papier Aelita. Si il encore quelque chose à rajouter c'est maintenant.(silence) Bon très bien un conseille il faut qu'on puisse déguerpir d'ici si les flics arrive. Donc tenez-vous prêt »

 

-Pendant ce temps dans la salle ou se trouvé l’État-major présidentielle. Les carte sont remplacé par une vidéoconférence avec (de gauche a droit de haut en bas)

-le Premier ministre :Jean-Pierre Raffarin,

-Ministre de l'Intérieur : Nicolas Sarkozy,

-Garde des Sceaux, ministre de la Justice :Dominique Perben,

-Ministre de la Défense :Michèle Alliot-Marie,

-Ministre des Affaires étrangères : Dominique de Villepin,

-Patron de la DST :Pierre de Bousquet,

-Patron de la DGSE : Pierre Brochand

-et le chef d'État-major des armées : Général d'armée Henri Bentégeat 

 

-Jacques Chirac ; « Donc Monsieur de Bousquet vous avez oui ou non identifier l'endroit exacte où les terroriste ont lancé l'attaque. »

 

- « Oui le lieu est identifier ça c'est sur. Mais j'ai un doute sur l'identité exacte de nos principaux suspect. Monsieur le Président » répond celui-ci.

 

    « Des doute ça voit que vous vous aurez pas à justifier devant la presse que nos suspects ont à peine la puberté pour certain qui doivent encore éclater leur bouton devant leur classe le matin. Eux des terroristes qui auront fait entre 2000 a 30000 victimes et moins le double pour les blessées selon un bilan encore provisoire. Là croyez moi vous entendrez parler les association de parent, droit l'homme etc. Donc si on a rien de plus concret dans la journée ont risque gros. » c'est Nicolas Sarkozy.

 

    -Le Président l'interrompe « Monsieur le ministre merci pour cette remarque. Mais alors on fait quoi ? Vous êtes tous conscient que ne rien faire sera la pire des solution. Les français et le monde exige la tête des responsable.(il s'adresse a un de ses conseillers) Monsieur Giraumonts vous avez une propositions »

 

-Le conseiller au bout à gauche de la table de réunion. Après une brefs hésitation il dit prudemment comme si chaque mot pouvait détermine la vie et la mort d'un individus « Agir trop tôt serait aussi bête que d'attendre. Toutefois dans toutes situation il faut savoir prendre du recul et avoir l'esprit le plus ouvert possible et même au-delà. Je suis d'avis d'appliquer le plan proposé par Monsieur de Bousquet et Monsieur Brochand. Qui consiste à utiliser toutes notre potentiel informatique et technologique pour mettre cette établissement scolaire et cette usine sous étroite surveillance. Sans compter que cette établissement et l'un des internats assez UP. Seul les enfant de famille avec revenus confortable ou avec l'aide exceptionnel de l’État peuvent imaginer de l’intégré ou si il se trouve pas loin de l'établissement et là c'est la carte scolaire. C'est l'un des plus moderne de France et je mettrai ma mains à couper que les fichier et remarque concernant les élèves doit être informatisé. Donc on le pirate et on devrait savoirs qui sont ces jeune gens. Ainsi au pire dans la soiré on sera si ce n'est qu'un affreux imposture que les responsable ont magnifiquement fabriquer. Ou bien au contraire cette piste est la bonne. La section informatique de la DST ainsi peut être l'utilisation des satellites militaires Syracuse

 

-Dans les autre salles de crises dans les différents ministère. Les conseillers des ministres font signe d'approuver. Jacques Chirac : « Donc messieurs les ministres mon général et messieurs des service de renseignement. Cela vous conviez ? » un par un tous le monde répond « oui monsieur le Président. » ; « Bon monsieur le ministre(il s'adresse à Nicolas Sarkozy) Je vous laisse organiser tous ça sous les ordre du Premier ministre. Chaque service de l’État doit être en parfaite coordination sous mes ordre et celui du Premier ministre. Sans compter une chose très important le secret le plus absolue. Si la presse apprend que notre seul piste est une piste qui concerne des ados. L'unité national sera balayer face au scandale. Donc discrétion absolue. A t il autre chose ? » Pas de réponse « Bon je considère cette réunion comme terminer. Je vais préparer mon discours à la nation. Vous me tenez informer de l’évolution de la situation. »

 

-A ces mot tous le monde quitta la salle de crise. Le Président et ses collègues sont en train de rejoindre leurs bureaux habituelle. Toutefois Giraumonts veut encore d'entretenir avec le Président. « Monsieur le Président puisse m'entretenir avec vous dans le bureau seul à seul ? ». Jacques Chirac : « OK. Mais fait vite. ».

 

-Une fois à l’intérieur du bureau présidentielle « Monsieur Giraumonts j'ai une vague idée de quoi vous voulez parler. Mais dites ! ».

-Giraumonts « Monsieur le Président c'est trop tôt pour ça. Mais avec nos éléments que nous disposons. Je pense... »

 

- « Réactiver Carthage. Hors de question et n'y pensez même pas à faire à ce scientifique que comment il s'appelle ? » Jacques Chirac.

 

-« Rozanov monsieur. Mais après ce qui vient de ce passer. »

 

-Le Président l’interrompt « Ce programme n'a apporté que des malheurs à la France. »

 

-Giraumonts en prenant un air suppliant pour le faire résonner. « Jacques ce programmes à empêcher que les soviétiques rende les montagnes afghanes en montagne empoissonner. » « Oui et ? » Giraumonts reprend « Il a empêcher Saddam Hussein de lancer un bombardement chimique qui aurait obliger une riposte nucléaire en 1991. »

 

-Chirac l’interrompt de nouveau avec ton où on sentait la colère « Mais c'était du bleffe. Il n'avait pas autant de missiles à tête chimique que ça. Et vous me pouvez citer qu'il à empêcher le coût d'état en URSS à bloquant les communication des militaires russe. Moi je vous répond que ce programmes à provoque un enlèvement. Et surtout en 1994 le fait qu'il a presque réussit à déclencher une guerre entre les japonnais et les nord-coréen. Alors qu'a la base il devait pirater les ordinateur de l’État-major de l'armée Yougoslave enfin de les forcer à arrêter leur bombardement en Bosnie. Le programme s'est lamentablement gourer de cible sur des milliers de kilomètre près et s'en passe. Alors non. Et si Rozanov nous propose c'est service, dite lui que ces gentil. Mais on se démerdera sans lui. Et si vous n'avez pas d'autre idée à la con. Moi j'ai un pays meurtri à guider comme tous Président doit le faire. Alors ! ». Giraumonts j'avais que il ne pourra pas le convaincre déjà Premier ministre il était contre Carthage. « Non monsieur le Président. » Chirac « Bien vous pouvez disposer. » Giraumonts quitte le bureau.

 

-Pendant ce temps à Kadic les lyoko-guerries arrivent à Kadic. Pour paraître moins suspecte ils décident de rentré par l'entré principale afin de dire qu'ils étaient sortie en ville. Ils rentrent dans l'établissement dans le bâtiment principale ver le foyer bondé de monde. Avant qu'ils atteignent Moralès les repèrent et les interceptes « Ah vous ! Où étiers vous ? Hein et surtout vous Ishiyama. Vos parents cherche à vous joindre depuis tout à l'heur. Ils sont mort d'inquiétude.

 

-Yumi cherchant une excuse « heu monsieur... » William prend la parole « Nous étions en au centre. Comme mercredi on a pas cour. Nous étions dans un magasin et il avait la télé. Nous...enfin on était tellement perdu par ce qu'on voyait que on a pas fait penser à prévenir qui que ce soit. Enfin tous simplement surréaliste. »

 

-Moralès les a pour une fois crut sur paroles « Houai c'est vrai qu'on a l'impression de vivre dans un cauchemars. Mais vous aurez dû nous prévenir quand même. Donc maintenant à l'intérieur à sans attendre. Pour la sanction c'est le proviseur qui décidera et vous Ishiyama rentré chez vous. Demain cour normal et toutes sortie même le week-end sont pour les interne suspendu, je m'adresse particulièrement à vous. Aller rompez les rangs »

 

-Quelque instant plus tard. Au réfectoire parmi les lyoko-guerries interne seul Odd, et William y sont. Une fois installer sur une des table William demande « Où sont les autres ? »

 

-Odd répond « Ulrich n'a pas faim, Quant à Jérémie et Aelita ils travaillent sur le programme et réfléchir comment rejoindre sans se faire choper au Mans. Pour contacter ce Éric Rozanov. »

 

-William réfléchissant comment poser la question « Vous...enfin ça est déjà arriver de ...de ben que XANA gagne ? »

 

-Odd mangeant presque pas « Non est heureusement. Croit moi XANA ne manque pas de ressource pour détruire l'humanité. Mais...ce n'était pas facile. Mais on se débrouillé Mais à l'époque on utiliser sans cesse le retour ver la passer pour un oui ou un non. Donc XANA se renforcée après chaque défaite. »

 

    -« Oui je vois. »

 

    -Odd voit que William voulu poser une autre question. Il le devina ça question. « Tu veux savoir pourquoi on n'a pas éteint le supercalculateur ? »

 

-William « Oui. Mais je pense savoir pourquoi. Aelita ! »

 

-Odd « exacte ! »

 

-William avec un air interrogative voir curieux « Dit entre Jérémie et Aelita c'est depuis quand que ça dure. »

 

-Odd faussant celui qui chercher « Hum depuis le premier jour que leur regard se sont croisé. »

 

-William surprit par la remarque « Avant même que vous saviez qu'elle est humaine. »

 

-Odd avec un ton un peu moqueur « ben houai. Quoi ? Ça te surprend toi le grand romantique qui croit à l'amour avec un grand A ».

 

-William « Non ça s'appelle le destin. »

 

-Odd « T'y croit toi au destin. Comme c'est mignons. »

 

William avec son air innocent et surtout naïve « Quoi toi tu ne croit pas ça. Deux être qui ne connaisse qui sont pourtant lié l'un à l'autre. »

 

-Odd un peu moqueur « Je sait pas. Mais mec arrête de te faire du mal. Je parle pour Yumi. Tu ne la plaira jamais. Surtout depuis que tu tes fait avoir comme un bleu par XANA. Moi je suis plus d'avis à provoquer le destin. Qui a dragué plusieurs fille en même. »

 

-William « Dom Juan ! »

 

-Odd avec sa modestie « Non ce n'est pas ça. Je ne supporte pas mentir à mon cœur, quand celui-ci rencontre les yeux d'une fille jolie. Pourquoi se limiter un petit amour avec un espoirs trop infime que sa dure. Alors de belle créature n'attend que d'amour de ma part. Pourquoi s’abstenir pour l'attendre cette amour. Alors qu'il suffit juste de savoir la saisi. La jeunesse est trop courte pour se limiter à une personne. Toux ceux qui ne seront sut en profiter sans mordrons les doigts. Et puits qu'es ce que l'amour ci ce n'est que d’audace à saisir. Et moi je dit que ce n'est que cette vision de l'amour qui permettra de trouver la fille et non ce destin. Car moi j'aime avoir le choix. »

 

-William « Dom Juan ! Et sinon mon chère Dom Juan. Parmi toutes tes conquêtes, laquelle aurait put être la« The nana » comme on t'attend dire parfois. »

 

-Odd chercha. Il y avait bien une fille. Mais il hésiter à dire à William. « Si il en avait une. Mais à causse de XANA (foudroie du regard William) et en partie à causse de toi. J'étais obliger de la plaquer de la pire des façons. »

 

-William surprit « hein de moi ? » Odd lui rappela qu'il c'est fait xananifier. Mais il conclura que ce n'était pas grave. Se toute façon elle habiter trop loin pour qu'un relation durable s’installe. »

 

-William finissant de manger. « Tu vas écouter la déclaration du Président au foyer ? »

 

-Odd hésite avant de répondre perdu dans ses penser « Heu...Non je l'écouterai à la radio, trop de monde. »

 

-Pendant ce temps Ulrich dans sa chambre est assis sur son lit. Avec son portable qu'il serré comme si c'était une balle antistress. Il marmonner sur comment il va abordé Yumi au téléphone. Il pense que le temps du petit jeu entre deux doit se terminer quel que soit l'issue. « Yumi...Yumi je pense qu'il faut...non... Yumi Il faut qu'on parle. Non elle raccrochera si je le dis comme ça. » Il ne remarqua pas qu'il composé le numéro sans ce rendre compte.

 

-Cher les Ishiyama ont finit de manger. Yumi qui elle aussi n'avait pas très faim avait déjà finit. Mais rester comme même à table pour écouter la radio. Personne ne parler l'ambiance comme quand son père avait été licencier était très lourd. Seul la radio empercher les vacarme assourdissant du silence de s'installer. « Le Chef de l’État devrait faire sa déclaration dans moins d'une demie heur maintenant..Avant de refaire la chronologie des événement cette information venant de nos confrère de RTL. Une information non confirmé par le Ministère de l'intérieur Place Beauvau. Selon cette information des unité du RAID seraient en route vers les Hauts-de-Seine et aussi des...(hésitation) des unités de la brigade de la protection des mineur sont aussi en route pour Nanterre. Le ministère refuse à toutes commentaire et rappelle qu'une enquête et en cour et qui vient à peine de débuter nos confrère de RTL rappelle l'information est pour l'instant invérifiable. »

 

    -Au ministère de l'intérieur alors que les collaborateur et collaboratrice, le ministre ainsi que ses conseillers. « Mais pour l'amour du Ciel comment ils ont réussit à avoir ça. Secret, il connaisse ? Le mot secret vos gars de la préfecture. » Sarkozy engueuler par téléphone le préfet des Hauts-de-Seine. « Désoler monsieur le ministre. Mais la fuite ne vient pas de mes service. » Sarkozy « Oui bon tout le monde est aux briefing ? » le préfet confirma. l'un des collaborateur interrompit le conversation « Monsieur un rapport de la section informatique de la DST. Il confirme que les deux lieu suspect sont relier et en contacte. » Sarkozy « Donc c'est bien là ou le piratage est partie. Bon sang c'est impossible. Mais vrai. ».

 

-Retour cher Yumi son téléphone sonne elle voit que c'est Ulrich. « Heu papa c'est Ulrich je peux quitter la table pour répondre ? » le père de Yumi lui fait signe qu'elle pouvait. Elle quitta la table se mit à bonne distance avec sa famille et répond « Ulrich c'est toi ? »

 

-De l'autre cotes Ulrich se lancé « Heu...(hésitation) Yumi je voulais te dire. »

 

-Mais Yumi ne fit absolument pas attention et l'interrompe. « Tu as attendu ? »

 

-Ulrich « Hein quoi ? »

 

- « Les nouvelles, des gars du RAID et la brigade des mineurs arrivent du sait que ça veut dire ? »

 

-Ulrich « comment-ça ? Ils arrivent ? »

 

-Yumi « Ils savent ce qui c'est passer et comment ça passer. J'ai peur qu'ils remontent jusqu'à nous. (Terrible erreur. Yumi ne le sait. Mains les portables des Lyoko-Guerries sont piraté pour être mit sur écoute. Dans un local de la DST un agent qui écoute la conversation relier ce que Yumi est en train de dire.) Et si jamais ils découvrent que l'identité d'Aelita est faux et que, et que (Yumi se perd sous le coup de l'émotion mêler à un sentiment de peur.)

 

-Ulrich « Yumi calme toi. Tout ira bien je te le promet. Tout ira bien Jérémie nous trouvera bien une sortie de secourt non ? » (quelqu'un frappe à la porte de la chambre.) Attend deux minutes. Oui » ce fut Jérémie et Aelita.

 

-Les deux avaient un air grave. Jérémie dit directement « Tu as attendu la nouvelle au sujet du RAID et de... »

 

-Ulrich « Oui, oui Yumi me la dit. Je suis au téléphone avec elle justement. »

 

-Jérémie « tant mieux car ce soir on se casse d'ici. »

 

-Ulrich « Hein quoi ? »

 

-Aelita referme la porte « Où est Odd et William toujours en train de manger ? »

 

-Ulrich « Heu oui je croit. Mais... »

 

-Jérémie ne laissa pas finir « Met ton portable sur haut parleur pour que Yumi entende ce qu'on va faire. »

 

-Ulrich « Mais faire quoi ? »

 

-Jérémie « ce soir on se casse d'ici et on prend contacte avec ce Éric Rozanov. On a pas le choix. Si ce dit les info est vrai, on est fichu. Alors ne perdons pas plus de temps. » un notre frappement de port interrompue Jérémie dans ça lancer. C'est Odd et William. Ulrich leur ouvrit la porte la réunion sur leur fuite pouvait commencer.

 
 

Commentaires
 
Note :
20
Commentaire de Lyoko1403 - Posté le 30-06-2013 à 14:01

TROP COOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOL!

Note :
0
Commentaire de jeremiebelpois974 - Posté le 22-10-2012 à 09:13

exellent, j'ai hâte de lire la suite mais sur le raid, c'est une peux exagérer mais pas une mauvaise idée continuuuuuue commmme sa

Note :
14
Commentaire de Carine-Della-Robia - Posté le 24-09-2012 à 11:51

Pas mal :):) :)

[ Voir tous les commentaires / Ajouter un commentaire ]