Valid XHTML 1.0 Transitional
ipv6 ready

Fanfictions
 
 
  Fin alternative de Code Lyoko "Apocalyspe" partie 7
Écrite par Xanax100 le 07/12/2012 à 19h33
Note : Non noté Catégorie : Autres
Lue 1618 fois (Dans un forum ;Si vous étiez xana que ferez vous comme attaque sur terre ? j'y met mon plan et pour m'amuser j'ai décider d'écrire ceux fanfiction.) Après le retour de William, Jérémie programme le système multiagent anti-XANA. Mais XANA décide de lancer son ultime attaque pour neutraliser les lyoko-guerries. Pour une fois depuis longtemps XANA décide de ne pas lancer une attaque directement contre eux. Mais indirectement en prennent pour cible des civils. XANA utilise le terrorisme afin de mettre les lyoko-guerries en position de faiblesse.(n'hésiter à mettre un com. Même si c'est pour dire que c'est nul et aussi réactiver le forum please. Sinon des personnage réel surtout politique apparaîtrons) Ils ne sont que pour jouer un rôle mineur de politicien justement. Mais ne voyais rien de politique considérée les comme des personnage parmi d'autre. (prochaine partie révélation)
 
 

 
 

 

-Mais de l'autre coter de l'atlantique à Washington D.C à la Maison Blanches le président américain George W Bush avec le Gouvernement surtout les département concerné (défense, intérieur, étrangère et autre.) La réunion porte évidement sur les événements en Europe. Au USA c'est encore la mâtiné.

 

-Bush « Mais merde ! Tenet vous n'avez vraiment aucune piste sur ça. »

 

-George Tenet directeur de la CIA « Si, Monsieur le président, nous pensons qu'il y a un lien entre les attentas et les serveurs pirater. »

 

-Bush « Et pour la station spatial international ? Il y a un lien aussi ? Monsieur le directeur »

 

-Tenet « Trop tôt pour le dire. Mais peut être, nous n’excluions aucune piste. »

 

-Bush « Quant pensez vous madames la conseillère. »

 

-Il s'agit de Condoleezza Rice qui est la conseillère à la sécurité national. « Monsieur le président, la seul piste c'est ce que les français possèdent et leur étranges suspect. Notre contacte sur place à jusqu'ici confirmer la piste des français. Même si ils sont extrêmement jeune, d'une moyenne d'age de 14 ans. Le lien avec les attentas sont plus-qu'évident. Mais les autorités furent obliger d'agir dans la précipitation pour les arrêter. Mais ce n'est pas encore ça le plus troublant. Selon leur sources ces jeune seraient en contacte avec un ancien scientifique des projets militaires. Mais il est activement rechercher sur liste rouge aussi bien par les français que par la SSITPMD. »

 

-Bush surprit « Pourquoi il est recherché ? »

 

-Rice « C'est avec un lien sur un projet militaire français datant de la guerre froide. Il était arrêter, mais beaucoup pense à le relancé suite au serveur piraté. Mais monsieur le directeur vos service pensent que entre ce projet et les serveur il y a un lien »

 

-Tenet « Oui, les français savent quelque chose sur ces programmes qui nous pose tant de soucie. »

 

-Le Vice-président Dick Cheney allait rajouter quelque chose. Mais un coup de téléphone l'en empêcha. Bien sur le téléphone est un téléphone en réunion donc en haut parleur.

 

-l'Opérateur « Monsieur le président, messages urgent de Fort Teller. Ils subissent une attaque informatique. L'attaque semblent se concentrer sur les satellites U4.

 

-Bush « les satellites U Quoi ? »

 

-Le chef d'état-major des armée « Ce sont les satellites utilisaient pour l'IDS. »

 

-Bush « IDS ? »

 

-Le général « Le projet guerre des étoiles ou Initiative de Défense Stratégique. Ce projet fut mise en place par Regan pour intercepter tous missiles intercontinentaux s'approchant des États-Unis. »

 

-Bush « Passez les moi. »

 

-L'opérateur « Monsieur le président, ici le général Balsey, chef de l'IDS. Monsieur le Président un virus informatique affecte notre contrôle sur les satellites. »

 

-Bush « Comment-ça le contrôle ? »

 

-le général Balsey « Les satellites nous obéissent plus c'est l’agresseur qui en prend le contrôle et il peut en faire ce qu'il veut. »

 

-Le chef d'état-major des armée incrédule « Ici le général Richard Myers .Mais c'est impossible ! Nous avons renforcer il y a un mois les systèmes de sécurité a été renforcer. En plus l'antivirus ARTNET est le plus puissant du monde, aucun virus jusqu'ici n'a put le franchir, sans compter les pares-feu. »

 

-Le général Balsey « Je le sais mon général. Mais de toutes évidence le virus est plus puissante. »

 

-Donald Rumsfeld le secrétaire à la défense « Avez-vous put identifier l’ennemi et combien de satellites avons nous perdu. »

 

-Le général Balsey « Sur nos écran une sorte d’œil avec quatre branches, trois en bas et un en haut et... Attendez les satellites sont sur le point de tirer. »

 

-Bush « QUOI ? »

 

-Le général Balsey « L’ennemi tire, il tire sur nous, enfin sur les satellites qui possédons encore. »

 

-Le chef d'état-major des armée « Mais ripostez alors ! »

 

-Le général Balsey « On essaye ! Mais ils ont quasiment détruit tous nos satellites et s’attaque maintenant à tous les ce qui se trouvent sur leur passage. »

 

-Bush « Attendez, QUOI ? »

 

-En France il devait être entre 16 et 17 heur. Le Roy et dans sa voiture sur l'autoroute il est au téléphone « QUOI ?  Comment ça les américains tirent sur tous les satellites. »

 

-L'opérateur « En ce moment même ils viennent d'abattre l'un de nos satellites Syracuse plus un satellites météo. »

 

-Le Roy « Mais ça na aucun sens. »

 

-L'opérateur « D'autre U4 tirent. Mais contre d'autre U4, c'est à ni rien comprendre. »

 

-Le Roy « Mais qui, tire contre qui ? »

 

-L'opérateur « Attendez les américains émettent un communiquer en direction des chef d'état et chancelleries. Ça dit « Les États-Unis subissent une attaquent dont la cible sont les satellites de défense. Nous tentons de reprendre la situation. »

 

-Le Roy « Mais qui attaque ? »

 

-L'opérateur « Sans doute les mêmes qui ont écraser les avions. »

 

-A la gare Montparnasse au même moment une jeune fille cheveux d'un noir pas très naturel, avec une blancheur de peau là encore inhabituel. Mais elle porter un débardeur violet avec une tête de mort et une mini jupe.(comme Aelita pour son concert). Elle est accompagnée par un jeune homme d'un ans plus qu'elle. Il est blond mais porte les habit de William.

 

-Il s'agit bien d'Aelita et William maquiller et reluquer par Sissi. Avec leur sac ils essayent de se frayer un chemin parmi la horde de passager qui attende leur train tout en évitant tous les policiers, CRS, les militaires du plan vigie-pirate qui sont à chaque recoin de la gare. Il n'y a pas un quai où il n'y a pas une patrouille.

 

-William « Bon maintenant on fait comment ? Si à la caisse ils demandent nos carte d’identité ? »

 

-Aelita « je crois qu'il vaut mieux prendre un train sans payer. »

 

-William « Mais t'es malade t’oublie les contrôleurs. »

 

-Aelita « Je sais mais c'est un risque à prendre et puits si on prend un TGV c'est en moyenne 50 minutes. Donc avec un peu de chance pendant ce trajet on ne sera pas contrôler. »

 

-William « Tu es folle ! Ce plan est insensé. »

 

-Aelita avec une pointe d’ironie « Il est sensé d'être insensé. »

 

-William vit bien sur sans mal en quoi ça voulait dire. « Oui bon mais comment veut tu qu'on. »

 

-Mais un homme en costume, cravate les interrompue. De corpulence moyenne sans signe distinctif. C'est doute un cadre ou un employer du bureau qui attend sont train. « Hé es-excuse les jeunes. Mais vos téléphones captent quelque chose ? »

 

-William « Heu désoler monsieur mais nos téléphone sont décharger. »

 

-L'homme « Putain c'est bien ma vaine. Tu es le 4éme gars que je demande. »

 

-William « Il y a un problème ? »

 

-L'homme « Non tout vas bien personne n'a de réseau et toi tu ne la pas rechargé. Mais c'est pas vrai c'est quoi cette journée de merde et ce téléphone de merde qui ne captent rien. Argh non mais. »

 

-Aelita « Heu comment ça vous n'avez de réseau. »

 

-L'homme énervait plus que jamais. « Bah oui sinon tu crois que j'aurais pas d'mander vos téléphone. » Il partie aussitôt en criant une dernier fois. « Mais putain comment je vais faire maintenant ? »

 

-William et Aelita s’échangèrent un regard puits William « Qu'es ce que ce passe encore ? »

 

-Aelita « Aucune idée. Mais moi aussi je ne pense pas à un problème technique. »

 

-Mais l'annonce de la voix qui annonce l'état du trafique avec la petit musique d'intro.(vous savez le tintindin.) « Le TGV numéros 8975 en direction de Nantes et de prochaine arrêt Le Mans vas être prêt au départ au quai numéros 6. Merci de bien vouloir vous y rendre. Attention en raison du plan vigie-pirate au niveau écarlate et pour votre sécurité. Vous devez présenter au contrôleur en plus de votre titre de transport vos papier d'identité valide. Merci de votre compréhension. » puits ce fut la versions anglaise. A l'annonce une horde de passager fonce au quai 6 afin de monter le plus rapidement possible.

 

-Aelita déterminer. « Maintenant suis moi ! » Les deux jeunes rejoignirent la foule pour accéder au fameux quai. Ils le remontèrent jusqu'au pour voir où seront situer les contrôleurs enfin de bien sur de ce mettre le plus loin possible d'eux.

 

-Finalement c'est à la voiture numéros 13 en espérant que ce chiffre ne leur apportera pas malheur. Ils s’installèrent à l'entré de la voiture et tant pis pour le bruit du train en marche qui à l'intérieur du couloir son couvert grâce au porte.

 

-33 minutes plus tard le train arrivera au Mans dans une trentaine de minutes. Le voyage ce fait en silence, ni William, ni Aelita ne se sont dit un mot depuis qu’il sont à l'intérieur.

 

-William case le silence « Dit Aelita ce type là ce Rozanov du croit que c'est ami de ton père ? »

 

-Aelita « Je n'en sais rien c'est du moins une connaissance. »

 

-William « Tu crois qu'il pourra de donner des réponses sur ta mère ou ton père par exemple. Dire qui ils sont. »

 

-Aelita « On verra. »

 

-William « ça te fais pas plus d'effet que ça. »

 

-Aelita avec un haussement de ton « Nos amis sont retenu je ne sais où. On est recherché et demain il est possible que XANA lance son invasion. Alors j'ai autre à pensé que à ma petite personne. »

 

-William « Calme toi je ne fais que posé juste la question. Ça ne te fais vraiment rien de te dire que tu vas rencontré quelqu'un qui a connue ton père voir aussi ta mère ? »

 

-Aelita avec un soupir « Si bien sur. Mais comment dire, normalement j'ai 23 ou 24 ans. »

 

-William « Oui c'est vraie il risque de ne pas nous croire. »

 

-Aelita « Il n'y a pas que ça. J'ai aussi peur de ce que je risque de découvrir surtout sur ma mère.(soupire) Pourquoi moi ? »

 

-William « ça personne n'a la réponse. »

 

-Aelita « le destin. »

 

-Le reste du voyage se passa en silence William tentais bien de relancé un conversation. Mais sans sucées. Le miracle à eu lieux aucun contrôleur n'est arrivé à eux. Ils sont put rejoindre sans problème la sortie nord de la gars. Malgré le dispositif policier tout aussi impressionnant que à Paris. En regardant une carte des ligne de bus, ils ont réussie non sans mal à trouvé l’adresse. Ils prient un bus qui s’arrête pas loin.

 

-A l'intérieur du bus rien de particulier quelque usager plus les deux lyoko-Guerriers. Non ce fut le flash radio, « Vous avez écouter France Interne il est 20h (musique d'introduction) Un seul titre ce soir. Mais que ce passe t'il la haut ? En effet on voit d'apprendre que pour une raison encore inconnue des satellites militaires américains auraient lancer des tires laser sur d'autre satellites civil et militaires sans distinction. Le Pentagone et la Maison Blanche parlent d'une attaque en règle contre son système de défense IDS. Toutefois les États-Unis affirment que la situation est sous contrôle et que l'attaque fut stoppé par le système informatique de défense. Même si hélas on peut dire que le mal est déjà fait. La perte de nombreux satellites de communication est en train de rendre difficiles les liaisons téléphonique et internet. La baisse de la capacité de communication serait estimer à 30 à 60% selon les pays et les moyen utilisé. Preuve si il en est, nous arrivons pas joindre notre correspondant à Washington... »

 

-Mais Aelita et William arrivèrent ver leur arrêt de bus c'est là qu'ils devaient descendre à l’abribus. « Vient c'est ici qu'on descend. » dit Aelita

 

-Une fois à l'extérieur du bus les deux lyoko-Guerriers restèrent un moment sur place « Dit tu crois que c'est XANA ? » demande William.

 

-Aelita « Qui d'autre ? »

 

-William « Alors ça à déjà commencer. Donc c'est trop tard. »

 

-Aelita « Non ! C'est encore trop tôt bon maintenant trouvons ce Rozanov on y est presque c'est cette rue au numéros 13. »

 

-Ce fut un petit rue joncher que de petit maison coller les unes sur les autres. Il y avait une boulangeries du coin, le bar tabac etc. Ce ne fut pas long pour trouver la maison pittoresque du numéros 13. Sur la boite au lettre il était écrit « Docteur Éric Rozanov. »

 

-William et Aelita examinèrent cette maison. William « Voila nous y somme bon à toit l'honneur. »

 

-Aelita « Non va y toit. Je...je ne peut pas. » Aelita sembler tétaniser face à cette maison. Comme ci cette maison était hanté. Car elle est hanté si on veut puisque le passé de l'homme qui y vit à l'intérieur à un lien(même petite) avec le siens.

 

-William « Bon je m'en occupe donc. » Après une brefs hésitation il sonna à la porte.

 

-Un homme d'environs presque une soixantaine d'année de 1m 70 anormalement maigre. Il y avait une barbe noir comme Franz Hopper, mais elle était moins volumineux est visiblement plus entretenue que celui-ci toutefois des poils blanc apparaissait. Il portait sur lui un pull rouge est un pantalons brun. Il était aussi chauve au sommet de son crane. On entendait la télé à l'intérieur de sa maison, sans doute le journal de 20 heur « Vous n’êtes pas fou d'aller sonner cher les gens à cette heur. C'est pour quoi ? »

 

- William « Heu pardon de vous dérangez monsieur, mais vous êtes bien Éric Rozanov ? »

 

-Rozanov « Oui c'est bien moi et vous êtes ? »

 

-William « Je m'appelle William Dunbar et elle c'est Aelita Stones... »

 

-Mais Rozanov par l'évocation de ce nom « Aelita Stones ! La soi-disant canadienne ? »

 

-Aelita surprit « Hein comment-ça ?..(Mais elle à vite comprit et ce ressaisi.) Ils viennent de le dire au journal c'est ça. »

 

-Éric « A l'instant l'ambassadeur et le consule en personne lors d'une conférence de presse. Allez-vous en sinon j'appelle la police. »

 

-Aelita « Si j'étais vous je ne ferais pas ça. Car vous êtes mêler de loin à tous ce qui arrive. »

 

-Éric « Quoi ? Mais je n'y suis pour rien. Je ne vous connais même pas. »

 

-Aelita « Franz Hopper vous le connaissais ? »

 

-éric « Jamais vue ! maintenant ouste ! »

 

-Il était sur le point de fermer la porte quand Aelita dit « Et Waldo Schaeffer ? » à ces mots Rozanov rouvrit la porte. « Alors c'est lui qui vous envoie. Que me voulez vous ? »

 

-Aelita « Vous connaissais alors mon père. »

 

-Éric « Il y a eu une seconde fille ? Tient donc, où est votre aîné ? Avec lui je suppose. »

 

-William « Alors vous risquez d'être légèrement surprit. »

 

-Aelita qui depuis tout à l'heur semble bien déterminer. « Vous parlez sans doute de celle qui doit avoir normalement 20 ans. »

 

-Éric « 21 ans son anniversaire est le 15 février né en 1982 »

 

-Aelita ne put s’empêcher de dire « Alors j'ai 21 ans. »

 

-Éric « Pardon ? »

 

-Mais William « S'il vous plaît monsieur Rozanov, on vous dira tous ce que vous voulez savoir. Mais laissez nous entre. »

 

-Rozanov hésita un certain temps mais. « Bon entrez alors. »

 

-L'intérieur de la maison de Rozanov n'a rien de extraordinaire. Une maison de monsieur et madame tous le monde. Le couloir de l'entré est basique. La porte du bout de ce couloir mène à la cuisine, la porte de gauche au salon d'où on entendait encore la fin du journal télé et à droite l'escalier qui mène à l'étage. « Si vous chercher la salle de bain et les toilette c'est au bout à droite du couloir. Aller sinon installez vous sur le canapé j'arrive tout de suite j'ai un truque à faire en haut. »

 

-William « Ok pas de problème, on va en profiter pour retrouver à nos cheveux leur couleur. Je n'en peut plus de ce produit. »

 

-Rozanov en montant les marche « Faite donc, faite donc. J'arrive de suite. »

 

-Après avoir enlever le teint de leur cheveux avec de l'eau et une serviette qu'ils ont du aussi passé à l'eau pour éviter que les couleurs soit imprégner à la serviette. Ils ont rejoins le salon, sur une commode qui office de bibliothèque, il y avait de nombreuse photos(familiale, souvenir et autre.) Aelita regardait ces photo à le recherche d'un qui pourrait avoir un lien avec son père, sa mère ou elle.

 

-Mais elle finit entre deux photographies deux famille par trouvé une photo d'une dizaine de personne tous réunie pour la photo. On voyait 4 jeune enfant, dont une petite fille(et la seul du groupe des enfants) âgée de 2 ans voir moins à peine, en robe rouge et sur les genou de sa mère avec son petit lutin et le père à coté d'elle debout avec les autres adultes, les plus jeune plus au centre les vieux plus ver les cotés. Pour l'Aelita tous étaient des inconnues sauf les trois personne au centre de l'image qui sont bien sure elle, sa mère, son père ainsi que monsieur Pück. C'est une soir de réveillons ou pas loin. On le voyer grâce au sapin à gauche de la phot et surtout à la plaque qui se trouve en bas de l'encadrer « Réunion de la famille et des amis pour l'aube de l'année 1985 »

 

-Aelita à la vue et à l’examen de cette image se sentit bizarre. Une sorte de mal être pénétra son corps. Sa seconde photo d'elle après celle de l'Ermitage. Une photo en plus où sa mère apparaît, même si grâce a quelque flash elle avait une idée assez précis en quoi elle pouvait ressemblez mais là. Elle pouvait la voir nette. En fait elle était émus de voir enfin sa mère avec ces yeux, même par l'intermédiaire d'une photo.

 

-William lui était déjà assis sur la canapé en train de regarder la télévision. Il devait être bien 20h45 et le journal était visiblement bientôt finit. Le présentateur était en train d'interroger le correspondant qui ce trouve devant Matignon « Alors Alain qui en t'il a Matignon ? »

 

-Le correspondant « Comme vous l'avez dit le 1er ministre devrait recevoir ver 8 heur demain tout les présidents des groupes parlementaire afin de leur faire un contre-rendue de la situation et de l’enquête sur les 6 jeunes dont 2 reste toujours en fuite. J'ai réussie à avoir certain conseiller qui m'ont hélas confirmer les dernières révélation surtout sur la jeune Aelita Stone. Ils m'ont aussi avouer qu'ils veulent comme nous tous, se réveiller de ce cauchemars. »

 

-Le présentateur « Merci Alain. Notre journal est terminer, merci de l'avoir suivit. Les titre à retenir sont la révélation sur l'une des jeune fille du groupe, son identité est faux inventé de toute pièce aucune fille canadienne ne s'appelle Aelita Stone à confirmer l’ambassadeur du Canada dans une conférence de presse au sein de l’ambassade, et la bataille spatiale qui a eu lieu suite à une attaque contre des satellites américain armée. Dans un instant la météo puits un débat exceptionnel sur les dernier événements pour mieux comprendre la situation. »

 

-Rozanov arrive en son tour dans le salon apprit être descendue de l'étage. Il arriva au salon prit la télécommande et coupa la télé. « Bon moi leur débat ça resserrement pas, et vous ? Au en faite vous voulez boire quelque... » Rozanov se mit à regarder Aelita comme si il s'agissait d'un fantôme. Maintenant qu'elle n'avait plus le teint qui avait noirci les cheveux. « Vous ressemblez à...à »

 

-Aelita « Vous m'avez connue bébé voir peut être enfant. Je sais normalement, j'aurais déjà du être adulte. Mais je suis bien la petite fille de cette photo. » Elle avait prit la photo en question.

 

-Rozanove sur l'émotion s’effondre sur l'un des fauteuil « Pas possible ! Comment ? »

 

-Aelita « mon père créa un monde virtuelle où je suis resté coincé pendant au moins 9 ans. Voila la preuve. » Aelita sortie de son sac la boite du journal de Franz Hopper où il avait tous les données du programme anti-XANA. Mais elle sortie la photo. « ça c'est la dernier photo de moi et mon père et la-dedans tous les programmes, le journal de mon père et notre seul espoirs. »

 

- « Comment tout cela soit possible ? Comment vous avez restez aussi jeune ? Et c'est quoi XANA ? » dit Rozanov.

 

-Aelita « Je vais tous vous dire, c'est une assez long histoire. »

 

-Aelita et William racontèrent alors tous, les aventures des lyoko-guerrier, l'Ermitage, son trou de mémoire, qui est XANA etc...etc.

 

-Une fois finit Rozanov réagit au sujet de Lyoko « A la base c'est moi qui a eu l'idée du monde virtuelle. J'ai même les allégories ici, je fus l'un de mes projets quant je travaille encore pour l'armée dans les nouvelles technologie. Votre père ma piqué mon œuvre. »

 

-Aelita « Pardon ! »

 

-Rozanov « Laissez tomber votre père était toujours plus doué que moi pour concrétiser les projets. Terrible histoire vous me racontez. Votre père à créer un monstre pour combattre un projet qui l'a mit en œuvre. Remarque après la disparition de votre mère, il était devenue fou, l'homme que j'avais connue à disparue en même temps que ça femme. Vous savez que je suis votre parrain. »

 

-Aelita « C'est vraie ? »

 

-Rozanov « oui tous à fait. »

 

-Aelita avec un peu de colère « Alors pourquoi vous le traitez de fou ? »

 

-Rozanov « Car pour créer cette chose c'est le cas non ? Le monde cour à sa perte n'es ce pas a causse de lui ? Qui a créer ce programme ? Hein qui ? Et toi et tes amis. Mais pourquoi vous n'avez pas appeler les autorités quand Jérôme. »

 

-Aelita « C'est Jérémie ! »

 

-Rozanov en se levant « Peut importe ! Pourquoi vous n'avez pas appeler des gens compétent ? Pourquoi avoir risquer la sécurité du monde ? Le comportement que vous avez eu est irresponsable. Votre père aussi c'est comporter de manière irresponsable en laissant des mômes géraient sa merde. »

 

-Aelita se levant en colère. « Mon père n'est ni fou, ni irresponsable ! Vous êtes mal placée pour le juger. »

 

-Rozanov « Tu crois ? Et dite comment avez eu mon adresse ? »

 

-Aelita « C'est lui-même qui là donnée. »

 

-Rozanov « Voila autre chose. évidement chaque foi qui à une merde qui lui arrive c'est moi qui l'appelle avec lui c'est toujours la même. Chaque foi qui fait une connerie c'est Éric qu'on appelle. »

 

-Aelita s'emportant « Oh la ferme !»

 

-William se levant pour essayer de calmer le jeu « S'il vous plaît, stop ! On se calme, on est pas là pour régler des comptes. Mais parce que on a besoin de votre aide. Vous semblez bien connaître Franz et on a besoin de vous êtes aussi un scientifique connaissant tous c'est chose là. »

 

-Aelita tour en colère « Vous savez l'origine. »

 

-Rozanove « Quoi quel origine. »

 

-Aelita « oui vous savez. Ce qui rendue mon père fou, la pourquoi de la création de XANA, le pourquoi ma vie fut détruite. (avec des larmes) Et pourquoi ma mère fut enlevé. Je parle de Carthage si vous savez encore de quoi je parle. Toutes ma famille fut détruit à causse de ce mot Carthage. Mais c'est quoi au juste. Un programme militaire visant à bloqué les communication de l'ennemie. Ça je sais ! (elle tente de sécher ses larmes.) Mais es ce que ça justifie tous ce qui arrive. Ma mère je ne sais plus où elle est, mon père est coincé sur le réseaux informatique mondiale, mes amis sont en prit prison. Tous ça à l'origine de ce projet... »

 

-William « Aelita... »

 

-Aelita « Non ! Dite moi tout sur Carthage je veux savoir pourquoi. Et les réponse vous les connaissais. »

 

-Rozanov avec un peu de honte « Oui je le sais. (silence de mort puits) asseyez-vous. Oui je sais ce que est Carthage. J’étais le numéros deux. On peut dire que la chute de votre père à commencer avec le jour de la naissance de Carthage. L'histoire des Schaeffer a eu le malheur de rencontrer l'histoire avec un grand H. Car Carthage est plus qu'un projet militaire un peu obscure. Cefut un mélange entre guerre froide, guerre d'influence, politique, espionnage et coup par derrière. Je vais tous vous dire. »

 
 

Commentaires
 
Aucun commentaire sur cette fanfiction.
[ Voir tous les commentaires / Ajouter un commentaire ]